Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander

La carotte : la semer, la cultiver, la récolter au potager

La carotte en quelques mots

  • La carotte apprécie les sols profonds, riches et légers ainsi qu’une exposition ensoleillée.
  • Elle se décline sous différentes variétés aux formes et couleurs variées.
  • La maîtrise du semis et de l’éclaircissage sont les deux principales clés de la réussite des carottes.
  • La carotte s’associe très bien avec le radis et les plantes de la famille de l’oignon.
  • La récolte est simplissime et il est possible de les conserver tout l’hiver.

Le mot de notre expert

La carotte est un légume-racine très cultivé et consommé en France et dans le monde mais n’est pas systématiquement présent dans les jardins potagers comme l’est la tomate. Pourtant, la saveur de cette célèbre racine n’a souvent rien à voir avec celles du commerce quand elle est bichonnée par nos soins. De plus, le très grand choix variétal disponible permet de faire de belles découvertes gustatives.

Les formes, couleurs et tailles de la carotte sont variées. Parmi les plus connues nous trouvons la carotte ‘Nantaise’ réputée pour sa saveur et sa facilité de culture, sa seule exigence étant d’avoir une terre légère pour bien se développer. Les carottes grelot comme ‘Marché de Paris’ sont aussi très intéressantes pour leur qualité gustative. Les variétés colorées comme ‘Cosmic Purple’ ou ‘Blanche de Küttingen’ donneront une touche originale à vos mets favoris.

La culture de la carotte se fait dans toute la France, il suffit de trouver sa ou ses variétés les plus adaptées à sa région et à sa terre. Côté préférences, une terre ameublie et profonde, légère et riche, satisferont les carottes longues et demi-longues. Une terre lourde accueillera de préférence des carottes grelot.

Le semis de la carotte se fait uniquement en place, à partir du printemps jusqu’en été. Le semis doit être assez clair et bien surveillé  pendant tout le temps de la levée. S’en suit un éclaircissage si les plantules sont trop serrés les unes des autres. Ensuite, l’entretien consiste à arroser, désherber et pailler en attendant la récolte.

Une belle diversité de variétés

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Daucus carota subsp. sativus

Famille : Apiacées

Nom commun : Carotte

Type : Bisannuelle cultivée en annuelle

Faculté germinative : 4 à 5 ans

Exposition : Soleil

Sol : Profond, riche, léger

Rusticité : rustique à très rustique

La carotte, à l’état sauvage, est une plante pionnière, originaire d’Europe et d’Asie du sud, notamment en Afghanistan. Cette racine n’est pas charnue, son cœur est très fibreux et immangeable, elle est de couleur rouge à pourpre. L’homme s’y intéressa dès l’antiquité, tout d’abord pour ses propriétés aromatiques, en effet son feuillage dégage une odeur agréable.

Au fil du temps la carotte arrive en Europe, elle est domestiquée à partir du Moyen Âge pour des racines plus charnues, de couleur blanche, jaune et violette. Elle devient alors un légume vers le XIIIème siècle, mais elle était encore fibreuse. La carotte telle que nous la connaissons aujourd’hui, c’est-à-dire avec une belle racine orange, a une origine relativement récente dans l’histoire.

Les premières sélections de carottes orange ont étés faites aux Pays-Bas au XVIème siècle, elles sont issues de croisement entre les carottes rouges et les carottes blanches. La première carotte orange fût appelée la ‘Longue Orange’. Son succès fût immédiat et les sélectionneurs créèrent de nombreuses autres variétés au fil des siècles pour arriver aujourd’hui à la diversité que nous connaissons.

La carotte cultivée (Daucus carota subsp. sativus) est une plante bisannuelle herbacée de la famille des Apiacées (anciennement Ombellifères). La première année de culture, son feuillage vert-franc, découpé et pubescent atteint environ 30 cm de haut. Il est porté par de multiples tiges partant du collet. Sa racine pivotante, caractéristique des Apiacées, est charnue et plus ou moins épaisse et allongée, à épiderme et chair de couleur variable selon les variétés. Au centre se trouve le cœur, dont la sélection des variété modernes à permis qu’il soit moins fibreux. La carotte émet une hampe florale la seconde année. Elle porte des petites fleurs blanches regroupées en ombelles à partir du mois de juin. Cette floraison est particulièrement attractive pour les insectes pollinisateurs. Les graines (des akènes) sont arrondies d’un côté et plates de l’autre, groupées par deux et entourées de poils, ce qui leur permettent de s’accrocher au pelage des animaux pour leur dissémination dans la nature.

Floraison de carotte sauvage – formation des graines

 

Les variétés de carottes

Les carottes longues, comme ‘de Carentan’, sont plutôt destinées aux terres profondes et aux récoltes d’automne et d’hiver. Les variétés demi-longues, comme ‘Touchon’ ne forment pas de cœur et peuvent se récolter dès juin. En terre lourde et compacte, orientez-vous de préférence vers des variétés dites demi-courtes comme ‘de Chantenay’, ou grelot comme ‘Marché de Paris’.

Carotte Berlicum 2 Bio - Ferme de Sainte Marthe


Hauteur à maturité: 30 cm

La Carotte Berlicum 2 est une variété d’origine hollandaise à racines longues de 20 à 25 cm idéale à cultiver pour une production tardive. Une carotte au bon rendement et de bonne qualité gustative.

Carotte Caracas - Daucus carota


Hauteur à maturité: 30 cm

La carotte Caracas est une variété de type Chantenay, à racine courte et conique, idéale à cultiver dans les sols lourds. Elle est réputée pour sa bonne qualité gustative, meilleure récoltée jeune.

Carotte de Carentan


Hauteur à maturité: 25 cm

La carotte de Carentan est une variété à racine longue cylindrique, sans cœur et à chair rouge, de bonne saveur. Cette variété ancienne et rustique offre une bonne productivité.

Carotte de Chantenay à coeur rouge - Daucus carota


Hauteur à maturité: 30 cm

La Carotte de Chantenay à cœur rouge est une variété à racine conique qui ne forme pas de cœur, à chair rouge, de saveur sucrée, aromatique et juteuse. Elle est bien adaptée à une culture de saison ou tardive.

Carotte de Colmar à coeur rouge 2 Bio - Ferme de Sainte Marthe


Hauteur à maturité: 30 cm

La Carotte de Colmar à cœur rouge 2 donne de grosses racines longues, à peau orange et à chair rouge de saveur douce et sucrée. Rustique et tardive, elle convient bien à une culture d’automne.

Carotte Nantaise améliorée 3 Bio - Ferme de Sainte Marthe


Hauteur à maturité: 30 cm

La Carotte Nantaise améliorée 3 est la variété « classique » de carotte, elle n’est pas moins savoureuse et présente une chair colorée et sucrée. Cette sous variété améliorée, pousse vite et présente une excellente capacité de conservation hivernale.

Carotte Touchon Bio - Ferme de Sainte Marthe


Hauteur à maturité: 20 cm

La carotte Touchon est une variété hâtive qui donne des racines demi longues et cylindriques, dépourvues de cœur. Très réputée pour sa saveur sucrée et sa texture croquante, ferme et juteuse.

Carotte Marché de Paris - Daucus carota


Hauteur à maturité: 20 cm

La Carotte Marché de Paris est une variété courte (grelot) à épiderme rouge orangé et chair orange de texture tendre et de saveur sucrée. Cette carotte hâtive, de culture facile, tolère les terres peu profondes et lourdes.

Les carottes originales

Carotte Blanche de Küttingen Bio - Ferme de Sainte Marthe


Hauteur à maturité: 30 cm

La Carotte Blanche de Küttingen est une variété ancienne à peau et chair blanche moins sucrée que les carottes orange mais de saveur très fine. Originaire de Suisse, elle est particulièrement rustique et se conserve bien.

Carotte Cosmic Purple Bio - Ferme de Sainte Marthe


Hauteur à maturité: 30 cm

La carotte Cosmic Purple est une variété à racine longue et effilée, sa peau violette cache une chair orange claire. Cette carotte est particulièrement riche en anti-oxydants et vitamine A.

Carotte fourragère Jaune du Doubs NT - Ferme de Sainte Marthe


Hauteur à maturité: 30 cm

La Carotte Jaune du Doubs donne de belles et grosses carottes de couleur jaune et de saveur sucrée. De par son calibre important elle était surtout cultivée en plante fourragère, aujourd’hui elle a bien regagné les cuisines.

Le semis des carottes

Où et quand semer vos carottes ?

La carotte se sème principalement en pleine terre. Elle apprécie les sols profonds, riches et légers ainsi qu’une exposition ensoleillée. Si votre terre est lourde et compacte (argileuse), orientez-vous de préférence vers des variétés demi-longues et coniques ou grelot.

Le semis s’effectue directement en place de février à novembre, suivant les variétés et le type de culture. La germination intervient à une température minimale de 7 °C. À chaque variété correspond une période de semis idéale : cette information est indiquée sur le sachet de graines.

Le calendrier du semis en pleine terre, sans protection, est le suivant :

  • En mars-avril-mai (culture de saison) pour une récolte de juillet à septembre,
  • En juin-juillet (culture de fin de saison) pour une récolte de septembre à novembre.

Sous abri non chauffé (serre, tunnel nantais ou sous voile de forçage), on sème :

  • En février-mars (culture précoce) pour une récolte en juin-juillet
  • En octobre-novembre (culture tardive) pour une récolte au printemps.

Comment semer les graines de carottes ?

Le semis se fait en terre bien préparée. Elle doit être désherbée, profondément décompactée (à la grelinette) puis ratissée pour obtenir une terre fine et sans débris végétaux.

Le semis s’effectue directement en pleine place et en ligne :

  1. Tracez des sillons plats de 5 cm de large et de 1 de profondeur, espacés de 25 cm,
  2. Semez clair en mélangeant éventuellement les graines avec du sable ou du marc de café sec,
  3. Recouvrez de terre fine puis plombez avec le dos du râteau,
  4. Arrosez délicatement, en légère pluie, pour ne pas déplacer les graines.
  5. Maintenez le sol humide jusqu’à la levée !

Après la levée (qui prend environ 15 jours), et lorsque les plants sont bien développés, effectuez un éclaircissage afin de ne conserver qu’un plant tous les 5 à 7 centimètres.

Associée au radis (semis simultané sur la même ligne), la carotte se sème plus facilement, car les radis marquent rapidement le rang et laissent, après récolte, la place aux carottes. Les rangs étant ainsi marqués, il est plus facile de désherber entre les rangs sans faire d’erreurs dommageables aux carottes.

Si vous êtes débutant, orientez-vous vers les rubans de graines : ils sont d’une simplicité enfantine, car les graines, enfermées dans un papier biodégradable, sont pré distancées. Ces rubans contiennent parfois plusieurs variétés et les graines de carotte sont parfois associées à des graines de radis. Il suffit, pour semer, de l’enterrer et d’arroser.

La technique du faux-semis est une technique simple et efficace à mettre en œuvre pour faciliter la culture des carottes, elle vous économisera du temps de désherbage. Pour tout savoir sur la technique du faux semis, rendez-vous sur la fiche conseil : « Le faux semis, une technique efficace pour réduire les mauvaises herbes »

Semis de carottes entre rangs d’échalotes – voir ci-dessous les associations bénéfiques de la carotte

Associer la carotte au potager

La carotte s’associe bien avec les plantes de la famille des Amaryllidacées (ex Alliacées) c’est-à-dire avec l’ail, l’oignon, le poireau, l’échalote et la ciboule. Ces associations bien connues permettent de tirer bénéfice du pouvoir aromatique de chacune des plantes afin de dissuader les ravageurs de l’autre culture. Ainsi les Alliacées repoussent la mouche de la carotte; et la carotte repousse la mouche de l’oignon. L’œillet d’inde, fleur incontournable du potager, permet d’accentuer efficacement l’effet répulsif contre la mouche de la carotte.

Autres associations bénéfiques avec la betterave, la laitue, le piment et le radis, son compagnon de semis favori. Comme nous l’avons vu précédemment, le radis germe vite contrairement à la carotte. Ces deux plantes semées au même moment et sur le même rang permet de marquer tôt le rang avec la levée des radis, ce qui facilite le désherbage. Le radis casse aussi l’éventuelle croûte de battance (défaut de certains sols) et facilite ainsi la levée des carottes.

Évitez de semer des carottes à côté de l’aneth sauf si l’aneth est semé avec parcimonie sur le rang de carottes, pour son effet répulsif envers la mouche de la carotte. Mais si l’aneth est trop présente, elle joue négativement sur la bonne croissance des carottes (on parle d’effet allélopathique négatif).

Carottes et betteraves s’apprécient mutuellement au potager.

Culture et entretien

Une fois les carottes levées, l’éclaircissage est l’opération la plus importante pour réussir la suite de la culture. En effet, des carottes trop serrés ne donneront rien, il leur faut suffisamment de place pour qu’elles se développent harmonieusement. Dans un premier temps elles peuvent être éclaircies en laissant une carotte tous les 5 cm environ. Puis, lorsqu’elles se développent davantage elles sont éclaircies une seconde fois, en retirant une sur deux. A ce stade, les carottes éclaircies sont suffisamment charnues pour être consommés en mini-carottes !

Mis à part l’éclaircissage les carottes ne réclament pas d’entretien spécifique, hormis des binages et sarclages réguliers. Pour les limiter, nous vous conseillons de pailler le sol. Ainsi, vous limiterez le désherbage tout en permettant au sol de conserver sa fraîcheur. Les arrosages peuvent être espacés, mais ils doivent être abondants afin que les racines ne creusent pas.

Maladies et ravageurs

La mouche de la carotte

Le principal ravageur est la mouche de la carotte, Psila Rosae. Ce parasite, au stade larvaire, creuse des galeries dans les racines. Il est présent dans les jardins d’avril jusqu’à début novembre.

Parmi toutes les mesures de prévention, la pose d’un voile anti-insecte est la plus efficace. Mais elle peut s’accompagner ou être remplacée, si vous pensez ne pas vous situer dans une région à risque, par :

  • l’association avec le poireau ou l’oignon,
  • la mise en place d’un paillage constitué de déchets de plantes répulsives (lavande, tanaisie),
  • l’utilisation d’une variété résistante comme ‘Resistofly F1’ ou ‘Fly away F1

Retrouvez des conseils complémentaires en cas d’attaque de la mouche de la carotte.

L’alternariose

L’alternariose est une maladie cryptogamique (due à un champignon) dont l’agent responsable est Alternaria dauci. Cette maladie se manifeste par des taches brunes qui apparaissent en bordure des feuilles et progressent vers l’intérieur du limbe. Ces dernières finissent par se dessécher entièrement, ce qui limite la photosynthèse puis le la bonne croissance des racines. C’est pourquoi en début de culture cette maladie cause des dégâts plus importants. L’alternariose peut survenir du printemps à l’automne, elle est favorisée par des températures de 22 à 25°C par temps humide.

Les mesures à appliquer au jardin :

  • Supprimer les feuilles ou tiges malades en début d’attaque
  • Supprimer les carottes attaquées si la maladie est plus avancée
  • Évitez si possible d’arroser le feuillage, arrosez par exemple au goulot de l’arrosoir au niveau de la terre.
  • En cas d’attaques récurrentes, utilisez des variétés résistantes comme Boléro F1 (Vilmorin).

 

Récolter et conserver

La récolte intervient débute 12 à 16 semaines après le semis, suivant les variétés et les températures. Elle s’effectue à l’aide d’une fourche bête, en prenant soin de ne pas abîmer les racines, ce qui nuirait à la conservation. Dans les régions à hiver doux, les carottes peuvent passer l’hiver en terre. Elles seront protégées du gel par une épaisse couche de feuilles mortes ou de paille, notamment dans les régions les plus continentales.

Une bonne méthode de conservation hivernale consiste également à les conserver en cave, dans du sable. A l’automne, les carottes sont toutes déterrées et coupées au niveau du collet. Elles sont ensuite conservée dans une caisse contenant du sable sec et fin.

Carottes prêtes à récolter

Utilisation en cuisine et apports nutritifs

En cuisine les carottes se déclinent de multiples façons et accompagnent de nombreux plats, crudités ou desserts. Râpées, cuites à la vapeur, mijotées dans des plats, glacées, et même incorporées dans des tartes, confitures et cakes sucrées, bref, les recettes où la carotte est à l’honneur ne manquent pas !

Du point de vue nutritif, la carotte est un légume riche en carotènes, des molécules anti-oxydantes qui ralentissent le vieillissement des cellules et sont bénéfiques pour les yeux. Elle est également riche en vitamines B9, C et E, majoritairement situées juste sous la peau, il est donc préférable de bien les frotter avec une brosse à légumes pour conserver le maximum de ces vitamines. Elle est aussi riche en minéraux, notamment en magnésium et potassium, qui participent à une bonne régulation de la tension artérielle. Enfin, la carotte est très réputée pour donner un bon teint à la peau !

Faire ses graines de carottes

Récolter ses propres graines de carottes n’est pas un geste très fréquent chez les jardiniers, pourtant, ce n’est pas difficile, c’est économique et ça permet d’adapter vos variétés favorites à vos conditions culturales.

La première année de culture est identique à la culture pour la consommation. A l’automne de cette première année les carottes sont récoltées puis conservées dans du sable en cave ou mises en jauge dans la terre et recouvertes de paille. La différence avec la récolte pour la consommation, c’est que le collet est conservé, en laissant environ 2 cm de feuillage. Une sélection des plus belles carottes peut être fait à ce moment-là, les racines trop faibles, qui ont éclatées et qui présentent des galeries de la mouche de la carotte sont écartées.

La seconde année, les carottes sont replantées de février à avril. Elles monteront en fleur au mois de juin et les ombelles seront prêtes à être récoltées à partir du mois d’août. Récoltez au fur et à mesure de la maturité des graines en coupant les ombelles en entier et en égrenant dans un récipient. Choisissez un tamis de maille 14 pour séparer les graines des barbes.

Questions fréquentes des jardiniers

Mes carottes ne lèvent pas, pourquoi ?

Les raisons possibles sont multiples :
- La plus probable est un manque d'eau avant la levée. Il est indispensable que la terre soit le plus fréquemment humide entre le semis et la levée, il ne suffit pas d'un seul arrosage le jour du semis.
- Votre terre a formé une croute de battance qui empêche les graines de lever. Pour empêcher les croutes de battance l'arrosage doit être le plus léger possible ! Sur le long terme, la terre doit être protégée et enrichie en matières organiques pour arriver au fil des ans à une structure grumeleuse.
- Un semis de carotte sera généralement mieux réussi en mai qu'en mars, car la terre est plus réchauffé, les graines lèvent plus rapidement.

Mes carottes ne grossissent pas, pourquoi ?

Deux raisons possibles :
- Les carottes n'ont pas étés suffisamment éclaircies, elles sont trop proches les unes des autres. Il est important d'éclaircir à un stade jeune car même en éclaircissant à un stade avancé, c'est déjà trop tard !
- La seconde possibilité concerne l'arrosage, il est bon d'arroser en fonction de la taille de la carotte, et la meilleure façon de le déterminer... c'est de carotter la terre ! En été surtout, vérifiez si l'arrosage à été suffisant en carottant à l'aide d'un plantoir à bulbe (par exemple). Si seulement les 2 premiers centimètres du sol sont humides, que la carotte fait déjà 10 cm de long, c'est que l'arrosage est insuffisant pour parvenir aux racines de la carotte. Pour un bon arrosage de la carotte, arrosez moins souvent mais abondamment.

Ressources utiles

Découvrez notre large gamme de carottes : en graines nues ou en ruban.

Articles connexes

1 Étoile 2 Étoile 3 Étoile 4 Étoile 5 Étoile ( votes, moyenne: sur 5)