Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Camassia : planter, soigner et l'associer au jardin

Le Camassia, en quelques mots

  • Le Camassia est une plante vivace bulbeuse qui fleurit au printemps et se naturalise aisément. C’est LA belle floraison haute pour mi-ombre et terrain lourd.
  • Il dresse, sur de hautes tiges solides, de grands épis de nombreuses fleurs en étoiles, bleues ou blanches.
  • Le Camassia est facile à cultiver : très rustique et sans entretien, il se plaît autant à mi-ombre qu’au soleil non brûlant. Tous les types de sols, même argileux, lui conviennent.
  • C’est une belle bulbeuse, encore méconnue, qui trouve pourtant aisément sa place au jardin : plantez-le en masse, façon prairie fleurie, en mixed-border avec des vivaces ou d’autres bulbes de printemps et même en pot ou au bord d’un bassin avec de luxuriants hostas… Il est également superbe en bouquets.
  • Parfois appelé « Quamash », « Camassie » ou « Jacinthe des Indiens », il est originaire des prairies humides d’Amérique du Nord.

Le mot de notre Experte

Le Camassia est une vivace bulbeuse qui déploie, chaque année au printemps, de spectaculaires fleurs bleues ou blanches, juchées au sommet de hautes tiges. Ses inflorescences sont composées d’une multitude de charmantes fleurs étoilées réunies en épi.

Le Camassia est une plante très rustique. Il pousse idéalement en sol frais et humide. Peu exigeant, il s’accommode de tous types de sols, voire d’un terrain argileux. En termes d’exposition, il apprécie particulièrement la mi-ombre, mais se portera très bien au soleil, à condition qu’il ne soit pas brûlant.

Véritablement increvable, le Camassia est la plante de prairie fleurie par excellence, car il offre l’avantage de se naturaliser. En quelques années il peut coloniser de belles étendues, d’aspect très naturel, sans aucune intervention du jardinier.

Le Camassia fait partie de nos plantes vivaces préférées. Longtemps méconnu, nous sommes ravis de le voir enfin sortir de la confidentialité. Apprécié pour sa robustesse et sa belle prestance, vous le rencontrerez désormais fréquemment dans les parcs et les jardins publics de nos villes.

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Camassia

Famille : Asparagacées (auparavant classé dans les Liliacées puis Hyacinthacées)

Noms communs : Jacinthe des Indiens, Camassie, Quamash ou Camash

Floraison de mai à juin, nombreuses fleurs en forme d’étoiles de 5 à 7 cm de diamètre, rassemblées en épi.

Hauteur : de 50 cm à 1,20 m (selon les variétés) - Envergure : de 10 à 50 cm

Exposition : mi-ombre, soleil non brûlant

Sol : tous (même argileux), riche, frais à humide, mais bien drainé

Rusticité : au-delà de -20 °C

Le Camassia est originaire des plaines, le plus souvent humides, de l’ouest des États-Unis, de l’Oregon à la Californie. Six espèces y sont répertoriées : Camassia angusta, Camassia cusickii, Camassia howellii, Camassia leichtlinii, Camassia quamash, Camassia scilloides.

C’est une plante bulbeuse vivace qui s’installe et fleurit ensuite durant de longues années. Il forme une touffe de feuilles vert vif, de 20 à 60 cm de long. Elles sont lancéolées (en forme de lance) et dressées. Caduc, le feuillage disparaît au cours de l’été puis repousse au printemps.

Le Camassia fleurit généralement en mai – juin. Une longue tige solide émerge de son feuillage. Et bien qu’elle puisse culminer jusqu’à 1,3 mètre de haut, sa robustesse lui permet de se passer de support. À son sommet, se développe une hampe florale spectaculaire, longue de 10 à 30 cm et composée de nombreuses fleurs étoilées (5 à 7 cm de diamètre). Celles-ci ont la particularité d’apparaître au fur et à mesure, du bas vers le haut, pendant une quinzaine de jours.

Ces fleurs s’épanouissent une jolie palette de coloris allant du blanc ivoire au violet, en passant par le bleu azur et le mauve. De longues et belles étamines jaunes ou blanches se détachent de chacune de ses fleurs étoilées, offrant un contraste harmonieux.
Le Camassia bénéficie d’une excellente tenue en vase et permet de composer de magnifiques bouquets. Bien que non parfumée, cette plante mellifère saura attirer les insectes butineurs, abeilles, papillons, indispensables à la pollinisation des plantes à fleurs, des arbres fruitiers ou des légumes…

Fleurs de Camassia

Camassia sacajewa – Camassia leichtlinii caerulea – Camassia leichtinii semiplena

Au fil de l’évolution de la classification botanique, le Camassia a été associé à différentes familles végétales. Tout d’abord, parmi les Liliacées : il était donc considéré comme un cousin de la tulipe, plante à bulbe par excellence. Puis attribué aux Hyacinthacées, dont les jacinthes sont les plus évidentes représentantes, probablement en raison de leurs nombreux points communs : couleur, feuillage, bulbe… Les botanistes classant désormais les plantes en fonction de leur ADN, le Camassia a rejoint la famille des Asparagacées, comme les asperges. Ce n’est pas si étonnant, car le Camassia est considéré comme une plante légume !

En effet, le bulbe peut être consommé, cru, bouilli ou séché. Autrefois, il était très apprécié par les Indiens des plaines. D’ailleurs, le mot Camassia vient de « Kamash » qui signifie doux en amérindien. Selon les sources, le goût se rapproche soit de la patate douce, de la châtaigne ou encore de la poire cuite. Pour tirer la chose au clair, il ne vous reste plus qu’à tester vous-même les qualités gustatives de la Jacinthe des Indiens. Cependant, sachez qu’elle présente les mêmes inconvénients digestifs que le topinambour. Attention le reste de la plante est toxique !

Variétés

Principales variétés :

Camassia leichtlinii Caerulea

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité 80 cm

Précoce, c'est le premier à fleurir. Au printemps, réveille le jardin de ses fleurs bleu vif.

Camassia leichtlinii Blanc

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité 90 cm

Cette variété prend ensuite la relève avec ses fleurs blanc ivoire. Très chic, il fait également merveille en bouquet.

Camassia cusickii

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité 80 cm

Les fleurs de ce vigoureux Camassia sont d'un joli bleu clair. Elles perdureront pendant 3 semaines.

Camassia Zwanenburg Wisteria Blue

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité 70 cm

Cette variété présente des fleurs couleur glycine, c’est l’une des variétés les plus très appréciées par nos clients.

Nos préférées :

Camassia quamash

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité 60 cm

Parmi nos variétés préférées, figure, sans aucun doute, le Quamash. Cette « Jacinthe des Indiens » fleurit jusqu'au début de l’été. Il colonise rapidement l’espace et déploie d’élégants épis de fleurs bleu vif. Il surpasse ainsi les graminées et boutons-d’or, et forme une magnifique prairie fleurie, que nous attendons avec impatience chaque année.

Camassia leichtlinii Semiplena

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité 90 cm

À égalité dans nos cœurs, nous plaçons l’exceptionnel Camassia leichtlinii semiplena. Il dresse de merveilleux épis de fleurs semi-doubles, blanc crème, de 50 cm de long. De grande taille, il surplombe ses voisins et éclaire, à lui seul, tout un sous-bois !

Plantation

Quand planter ?

L’automne est la période idéale pour planter vos bulbes de Camassias. Comme les Tulipes et tous les autres bulbes, ils fleuriront au printemps suivant.

Si vous êtes un peu en retard, sachez qu’il est cependant possible d’étendre le calendrier de plantation et de planter plus tardivement (jusqu’à décembre, tant que le sol n’est pas gelé), et ce, sans aucun problème.

Comment planter ?

Pour planter vos Camassias, il suffit de faire un trou d’une profondeur de 10 à 15 cm, de bien ameublir le fond et d’y déposer le bulbe, pointe vers le haut. Rebouchez ensuite avec la terre et tassez. Voilà, c’est terminé !

Pour gagner en efficacité, n’hésitez pas à visionner ce conseil vidéo :

Les bulbes restent en terre tout l’hiver sans aucun problème, ils sont très résistants au froid, jusqu’à -20 °C, même dans un terrain humide.

Où planter ?

Nous vous conseillons de prendre un temps pour choisir l’endroit idéal au jardin, là où vous n’irez plus les déranger, ils détestent ça !
Que ce soit au soleil ou à mi-ombre, vos Camassias s’épanouiront dans un sol riche et frais et formeront de généreuses touffes, pour de très longues années.

  • Dans un massif : En association avec les bulbes de printemps, tulipe, ail d’ornement, fritillaire… le choix vaste
    satisfera les goûts et les couleurs de chacun. Pour un meilleur effet, plantez-les en groupes de 4 ou 5 bulbes, en prenant soin de les espacer de 20 cm. Pensez aussi à marquer leur emplacement : leur feuillage est caduc et disparaît en été, il est dès lors facile d’oublier l’endroit exact où ils sont plantés. Ce serait dommage de les endommager d’un malheureux coup de bêche !
  • Dans une prairie : Pour obtenir un aspect naturel, la technique la plus simple est de prendre une poignée de bulbes et de les jeter par-dessus votre épaule, afin d’éviter un effet d’alignement trop artificiel. Vous les planterez à l’endroit où le hasard les aura fait tomber, à raison d’environ 6 bulbes au m². Comme ils se naturalisent, au fil des années, les Camassias vont occuper l’espace jusqu’à former un formidable tapis au printemps… Pour prolonger cet effet, n’hésitez pas à associer plusieurs variétés comme le Camassia leichtlinii Caerulea qui fleurit en avril – mai quand l’herbe est encore courte au Camassia Quamash qui, lui, fleurit en mai – juin et accompagnera les boutons d’or. À la fin de l’été, vous pourrez faucher votre prairie, le feuillage, indispensable à la reconstitution des réserves nutritives du bulbe, ayant déjà disparu.
    Plantez le camassia en sol humide
  • Dans un endroit particulièrement humide de votre jardin, au bord d’un bassin, le long d’un cours d’eau, aux abords d’une source, le Camassia s’associera à merveille aux plantes de berge comme le Souci des marais, Hostas…
  • Sur une terrasse ou un balcon : les Camassias se cultivent très bien en pot. Pour varier et étaler les floraisons tout au long du printemps, choisissez un contenant de grande dimension (50 cm de diamètre) et pratiquez la technique de la plantation en lasagne. Cela consiste à planter des bulbes en couches successives séparées à chaque fois par 10 cm de terreau : garnissez au préalable le fond du pot de graviers ou de billes d’argile, sur environ 2 cm d’épaisseur, pour assurer le drainage. Placez ensuite, dans l’ordre, de bas en haut, des narcisses, des Camassias, des Tulipes, des Jacinthes puis des Muscaris ou des Crocus et une dernière couche de terreau.

Entretien

Résistants, durables et sans entretien, les Camassias sont définitivement faciles à vivre ! Ils ne connaissent ni maladie ni parasite. Leurs bulbes généralement sont délaissés par les rongeurs qui les trouvent trop coriaces pour leurs dents. Côté gastéropodes, rien à craindre ou presque : limaces et escargots n’apprécient guère leur feuillage. Excellentes nouvelles, non ?

L’entretien est minimal : en massif, vous pouvez supprimer les fleurs fanées, vous empêcherez ainsi la formation des graines, ce qui a tendance à épuiser les bulbes. Mais ne coupez surtout pas le feuillage, car c’est lui qui permet de reconstituer les réserves nutritives. Attendez pour ce faire l’été, quand celui-ci est totalement sec, c’est signe que la plante est en période de repos.

Les bulbes de Camassia peuvent, bien entendu, rester en terre tout l’hiver, ils sont très rustiques, résistants et ne craignent pas le gel même en terrain humide.

Camassia leichtlinii Alba

Multiplication

Il existe deux méthodes pour multiplier le Camassia : le semis et la division

Semis

Semer le Camassia est possible, mais c’est un peu long et compliqué. En effet, la graine demande une période de stratification par le froid qui provoquera la levée de la dormance, étape indispensable à sa germination. Cette dormance est une période de repos qui permet à la graine d’attendre le printemps sans s’épuiser. Pendant l’hiver, le froid va petit à petit fragiliser l’enveloppe des graines (c’est la stratification) et aux premiers beaux jours la germination deviendra possible. Vous pouvez recréer artificiellement cette période de froid en entreposant vos graines patiemment récoltées, dans le réfrigérateur.

Vous les sèmerez ensuite, au cours du printemps et si tout se passe bien, des plantules se développeront alors. Il vous suffira alors patienter pendant 4 à 5 ans avant d’obtenir la première floraison !

Au jardin, on assiste parfois à des semis spontanés : ne vous compliquez pas l’existence, laissez donc faire la nature…

Division

La division est la méthode la plus rapide, la plus facile et la plus efficace pour multiplier le Camassia. La division des touffes se pratique en été, avant la disparition du feuillage, car il est alors plus facile de les repérer. Choisissez des sujets développés, âgés d’au moins trois ans.

En effet, comme pour les tulipes ou les narcisses, chaque bulbe de Camassia donne naissance à des bulbilles, qui en grandissant deviendront de nouveaux bulbes. Ils développeront des feuilles à leur tour puis fleuriront au bout de quelques années.

Vous pouvez aussi simplement diviser la touffe en deux ou bien détailler chaque bulbe et les replanter consciencieusement un à un.
Installer de nouveaux bulbes est sans conteste la méthode la plus rapide et la plus efficace. Elle présente par ailleurs l’avantage d’être l’occasion d’introduire de nouvelles variétés au jardin.

Association

Les Camassias s’associent très facilement. La faute de goût est impossible : le blanc ou le bleu plus ou moins intense s’associent sans difficulté avec le rouge, le jaune ou même l’orange pour un effet très vitaminé !

Le seul facteur dont vous devez tenir compte est la hauteur de la hampe florale, qui en fonction de la variété peut aller de 60 cm jusqu’à 1,3 mètre.

Voici quelques suggestions et idées d’associations :

En massif, plantez vos Camassias en compagnie de tous les autres bulbes de printemps : Tulipes, Aulx d’ornement, des Fritillaires, des Narcisses… Les possibilités sont infinies et peuvent évoluer chaque année, au fil de vos envies.

Disposez vos Camassia en parterre de vivaces : Hosta, Géranium, Fougère, Heuchère ont l’avantage de dissimuler le feuillage des Camassias, qui comme celui des Narcisses, une fois la floraison terminée ne présente guère d’intérêt.

Faites voisiner vos Camassias aux côtés d’Astrances : ces deux plantes apprécient le même environnement (terrain riche, frais, à mi-ombre) ou installez-les au pied d’un rosier, en compagnie de delphiniums, de campanules qui prendront la relève, comme dans les merveilleux jardins de cottage anglais.

Plantez vos Camassias au pied d’un arbuste à feuillage pourpre, un Érable japonais ou un Cotinus, ils constitueront un premier plan de grande valeur ornementale.

Le long des berges d’un ruisseau, ou au sein d’une zone humide de votre jardin, essayez-les en compagnie de plantes qui apprécient les mêmes conditions de culture : Hostas, Primevère candélabre, Fougère…

Associer les Camassias

Hosta ‘Neptune’ – Camassia leichtlinii- Droypteris filix mas

Pour un effet graphique saisissant, installez un pot de Camassias sur votre terrasse, devant un joli mur… Vous aurez ainsi tout loisir d’apprécier pleinement chaque détail de la fleur.
Enfin et surtout, plantez vos Camassias pour constituer une superbe une prairie fleurie : c’est leur milieu naturel, leurs fleurs vous enchanteront au printemps et ils se naturaliseront au fil du temps.

Camassia naturalisé en prairie fleurie

Camassia leichtlinii en prairie

Sachez enfin que les Camassias sont rois dans les jardins anglais. En 2015, au Chelsea Flower Show, Chris Beardshaw a su tout particulièrement les mettre en valeur. Laissez-vous guider, voici le plan de cette superbe réalisation et la liste des plantes associées (en latin).

Ressources utiles

Notre belle collection de Camassias

Nos fiches conseil :

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(6 votes, moyenne: 3.5 sur 5)