Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Abélia : plantation, conseils de culture, taille, entretien

L'Abélia en quelques mots

  • Son feuillage décoratif est très changeant
  • En été, il offre une profusion de fleurs blanches ou roses, souvent parfumées
  • Sa taille modeste convient bien aux petits jardins et à la culture en pot
  • C’est un excellent arbuste de haie
  • Rustique, vigoureux, il s’accommode de tous les types de sol

 

Le mot de notre experte

L’Abélia est un bel arbuste très florifère au feuillage décoratif, qui mérite une place dans tous les jardins dotés d’hivers relativement cléments. Encore trop peu répandu, il est pourtant très florifère et offre sans discontinuer, de juin à octobre, des petites fleurs blanches ou roses qui selon les variétés, répandent un extraordinaire parfum de jasmin et de lilas.

Son port souple et élégant, sa longue et généreuse floraison suivie à l’automne, de jolies bractées cuivrées persistantes sur un feuillage devenu pourpre ou rougeâtre, font de lui un incontournable des scènes d’été et de fin de saison.

De l’Abelia grandiflora ‘kaléidoscope’, à l’Abelia triflora, en passant par l’Abelia grandiflora ‘Sherwood’ ou par le plus rustique l’Abelia x grandiflora ‘Edward Goucher’, tous sont faciles à cultiver au jardin, au soleil ou à mi-ombre dans tout type de sol bien drainé et à l’abri des vents dominants.

Rustique jusqu’à -10°C environ, peu exigeant, résistant à la sécheresse comme à la pollution, insensible aux maladies, l’Abélia est précieux en jardin de ville comme en jardin naturel.

Sa taille modérée et sa silhouette dense permettent de nombreuses utilisations : en haie libre ou taillée, en massif, en bordure d’allée, en haie basse, en couvre-sol, en groupe et même en pot près de votre entrée pour profiter pleinement des variétés parfumées.

Cultivez cet arbuste vigoureux au feuillage somptueux et à la floraison éclatante!  Notre collection exceptionnelle d’Abélias saura vous surprendre en apportant au jardin une touche élégante et parfumée.

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Abelia

Famille : Caprifoliacées

Nom(s) commun(s) : Abelia

Floraison : De juin à octobre

Hauteur : de 1,50 à 3 m

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Tous, bien drainé

Rusticité : -10°C

L’Abelia est un arbuste de la famille des caprifoliacées originaire de Chine. Le genre compte une trentaine d’espèces caduques ou semi-persistantes, voire persistantes en climat doux.

Parmi les variétés les plus courantes, on compte notamment l’Abelia x grandiflora, sans doute le plus connu et le plus vigoureux de tous les Abélias. Il a donné naissance à de remarquables cultivars ou hybrides ‘Kaléidoscope’, ‘Francis Mason’ au feuillage panaché ou encore ‘Sherwood’. On rencontre également l’Abelia x grandiflora ‘Edward Goucher’, une variété hybride plus résistante au froid, c’est le plus rustique des Abélias (-15 °C).

L’Abelia (x) grandiflora Confetti est un hybride horticole récent issu de l’Abelia (x) Grandiflora, fruit du croisement entre l’Abelia chinensis, et l’Abelia uniflora, apprécié pour son feuillage panaché et sa taille modeste  tout comme le cultivar ‘Prostrata’, panaché de crème également.

Le très florifère et vigoureux Abelia x Grandiflora a donné naissance à de nombreux cultivars intéressant

L’Abelia chinensis également appelé Abélia de Chine exhale un parfum puissant, l’Abelia floribunda est une espèce à palisser au soleil, l’Abelia triflora est le plus grand (5 m) et le plus parfumé avec ses fleurs réunies par trois à l’aisselle des feuilles.

Parmi les plus rares, on trouve aussi le remarquablement parfumé Abelia zanderi, une petite espèce chinoise peu connue, rustique, au port compact et étalé à la fois et l’Abelia schumannii qui donne des fleurs rose violacées marquées d’orangé.

De croissance moyennement rapide, en fonction des conditions de culture, l’Abélia pourra atteindre 2,50 m de hauteur pour une amplitude de 2 à 3 m en 5 ans.  Dans nos jardins, la plupart sont de taille modeste et n’excèdent souvent pas plus de 1,80 m de hauteur. Les variétés au feuillage panaché poussent plus lentement et sont plus fragiles.

Il existe même depuis peu des variétés naines, comme l’Abelia (x) Pastel Charm® issu de la recherche des pépinières Minier qui ne dépassera pas les 1 m en tous sens.

Le port varie en fonction des espèces et des variétés ; arqué, retombant gracieusement chez l’Abelia ‘Edward Goucher’, semi-retombant chez l’A. ‘Francis Mason’, arrondi et souple chez l’Abelia x grandiflora, naturellement compact, chez l’Abelia (x) grandiflora Sunny Charm®, buissonnant et évasé chez l’Abelia chinensis.

L’Abélia offre une longue floraison parfumée qui dure tout l’été, de juin à septembre-octobre, selon le climat, quand peu d’arbustes sont encore en fleurs. Au printemps, ses pousses florales sont très décoratives. Mais, c’est au cœur de l’été que sa floraison est la plus généreuse : une profusion de petites trompettes blanc rosé, rose lilas, lavande clair, rose cerise ou encore d’or jaune apparaissent, réunies en panicules terminales à l’extrêmité des jeunes rameaux.

L'Abelia est décoratif de l'été à l'automne

Après floraison, les fleurs laissent place à des calices composés de bractées rousses persistant longtemps sur l’arbuste

Parfois l’intérieur de la corolle, blanc pur, rose ou jaune pâle offre un joli contraste de teinte avec un revers légèrement plus soutenu, rose poudré ou blanc-mauve. Ces innombrables petites corolles tubulaires (A. floribunda) ou en forme d’entonnoir de 2 à 5 cm de long, composées de 2 à 5 sépales en forme d’entonnoir se succèdent jusqu’à l’automne.

Elles exhalent un parfum frais plus ou moins puissant, de lilas, de jasmin mêlé de jacinthe qui embaume les soirées d’été. Elles sont très visitées par les papillons et autres pollinisateurs. La floraison est suivie par l’apparition de fruits, les akènes, qui ne renferment qu’une seule graine.

Chacune est  délicatement enserrée dans un calice rose, rose vif, vert ou encore brun-rouge selon les variétés, qui persiste bien après la chute des fleurs. Une fois fanées, les fleurs cèdent la place à ces calices composés d’abondantes bractées cuivrées persistant longtemps sur l’arbuste dans un écho somptueux avec le feuillage automnal pourpré-bronze.

L'Abelia offre selon les variétés un feuillage panaché qui prend des teintes flamboyantes à l'automne

A l’automne, les feuilles revêtent souvent de somptueuses teintes violacées, rougeâtres, à reflets bronze qui persistent très longtemps sur les rameaux, à moins que les gelées ne les emportent

Ce bel arbuste revêt un feuillage plus ou moins persistant selon la douceur du climat. Dès le printemps, il révèle ses jeunes pousses et ses rameaux souvent rougeâtres. Cette ramure plus ou moins arquée et particulièrement décorative porte des petites feuilles ovales à arrondies, plus ou moins dentées, de 3 à 8 cm de long, opposées ou parfois groupées en bouquet.

Vertes foncé et lustrées tout l’été chez la plupart, elles sont remarquablement panachées chez certains offrant un feuillage doré aux reflets changeants suivant les saisons : l’Abelia ‘Confetti’ porte des feuilles vert clair marginées de blanc-crème qui révèlent de belles teintes roses dès les premiers frimas, l’Abelia grandiflora ‘Francis Mason’, un feuillage vert sombre panaché de jaune d’or.

Peu contraignant, facile à cultiver, l’Abélie s’installe en situation ensoleillée ou à mi-ombre, à l’abri des vents froids et desséchants de l’hiver. Peu exigeant sur la nature du sol, il aime les sols légers et bien drainés, et s’accommode même d’une terre pauvre et calcaire. Il résiste bien à la sécheresse estivale mais redoute en revanche les sols lourds, détrempés et argileux.

Bien que rustique, l’Abélia préfère les hivers cléments et se cultive idéalement jusqu’en Île-de-France dans les régions du sud de la Loire, en Bretagne et dans le Sud-Ouest où les températures hivernales ne descendent pas en dessous de – 10 °C -12°C, même pour les variétés de grandiflora qui sont plus vigoureuses. Il redoute les vents glacés et les fortes gelées. En revanche, il tolère assez bien à la sécheresse et résiste parfaitement bien face au vent et aux embruns des jardins de bords de mer. C’est un arbuste vigoureux très résistant à la plupart des maladies et parasites : on ne lui connait aucun ennemi.

L’Abélia est un arbuste polyvalent qui s’intègre parfaitement dans tous les jardins, il fait merveille dans les petits espaces. Il tolère la pollution, ce qui en fait un excellent arbuste de ville. Sa taille modérée et sa silhouette dense permettent de nombreuses utilisations : en massif associé à des asters, des anémones du Japon, des tricyrtis, en isolé, dans un bosquet, en haie libre accompagnés de Leycesteria formosa (Desmodium) pour un joli contraste, en haie fleurie avec des buddleias, des kolwitzia, seringats, céanothes , Caryopteris, des Berberis, des rosiers buissons, ou encore un Choisya, en haie basse pour les variétés naines, et même cultivé en grand pot près de l’entrée, dans les régions à hivers doux, pour profiter pleinement de son parfum.

Certaines variétés comme ‘Confeti’ mesurant moins de 1m en tous sens en font d’excellents couvre-sol.

Il pourra être associé à des arbustes à feuillages panachés comme ceux des Cornouillers ou du Photinia. Sa forme un peu désordonnée offrira un beau contraste avec des plantes au port plus stricte comme les bambous, les herbes de la pampa ou encore les érables du Japon.

 

Espèces et principales variétés

Les Abélias présentent de multiples intérêts au fil des saisons. Les principaux critères de choix sont la couleur des fleurs, celles des feuilles en été et à l’automne, la taille à maturité et parfois le port qui peut être plus ou moins compact et buissonnant.

L’Abelia x grandiflora, un hybride obtenu par le croisement de l’Abelia chinensis et A. uniflora, est sans doute le plus connu du genre et aussi le plus vigoureux de tous les Abélias. Les variétés de grandiflora sont plus vigoureuses mais restent néanmoins rustiques seulement jusqu’à -10°C. Très répandu également l’Abelia x grandiflora ‘Edward Goucher’ ; ce petit hybride est le plus rustique des Abélias, supportant des températures basses jusqu’à -15 °C.

L’Abelia chinensis ou Abélia de Chine, est l’un des plus florifères et parfumés. Parmi les plus rares, on trouve aussi l’Abelia zanderi, une espèce chinoise peu connue, au port compact et buissonnant et son cultivar ‘Little Richard’ et l’Abelia schumannii, un arbuste caduc à fleurs rose orangé.

Les plus populaires

Abelia Edward Goucher pot de 2L/3L

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité
1.80 m

Sans doute plus rustique des abélias !

Abelia grandiflora Francis Mason

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
1.50 m

L'incontournable au feuillage panaché d'or !

Abelia grandiflora - Pot de 2L/3L

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité
2.50 m

Un grand classique, beau toute l'année !

Abelia chinensis - Abélia de Chine

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité
2.00 m

L'un des plus parfumés

Abelia grandiflora Confetti

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité
90 cm

Une belle variété au port compact et au feuillage marginé de blanc

Nos préférées

Abelia x grandiflora Sunny Charm - Abélia à grandes fleurs.

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité
1.00 m

Magnifique avec ses tons chauds et doux !

Abelia nain Pastel Charm

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité
1.00 m

Une variété basse adaptée aux petits jardins !

Abelia Petite Garden Minedward

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
80 cm

Une merveille très florifère !

Autres variétés intéressantes

Abelia zanderi Little Richard

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité
60 cm

Compact et arrondi, il forme un gros coussin florifère

Abelia grandiflora Sparkling Silver en pot de 2L/3L

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité
50 cm

Un beau feuillage semi-persistant panaché de blanc-crème virant au pourpré à l'automne

Plantation

S’il est doté d’une résistance moyenne au froid, jusqu’à -10/-12°C, l’Abélia s’installe de préférence dans les régions du sud de la Loire où les hivers sont assez cléments. Il présente une bonne résistante aux embruns. Il doit être cependant planté à l’abri des vents froids et secs qui abîment le feuillage et la floraison, surtout quand il est jeune : palissez-le contre un mur au sud si vous souhaitez tenter sa culture dans une région à hivers rudes.

Il préfère le plein soleil pour bien fleurir mais tolère bien une exposition mi-ombragée.

Peu exigeant sur la nature du sol, il pousse dans toute bonne terre de jardin, bien drainée, même calcaire mais surtout pas trop humide : il craint les sols lourds, compacts et gorgés d’eau. Il aime les sols restant frais, mais en vieillissant il supportera parfaitement une terre ponctuellement sèche en été. En zone froide, un bon paillage est conseillé les premiers hivers ou en cas de froid exceptionnel.

Souvent plus large que haut, l’Abélia peut être utilisé en isolé, en haie libre et fleurie ou basse, en massif de vivaces ou avec d’autres arbustes, en association avec des persistants à feuillage sombre ou panachés, pour faire ressortir les coloris des fleurs, des feuilles et des rameaux.

La taille modeste de certaines variétés permet une culture en pot sur une terrasse ou un balcon pour profiter pleinement de son parfum estival remarquable.

Quand le planter ?

Plantez l’Abélia indifféremment au printemps en mars ou à l’automne en octobre. Il peut toutefois être raisonnablement planté de février à mai dans les régions froides et plutôt en automne dans les régions chaudes de septembre à novembre , en évitant les périodes de gel ou de fortes chaleurs.

plantation de l'Abélia

La plantation de l’Abélia est très facile: il pousse dans n’importe quelle bonne terre bien drainée

Comment planter l’Abélia ?

Selon les variétés et l’utilisation, espacez les pieds de 60 cm pour les variétés basses et trapues afin d’obtenir des bosquets denses. Pour les variétés hautes ou pour la confection de haies, espacez les pieds de 80 cm à 1,20 m.

  • Creusez un trou 3 fois plus large que la motte et profond d’environ 50 cm
  • Avec une partie de la terre extraite, réalisez un petit monticule au fond du trou pour supporter les racines
  • Mélangez pour moitié le reste avec du terreau
  • Faites éventuellement un bon lit de gravier pour assurer un drainage parfait
  • Placez l’Abélia au centre du trou, le collet au niveau du sol
  • Ramenez la terre extraite pour enserrer les racines et reboucher le trou
  • Maintenez l’arbuste bien droit
  • Tassez avec le pied
  • Arrosez copieusement à la plantation et chaque semaine lors de la première année de plantation

Culture en pot

La culture en pot est possible, surtout avec les variétés à faible développement. Rempotez tous les 3 ans et taillez régulièrement l’arbuste afin de contenir son développement. Maintenez le sol frais en été, paillez copieusement en hiver ou rentrez les potées à l’abri des fortes gelées.

 

Entretien, taille et soins

Peu contraignant, l’Abélia est facile à cultiver et demande peu d’entretien. Il se taillera facilement à la cisaille ou au taille-haie tous les ans, selon la forme que vous souhaiterez lui donner, (surtout placé en haie taillée), afin de lui maintenir un port compact et équilibré, favoriser sa croissance et stimuler sa floraison. Taillez en fin d’hiver, entre février et avril, avant la reprise, les branches entrecroisées, grêles ou mortes à leur base, pour ne garder que les plus vigoureuses.

En cas de sécheresse prolongée, et pendant les deux premières années, surveillez les besoins en eau de votre arbuste.

Il est préférable de pailler copieusement le pied avant l’hiver et ce durant les 3 premières années après la plantation. Un voile d’hivernage peut s’avérer utile pour le protéger des froids vifs.

Ennemis et maladies éventuelles

L’Abélia n’est jamais malade, il est insensible à la plupart des maladies comme aux attaques de parasites.

Multiplication

La méthode la plus simple et la plus rapide pour multiplier l’Abélia reste le bouturage.

Par bouturage

La multiplication se fait par boutures semi-ligneuses (lorsque les rameaux commencent à se transformer en bois dur) en juillet-août:

  • Après floraison, prélevez des boutures de 6 à 12 cm de long
  • Enfoncez les boutures au trois-quarts dans un substrat léger (tourbe et sable de rivière) et drainant maintenu humide en les espaçant de 5 cm
  • Placez la terrine ou le pot jusqu’à l’automne à l’ombre, dehors sous une mini serre puis sous châssis durant l’hiver
  • Repiquez-les en pleine terre au printemps suivant
Procédez en été pour bouturer l'abelia

L’Abelia se bouture très facilement en été

Associer

Si on aime l’Abélia pour sa facilité de culture, il est également très apprécié pour son aspect très ornemental une bonne partie de l’année : en été il se couvre d’une profusion de fleurs blanches ou roses odorantes puis, son feuillage vert ou doré prend des teintes cuivrées ou bronzes ardentes à l’automne.

L’Abélia se place aussi bien en groupe avec d’autres arbustes qu’en isolé, en massif avec des vivaces ainsi qu’en haie libre ou taillée et même en couvre-sol pour les variétés les plus basses. Il offre un beau contraste avec les couleurs chaudes, les feuillages panachés d’or, les arbustes à feuilles rouge-orangé comme le Photinia.

Dans une haie fleurie, il sera le compagnon parfait des Pyracanthas, d’un Caryopteris, d’un Kolwitzia amabilis ou « buisson de beauté », des Deutzia, de Berberis, de Seringats, Lilas, de rosiers buissons, ou encore au voisinage d’un Buddleia.

Il sera du plus bel effet aux côtés d’arbustes à fleurs et au feuillage décoratif qui mettront en valeur sa floraison et son feuillage flamboyant à l’automne et avec lesquels il sera en parfaite harmonie ou au contraire, il jouera les contrastes ; Choisya, Leycesteria formosa, Spirées, Fusain, Viornes ou Cornouillers.

Sa silhouette un peu désordonnée gagnera aux côtés de plantes au port plus strict comme les bambous, herbes de la pampa, Panic érigé ou érables du Japon.

Dans une plate-bande d’été, on le mariera avec des Delphiniums, Agastaches, Géraniums vivaces…A l’automne, on l’associera à des Asters, des Anémones du Japon, des Tricyrtis, Heleniums…

Il se cultive également très bien en grand pot sur la terrasse pour embaumer les soirées d’été.

L'abélia se marie bien avec les buddleias et les cornouillers

Abelia grandiflora-Buddleia davidii ‘Nahno-Blue’-Cornus sanguinea ‘Magic Flame’

Pour aller plus loin

Découvrez notre large gamme d’Abélias

ainsi que nos conseils pratiques sur notre fiche : « Abelia : planter, tailler et entretenir »

Articles connexes


conseil

Abelia : planter, tailler et entretenir

Lire la suite +

Blog

Haie fleurie : quels arbustes planter, quand et comment ?

Adieu les haies de thuya, mornes et impénétrables, demandant une taille régulière et finissant par dépérir… Vive la haie mixte, libre, fleurie, champêtre, synonyme de biodiversité, de charme et d’entretien facile !
Lire la suite +

Blog

Feuillages et fruits d'automne, les meilleurs arbustes du moment

Si les vivaces sont cultivées avant tout pour leurs fleurs, de nombreux arbustes sont appréciés...
Lire la suite +

conseil

Taillez les arbustes sans stress

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(7 votes, moyenne: 3.86 sur 5)
Laisser un commentaire