Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
Cotoneaster : lequel choisir ?
conseil

Cotoneaster : lequel choisir ?

Les meilleurs variétés selon leurs utilisations

Très faciles à cultiver, résistants à la sécheresse et au froid, très adaptables quant à la nature du terrain, les Cotoneasters sont aussi bien indiqués pour les jardiniers débutants que pour ceux qui n’ont pas beaucoup de temps à consacrer à l’entretien. Réputés pour leur belle fructification aux teintes chaudes, ils offrent également une jolie floraison printanière. Le feuillage vert peut persister toute l’année ou se colorer avant de tomber. Extrêmement polyvalents, il est parfois difficile de faire son choix parmi la large palette d’espèces et de variétés.

Dans cet article, je vous propose des pistes d’utilisation pour les Cotoneasters. Vous recherchez un arbuste pour créer une haie protectrice, ou un autre capable de faire office de couvre-sol et d’étouffer les mauvaises herbes ? Ou peut-être avez-vous un talus à couvrir, une rocaille à aménager ou encore un muret à habiller ? A moins que vous ne cherchiez un arbuste facile à cultiver en pot, voire à conduire en bonsaï… Ne cherchez plus !

Voici quelques idées pour tirer le meilleur profit possible de votre Cotoneaster en toutes circonstances !

Cotoneaster pour haies

Appréciés pour leur croissance rapide et leur feuillage dense, les Cotoneasters font de remarquables arbustes brise-vue et brise-vent dans les haies champêtres et naturelles. Leur floraison printanière est suivie de baies rouges à orangées, dont l’effet décoratif persiste bien souvent une partie de l’hiver.

Parmi les variétés les plus adaptées aux haies, citons le Cotoneaster lacteus (3m x 3m), au port plutôt érigé et décontracté, dont le feuillage vert et persistant offre un écran perpétuel. Vous pouvez lui préférer le Cotoneaster franchetti, au port plus aplati (3m x 3,5m), qui accepte les situations mi-ombragées et affiche une belle floraison blanc rosé et des fruits saumon. Si le feuillage du Cotoneaster lucidus est pour sa part caduc, il offre en revanche de beaux coloris en automne et des baies d’un pourpre sombre et profond. Ses dimensions plus modestes (2m x 1m) permettent en outre de l’installer dans des jardins de dimensions plus réduites. Toutes ces espèces supportent parfaitement la taille, sont faciles à cultiver et s’adaptent à une large variété de sols et de climats.

Pour délimiter deux parties du jardin sans boucher la vue, orientez-vous plutôt vers Cotoneaster microphyllus, au caractère rampant et dont les dimensions n’excèdent pas 80 cm de haut pour 1m50 d’étalement, ou vers C. procumbens ‘Queen of Carpets’, encore plus compact (50cm x 1m) dont les baies rouges sont également très appréciées des oiseaux.

Cotoneaster : lequel choisir pour une haie ?

Cotoneasters dans une haie

Variétés couvre-sol, pour bordures, rocailles et talus.

Certaines variétés de Cotoneasters font merveille utilisées pour leur capacité à couvrir le sol et à étouffer les mauvaises herbes. Leur grande polyvalence permet ainsi de les employer en bordures, au pied des arbres, le long d’une terrasse, au sommet d’un muret ou d’un talus, ou encore dans une rocaille.

Cotoneaster integrifolius ne dépasse pas 40 cm de haut, mais son port étalé lui permet de couvrir 80 cm au sol. Son feuillage vert évoque un peu celui du thym et c’est un arbuste persistant et de croissance plutôt lente.

Pour les plus grandes surfaces à couvrir, le plus confidentiel Cotoneaster adpressus est tout indiqué. S’il ne dépasse pas 40 cm en hauteur, il offre en revanche un étalement de quelques 2m. Son feuillage caduc, légèrement ondulé et vert moyen en saison, se teinte magnifiquement de rouge en automne. Si, comme la plupart des Cotoneasters, il peut affronter des sécheresses passagères, il est cependant moins à l’aise sous les climats très chauds et très secs, sous lesquels vous lui préférerez Cotoneaster procumbens ‘Strieb’s Findling’, une variété caduque qui reste particulièrement prostrée (15 cm) et affiche une croissance compacte. Ses rameaux courbés s’enracinent spontanément au contact du sol, lui permettant alors de s’entendre, même en zones difficiles.

Le Cotoneaster dammeri est également un candidat de choix, particulièrement bien couvrant, qu’il s’agisse de l’espèce-type (25cm x 2 m) ou des variétés comme Evergreen, au port plus compact (15cm x 2m), ou ‘Eichholz‘ (35cm x 1,8m).

Cotoneaster : lequel choisir pour un muret, un talus ou une rocaille

Cotoneaster cascadant d’un muret

Cotoneasters pour un automne coloré

Tous les Cotoneasters ne sont pas persistants, mais cet inconvénient peut être utilisé comme un avantage lorsque vous sélectionnez des variétés dont le feuillage s’enflamme avant de tomber, laissant alors apparaître des fruits aux teintes vives, allant de l’orangé au rouge vif.

Le Cotoneaster horizontalis (1m x 1,5m) se plaît au soleil comme à mi-ombre, et son feuillage vert vire à l’orangé en automne, révélant alors des baies rouge vif qui égaient le jardin pendant les mois les plus tristes. La variété Variegatus‘ est plus compacte (45cm x90cm) et très belle à mi-ombre, où son feuillage panaché de crème est alors mieux mis en valeur. Parmi les autres variétés intéressantes déjà citées, il ne faut pas oublier le Cotoneaster adpressus et le Cotoneaster lucidus, 2 autres candidats de choix pour apporter de la couleur au jardin en arrière-saison.

Cotoneaster : lequel choisir pour un feuillage coloré en automne

Coloration du feuillage d’un Cotoneaster horizontalis en automne

Cotoneasters à cultiver en pot, sur une terrasse ou un balcon.

Leur capacité à très bien supporter la taille, tout comme leur feuillage dense et leur port souvent souple sont autant d’atouts pour ne pas réserver les Cotoneasters uniquement aux massifs et à la pleine terre. Ce sont en effet d’excellents arbustes à cultiver en pots ou en bac, pour en profiter sur une terrasse ou un balcon. Certaines variétés se prêtent en outre facilement à l’art du bonsaï.

Le Cotoneaster horizontalis (1m x 1,5m) anime ainsi l’espace en toute saison, depuis sa floraison blanc rosé printanière, jusqu’aux belles colorations automnales de son feuillage caduc, sans oublier sa fructification qui persiste longtemps et ses branches au port en arêtes de poisson. Pour un effet lumineux, la variété ‘Variegatus‘ affiche un feuillage panaché de vert et de crème, pour un encombrement plus limité (45cm x 90cm).

Avec son port étalé (50 cm x 1m), ses petites fleurs blanches en mai et ses baies rouges qui apparaissent en automne, C. procumbens ‘Queen of Carpets a plus d’un atout. Son feuillage persistant permet ainsi, dans un bac de bonnes dimensions, d’habiller le pied de plantes plus hautes toute l’année. Pour un tapis encore plus bas (25cm x 1,8m) et coloré de violine à l’automne, tournez-vous vers Cotoneaster adpressus ‘Little Gem’, au feuillage caduc.

Le Cotoneaster suecicus ‘Coral Beauty’ forme un dôme aplati assez régulier (60 cm x 1m) , dont le feuillage persistant s’illumine d’une agréable floraison blanche au printemps, puis de très nombreux fruits globuleux d’une couleur corail pleine de charme.

Si l’art du bonsaï vous séduit, le Cotoneaster horizontalis, le C. ‘Coral Beauty’, cités ci-dessus, sont des candidats de choix. Vous pouvez aussi sélectionner le C. microphyllus, au feuillage vert persistant.

cotoneaster : lequel choisir pour cultiver en pot ou en bonzai

Certains Cotoneasters se prêtent bien à la culture en pot ou à l’art du bonsaï

Articles connexes


Fiche Famille

Cotoneaster : planter, tailler, entretenir

Lire la suite +

Blog

5 arbustes couvre-sols pour aménager un talus

Un talus est par définition un terrain en pente soumis à la rudesse des éléments où...
Lire la suite +

Blog

Haie fleurie : quels arbustes planter, quand et comment ?

Adieu les haies de thuya, mornes et impénétrables, demandant une taille régulière et finissant par dépérir… Vive la haie mixte, libre, fleurie, champêtre, synonyme de biodiversité, de charme et d’entretien facile !
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire