Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
choisir bouleau
conseil

Choisir un bouleau

Nos conseils pour faire le bon choix !

Arbre très rustique, le bouleau a beaucoup de succès du fait de son écorce remarquable, décorative et aux teintes variées. Son feuillage caduc prenant une belle teinte chaude à l’automne peut aussi être différent d’une variété à l’autre. Selon sa dimension et sa silhouette, le bouleau s’utilise de différentes manières. Bien des choses auxquelles on ne pense pas avant d’acheter son arbre. C’est pourquoi notre guide d’achat peut vous aider à y voir plus clair en vous donnant des exemples de bouleaux pour chaque situation. Voici nos conseils pour bien choisir le vôtre selon différents critères, que vous ayez un grand ou petit jardin !

Selon la hauteur

Le bouleau prend des dimensions très diverses et est réputé pour sa croissance rapide durant ses premières années (exception faite des bouleaux nains). On distingue 3 catégories de bouleaux :

Les bouleaux à petit développement

Faisant moins d’un mètre de haut, les bouleaux nains sont les plus petits. Il s’agit là d’arbustes et non d’arbres. L’espèce type Betula nana fait environ 60 cm de hauteur et a tendance à s’étaler sur une envergure pouvant aller jusqu’à 1,20 m. Dans notre gamme, la variété Betula nana ‘Golden Treasure’ forme un buisson compact de 90 cm en tous sens.

Les bouleaux à moyen développement

Les bouleaux ne dépassant pas 20 mètres de hauteur sont très nombreux et certains ne dépassent pas 10 mètres :

Les bouleaux à grand développement

À maturité, ces arbres culminent jusqu’à 20 à 25 m de haut. C’est le cas pour le bouleau à papier (Betula papyrifera), le bouleau commun (en latin, Beluta pendula, alba ou verrucosa) et le bouleau pubescent (Betula pubescens).

dimension bouleau, hauteur bouleau

Betula nana (photo Wikipédia), Betula pendula ‘Youngii’ (photo Babij) et Betula pendula (photo A. Rockstein)

Selon sa silhouette

La majorité des bouleaux possède un port érigé, à la cime conique ou arrondie, donnant une silhouette légère à ces arbres. Mais ce n’est pas tout ! Voici un tour d’horizon des différentes silhouettes que peut avoir un bouleau :

  • Le bouleau commun laisse ses branches principales s’élancer. Puis, les rameaux souples et grêles retombent délicatement. C’est pourquoi il est appelé Betula pendula en latin. D’ailleurs, ce bouleau est aussi connu sous les noms de bouleau blanc ou bouleau verruqueux à cause de petites verrues de résine présentes sur les jeunes branches. La variété Betula pendula ‘Crispa’ est aussi un bon exemple de bouleau pleureur.
  • En revanche, le cultivar Betula pendula ‘Fastigiata’ se comporte différemment et adopte un port fastigié (colonnaire).
  • Certains bouleaux ont une couronne en forme pyramidale : par exemple le Betula papyrifera, le Bouleau pubescent ou le Betula utilis var. jacquemontii ‘Doorenbos’.
  • Très différents, les Betula pendula ‘Youngii’ et Betula pendula ‘Tristis’ rappellent le saule pleureur avec leurs branches très retombantes.
  • Parmi les plus petits bouleaux, les bouleaux nains se développent en buisson sphérique, parfois rampant.
port bouleau

Bouleau à port fastigié (Betula pendula ‘Fastigiata’), bouleau pleureur, bouleau à port conique et bouleau nain ‘Golden Treasure’

Selon le feuillage

Les bouleaux portent un feuillage caduc qui est très souvent de forme triangulaire. Les feuilles sont aussi plus ou moins dentées, allongées, pointues et parfois duveteuses selon l’espèce : doublement dentées à la pointe allongée et très fine chez le bouleau commun (Betula pendula), simplement dentées et poilues chez le Betula pubescens ou un peu plus ovales chez le bouleau noir. Cependant, il existe des exceptions qui sortent du lot. Par exemple, le bouleau pleureur ‘Crispa’ se distingue par ses feuilles caduques très découpées, laciniées. Citons également le bouleau nain (Betula nana) dont le feuillage est composé de minuscules feuilles lustrées au bord arrondi et dentelé.

Concernant la couleur, le feuillage offre de nombreuses nuances de vert, mais aussi des teintes plus originales. Le Betula pendula ‘Royal Frost’ nous montre des feuilles à l’intense couleur pourpre chocolat. Le bouleau noir ‘Shiloh Splash’ se pare d’un feuillage lumineux vert panaché de blanc. Enfin, pour un feuillage doré, misez sur le bouleau nain ‘Golden Treasure’ ou encore le bouleau blanc ‘Golden Cloud’.

Sachez que les bouleaux prennent de belles couleurs automnales, jaune doré à jaune orangé, parfois rouge, avant de perdre leurs feuilles pour la période hivernale.

bouleau forme et couleur feuilles

Feuilles vertes du Betula pendula ‘Youngii’, feuilles pourpres du Betula pendula ‘Royal Frost’, feuilles arrondies du Betula ‘Nana’ et feuillage doré en automne

Selon la beauté de l’écorce

Le bouleau est surtout apprécié pour son écorce décorative qui s’exfolie en lanières, révélant de nouvelles teintes.

Écorce blanche :

  • Les bouleaux à écorce blanche sont très nombreux, mais celui qui possède le tronc le plus blanc est le bouleau de l’Himalaya Betula utilis ‘Jacquemontii’.
  • Le Betula pendula est recouvert d’une écorce blanche marquée de crevasses noires qui lui donnent tout son charme.
  • Le Betula papyrifera est connu sous le nom de « bouleau à papier », car son écorce desquame beaucoup jusqu’à former des rouleaux de papier. Les Amérindiens utilisaient aussi cette écorce de bouleau dans la fabrication de canoës, il est donc aussi surnommé « bouleau à canots ».
  • Dans un jardin contrasté, optez pour le Betula pendula ‘Royal Frost’ dont l’écorce très blanche s’oppose au feuillage pourpre, très sombre.
  • D’autres bouleaux à écorce blanche argentée : les bouleaux pleureurs ‘Crispa’, ‘Tristis’, ‘Youngii’ et ‘Golden Cloud’.

Écorce brune :

Écorce noire :

Tout comme la variété ‘Heritage’, l’espèce type Betula nigra desquame fortement. De couleur cannelle lorsqu’il est jeune, il fonce avec le temps pour devenir presque noir, d’où son nom bouleau noir.

couleur tronc bouleau, couleur écorce bouleau

Bouleau à écorce blanche (photo Leonara Enking – Flickr), bouleau à écorce brune (Betula albosinensis ‘Fascination’) et bouleau noir (photo Plant Image Library)

Selon la nature de votre sol

En matière de sol, le bouleau n’est généralement pas très exigeant. Il préfère un sol frais, neutre, drainé et humifère, mais il s’adapte aussi à un sol pauvre, argileux, sableux, tourbeux, légèrement acide ou encore ponctuellement sec.

Notez toutefois que le bouleau noir, lui, préfère les sols très humides. C’est aussi pour cela qu’il a été surnommé “bouleau des rivières”. Notez que le bouleau pubescent a également une préférence pour les lieux humides, gorgés d’eau.

Selon l’utilisation

Présentant des ports et aspects variés, le bouleau peut être utilisé dans différents contextes en climat frais :

En groupe

Les moyens et grands bouleaux trouvent naturellement leur place dans les grands jardins. Créez un bosquet en mélangeant espèces et variétés à l’écorce ornementale : Betula nigra ‘Heritage’, Betula utilis jacquemontii et Betula albosinensis ‘Fascination’. Sachez que votre bouleau peut être planté avec d’autres arbres : érable, charme, robinier faux acacia, saule pleureur et conifères par exemple. Les bouleaux de taille moyenne peuvent servir de décor en fond de massif : Betula nigra ‘Shiloh Splash’ avec son feuillage panaché ou Betula pendula ‘Golden Cloud’ avec son feuillage doré. Cependant, nous vous rappelons que cet arbre caduc a un système racinaire superficiel et que vous devrez bien choisir les végétaux que vous installerez à proximité, sous peine de les voir dépérir à cause de la concurrence racinaire.

En isolé

Les bouleaux à port pleureur aux branches pendantes sont le mieux mis en valeur en isolé : ‘Crispa’, ‘Tristis’, ‘Youngii’. Pour un plus bel effet, nous vous recommandons de planter le bouleau pourpre ‘Royal Frost’ en isolé. Vous pouvez aussi créer une cépée de trois bouleaux isolés. Cela consiste à planter trois plants de bouleaux d’une même espèce dans le même trou de plantation, de manière à obtenir un ensemble de plusieurs arbres.

En alignement

La silhouette élancée des bouleaux à écorce blanche est parfaite dans les alignements (par exemple le Betula pendula). Ces troncs illuminent les lieux de passage ou peuvent servir à délimiter des zones. Pensez aussi au Betula pendula ‘Fastigiata’ à port colonnaire parfaitement adapté pour cette utilisation.

En bac, massif, rocaille ou talus

Les bouleaux nains (Betula nana) se prêtent bien à une plantation en pot si vous ne possédez pas de jardin ou si votre jardin est de taille modeste. Grâce à leur port compact et développement modéré, ils peuvent par ailleurs être plantés au cœur de massif de plantes vivaces et d’arbustes ou sur un talus. Le feuillage doré du Betula nana ‘Golden Treasure’ est un bel atout pour habiller les petits espaces.

utiliser bouleau

À gauche, bouleaux en alignement, à droite cépée de bouleaux en isolé

Pour aller plus loin

Articles connexes


Fiche Famille

Bouleaux : plantation, taille et entretien

Lire la suite +

conseil

7 bouleaux étonnants à découvrir

Lire la suite +

conseil

Maladies et parasites du bouleau

Lire la suite +

Fiche Tutoriel

Comment faire sécher les feuilles de bouleau ?

Réputé pour son écorce décorative et très apprécié comme arbre d’ornement, le bouleau peut aussi...
Lire la suite +

conseil

Bouleaux : les plus belles écorces

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire