7 bouleaux étonnants à découvrir

7 bouleaux étonnants à découvrir

Des arbres splendides pour embellir le jardin

Sommaire

Mis à jour le 11 Septembre 2023  par Christine 5 min.

Le bouleau est souvent reconnaissable par son tronc blanc et ses petites feuilles triangulaires dentelées. Or, il existe une grande diversité dans le genre Betula. De nombreuses spécificités sont communes à la plupart des bouleaux : arbre caduc, très bonne rusticité, résistance aux maladies, floraison en cônes discrets, préférence pour les sols frais et possibilité de les conduire en cépée. Pourtant, les feuillages, écorces, ports et dimensions peuvent être totalement différents d’une espèce ou variété à l’autre. Je vous propose de découvrir 7 bouleaux ayant chacun leur petite originalité : écorce de bouleau exceptionnelle, feuillage pourpre chocolat ou panaché, feuilles découpées, port pleureur ou fastigié et cultivar nain.

Difficulté

Le Betula albosinensis ‘Fascination’

Le Betula albosinensis ‘Fascination’ est réputé pour sa sublime écorce. Appelé aussi bouleau rouge de Chine, il dévoile un tronc de couleur cuivrée et brillante. Comme de nombreux bouleaux, celui-ci se desquame également pour montrer une nouvelle écorce pruineuse blanche. C’est en hiver que vous pourrez contempler au mieux son écorce originale. Ses rameaux portant des feuilles vert foncé en forme de triangle et dorées à l’automne, dessinent un beau port pyramidal et large. Notez que cette variété est sensible aux gelées tardives du fait de son débourrement précoce en début de printemps. Nous vous conseillons de planter le bouleau ‘Fascination’ à distance de tout bâtiment, car son système racinaire superficiel peut se déraciner en cas de vent violet, surtout si le sol est détrempé.

bouleau écorce originale, bouleau rouge de chine

Betula albosinensis ‘Fascination’

Le Betula nana 'Golden Treasure'

Le Betula nana ‘Golden Treasure’ est un bouleau hors du commun. Il s’agit là d’une espèce naine. Compact, cet arbuste développe des rameaux fins et rampants, formant un buisson arrondi de taille modeste, environ 80-90 cm en tous sens à taille adulte. Sa petite dimension n’est pas sa seule particularité. En effet, ce cultivar est aussi très intéressant pour la couleur de son feuillage. Ces minuscules feuilles crénelées, faisant à peine 1 cm, colorées d’un vert acide très frais au printemps, prennent une belle teinte dorée durant l’été. Son feuillage d’or est un vrai trésor automnal qui illumine le jardin. Puis, quand vient l’hiver, ce petit arbuste perd son feuillage caduc. Très rustique et demandant peu d’entretien, ce bouleau nain est parfait pour les petits jardins ou en pot sur les terrasses et balcons. Il peut également habiller un talus ou une rocaille, dans un sol restant frais en été.

bouleau original nain

Betula nana ‘Golden Treasure’

Le Betula pendula ‘Royal Frost’

Très ornemental, le Betula pendula ‘Royal Frost’ ne passe pas inaperçu dans les jardins. Ce bouleau pleureur s’habille d’un remarquable et intense feuillage pourpre au printemps et à l’été. Placé en plein soleil, sa belle coloration est encore plus accentuée et contraste à merveille avec son tronc blanc nuancé de touches cannelle. Changeant de couleur à l’automne, ces feuilles cordiformes nous impressionnent avec leur couleur jaune orangé et rouge ! Ce bouleau pyramidal de taille moyenne (5 m de haut pour 3 m de large environ) est du plus bel effet en isolé ou en groupe. Vous pouvez l’associer avec d’autres arbres décoratifs pour créer une ambiance noire et blanche : magnolia à fleurs blanches, sureau noir à feuillage pourpre, cornouiller des pagodes panaché, cornouiller à fleurs, noisetier pourpre, arbre à perruque, érable à feuille de frêne panaché (Acer negundo).

Le Betula pendula 'Youngii'

Très gracieux, le Betula pendula ‘Youngii’ est un arbre pleureur par excellence. Il se développe modérément (environ 4 m de haut) pour former un beau parasol. En effet, ses nombreuses branches retombantes ornées de feuilles vert tendre lui donnent une allure majestueuse. En automne, les feuilles triangulaires jaunes constituent une cascade d’or. De plus, son écorce blanche et argentée s’exfoliant en lamelles avec le temps est un autre atout qui le rend séduisant même en hiver lorsqu’il est dépourvu de son feuillage. La belle structure de ce bouleau pleureur de Young à cime arrondie en fait un sujet parfait en isolé, dans un jardin romantique ou à dimension restreinte. En été, vous pourrez vous reposer à l’ombre de sa large charpente et de ses rameaux retombants. Seule spécificité à connaître pour ce cultivar : il s’accommode de tous sols, sauf calcaires !

bouleau pleureur original

Betula pendula ‘Youngii’ (photo Babij)

Le Betula pendula 'Crispa'

Voici un bouleau dont la forme des feuilles sort de l’ordinaire : le Betula pendula ‘Crispa’. Les feuilles du bouleau pleureur ‘Crispa’ sont très différentes des petites feuilles triangulaires de l’espèce type. Particulièrement découpées, de couleur vert foncé, elles sont aussi plus longues. Cette variété est également moins imposante que Betula pendula, alias le bouleau blanc : 12 m de haut sur 6 m d’envergure en moyenne pour le premier, contre 20 m de haut et 9 m de large pour le second. En revanche, l’écorce de ce cultivar est identique à l’espèce type, de couleur blanche et s’exfoliant légèrement sur les sujets jeunes, elle devient rugueuse, crevassée et presque noire sur les sujets âgés. Cet arbre caduc au port gracieux et très élégant s’utilise en isolé ou comme arbre d’alignement dans les grands jardins où ses longs rameaux retombants portant un feuillage jaune pâle à l’automne sera très décoratif.

bouleau à feuilles découpées, bouleau feuille laciniée

Betula pendula ‘Crispa’ (photo Wikipédia)

Le Betula pendula ‘Fastigiata’

Le Betula pendula ‘Fastigiata’ est une splendide variété de bouleau verruqueux appréciée pour son port étroit et fastigié, très atypique pour un bouleau. Culminant à 12 m de haut, pour 4 m de large environ, ses longues branches se dressent de manière à lui donner une forme presque colonnaire. Tout comme l’espèce type, ses feuilles caduques, triangulaires et dentelées sont vertes, assez foncées et luisantes. De couleur jaune beurre à l’automne, elles disparaissent en hiver pour laisser place à une belle charpente habillée d’une écorce blanche. Cet arbre majestueux s’intègre très bien dans les jardins graphiques où son profil longiligne apporte élégance et verticalité, qu’il soit planté en isolé ou en alignement, pour encadrer une allée par exemple. Grâce à son houppier étroit, il peut être planté dans les espaces limités et fait peu d’ombre aux autres végétaux plantés à proximité.

bouleau port fastigié

Betula pendula ‘Fastigiata’ (photo de gauche : Leonara Enking -Flickr)

Le Betula nigra ‘Shiloh Splash’

Rare, le Betula nigra ‘Shilo Splash’ a été découvert récemment dans l’État américain de Caroline du Nord. Ce bouleau noir se distingue par la beauté de son petit feuillage panaché. Au printemps, lors de leur débourrement, les jeunes feuilles sont teintées de rose, puis au fil du temps, elles s’épanouissent progressivement en vert, marginées de blanc ivoire ! À l’automne, elles se colorent de jaune brillant avant de tomber à l’approche de l’hiver. L’écorce de cet arbre possède, elle aussi, un attrait décoratif. Celle-ci est blanc argenté sur les jeunes bouleaux noirs et brun crème sur les sujets âgés. En hiver, elle s’exfolie alors en lambeaux pour laisser apparaître une nouvelle écorce plus claire. Vous pouvez le planter à l’ombre partielle en groupe ou simplement le mettre en valeur comme point focal, seul au centre d’un massif. Profitez de son feuillage panaché pour illuminer une zone ombragée du jardin. Poussant le long des cours d’eau à l’état naturel, notez que cet arbre caduc a une préférence pour les sols humides. Culminant à 9 m de hauteur, ne taillez pas ce bouleau élancé à port pyramidal dont la silhouette est un bel atout esthétique.

Pour aller plus loin

En savoir plus sur les Bouleaux : plantation, taille et entretien

Découvrez notre fiche conseil pour choisir un bouleau

Tout savoir sur les Maladies et parasites du bouleau

Retrouvez nos conseils pour savoir comment former un arbre en cépée

Découvrez pourquoi les feuilles changent de couleur et tombent en automne

Découvrez la vidéo d’Olivier sur le bouleau de l’Himalaya

Commentaires

7 bouleaux