Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
maladie parasite bouleau
conseil

Maladies et parasites du bouleau

Identification, prévention et traitements naturels

Le bouleau est un arbre caduc facilement reconnaissable à son écorce blanche lumineuse, à sa silhouette fluette et aux chatons qui agrémentent joliment ses rameaux en hiver.

Il est apprécié pour sa facilité de culture, sa rusticité et sa croissance rapide, permettant d’habiller un jardin en seulement quelques années. S’il est considéré comme peu sensible aux maladies et ravageurs, de mauvaises conditions de culture peuvent le rendre plus vulnérable.

Faisons le point sur les principaux parasites et maladies du bouleau : comment les identifier, quels sont les gestes préventifs à suivre et les solutions naturelles pour soigner cet arbre.

En complément, retrouvez dans la fiche dédiée tous nos conseils pour planter, tailler et entretenir un bouleau.

L’agrile du bouleau

L’agrile est un petit insecte coléoptère qui s’attaque à toutes les espèces de bouleaux en se nourrissant de leur feuillage. Vert foncé à noir, il est irisé de bronze et possède une tête carrée. Ce sont surtout ses larves qui affectent l’arbre, en creusant des galeries sous l’écorce. La circulation de la sève est alors petit à petit diminuée, le système vasculaire perturbé.

Les symptômes se repèrent à la décoloration des feuilles et à leur chute prématurée, en dehors de la période automnale normale. L’arbre semble alors clairsemé et certains rameaux sont également affectés, se desséchant avant de mourir. Sur le tronc, des perforations ou boursouflures peuvent être observées, en forme de demi-lune ou de D, parfois accompagnées d’écoulement de sève.

Les femelles de l’agrile du bouleau pondent tout d’abord dans les crevasses à la cime de l’arbre, avant de descendre au fur et à mesure et d’infecter une zone de plus en plus grande. En cas d’attaque conséquente, le bouleau peut dépérir en une ou plusieurs années.

agrile du bouleau traitement prévention, bouleau malade

Agrile du bouleau

Prévention

Les arbres stressés ou les sujets âgés sont généralement plus sensibles aux attaques de ce ravageur. Trop de chaleur, un sol pas assez frais, une déshydratation… autant d’éléments qui fragilisent le bouleau. Des écorchures suite à une taille mal effectuée, un vent fort ou un épisode de gel affaiblissent également les arbres.

Veillez donc à l’entretien de vos bouleaux en leur offrant de bonnes conditions de culture, favorables à un développement en pleine santé : arrosage en cas de sécheresse, fertilisation annuelle pour éviter les carences nutritives, taille raisonnée, etc.

Solutions naturelles

Dès les premiers symptômes repérés, coupez et brulez les branches affectées et mourantes. Si l’infestation est récente, le reste de l’arbre pourra se régénérer tout seul.

A noter que les insecticides semblent inefficaces, les larves étant cachées sous l’écorce de l’arbre.

En cas d’infestation trop importante, un abattage devra malheureusement généralement être envisagé.

Le chancre

Le chancre affectant les bouleaux est un champignon qui s’attaque au bois. Les rameaux se dessèchent, l’écorce se fend et le tronc peut se couvrir de bourrelets.

chancre du bouleau traitement prévention

Bouleau atteint par le chancre

Prévention

Pour éviter la propagation des champignons, conservez un environnement sain et propre au jardin : éliminez les déchets végétaux, débarrassez-vous des rameaux ou feuilles malades sans les laisser se décomposer sur le sol.

Le bouleau n’apprécie pas vraiment d’être taillé. Si vous devez élaguer une branche dangereuse, utilisez toujours des outils de coupe propres, préalablement désinfectés et bien aiguisés. Appliquez en complément du mastic de cicatrisation sur les plaies, celles-ci étant de véritables portes d’entrées pour les champignons.

Solutions naturelles

En cas de développement de la maladie, retirez les rameaux atteints et brûlez-les pour éviter toute propagation des spores au reste de l’arbre ou aux végétaux voisins.

En complément, utilisez un traitement fongicide, comme la bouillie bordelaise ou les produits à base de soufre, qui seront à vaporiser sur les parties atteintes.

Le pourridié ou l’armillaire

Le pourridié ou armillaire est une autre maladie cryptogamique, qui s’attaque aux  arbres et arbustes d’ornement, mais aussi aux fruitiers. Il provoque leur dépérissement.

Ce champignon présent dans le sol se nourrit de bois mort. Ce sont les racines du bouleau qui sont d’abords infectées et étouffées par le mycélium, provoquant petit à petit leur pourrissement. Le champignon colonise ensuite le reste de l’arbre.

Les symptômes sont les suivants : croissance ralentie, feuilles qui jaunissent et flétrissent, rameaux qui meurent. Une odeur de pourriture et de moisissure peut se dégager de l’arbre. Toutefois, ces signes apparaissent généralement tardivement, après le développement invisible du champignon sur les racines, sous l’écorce et à la base du tronc.

Au pied de l’arbre, des colonies de champignons peuvent également faire leur apparition en cas d’infestation de longue durée.

En complément, nous vous invitons à lire notre article dédié : L’Armillaire ou Pourridié : reconnaître et lutter contre ce champignon des arbres.

pourridié, armillaire traitement prévention, bouleau malade

Prévention

Comme souvent, ce sont les sujets déjà affaiblis, blessés ou cultivés dans de mauvaises conditions qui sont les plus susceptibles d’être touchés par cette maladie. Une terre trop humide et pas assez drainée peut par exemple être à l’origine du développement du pourridié. Evitez les apports trop riches et réguliers en matières organiques, qui déséquilibrent le sol.

Vous pouvez faire le choix de cultiver des espèces réputées insensibles à cette maladie, comme le bouleau noir (Betula nigra).

Ne cultivez jamais un bouleau dans une zone préalablement affectée par ce champignon, les spores étant capables de persister dans le sol pendant plusieurs années.

Solutions naturelles

Il n’existe pas réellement de traitement curatif contre le pourridié ou l’armillaire. Il est souvent trop tard lorsque les symptômes sont repérés. La prévention est donc d’autant plus importante pour lutter contre cette maladie.

Pour limiter le développement du champignon, il est nécessaire de supprimer l’arbre malade et d’extirper son système racinaire et sa souche. Ne replantez rien dans la zone concernée ou renouvelez la terre sur au moins 50 cm si vous souhaitez cultiver à nouveau rapidement.

La mineuse du bouleau

Il s’agit d’une larve d’insectes hyménoptères ressemblant à une petite chenille, qui creuse ses galeries dans les feuilles du bouleau pour se nourrir.

Les premiers symptômes sont l’apparition de taches ou stries blanches, grises ou marron clair sur les feuilles. La larve peut également être visible dans ses galeries sous l’épiderme de la feuille. La présence d’excréments noirs peut aussi être repérée. Les feuilles affectées finissent par brunir, sécher et tomber.

Les dégâts sont surtout d’ordre esthétique et généralement non mortels. Mais une attaque importante ou répétée peut affaiblir le bouleau et le rendre plus sensible aux autres maladies et parasites.

mineuse du bouleau traitement prévention, bouleau malade

Larve sur une feuille de bouleau

Prévention

Evitez les apports trop réguliers d’engrais azotés, qui rendent l’arbre plus appétant pour les parasites.

Veillez au bon entretien de votre bouleau, pour le rendre plus résistant aux attaques : arrosage en période de sécheresse, amendement annuel de compost ou autre fertilisant, etc.

Solutions naturelles

Si l’attaque est récente et peu développée, coupez les feuilles abimées et brulez-les pour éviter toute propagation des larves.

A noter que les insecticides sont bien souvent inefficaces, la larve étant protégée dans les feuilles de bouleau.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)

8 réflexions au sujet de « Maladies et parasites du bouleau »

  • Descombris

    Les feuilles du boulot sont très collantes et elles tombent de l’arbre que dois-je faire

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour, les feuilles collantes du bouleau est un phénomène naturel, fréquent au printemps qui dure généralement 2 à 3 semaines. Cependant, la chute des feuilles laisse penser à une attaque d'insectes, comme l'agrile ou la mineuse du bouleau. Prenez le temps d'observer votre arbre, les branches et les feuilles afin d'essayer d'identifier le ou les insectes responsables pour adapter le traitement.

      Répondre
  • Pied nadine

    Bonjour,
    Nous avons un bouleau depuis une 30 ene d année et la il commence à dépérir à la base du tronc il y a un trou et un tas de sciure qui se forment nous avons pensé a un insectes qui le mangerai de l intérieur il y a aussi des endroit où on dirait qu il saigne c est vraiment des coulure rouge marron foncé. Nous aimerions savoir ce que vous en pensez et y a t il un traitement pour le sauver.
    Dans l'attente de votre réponse recevez mes salutations.

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour. Plusieurs possibilité :
      - les larves de l' agrile affectent l’arbre, en creusant des galeries sous l’écorce. On peut repérer les insectes adultes de couleur vert foncé à noir, irisé de bronze et possède une tête carrée. Les adultes se nourrissent des feuilles.
      - Le pourridié peut aussi être la cause. L'arbre malade attire alors des insectes et d'autres ravageurs. On peut voir son déclin à la présence de champignon.
      Si vous avez l'impression que c'est autres choses, essayez d'identifier la présence d'insectes ou faites appel à un élagueur de votre secteur afin de vous assurer de la bonne santé de l'arbre.

      Répondre
  • LACOMBE

    Bonjour, j'aimerais savoir comment traiter notre bouleau dont toutes les feuilles sont collantes. Il y a des cochenilles farineuses. Merci pour votre aide.

    Répondre
  • clarisse dreux

    Bonjour. Les feuilles de tous mes bouleaux sont collantes et tombent. Mes bouleaux sont très hauts. Il y en a exposé au sud et d'autres au nord. Quelle est cette maladie et que doi
    s-je faire? Merci par avance pour vos conseils. (nous ne sommes qu'au mois de mai!)

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour. Les feuilles collantes durant une courte période est un phénomène naturel au printemps et sans gravité. La chute en revanche est problématique. Difficile à dire sans voir l'arbre en question. Avez-vous aperçu des insectes ? Des signes de pourritures ou de champignon comme dans l'article ? Il peut s'agir de deux phénomènes non liés. Cela peut aussi être le signe d'un manque d'eau.

      Répondre
Laisser un commentaire