Bouleaux : les plus belles écorces

Bouleaux : les plus belles écorces

Des silhouettes décoratives au jardin

Sommaire

Mis à jour le 11 Septembre 2023  par Christine 6 min.

Prenant parfois des airs de sculpture, les bouleaux se parent de magnifiques écorces aux coloris très variés parfois surprenants : blanc, cuivré, rose orangé, rouge, brun, gris ou noir. La texture du tronc est aussi différente selon l’âge de l’arbre, les espèces et variétés. Par exemple, si l’écorce lisse du Betula pendula se détache en fines et délicates lanières, le Betula nigra, lui, est plus démonstratif et s’exfolie considérablement en larges bandes s’enroulant sur elles-mêmes. L’écorce de bouleau est si décorative que les spécialistes de la décoration d’intérieur l’ont rendu très tendance. Et c’est ainsi que le bouleau s’invite aussi dans notre salon ! Nous, jardiniers, c’est au jardin que l’on aime aussi et surtout admirer ces arbres. Découvrez ma sélection de sept bouleaux aux superbes écorces.

Et pour en savoir plus sur leur culture, n’hésitez pas à consulter notre fiche Bouleaux : plantation, taille et entretien

Difficulté

Le Betula albosinensis 'Fascination' : une sublime écorce couleur cuivre

Le Betula albosinensis ‘Fascination’ est très différent des bouleaux classiques à écorce blanche. Il se distingue en effet par une écorce cuivrée, pâle, mais brillante. Parfois nuancée de rose, de brun, d’orange ou de gris, son écorce varie selon l’âge de l’arbre. Elle se desquame en grands lambeaux et dévoile une nouvelle écorce recouverte d’une fine pruine blanche à bleutée. Nommé « bouleau rouge de Chine », cet arbre caduc est très décoratif en hiver. Totalement dénué de son feuillage, il nous laisse contempler son étonnante écorce et ses rameaux rouge foncé légèrement retombants. De croissance lente (25 cm par an), sa silhouette pyramidale atteint environ 8 m de haut pour une largeur de 5 m à taille adulte. D’abord vert foncé, ses feuilles prennent une belle teinte jaune d’or en automne !

bouleau rouge de chine, bouleau à écorce brune

Betula albosinensis ‘Fascination’

Le Betula utilis jacquemontii : le bouleau à l’écorce la plus blanche

Le Betula utilis jacquemontii est l’un des plus connus et des plus beaux bouleaux à écorce blanche. C’est vers l’âge de 4-6 ans que ce bouleau est à l’apogée de sa blancheur. Idéal dans les jardins blancs, le bouleau de l’Himalaya est habillé d’une écorce très blanche, particulièrement lisse et sans crevasses ni taches sur les jeunes sujets. Celle-ci est simplement marquée de fines et discrètes stries horizontales de couleur crème que l’on appelle des lenticelles. Au fur et à mesure qu’il grandit, le tronc de ce bouleau d’un blanc pur s’exfolie en lamelles. Parfois, même les plus grosses branches de cet arbre sont bien blanches. Avec l’âge, ce bouleau arbore ensuite de délicates nuances de beige. En été, ses feuilles vert foncé contrastent à merveille avec la structure blanche de cet arbre. Le feuillage prendra un coloris jaune doré à l’automne avant de disparaître pour l’hiver. Notez que ce bouleau très rustique pousse plus lentement que ses cousins (environ 20 cm par an) et atteint 15 m de haut pour une envergure de 5 m à maturité. Planté en isolé, le Betula utilis jacquemontii est majestueux avec son écorce éclatante !

Retrouvez notre article sur le Betula utilis jacquemontii, aussi appelé Bouleau de l’Himalaya

bouleau à écorce très blanche

Betula utilis jacquemontii (photo de droite Leonara Enking – Flickr)

Le Betula papyrifera : une remarquable écorce aux fortes exfoliations

Le Betula papyrifera est connu sous le nom de bouleau à papier en raison de son écorce fine qui s’écaille tel du papier. Lorsqu’il est jeune, ce bouleau montre une écorce brune, mais celle-ci blanchit lorsque l’arbre vieillit (dès 20-25 cm de circonférence de tronc). Alors blanche en surface, l’écorce pèle, se détache pour s’enrouler sur elle-même et ainsi former des rouleaux de papier. En dessous, la jeune écorce pâle est teintée de rose orangé ou de brun. En prenant de l’âge, le bouleau à papier est aussi marqué de noir. Lui aussi propose un lumineux feuillage jaune en automne. De port conique, ce grand arbre à croissance rapide peut culminer jusqu’à 25 m de haut avec une couronne de 12 m d’envergure. Le Betula papyrifera a donc besoin de place pour se développer et est réservé aux grands parcs et jardins. Notez que cette espèce préfère les sols humides. Assurez-vous que l’emplacement que vous lui réservez reste suffisamment frais en été.

bouleau à papier, bouleau à canots, écorce qui s'exfolie

Betula papyrifera : à gauche les exfoliations de l’écorce qui s’enroulent (photo Gutenfrog – Flickr) ; à droite sujets plus âgés marqués de noir

Le Betula nigra ‘Heritage’ : une écorce multicolore très ornementale

Le Betula nigra ‘Heritage’ est une superbe variété de bouleau noir appréciée pour son écorce colorée. Le tronc de ce bouleau est blanc argenté et lisse sur les jeunes sujets. Progressivement, avec le temps, l’écorce fonce sur les vieux arbres, se teint de rose, de crème et de brun. Des lambeaux d’écorce ondulés se desquament alors fortement en larges bandes pour afficher une écorce plus claire. Ses jeunes rameaux rouge brunâtre, lenticellés et légèrement retombants sont aussi très décoratifs. Au printemps, ses chatons mâles sont longs et mesurent jusqu’à 8 cm de long. Plus petit que l’espèce type, ce bouleau monte jusqu’à 9 m de haut pour une couronne d’environ 8 m de diamètre démarrant entre 3 et 6 m du sol. De croissance rapide, le bouleau des rivières ‘Heritage’ se développe souvent en cépée (sur plusieurs troncs). Sélectionné aux États-Unis en 1968 par Earl Cully, ce cultivar est vigoureux et est capable de résister aux attaques de l’agrile du bouleau, un insecte dont les larves creusent des galeries sous l’écorce.

bouleau noir, écorce multicolore

Betula nigra ‘Heritage’

Le Betula pendula : un grand classique à l’écorce bicolore

Originaire d’Europe, le Betula pendula (ou Betula alba, Betula verrucosa) est très répandu sur notre territoire. Son tronc bien droit, parfois multiple, est recouvert d’une écorce brune qui blanchit au fil du temps. Lorsqu’il est jeune, l’écorce lisse se renouvelle en laissant de minces lanières se détacher. Plus tard, les bouleaux blancs âgés présentent des crevasses noires très marquées, créant ainsi un motif sur fond blanc. Ces zébrures font tout le charme de cet arbre. On appelle également cette espèce « bouleau verruqueux » à cause des lenticelles verruqueuses présentes sur les rameaux. Avec une silhouette plutôt fine et élancée, le bouleau commun peut atteindre une hauteur de 20 m. Les rameaux fins, souples et pendants confèrent à cette essence ligneuse beaucoup de grâce. Cet arbre robuste à grand développement est facile de culture et s’adapte à de nombreuses situations.

bouleau à écorce blanche et noire

Betula pendula

Le Betula nigra : un arbre à l’écorce changeante

Le Betula nigra est un bouleau dont l’écorce s’exfolie beaucoup. Sur les jeunes sujets de moins de 20 ans, le tronc est de couleur cannelle à brun bronzé et se desquame en de nombreuses et larges feuilles. Vers 20-25 ans, l’écorce devient rugueuse, soit teintée de brun foncé presque noir, soit gris blanchâtre. Les feuillets enroulés sur eux-mêmes comme des boucles et se détachant donnent du relief et révèlent au-dessous un tronc lisse orange et grisâtre. Les branches légèrement retombantes aux rameaux étalés portent un feuillage caduc lustré, vert foncé, qui vire au jaune en automne. Chez ce bouleau, les feuilles, pubescentes au-dessous, sont allongées, de forme plutôt ovale et très régulièrement dentées. Sa charpente tortueuse lui donne un port irrégulier, mais arrondi, d’une hauteur de 15 à 20 m. Le bouleau noir pousse le plus souvent sur plusieurs troncs. Il est également connu sous le nom vernaculaire de bouleau des rivières (“River Birch” en anglais), car en milieu naturel, il prospère le long des cours d’eau, les marais ou dans les plaines alluvionnaires. Cependant, il est assez tolérant en regard du sol et peut parfaitement pousser dans un environnement plus sec. Notez par ailleurs que sa floraison en chatons mâles pendants est très abondante au printemps.

bouleau à écorce noire

Betula nigra : son tronc s’assombrit au fil des années (photos de gauche F.D. Richards-Flickr ; photo de droite Plant Image Library)

Le Betula pendula ‘Tristis’ : une écorce blanche longue durée

La particularité du bouleau pleureur ‘Tristis’ est d’avoir une écorce qui reste blanche très longtemps, même jusqu’à un âge avancé de l’arbre. Le Betula pendula ‘Tristis’ nous montre une écorce bien lisse d’un blanc pur très lumineux. Avec le temps, les arbres les plus anciens s’exfolient légèrement et développent des crevasses grises. Cette variété très ancienne découverte en 1865 est très appréciée pour son allure. Le bouleau ‘Tristis’ a une structure de branches retombantes qui rappelle le saule pleureur. Lorsqu’il perd son feuillage pour l’hiver, sa silhouette argentée est telle une gracieuse cascade. De moyenne à grande taille (son sommet atteint entre 12 et 20 m de haut pour une envergure de 6-8 m) si on ne le contient pas, on réserve plutôt cet arbre gracieux pour les jardins spacieux, en isolé de préférence pour être mieux admiré de tous. Bien que d’apparence délicate, ce bouleau est vigoureux, robuste et très rustique.

bouleau pleureur blanc

Betula pendula ‘Tristis’ (photo Rob Hille – Wikimédia)

Commentaires

bouleau plus belles écorces
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.