Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
créer un bosquet
conseil

Créer un bosquet au jardin

Choisir l'emplacement, les essences et les bons gestes

Les bosquets sont de petits groupements d’arbres ou d’arbustes structurant le paysage de nos campagnes à l’heure des grandes monocultures agricoles. Ils peuvent aussi trouver leur place dans les jardins de bonnes tailles donnant du relief, de la verticalité, des services écosystémiques ainsi qu’un accueil à une multitude d’animaux sauvages. Découvrez quand et comment l’aménager ainsi que les plus belles associations d’espèces pour créer un bosquet à la fois esthétique et utile.

Qu'est-ce qu'un bosquet ?

Selon la définition, les bosquets sont de petits groupes d’arbres de minimum 5 ares créés artificiellement par l’homme pour diverses activités (chasse, loisirs, protection contre les intempéries,…) ou derniers vestiges d’une ancienne forêt exploitée.

bosquet jardin,bosquet paysager, bosquet nature

Un bosquet d’arbres au Château du Lude dans la Sarthe (© Gwenaëlle David)

Pourquoi implanter un bosquet ?

Les arbres sont présents depuis des centaines de millions d’années et ont permis la création des sols sur lesquels nous faisons pousser notre nourriture. Ils épurent l’air, l’eau, la terre, produisent de l’ombre, de l’oxygène, de la matière organique fertilisante, embellissent nos paysages, améliorent notre santé mentale… Bref, ils sont indispensables à notre survie !

Ses fonctions du bosquet seront multiples :

  • Couper les vents violents lors de tempêtes
  • Accueillir la faune sauvage des environs en lui offrant abris et nourriture
  • Vous cacher des vis-à-vis avec vos voisins directs
  • Intégrer votre jardin dans le paysage environnant
  • Créer une ambiance plus fraîche dans votre jardin lors des étés caniculaires (vous aiderez à lutter activement contre le réchauffement du climat)
  • Utiliser ses ressources comme les fruits et le bois de certains arbres ainsi que la matière organique qu’ils vous fourniront pour enrichir le reste de votre jardin
  • Donner un aspect esthétique et champêtre par cette touche de verticalité au jardin. Les écorces et les différentes formes des essences d’arbres rendront votre jardin attrayant à chaque saison

Donc, vous l’aurez compris, les avantages sont nombreux et précieux.

bosquet jardin, bosquet paysager, bosquet nature

Bosquet paysager composé de bouleaux au Jardin du Petit Bordeaux (72) © Gwenaëlle David, et un bosquet plus formel et géométrique à droite

Bien réfléchir à l'emplacement

Avant toute chose, il faudra bien réfléchir à son emplacement afin d’éviter d’éventuels conflits de voisinage ou une proximité avec votre habitation. L’ombre, la chute de branche ou les racines peuvent poser problème durant leur croissance. Il faudra donc respecter les distances légales vis-à-vis de vos voisins mais aussi vous « projeter » dans l’avenir en anticipant la taille finale de vos arbres.

Le plus souvent, un bosquet sera placé à l’arrière de votre terrain et à minimum 20 mètres de votre habitation. N’oubliez pas de respecter une distance minimale de 2 m avec la limite mitoyenne lorsque vos végétaux dépassent une hauteur de 2 m.

Bosquet en fond de jardin (© Gwenaëlle David)

Sous quelle forme introduire vos arbres ?

Il existe plusieurs méthodes de créations qui dépendront de votre espace disponible, de votre patience ainsi que de la taille de votre porte-monnaie. Implanter de grands arbres directement peut sembler une bonne idée pour gagner du temps mais la reprise de vos sujets sera plus compliquée et le coût sera très élevé au départ.

Après avoir délimité votre rayon alloué à votre bosquet, nous allons décider sous quelle forme les arbres vont y être implantés (en mottes, racines nues, semences ou en conteneurs)

Méthodes pour créer un bosquet

  • Planter vos arbres en racines nues

Effectuée d’octobre à mars, la plantation de sujets en racines nues est assez bon marché et permet de gagner du temps tout en s’assurant une excellente reprise des végétaux choisis.

  • La plantation de grands sujets en motte

Ce moyen de faire est plus très onéreux et demande l’intervention d’engins lourds et de professionnels. Le coût de certains arbres adultes peut dépasser le millier d’euros. Elle a cependant l’avantage de donner directement un aspect de bosquet mais les arbres auront besoin de temps avant de bien s’implanter.

bosquet jardin, bosquet paysager, bosquet nature

La transplantation de gros sujets nécessite un équipement spécifique

  • Le « laisser faire »

Dans la nature, lorsque qu’une prairie ou une pelouse sont laissés à l’abandon, celles-ci finiront inévitablement par être colonisés par des végétaux ligneux. Après 3 à 4 ans, les saules (Salix), aubépines (Crataegus), bouleaux (Betula), chênes (Quercus) et autres érables (Acer) auront tôt faits de coloniser votre cercle sauvage. Cette méthode est évidement plus longue et aléatoire dans sa forme finale mais aura l’avantage de ne pas vous coûter le moindre centime et d’obtenir des arbres adaptés à votre climat et à votre sol. Vous pourrez accélérer le phénomène en « semant » votre bosquet avec diverses graines prélevées en forêt : glands, faînes, châtaignes, samares, baies… Il vous suffira de jeter ces graines dans votre zone et d’attendre. Les oiseaux ont un grand rôle à jouer si vous choisissez cette méthode : attirez-les grâce à de mangeoires ou des perchoirs qui les inciteront à visiter votre futur bosquet et d’y « déposer » naturellement (via leurs excréments) vos futurs arbres.

Bien installer vos plants

Le plus important est de bien respecter les distances de plantations entres chaque essence et d’anticiper la rapidité de croissances des espèces.

Il ne faut pas avoir peur d’écarter vos végétaux de plusieurs mètres dès le départ. Pour des arbres de hauts jets, un minimum de 5 à 6 mètres d’écartement doit être respecté. Cela peut sembler excessif et inesthétique au départ mais prendra tout son sens au fur et à mesure des années.

Le conseil de François : Veillez aussi à placer les espèces à croissances très rapides (et pouvant atteindre facilement 20 mètres de haut voir davantage) comme les bouleaux, saules, peupliers, érables sycomores et autres robiniers faux-acacias au Nord du bosquet. Cela évitera la concurrence et le dépérissement de divers sujets poussant plus lentement (chêne, hêtre, sorbiers…).

Renseignez-vous bien sur les mœurs et les exigences de chaque espèce d’arbres que vous désirez implanter. Certains sujets ne supportent pas la concurrence et ont besoin de beaucoup d’espace pour s’épanouir. Veillez aussi à bien adapter les arbres au type de sol et de climat dont vous disposez. Par exemple : En terre calcaire, évitez d’introduire des arbres comme le châtaigner n’aimant pas le calcaire !

Certains arbres de la même espèce supportent très bien la forme d’une cépée (arbre avec plusieurs troncs partant de la même souche) ou une fausse cépée (plantation d’arbres dans le même trou de plantation). Ces derniers vont donc pousser côte à côte et donner un magnifique effet à votre bosquet. Les bouleaux sont particulièrement recommandés pour ce type de forme qui mettra en valeur leurs somptueuses écorces.

bosquet jardin,bosquet paysager, bosquet nature

Bouleaux, Salix ‘Alba’, Populus ‘Nigra’

Donner une ambiance forestière à votre bosquet

Pour aider vos arbres à s’implanter parfaitement et les nourrir efficacement, nous allons terminer par deux opérations très importantes :

Créer une litière forestière

C’est cette couche de matières organiques qui parfume les sous-bois lors de nos promenades. Elle est composée de brindilles, de feuilles et de bois en décomposition qui nourrissent les arbres grâce à l’humus. Imiter ce type de compostage naturel au pied de vos arbres les aidera à se développer rapidement en luttant notamment contre la sécheresse. Pour cela, vous disposerez un maximum de matériaux décomposés dans le bon ordre : du plus décomposé au plus « frais » comme dans la nature. L’idéal sera d’étaler une première couche de copeaux de bois (ou de Bois Raméal Fragmenté) en partie décomposée sur l’ancienne pelouse et autour des arbres. Vous pouvez ensuite disposer une deuxième couche de feuilles de l’automne précédent par exemple. Le tout fera entre 10 et 20 cm d’épaisseur. Vous imitez de cette manière le cycle de vie du sol et des arbres dans un bosquet naturel.

Planter des arbustes entres les arbres

Cette opération n’est pas obligatoire mais permet de densifier le bosquet rapidement et de créer une atmosphère plus forestière. De plus, les arbustes et les arbres s’entraident pour la nutrition en s’échangeant des éléments minéraux grâce aux champignons présents au niveau de leurs racines. Les arbustes (plantés en racines nues), seront placés aléatoirement à la distance d’un mètre les uns des autres. Pensez à diversifier un maximum les espèces pour obtenir un effet le plus naturel possible. Citons parmi nos favoris : le sorbier des oiseleurs, le noisetier (particulièrement adapté au sous bois), le merisier, les aubépines, les troènes, les cornouillers sanguins ou Cornus mas, le sureau, etc.

bosquet jardin, bosquet paysager, bosquet nature

Créez une strate intermédiaire pour renforcer une ambiance forestière : avec par exemple le Noisetier, le Sureau et le Sorbier des oiseaux

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)

Une réflexion au sujet de « Créer un bosquet au jardin »

  • Blondeel

    Bonjour François,
    Merci pour cet article très bien écrit et orienté "respect des cycles naturels" et dont la philosophie me rappelle le concept de forêt-jardin ou jardin-forêt (je ne sais plus... :) ).
    Bien à vous,
    Jérôme

    Répondre
Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante est peut-être un peu trop volumineuse pour votre massif 
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin