Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Plaidoyer pour les Glaïeuls et idées pour les réhabiliter

Il y a des matins où je me lève avec une belle énergie, prête à dénoncer toutes les injustices, à relever tous les défis. Comme aujourd'hui où je vais vous parler des glaïeuls.

Oui, oui, vous avez bien lu : glaïeul ou gladiolus, en latin, ce bulbe à fleurs qui, pour certains constitue le sommet de la ringardise (je ne citerai pas de nom par respect pour les opinions passéistes mais néanmoins privées de mes collèges).

Puisqu'on lui fait souvent son procès, procédons comme au tribunal et examinons, point par point, ce qu'on lui reproche.

Le glaïeul est démodé, juste bon à faire des bouquets pour ma belle-mère

Certes, les heures de gloire du Glaïeul sont plutôt derrière nous mais dire qu'il est démodé, c'est faire preuve d'étroitesse d'esprit car, oui,  bien que certaines variétés ne constituent pas, en effet, ce qui se fait de plus actuel, d'autres sont tout à fait dans l'air du temps (au passage, on ne dit pas démodé, on dit vintage). Et dans le désamour pour les Glaïeul, il y a, comme souvent, une histoire de mauvaise utilisation. En effet, souvent cultivés uniquement pour les bouquets, les Glaïeuls ont longtemps été plantées sans imagination, en rang d'oignon, au fond du jardin.

Ils sont trop tout : colorés, grands, raides…

L'image que l'on a communément des glaïeuls correspond aux variétés vendues en lot et en mélange de coloris variés… qui, réunis, ne forment pas un ensemble très harmonieux. Pourtant, leurs couleurs ne sont pas plus vives que celles des crocosmias, des dahlias, des alstroemères… et il existe de nombreux cultivars dont les teintes sont, au choix, douces comme 'The Bride', sucrée comme 'Prisicillia' ou d'une merveilleuse profondeur, comme 'Ruby' (qui a quand même fait la couverture de Gardens Illustrated de février 2018 !)

Concernant la taille des glaïeuls et leur port, ne les logez pas tous à la même enseigne ! Car il y a bien glaïeul et glaïeul. En effet, en schématisant, on distingue trois grandes catégories :

  • les spectaculaires, sélectionnés pour leurs grandes fleurs : les gladiolus grandiflorus, qui culminent entre 1 et 1,5 m de haut, sont les plus connus mais aussi ceux à qui on reproche parfois un port un peu guidé et des coloris trop francs,
  • les nanus ou "papillons" et les gladiolus x colvillei : des glaïeuls plus petits (40 à 50 cm de haut), très faciles à utiliser en massif,
  • les glaïeuls dits "botaniques" comme gladiolus callianthus ("Glaïeul d'Abyssinie") ou gladiolus byzantinus ( "Glaïeul de Byzance"), parfaits en jardin naturel.

Associer les glaïeuls, c'est mission impossible !

Faux ! Élancés et structurants, les glaïeuls sont parfaits pour apporter de la hauteur et du dynamisme aux massifs. Ils s'associent bien plus facilement qu'on ne l'imagine. Et, surtout, leur diversité et le large choix de coloris permet de les utiliser dans de nombreuses situations et styles. Je vous montre ?

A gauche : Une association chic et fraîche, en jardin blanc : Glaïeul ('White Prosperity', par exemple ) et Ornithogales arabicum et thyrsoide
A droite : Une mariage parfait pour jardin d'été : Glaieul violet foncé (comme 'Violetta'), Agapanthe et Agastache

Esprit cottage avec, à gauche, le Glaïeul de Bizance sur fond de Lupins, de Datura, d'Alchemille et Digitale et à droite, un joli mélange avec l'Anémone du Japon.

Esprit cottage avec, à gauche, le Glaïeul de Bizance sur fond de Lupins, de Datura, d'Alchemille et Digitale
A droite, un joli mélange avec l'Anémone du Japon.

Association naturelles avec le Glaieul d'Abyssinie

Délicatesse et naturel avec, à gauche, le Glaïeul d'Abyssinie (Acidanthera murielae) avec Verveine de Buenos Aires, Phox, Agastache sur fond de Pennisetum
A droite, ce même Glaïeul avec l'Imperata Red Baron

Associer les glaieul : ambiance colorée

Une jolie bordure colorée, en camaïeu et un petit massif à l'esprit "Gipsy" avec différents hybrides à grandes fleurs

Et vous, les glaïeuls, vous les aimez ou vous cultivez au fin fond du potager, juste pour les bouquets ? Si vous appréciez, comme moi, leur longue floraison et leur faculté à pousser tout seul, comment les utilisez-vous au jardin ?

Articles connexes


Blog

Vous avez dit "ringards" ?

Vous avez dit "ringards" ? Je dis "increvables", "inusables", bref "indispensables" : plaidoyer pour un...
Lire la suite +

Blog

Les Dahlias sont de retour : la preuve en 3 ambiances

À propos des dahlias, avant, c’était simple, voire manichéen : - soit on se rangeait, prudemment...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(2 votes, moyenne: 5 sur 5)

7 réflexions au sujet de « Plaidoyer pour les Glaïeuls et idées pour les réhabiliter »

  • Chachou

    Merci pour ce plaidoyer, j'adore les glaïeuls et je les mets plutôt sur le devant de la scène, en aucun cas au fond du jardin. Vous avez dit " ringards"? Moi je les trouve lumineux... Et puis rien à faire d'une saison à l'autre, juste les regarder pousser

    Répondre
  • Françoise Marie

    Bonjour ! Merci pour ce plaidoyer pour les glaïeuls que j'adore depuis toujours. Ma mère en cultivait et je continue à en mettre dans mon jardin. Ringards ? Et pourquoi le seraient-ils tant ils sont toujours en harmonie avec les autres fleurs ? Je les laisse dans la terre l'hiver, malgré mon Cantal réputé froid à en croire certains (hi hi!!), mais au final je me suis rendue compte qu'ils ne fleurissent plus aussi bien, et récemment j'ai lu qu'ils doivent être déplacés chaque année justement pour obtenir une belle floraison. Donc je verrai cette année si ce changement est efficace. Les miens sont bleus avec un coeur blanc, ou bien rouge sang avec un coeur blanc, ou bien vert-jaune avec un coeur blanc... Ils sont toujours magnifiques en compagnie des autres plantes. Donc que tout le monde adopte ces charmantes fleurs jamais démodées.

    Répondre
  • Rebecca Clark

    Bonjour,
    J'adore les glaieuls mais des villains petits rongeurs aussi!
    Comment les proteger?
    Merci

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Vous avez quelques pistes dans notre fiche : https://www.promessedefleurs.com/conseil-plantes-jardin/ficheconseil/comment-proteger-les-bulbes-des-rongeurs
      Personnellement, dans mon jardin, j'utilise la technique du panier en grillage à poules depuis des années avec succès !
      Cordialement.
      Virginie

      Répondre
  • Sophiane

    Bonjour
    Je trouve les glaïeuls magnifiques ! C'est une des premières fleurs arrivées dans mon jardin, par hasard, et ma seule qui y soit toujours 10 ans après, malgré beaucoup d'erreurs de débutante et de méconnaissance du terrain ! Ils ont même une certaine propension à l'invasion... Les cormus semblent apprécier le terrain, légèrement argileux, peu humide l'hiver mais très arrosé l'été, et le soleil brûlant de Provence... Tous les ans je retire un seau de bulbes énormes et il en reste toujours assez pour offrir une floraison spectaculaire !
    Juste une question : est-ce que les caieux reproduisent les caractères de leur cormus d'origine ? Je pense aussi qu'ils se reproduisent par graines car j'en trouve assez loin, et leur couleur est alors toujours une surprise...
    Merci pour votre blog et votre beau catalogue tout juste arrivé !

    Répondre
    • Lionel Boban

      Bonjour Sophiane,

      Merci à vous, les caieux sont fidèles. C'est le semis, soit la reproduction sexuée qui est aléatoire sur les hybrides.

      Cordialement
      Lionel

      Répondre
  • Hautier

    Bonjour à vous.
    "La ringardise un état de méconnaissance"
    Je vous remercies de ce plaidoyer. Il reste énormément a découvrir au sujet de cette magnifique fleure flamboyante. Je possède plusieurs variétés avec des teintes au combien eclatantes. Un bulbe qui mérite l'intérêt des débutants comme des connaisseurs.
    Bien à vous

    Répondre
Laisser un commentaire