Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Trèfle, Trifolium : planter, semer, entretenir

Le trèfle en quelques mots

  • Le trèfle, de la famille des Fabacées (aussi appelées Légumineuses), est représenté par des espèces annuelles, bisannuelles ou vivaces.
  • Son feuillage caractéristique à 3 folioles, caduc à semi-persistant, s’agrémente du printemps à l’automne d’une belle floraison mellifère en pompons rouges, roses, blancs ou jaunâtre.
  • De croissance rapide, rustique et sans entretien, c’est une plante robuste et très facile à cultiver.
  • Adaptable à tout type de sol, même pauvre, il apprécie le soleil ou la mi-ombre.
  • Polyvalent, il est aussi utilisé pour ses qualités nutritives et médicinales, sa capacité à enrichir le sol ou comme couvre-sol ornemental.
  • Le trèfle trouve sa place en bordure de massifs, en prairie à l’allure naturelle, tout comme sur les talus ou les murets.

Le mot de l'expert

Le Trèfle (Trifolium) est une plante très courante, que chacun d’entre nous a déjà aperçu dans les champs ou sur les bords des chemins. Appartenant à la famille des Fabacées, il en existe de très nombreuses espèces annuelles, bisannuelles et vivaces. Plante aux petites dimensions (10 à 60 cm), elle est facilement reconnaissable à ses feuilles vert uni, bleutées ou teintées de bronze, divisées la plupart du temps en 3 folioles. Le feuillage peut être caduc à plus ou moins persistant selon les variétés. La floraison, qui se produit entre le printemps et l’automne, en pompons plus ou moins allongés de couleur blanche, rose, jaune clair ou rouge est elle aussi caractéristique, et elle attire les pollinisateurs. Très polyvalent, et de croissance rapide, le Trèfle est souvent utilisé comme fourrage ou comme engrais vert, et certaines espèces présentent des vertus médicinales. Capable de s’installer dans tout type de sol, le Trifolium possède la capacité de régénérer et d’enrichir même les plus dégradés et représente un concurrent très sérieux pour les herbes indésirables. Rustique jusqu’à -15°C, il peut se montrer conquérant, mais certaines espèce vivaces forment d’efficaces et beaux couvre-sol, d’autant plus facile à intégrer à un jardin ornemental que c’est une plante robuste, très facile de culture et qui ne demande quasiment aucun entretien.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Trifolium

Famille : Fabacées (Légumineuses)

Nom commun : Trèfle

Floraison : du printemps à l'automne

Hauteur : 10 à 60 cm

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : tout type de sol

Rusticité : bonne (-15°C et au-delà)

Le Trèfle, nommé Trifolium par les botanistes, est une plante herbacée de la famille des Fabacées (aussi appelées Légumineuses ou Papilionacées), au même titre que le mimosa, le haricot ou la glycine. Le genre Trifolium regroupe environ 300 espèces, parmi lesquelles on trouve des annuelles, des bisannuelles et des vivaces (les espèces les plus communément cultivées étant Trifolium repens, Trifolium pratense,Trifolium rubens, Trifolium ochroleucon et Trifolium incarnatum). Son aire de répartition est très large, et on le retrouve dans les pays tempérés ou subtropicaux, à l’exception de l’Asie du sud-est et de l’Australie. De croissance généralement rapide, le trèfle atteint entre 10 et 60 cm. Son feuillage, caduc à semi-persistant, est porté de façon alterne sur des tiges dressées à prostrées, et peut être glabre ou légèrement pubescent (garni de poils fins et courts). Les feuilles sont composées, c’est-à-dire constituées de plusieurs folioles, majoritairement au nombre de 3 (d’où le nom trifolium), bien que certaines espèces et cultivars puissent en afficher 4 à 7. Généralement vert, aux marges plus ou moins dentées et parfois maculé en son centre, le feuillage peut également renvoyer des tonalités bleutées, et il existe des cultivars dont le feuillage pourpre est particulièrement décoratif, comme chez Trifolium repens ‘Pentaphyllum’. En fonction des variétés, la floraison du trèfle intervient du printemps à l’automne. Les fleurs, très petites mais très nombreuses, sont papilionacées (en forme de papillon). Elles sont regroupées en racèmes sphériques à allongés, portés par de courts pédoncules, soit à l’extrémité des tiges, soit à l’aisselle des rameaux. De couleur blanche, rose, rouge ou jaunâtre, la fleur est très mellifère et elle est parfois odorante.

trefle

Trifolium pratense – illustration botanique

Les utilisations du trèfle sont particulièrement diverses. Riche en protéines, phosphore, calcium et en fer, certaines espèces sont utilisées comme plantes fourragères. C’est par exemple le cas pour Trifolium repens (trèfle blanc) ou Trifolium pratense (trèfle rouge). Certaines espèces de trèfle, comme Trifolium repens et Trifolium incarnatum (Très incarnat) sont également d’excellents engrais vert, car ils ont la capacité de fixer l’azote dans le sol et de l’enrichir.

Le Trèfle rouge (Trifolium pratense) est également utilisé en herboristerie pour ses propriétés médicinales. On lui reconnaît des effets diurétiques, dépuratifs, anti-spasmodiques et sédatifs. Conditionné sous forme d’infusions, de teinture, de crème ou de capsules, il est indiqué pour soulager les symptômes liés à la ménopause et de l’ostéoporose, prévenir les problèmes cardio-vasculaires, traiter certaines affections dermatologiques (eczéma, psoriasis) ou pour soulager la toux. Il stimule également les défenses immunitaires et serait un allié dans la prévention du cancer, même si de plus amples recherches restent à mener pour en mesurer la réelle portée.

Si certaines espèces sont envahissantes (semis spontanés, tiges conquérantes), d’autres se prêtent en revanche très bien à une utilisation ornementale, pour agrémenter les jardins. Les espèces vivaces forment de beaux couvre-sol, et poussent en touffes, dont certaines affichent un caractère rampant grâce à leurs tiges radicantes. Elles forment alors un tapis dense qui laisse peu de chance aux mauvaises herbes.

Généralement bien rustique et capable de résister à -15°C, voire au-delà, le trèfle est une plante vivace de soleil ou de mi-ombre, très facile à cultiver, et qui convient à tous types de sols, y compris les sols pauvres et dégradés qu’il contribue à améliorer. Il peut tolérer un piétinement léger et est parfois utilisé comme alternative au gazon. Certaines espèces, comme Trifolium incarnatum, sont plus à l’aise en sol acide, d’autres se développent très bien en sol calcaire, tel Trifolium rubens.

trèfle

Les différentes espèces et variétés de trèfle

Les meilleures variétés

Graines de Trifolium rubens - Trèfle pourpré

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité
60 cm

Une espèce sauvage, à la jolie floraison rose pourpré, mise en valeur par un feuillage peu abondant, vert bleuté. Rustique et frugal, ce trèfle apporte de la couleur tout l'été aux bordures. Idéal dans les jardins d''aspect naturel.

Trifolium ochroleucon - Trèfle beige

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
45 cm

Une espèce tout en simplicité et en naturel, dont la floraison de début d'été jaune pâle orne un feuillage vert. Son port joliment arrondi est à la fois sage et soigné.

Trifolium repens Pentaphyllum - Trèfle incarnat

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
10 cm

Cette obtention horticole affiche un superbe feuillage pourpre violacé aux reflets noir et marginé de vert. Ces teintes mettent en valeur une brève mais délicate floraison blanc verdâtre. Idéal contre les herbes indésirables ou comme alternative au gazon !

Plantation du trèfle

Où planter le trèfle ?

  • Le trèfle apprécie les expositions ensoleillées à mi-ombragées. Il accepte tout type de sol, même calcaire et argileux, avec une préférence pour les terrains frais, mais non gorgés d’eau, bien que Trifolium rubens présente une bonne résistance à la sécheresse. Trifolium incarnatum se comporte pour sa part mieux en sol plus acide.
  • Le trèfle s’implante sans difficulté dans les terrains pauvres et dégradés, qu’il contribue à améliorer.
  • Sa taille et son aspect naturel le destinent en priorité aux bordures de massifs champêtres, aux talus ou aux rocailles. Il est également tout indiqué pour agrémenter le sommet d’un muret ou pour encadrer une allée.
  • Les variétés annuelles trouvent leur place dans les prairies sauvages, et sont très utiles pour enrichir le sol du potager, ne pas le laisser à nu et le préparer à accueillir de nouvelles cultures.

Quand planter et semer le trèfle ?

  • Le trèfle annuel se sème soit au printemps (avec fauchage entre la floraison et la montée à graines), soit en fin d’été/début automne pour assurer une couverture hivernale.
  • Le trèfle vivace se plante lui aussi idéalement en automne ou au printemps.

Comment planter le trèfle ?

Plantation du trèfle vivace en pleine terre

  1. Faites tremper la motte dans un récipient d’eau, jusqu’à ce que tout le substrat soit humide.
  2. Pendant ce temps, creusez un trou équivalent à 2 fois la taille de la motte.
  3. Installez le plant à son emplacement.
  4. Comblez avec la terre extraite (à laquelle vous pouvez rajouter un peu de terreau ou de compost).
  5. Tassez légèrement avec le poing.
  6. Arrosez copieusement et paillez (feuilles mortes, tontes de gazon sèches, BFR…)
  7. Conservez la terre fraîche, qui ne sèche pas trop, pendant les premières semaines.

Plantation du trèfle vivace en pot

  1. Humidifiez la motte en la laissant tremper dans un grand volume d’eau pendant quelques minutes.
  2. Choisissez un pot d’environ 30 centimètres en tous sens, équipé d’un trou de drainage. Vous pouvez déposer un tesson de terre cuite sur ce trou afin d’éviter qu’il ne se bouche trop avec le temps.
  3. Préparez un substrat constitué de terre du jardin et de terreau (ou simplement de terreau si vous ne disposez pas de terre) et versez-le dans votre pot.
  4. Placez la motte au centre et comblez avec le reste de mélange.
  5. Tassez légèrement, paillez et arrosez.
  6. Vérifiez que le substrat ne sèche jamais complètement.
trefle en pot

Superbe Trifolium repens ‘Quadrafolium Purpureum’ cultivé en pot

Entretenir le trèfle

Le trèfle vivace ne demande pas d’entretien particulier. Vous pouvez tailler les fleurs fanées pour des raisons esthétiques, et il suffit de nettoyer le feuillage abîmé en fin d’hiver pour les espèces à feuillage persistant.

Multiplication du trèfle

Le trèfle se multiplie par semis ou, plus simplement, par division.

trèfle

Trifolium pratense

Semis du trèfle vivace en terrine

Vous pouvez effectuer des semis de trèfle en début d’année, dès février et jusqu’en mai.

  1. Faites vos semis en terrine ou en pot, en vous assurant que des trous de drainage soient présents.
  2. Remplissez votre contenant de terreau léger, soit estampillé ‘spécial semis’, soit en tamisant un terreau classique auquel vous rajoutez ensuite de la perlite, de la vermiculite ou du sable.
  3. Semez les graines à la surface du terreau, en les répartissant bien et en gardant la main légère.
  4. Recouvrez du même substrat, puis tassez, avec un morceau de planche par exemple.
  5. Humidifiez le substrat à l’aide d’un vaporisateur ou en bassinant le contenant (c’est à dire en le déposant dans un récipient d’eau pendant quelques minutes).
  6. Quand le terreau est humide (mais non détrempé), enfermez le tout dans un sac plastique hermétique transparent.
  7. Placez votre contenant dans un endroit clair, où la température reste aux alentours de 20°C, pour initier la germination (qui prend généralement entre 2 et 4 semaines)
  8. Quand les plantules apparaissent, retirez le sac pour les laisser respirer
  9. Quand les jeunes plants ont développé leur premières vraies feuilles, repiquez-les dans des pots individuels, dans un terreau classique, que vous conserverez frais.
  10. Habituez progressivement vos plants aux conditions extérieures, en les sortant par exemple en journée, de plus en plus longtemps, dans un endroit clair, et en les rentrant le soir.
  11. Quand ils ont pris assez de force et ont développé leurs racines, installez-les en pleine terre, en les espaçant d’une quarantaine de centimètres.

Division du trèfle vivace

La division du trèfle s’effectue en automne ou au printemps.

Chez les espèces radicantes (dont les tiges s’enracinent autour du plant initial), il suffit de prélever, en périphérie de la plante, un morceau de tige enracinée, avec ses racines et de la terre, et de le replanter à l’endroit voulu, en arrosant après l’opération.

Les touffes peuvent également être divisées

  1. Sortez le plant de terre ou du pot dans lequel il poussait, en conservant le maximum de terre et de racines.
  2. Divisez en plusieurs éclats en tranchant à l’aide d’un couteau ou d’une bêche.
  3. Replantez les morceaux ainsi obtenus à l’emplacement voulu, arrosez et paillez.

Associer le trèfle au jardin

Le trèfle est un couvre-sol très efficace, certaines espèces pouvant même devenir envahissant si vous n’y prenez pas garde, mais c’est également un allié intéressant pour la pollinisation. Cependant, les variétés vivaces restent plus sages et s’intègrent parfaitement bien dans un jardin ornemental.

  • Dans un verger, installez du trèfle au pied de vos arbres fruitiers, comme les pommiers ou les poiriers par exemple, ou près de la vigne. Ils attirent à la fois des butineurs qui favorisent la pollinisation de vos cultures et des insectes auxiliaires pour lutter naturellement contre certains ravageurs.
  • Au potager, vous pouvez également tirer partie des bénéfices du trèfle pour protéger vos légumes.
  • Au jardin d’ornement, installez les espèces vivaces en bordures, et associez-les à des arbustes, ou à des vivaces solides, comme des aulx d’ornement, des digitales, des crocosmias ou des géraniums vivaces. L’ajout de graminées qui dansent dans le vent donne à la fois du rythme et du mouvement à l’ensemble. Vous pouvez aussi agrémenter vos rocailles ou le sommet de murets avec des touffes de trèfle, et accentuer l’effet naturaliste à l’aide d’Erigérons, de Campanules des murailles ou d’Arabis.

→ N’oubliez pas les bulbes à floraison printanière, qui ne manquent pas d’apporter couleurs et gaîté dès les premiers beaux jours.

Le saviez-vous ?

En plus de ses atouts ornementaux, de ses vertus médicinales et de sa capacité à régénérer les sols, le trèfle est également riche de symboles.

  • Saint-Patrick, en mission d’évangélisation en Irlande, se servit du trèfle pour expliquer la Trinité au roi Aengus. Les 3 folioles représentaient le Père, le Fils et le Saint-Esprit. Sa démonstration fut si convaincante que le trèfle est depuis devenu le symbole de l’Irlande, et que Saint-Patrick est célébré tous les ans.
  • Avant lui, les Druides attribuaient au trèfle des pouvoirs magiques, et le trèfle à 4 feuilles était supposé permettre de détecter la présence de démons. Les chrétiens y voyaient pour leur part une signification différente, chaque foliole représentant l’espérance, la charité, la foi et la chance. Le trèfle à 4 feuilles est d’ailleurs bien connu pour porter chance à celui qui le trouve.
  • Enfin, d’après d’autres croyances populaires, le nombre de folioles aurait une signification bien particulière. Vous tombez sur un trèfle à 5 feuilles ? Alors vous deviendrez célèbre. Si c’est un trèfle à 6 feuilles qui croise votre chemin, appelez vite votre banquier, car c’est le signe d’une prochaine rentrée importante d’argent. Pour finir, pour vous assurer prospérité à vie, il ne vous reste plus qu’à dénicher un trèfle à 7 feuilles !

ATTENTION : l’Oxalis est souvent pris par erreur pour du trèfle à 4 feuilles. Bien que le feuillage soit ressemblant, c’est pourtant une plante qui n’a aucun lien de parenté botanique avec le Trifolium, et sa floraison est en outre très différente.

Pour aller plus loin

Enfin, pour maîtriser l’utilisation et l’entretien du trèfle annuel en tant qu’engrais vert, consultez nos articles :

Articles connexes


Fiche Famille

Oxalis : planter, cultiver et entretenir

Lire la suite +

Blog

Jardin sans entretien : conseils, astuces et plantes adaptées

« Je voudrais un beau jardin, mais sans entretien ». Voilà ce qu’entendent les paysagistes à longueur...
Lire la suite +

Blog

Semez une prairie fleurie au pied de vos fruitiers et la nature vous le rendra.

On a souvent tendance à croire que, laisser les herbes sauvages pousser au pied des...
Lire la suite +

Blog

10 couvre-sols persistants qu'il faut avoir dans son jardin !

Les couvre-sols persistants sont une aide précieuse au jardin. S'ils permettent de lutter contre les...
Lire la suite +

Blog

5 vivaces couvre-sols à longue floraison qu'il faut avoir!

On cherche toujours LA vivace couvre-sol qui fleurit tout l'été,  celle dont la floraison court...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire