Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Thalictrum, Pigamon : plantation, culture et association

Comment planter, cultiver et associer le thalictrum au jardin

  • Florifère et spectaculaire, c’est une imposante mais gracieuse vivace aux allures de gypsophile géant
  • Sa floraison opulente et vaporeuse rose, lilas, jaune ou blanche éclaire au printemps et surtout en été les recoins ombragés
  • Il possède un beau feuillage luxuriant, finement ciselé vert tendre ou glauque proche de celui de l’ancolie
  • Parfaitement rustique et pérenne, une fois bien enraciné dans un sol riche et frais, il demande très peu de soins
  • Emblématique des jardins flous ou des mixed-borders anglais, c’est notre vivace préférée pour les scènes naturelles !

Le mot de notre experte

Connu sous le nom de Pigamon ou encore de Pigamon à feuilles d’ancolie, le Thalictrum est une vivace florifère au délicat feuillage finement découpé vert tendre ou gris-bleuté, remarquable par la poésie et la profusion de sa floraison.

Ses inflorescences aériennes et vaporeuses qui culminent pour certains très beaux cultivars comme le Thalictrum delavayi ‘Splendide’, à plus de deux mètres de haut, illuminent les zones ombragées du jardin. Semblables à des nuées d’étoiles échevelées, ses minuscules fleurs forment de mai-juin à septembre, selon les variétés, une brume lilas, rose, blanche ou jaune. Le Thalictrum delavayi, le plus emblématique des Pigamons, et le Thalictrum aquilegifolium, sont deux espèces remarquablement florifères.

Thalictrum delavayi Splendide

Thalictrum delavayi Splendide : une variété qui porte admirablement bien son nom

D’immenses spécimens comme le Thalictrum ‘Elin‘ aux espèces couvre-sols, comme le Thalictrum kiushianum, le Pigamon s’intègre à tous les décors. Les géants du genre joueront le rôle éblouissant de plante de milieu ou de fond de massif créant un brouillard évanescent. Les espèces lilliputiennes formeront des tapis fleuris mousseux pour rocailles fraîches et murets. 

Ses hautes silhouettes plumeuses, très prisées en Angleterre, sont des grands classiques des jardins flous, naturels, et apportent une empreinte poétique et expressive aux jardins de curé et aux mixed-borders.

C’est un incontournable des jardins roses auxquels il confère nuances, légèreté et transparence. Le Thalictrum est le compagnon idéal pour les rosiers anciens, avec lesquels il compose des scènes printanières et estivales opulentes et romantiques.

Bien installé sous la frondaison d’arbres caducs, en sol riche, frais mais bien drainé, et à l’abri du vent, le Pigamon forme en quelques années seulement de belles touffes généreuses aux côtés d’Anémones du Japon, Cœurs de Marie, Astilbes, Astrances, Lis, Digitales ou encore de Géraniums vivaces. Il créé un heureux contraste associé à des plantes au port moins souple comme les Hostas ou les Fougères.

Coupées, ses hampes florales légères composent de très jolis bouquets frais ou secs d’esprit champêtre.

Romantique, aérien, spectaculaire, découvrez le Thalictrum, cette grande vivace florifère facile à vivre qui illumine le jardin !

Botanique

Fiche d'identité

Nom(s) latin(s) : Thalictrum

Famille : Ranunculaceae

Nom(s) commun(s) : Pigamon, Pigamon de Delavay, Pigamon à feuilles d’ancolie

Floraison : mai, juin à juillet

Hauteur : de 10 cm pour les espèces naines à plus de 2,50 m pour les plus hautes

Exposition : mi-ombre, ombre

Sol : neutre à acide (terre de Bruyère)

Rusticité : - 15 °C

Le Thalictrum aussi appelé Pigamon est une plante vivace herbacée de la même famille que celle du bouton d’or : les renonculacées. Originaires des zones montagneuses fraîches et humides, on le trouve le plus souvent dans les régions tempérées de l’hémisphère Nord, en Amérique, Europe et Asie, principalement en Chine et au Japon.  A l’état sauvage, il pousse en altitude, dans les zones fraîches et ombragées, au bord des torrents, en forêt, dans les prairies et sur les pentes herbeuses.

Vigoureux, le Pigamon pourra être planté partout en France, sauf en régions très ventées et en climat méditerranéen. La plupart ont une nette préférence pour les régions aux étés frais et humides. La légèreté apparente et délicate du Thalictrum est trompeuse : c’est une vivace solide à la santé de fer.  Parfaitement rustique, le Pigamon resiste au gel et supporte tout à fait bien des températures négatives jusqu’à -15 °C, mais seulement sur une courte durée.

En grec, Thalictrum signifie « qui verdit rapidement », en référence à sa propension à développer très vite une végétation abondante.

Plus de 130 espèces de vivaces rhizomateuses ou tubéreuses composent ce genre. Des immenses spécimens aux espèces couvre-sols, chaque Thalictrum trouve sa place au jardin. On cultive essentiellement sous nos latitudes : le Thalictrum delavayi, qui est le plus emblématique des Pigamons et le Thalictrum aquilegifolium, deux espèces remarquablement florifères. Certains hybrides, comme le Thalictrum ‘Elin’, est un géant pouvant atteindre près de 3 mètres de haut. Parmi les espèces les plus couramment cultivées, le Thalictrum rochebrunianum fait partie des plus imposants. Le Thalictrum actaeifolium et le Thalictum flavum ont la particularité de porter des fleurs odorantes, sans oublier les adorables couvre-sols comme le Thalictrum kiushianum qui ne dépasse pas les 10 cm.

Thalictrum aquilegifolium - Pigamon à feuilles d'Ancolie

Thalictrum aquilegifolium – Planche botanique

Les grands Thalictrum, possèdent un port dressé et aéré formant de larges touffes vigoureuses, plus ou moins évasées, dont l’envergure peut atteindre 60 cm. Ils sont parfaits installés dans les milieux ou fonds de massifs dans les zones semi-ombrées, les sous-bois ou jardins de prairie. Les plus petits font de bonnes plantes de rocailles fraîches.

Un peu paresseux à l’installation, le Pigamon a besoin d’environ deux années pour s’étoffer et exprimer alors toute sa mesure. Mais, il mérite qu’on l’attende car, plus les années passent, plus il devient beau.  Une fois bien enracinée, cette vivace rhizomateuse croit rapidement pour former des touffes denses. Quasi increvable, il possède une belle longévité.

En avril, de sa souche robuste émergent, lentement d’abord, des feuilles très découpées et de grandes tiges graciles mais robustes, plus ou moins sillonnées, très ramifiées vert bleuté ou brun pourpré presque noir selon les variétés.

Très vite, dès que la température se réchauffe, il forme en quelques semaines à peine, une grande masse légère et florifère formée d’une nuée de petites fleurs.

Spectaculaire, la floraison plumeuse confère à cette grande vivace des allures de gypsophile géant. De juin à mi-septembre, des hampes florales, souples, très aériennes, pouvant monter jusqu’à 2,50 m de haut pour le Thalictrum ‘Elin’, portent des grandes panicules ou des corymbes lâches, très ramifiés comportant d’innombrables billes duveteuses qui éclosent en petites fleurs étoilées (de 1 à 3 cm).  Rose, jaune, lilas, blanc pur ou violet intense, elles semblent en suspension dans l’air, constellations arachnéennes, accrochées à leurs pédoncules très fins. Dépourvue de pétales, chaque fleur comporte des sépales simples ou semi-double qui entourent des bouquets d’étamines parfois si proéminentes, qu’elles donnent aux fleurs des allures de pompons mousseux évoquant le gypsophile ou le mimosa.

Un pigamon a fleurs doubles : la variété Hewitt's double

Thalictrum delavayi Hewitt’s double

Les fleurs sont parfois bicolores avec des sépales blancs ou roses et des étamines contrastées pourprées, lilas aux extrémités blanches, blanches touchées de vert ou jaunes. Les sépales tombent plus ou moins rapidement au début de la floraison, laissant les nuées d’étoiles d’étamines donner la couleur. Certains cultivars comme le Thalictrum delavayi ‘Hewitt’s Double’ ne possèdent pas d’étamines mais des fleurs doubles, semblables à de minuscules roses douces et veloutées.

La floraison dure un bon mois.  Si le Thalictrum delavayi fleurit de l’été jusqu’à la fin de l’automne, le Thalictrum aquilegifolium offre une floraison printanière, en mai-juin.

Le parfum n’est pas le principal atout des fleurs de Thalictrum, cependant, certaines espèces comme le Thalictrum flavum, Thalictrum actaeifolium sont odorantes et exhalent un léger parfum de bergamote. Particulièrement mellifères, elles attirent les insectes pollinisateurs

Chaque fleur pollinisée donne un petit fruit ailé. Installé dans des conditions favorables, en sol lourd et frais, le Thalictrum (notamment T. aquilegifolium) a tendance à se naturaliser en se ressemant spontanément. Dès qu’elles sont à maturité, les graines brunes se disséminent portées par le vent.

Les inflorescences nuageuses des Pigamons font de jolis bouquets aériens secs ou frais : en vase, les fleurs durent une bonne semaine après la cueillette. Elles sont parfaites en bouquets champêtres et romantiques, associées à des roses, des lis ou des ombellifères.

Le feuillage du Pigamon ou Thalictrum

Un joli feuillage qui évoque celui des Ancolies

Le feuillage d’une rare élégance est aussi intéressant que la floraison. Caduc, il disparaît en hiver et ne réapparaît que tardivement au printemps, ce qui permet d’associer le Thalictrum avec des plantes bulbeuses qui occuperont l’espace en début de saison. Finement ciselé, léger, il évoque celui de certaines fougères comme la capillaire, mais plus encore celui des ancolies : une ressemblance qui a valu au Thalictrum aquilegifolium, le surnom de «Pigamon à feuilles d’ancolie ». Très fines d’aspect et délicates, les feuilles dentelées, divisées en folioles arrondis et plats de 3 à 5 lobes mesurent selon les espèces, de 10 à 40 cm. En s’étalant, elles apportent une certaine opulence à la plante. Le feuillage revêt de belles nuances de vert, du tilleul au glauque légèrement bleuté et argenté.

S’il ressemble au Gypsophile paniculé, le Thalictrum préfère cependant les ambiances fraîches des lisières de sous-bois ; il aime les expositions lumineuses mais sans soleil direct aux heures les plus chaudes. On lui réserve donc une place exposée au soleil du matin ou du soir, sous la frondaison d’arbres caducs. A l’inverse le Thalictrum n’aime pas les ombres trop denses qui limiteraient sa floraison : ne le placez pas en concurrence avec des arbustes qui pourraient le priver de lumière et lui offrir un sol trop sec en été. Mieux vaut lui octroyer une place abritée des vents secs et violents qui risqueraient de dessécher le feuillage et coucher les hautes hampes florales.

Très facile de culture, peu contraignant, il exige cependant pour bien fleurir, une terre riche en matière organique, bien drainée et dépourvue de calcaire. S’il tolère un peu tous les types de terre (à l’exception des terrains trop pauvres, secs et très caillouteux), sa préférence va typiquement vers une terre de sous-bois, neutre ou acide. Il aime les sols légers, même lourds mais qui restent frais et maintenus suffisamment humides avec un bon paillis pendant la période de végétation. Un sol frais lui permet de se développer avec vigueur.

Thalictrum aquilegifolium

Thalictrum aquilegifolium en sous-bois

Les immenses spécimens comme le Thalictrum ‘Elin’ s’utilisent rarement en isolé mais se plantent en fond de massif, associés à d’autres vivaces à fort développement ou à des arbustes qui joueront les souteneurs, empêchant leurs touffes de se coucher de façon disgracieuse.  On réserve les espèces couvre-sols, comme le Thalictrum kiushianum aux rocailles fraîches et murets fleuris.

Thalictrum pour rocaille

Thalictrum kiusianum et Pachysandra terminalis : une jolie combinaison pour pied d’arbre

Le nom spécifique delavayi a été donné au Thalictrum en l’honneur du père Jean-Marie Delavay, missionnaire chrétien, qui au XIXème siècle, collecta en Chine pour le Muséum National d’Histoire Naturelle de Paris, une des plus grandes collections botaniques.

Principales espèces et variétés

Le genre Thalictrum comprend environ 130 espèces de taille et de couleur de fleurs variables. Des Thalictrum lilliputiens aux Pigamons géants, chacun trouve sa place au jardin. Le Thalictrum delavayi, est le plus emblématique des Pigamons et avec le Thalictrum aquilegifolium, il compte parmi les plus florifères du genre. Ils comportent tous deux de nombreux cultivars intéressants. Parmi les espèces les plus couramment cultivées, le Thalictrum rochebrunianum est l’un des plus imposants. Si la plupart des Pigamons sont non parfumés, certains exhalent un léger parfum.  Les grands Thalictrum, constituent de bons milieux ou fonds de massif pour les zones semi-ombrées, les Pigamons nains comme le Thalictrum kiushianum, font de bonnes plantes pour rocailles fraîches formant lentement un charmant petit tapis très florifère.

Espèces les plus populaires

Thalictrum delavayi - Pigamon

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité 170 cm

C’est le plus connu ! Magnifique espèce à floraison tardive, incontournable pour les scènes d’été.

Thalictrum aquilegifolium - Pigamon

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité 120 cm

Son feuillage finement ciselé lui a valu le surnom de Pigamon à feuilles d'ancolie. Il porte des grappes aériennes et vaporeuses, formant une spectaculaire brume lilas.

Thalictrum flavum glaucum - Pigamon

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité 100 cm

Appelé aussi Pigamon jaune, pour sa floraison généreuse de fleurs jaune pastel et parfumées aux allures de mimosa contrastant sur son feuillage glauque joliment ciselé.

Thalictrum kiusianum - Pigamon nain

Période de floraison Avril à Juin, Sept.

Hauteur à maturité 15 cm

Ce Pigamon liliputien, haut comme une pomme, est une espèce tapissante très florifère.

Variétés les plus populaires

les Pigamons géants : 

Thalictrum Elin - Pigamon

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité 250 cm

C’est un géant ! Le plus élégant des colosses de l'ombre.

Thalictrum delavayi Splendide - Pigamon

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité 175 cm

Très belle sélection dotée de fleurs plus grandes que la moyenne à l’allure d’un gypsophile géant.

Thalictrum delavayi Splendide Album

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité 175 cm

Cette variété est un clone à fleurs blanches du cultivar 'Splendide'.

Thalictrum delavayi Hewitt's Double - Pigamon

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 100 cm

Un extraordinaire cultivar qu’il faut avoir au jardin !

Thalictrum rochebrunianum - Pigamon

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité 150 cm

Thalictrum rochebrunianum : L’un des plus imposants ! Bien installé, ses tiges peuvent monter jusqu’à 2 m de haut. Du feuillage délicat vert bleu émerge un nuage de fleurs lavandes ou blanches.

Nos préférées

Thalictrum aquilegifolium Album - Pigamon

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité 120 cm

Remarquablement florifère, on adore ses allures de gypsophile !

Thalictrum Black Stockings - Pigamon

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité 100 cm

Très originale, cette obtention récente possède de grandes tiges graciles brun pourpré presque noires.

Thalictrum actaeifolium Perfume Star - Pigamon rose

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité 80 cm

On aime les nuées vaporeuses de pompons mauves et blancs de ce Pigamon parfumé.

Thalictrum delavayi Album

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité 150 cm

Très élégant avec ses jolies fleurs blanches et son feuillage vert tilleul !

Thalictrum delavayi Splendide - Pigamon

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité 175 cm

On adore ses airs de gypsophile géant tout rose !

Thalictrum Elin - Pigamon

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité 250 cm

Ce géant est le plus élégant des colosses d’ombre.

Thalictrum delavayi Splendide Album

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité 175 cm

Ce clone à fleurs blanches du cultivar 'Splendide' est d'une poésie infinie.

Plantation et entretien

Quand planter ?

Le Thalictrum peut se planter au printemps de mars à mai après les gelées ou à l’automne de septembre à novembre, après les fortes chaleurs.

Où planter ?

Sous ses airs de belle vivace très facile de culture, le Thalictrum a quelques exigences : Il déteste les expositions chaudes et desséchantes, les vents secs et violents et la concurrence des racines.

Vigoureux, le Thalictrum pousse un peu partout en France, excepté dans les régions sèches et très ventées et  en climat méditerranéen, car il redoute le soleil brûlant. Le Pigamon supportera la chaleur estivale, dans les régions tempérées, à condition que le sol reste toujours humide et frais.

D’une très bonne rusticité, il résiste au gel et supporte bien des températures inférieures jusqu’à -15 °C mais seulement sur une courte durée.

Le Thalictrum se cultive dans un coin plutôt ombragé et bien dégagé, à l’abri des vents forts : il s’épanouira à mi-ombre, à l’abri du soleil direct, sous des arbres caducs qui lui apporteront une fraîcheur bienfaisante. Il préfère une situation dégagée, ce qui l’encouragera à donner toute sa hauteur. Les ombres trop denses limiteraient sa floraison : ne le placez pas en concurrence avec des arbustes qui le priveraient de lumière. Il n’aime pas non plus la concurrence des racines : veillez donc à lui laisser de l’air ! 

On lui connaît un ennemi redoutable : le vent. Une situation trop ventée est une menace pour ces grandes vivaces. Ces hautes silhouettes plumeuses sont gracieuses tant qu’elles se tiennent bien droites ! On leur réserve une place abritée des vents secs et violents qui risqueraient de dessécher le feuillage et de faire coucher les touffes.

S’il s’intègre à tous les décors, il prend toute sa mesure dans le rôle de plante de milieu ou de fond de massif. Les variétés les plus hautes (Thalictrum ‘Elin’, Thalictrum delavayi ‘Splendide’, Thalictrum rochebrudianum) se plantent en arrière-plan de massifs, auxquels elles donnent un relief vaporeux et une verticalité saisissante. Une plantation en contre bas permettra de profiter pleinement de leur floraison.

Les espèces couvre-sol comme le Thalictrum kiusianum, sont parfaites en rocailles d’ombre, dans les plates-bandes fraîches.

Comment planter le Thalictrum ?

Le Thalictrum est lent à s’installer mais une fois bien établi, au bout de deux ans, il est très pérenne. Le secret de culture de cette vivace vigoureuse réside donc dans la plantation.

  • Le sol doit être frais à humide, mais bien drainé (un excès d’eau en hiver peut lui être fatal), légèrement acide et riche en matière organique. Il n’aime pas les terrains secs et pauvres dans lesquels il ne sera jamais luxuriant.  Il aime les sols plutôt lourds à légers maintenus suffisamment humides avec un bon paillis pendant la période de végétation.
  • Il tolère les terres légèrement argileuses mais redoute les sols trop lourds. N’hésitez à mélanger du compost bien mûr à la terre, à raison de 5 ou 10 L, au fond de chaque trou avant d’y poser la motte.
  • Maintenez le sol frais au pied du Thalictrum avec un paillage surtout durant l’été : c’est la garantie d’une floraison prolongée.
  • Une fois que les jeunes plants sont établis, il ne faut plus les déranger. Ce n’est que la seconde année qu’ils commenceront à s’étoffer et fleurir convenablement.
  • Si on aime le feuillage délicatement ciselé et luxuriant du Thalictrum, les gastéropodes aussi ! Le feuillage disparaissant en hiver, il est judicieux de marquer l’emplacement des pieds avec un petit piquet, pour pouvoir surveiller escargots et limaces au printemps qui dévorent les jeunes pousses. Le purin de fougères permet de lutter contre leurs attaques.
  • Plantez 2 à 5 pieds au m2, espacés au minimum de 50 cm. Les Thalictrum n’aiment pas la concurrence des racines : évitez une plantation trop près d’arbustes. C’est une plante très aérienne qui reste transparente ; on préfère une plantation en nombre pour un bel effet dans un massif.
  • Pour les pigamons géants, un tuteurage se révèle parfois indispensable, surtout s’ils sont installés en isolé. Pensez-y : cela évitera  que les tiges ne cassent au moindre coup de vent : une grosse rafale et votre massif ressemblera à un champ de bataille après l’orage ! Une autre solution pour que ses hampes florales ne s’écroulent pas en milieu de massif, consiste à installer le Pigamon avec d’autres plantes et arbustes, sur lesquels il pourra prendra appui.
  • Un paillis vivant fait de couvre-sols comme du Pachysandra, des pervenches ou des bugles gardera la fraîcheur à son pied.
  • Arrosez régulièrement le premier été pour favoriser l’enracinement.

Entretien

Une fois installé dans des conditions culturales idéales, le Thalictrum n’est pas contraignant. Très résistant aux maladies, il réclame peu de soin et se révèle être une belle plante vivace sans histoire, avec une santé de fer ! Pourvu que le sol reste frais et suffisamment nourrissant.

  • Chaque hiver, étalez un bon lit de feuilles mortes, en se décomposant, ce paillis végétal se transformera en humus.
  • Fertilisez chaque année au printemps avec du compost, afin d’améliorer le drainage en hiver et faciliter le développement des racines.
  • Tuteurez éventuellement les grands spécimens très sensibles au vent.
  • Pendant les périodes sèches et chaudes, paillez et arrosez très régulièrement en fin de journée. Il supporte la chaleur estivale, pourvu que les arrosages soient quotidiens.
  • La taille n’est pas nécessaire : ôtez simplement les fleurs fanées régulièrement pour prolonger la floraison et pour empêcher les semis spontanés excessifs.
  • A la fin de l’automne, taillez de moitié les tiges défleuries.
  • Évitez de rabattre la plante au ras du sol à l’automne : son feuillage ne réapparaissant qu’au printemps, vous risqueriez de l’oublier !

Maladies éventuelles

Les pigamons n’ont qu’un seul ennemi connu : les gastéropodes. Facile à vivre, il ne connaît pas de maladies, sauf peut-être l’oïdium lors de sécheresse. Surveillez les attaques de limaces au démarrage de la végétation !

Semis

La division de touffe est possible mais délicate, le risque d’abîmer la racine est considérable. Nous ne la conseillons pas, d’autant que le Thalictrum se sème très facilement.

En effet, le semis est la méthode la plus simple : cette vivace est très facile à cultiver à partir de graines. Si certaines variétés, comme le Thalictrum delavayi ‘Hewitt’s Double’ qui est stérile ainsi que les hybrides, ne se multiplient pas par semis, la plupart des pigamons donnent des graines qui lèvent facilement.  Les semis s’effectuent à l’automne avec les graines fraîches de l’année, récoltées dès qu’elles virent au brun, avant qu’elles ne se dessèchent ou avec des graines vendues en sachets.

  • Semez immédiatement sous châssis froid dans un mélange de terreau et de terre de jardin. Ce passage au froid favorisera la levée.
  • Plantez les graines à 6 mm de profondeur.
  • Comptez deux trois mois pour la levée, elles germeront au printemps.
  • Repiquez quand les plantules auront bien forci, lorsqu’elles atteignent 5 cm de haut.
  • Protégez les jeunes plants des limaces au moment de la plantation.

Associer le Thalictrum

Valeur sûre des massifs d’ombre légère, le Thalictrum est parfait pour illuminer les zones fraîches et jouer sur les nuances et les dégradés. Par sa haute silhouette aérienne, son feuillage délicat et léger, ses inflorescences pastel, il métamorphose un simple massif de vivaces en un mixed border poétique. C’est le compagnon idéal pour les rosiers anciens, avec lesquels il compose des scènes printanières et estivales opulentes et romantiques. Il fait le charme des cottages anglais et des jardins flous aux allures champêtres ou de curé, auxquels il apporte hauteur, exubérance et légèreté. Il est un incontournable des jardins roses.

Thalictrum ou Pigamon à fleurs blanches

Le Thalictrum splendide White sur fond de rosiers : une véritable merveille pour jardins romantiques

Il s’épanouit dans une communauté, aux côtés de vivaces à fort développement qui précéderont ou prendront le relais de sa floraison, comme les Anémones du Japon, les Cœurs de Marie, Aconit, Ancolies, Astrances, Digitales ou encore Géraniums vivaces.

Qu’il soit haut ou couvre-sol, le Thalictrum s’intègre à tous les décors, et peut aussi bien jouer le rôle éblouissant de plante de milieu ou de fond de massif créant une brume évanescente que de tapis fleuri mousseux pour rocailles fraîches.

Il créé un heureux contraste associé à des plantes au port moins souple comme les Hostas ou les fougères et fait merveille avec les arbustes de terre de bruyère comme les Hydrangeas avec qui il compose des massifs luxuriants.

Vous pouvez également composer une belle association avec des Lis, des Astilbes ou encore des graminées ou d’une Uvularia grandiflora. Les Thalictrum fleurissant en fin d’été et au début de l’automne  s’associent magnifiquement aux Asters dont il accompagne la floraison.  Et pour garder la fraîcheur au pied du Thalictrum, pensez aux couvre-sols comme des Aspérules, un tapis de Pervenches ou de Bugles rose tendre.

Exemple d’association du Thalictrum

Un autre exemple d’association : Le Thalictrum delavayi Splendide Album avec l’Echinacea Catharina, l’Aster lateriflorus Chloe, l’Hosta Sagae et l’Adiantum aleuticum Imbricatum

 

Besoin de plus d’inspiration ? Découvrez notre fiche conseil : « Thalictrum, Pigamon : 8 belles idées d’association ».

Questions souvent posées par les jardiniers

Planté il y a deux ans, mon Pigamon ne pousse pas, est-ce normal ?

Oui, ne vous inquiétez pas. Le Pigamon a besoin d’environ deux années pour s'installer correctement et exprimer toute sa mesure. Il va végéter les premières années. Mais, il mérite qu’on l’attende car, plus les années passent, plus il devient beau. Une fois bien enracinée, cette vivace rhizomateuse croit rapidement pour former des touffes denses. Votre patience sera récompensée : bien enraciné, il est ensuite quasi increvable!

Peux-t-on planter le Thalictrum en isolé?

Oui, c'est possible mais l'effet sera moins saisissant que pour une plantation en nombre. C'est associé à d'autres vivaces que sa beauté se révèle. Les immenses spécimens s’utilisent rarement en seules mais se plantent de préférence en milieu ou en fond de massif, avec d’autres vivaces à fort développement comme les Hostas ou les Anémones du Japon ou encore des arbustes comme les Hydrangéas qui joueront le rôle de soutien, empêchant leurs touffes de se coucher de façon disgracieuse.

J'ai une rocaille à l'ombre, quel Thalictrum dois-je choisir pour la fleurir ?

Le genre Thalictrum compte des spécimens géants mais aussi des espèces couvre-sol, un peu moins connues mais remarquablement florifères. Le Thalictrum kiushianum sera superbe en rocailles fraîches, bordures ombragées et murets fleuris. Il formera d'années en années un charmant petit tapis très florifère, offrant d'avril à juin, puis à nouveau en septembre, une profusion de petites fleurs en pompons rose-mauve tendre.

Mon jardin est assez exposé au vent, puis-je tenter la culture du Pigamon ?

Le Pigamon a un ennemi redoutable : le vent ! Une situation trop exposée est une menace pour ces grandes vivaces. Réservez-lui une place abritée des vents secs et violents qui risqueraient de dessécher le feuillage et de faire coucher les touffes. Autre précaution, en particulier pour les variétés géantes : le tuteurage. C'est indispensable, surtout si, comme chez vous, ils sont exposés au vent. Faute de quoi les tiges ne casseraient à la moindre rafale et votre massif ressembleraient à un champ de bataille après l'orage ! Pour éviter cela, nous vous recommandons également d’installer le Thalictrum avec d’autres plantes vivaces ou arbustes, sur lesquels il pourra prendre appui.

Ressources utiles

Articles connexes


association

Thalictrum, Pigamon : 8 belles idées d’association

Lire la suite +
Massif Romantique

Inspiration

Massif Romantique

Le Jardin Romantique est marqué avant tout par une profusion de fleurs entremêlées. Altern
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(5 votes, moyenne: 3.2 sur 5)