Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Teucrium, Germandrée : planter, entretenir

La Germandrée en quelques mots

  • Le Teucrium ou Germandrée est une vivace ou un sous-arbrisseau précieux pour les zones arides et minérales du jardin
  • La taille varie de quelques centimètres (Germandrée petit-chêne) à plus d’1,50 m pour le Teucrium fruticans ou germandrée arbustive
  • Sa floraison blanche, rose, bleue, plus rarement jaune, est hivernale, printanière ou estivale
  • Rustique et frugale, rompue à la sécheresse, elle pousse en plein soleil dans un sol très drainant, pauvre et caillouteux
  • Elle est facile à former par la taille et sera parfaite pour aménager les haies, rocailles et bordures arides des jardins secs et de bord de mer

Le mot de notre experte

Le genre teucrium regroupe différentes espèces de vivaces sous-arbustives méditerranéennes parmi elles, la Germandrée arbustive (Teucrium fruticans) et sa magnifique variété ‘Azureum’ à fleurs bleues haute de près de 2 m, et de jolis buissons à l’instar du Teucrium chamaedrys ou Germandrée petit-chêne ne dépassant pas 30 cm de hauteur. A côté de ces espèces les plus représentées dans nos jardins on rencontre parfois également le Teucrium polium ou Germandrée tomenteuse aux petites feuilles persistantes d’un gris-argenté ainsi que le Teucrium x lucydris qui font de très belles plantes tapissantes pour rocailles et bordures.

On apprécie les teucrium pour leur feuillage souvent aromatique, surmonté d’une floraison précoce ou estivale blanche, rose, pourpre, bleue, plus rarement jaune pâle.

Plutôt rustique pour une plante méditerranéenne, la Germandrée ne craint ni la sécheresse, ni les embruns, ni les terres arides, pauvres et calcaires. Elle supporte très bien la taille et peut être facilement formée en topiaire.

Faites-lui une place au soleil, elle est une aubaine dans un jardin sec !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Teucrium

Famille : Lamiacées

Noms communs : Germandrée

Floraison : mars à septembre selon les espèces

Hauteur : 0,15 à 2 m

Exposition : Soleil

Sol : Caillouteux (pauvre et filtrant)

Rusticité : -5°C-15°C selon les espèces

Le Teucrium ou Germandrée appartient à la famille des lamiacées tout comme ses proches parents les sauges, les menthes, les lavandes et les thyms. Le genre rassemble environ une centaine d’espèces originaires des coteaux et des zones rocailleuses des régions méditerranéennes du sud de l’Espagne, du sud du Portugal et du Maroc et même des collines arides d’Iran et du Caucase. On divise les germandrées entre espèces tapissantes comme le Teucrium chamaedrys (la germandrée petit-chêne) et arbustives comme le Teucrium fruticans appelée aussi « Germandrée en arbre » qui est le plus courant dans les jardins. Cette espèce pousse spontanément sur nos côtes du littoral méditerranéen où elle est d’ailleurs protégé. ‘Azureum’, un teucrium aux fleurs bleues, est l’une des plus jolies variétés issues de cette Germandrée arbustive.

Parmi les Teucrium, on trouve également le Teucrium hircanicum ou germandrée iranienne, et le Teucrium x lucidrys ou Germandrée Lucydris, un sous-arbrisseau vivace, très tapissant, pour ne citer que  les espèces les plus plantées dans nos jardins.

Le port et la taille diffèrent selon les espèces : arbustif et un peu désordonné, pouvant atteindre jusqu’à 1,40 m, voire 2 m en tous sens chez le Teucrium fruticans, dressé en touffes hautes de 60 cm environ chez Teucrium hircanicum, et rampant très tapissant chez le Teucrium chamaedrys et Teucrium x lucidrys, deux espèces dont la hauteur varie de 15 à 40 cm. Teucrium aroanium, qui compte parmi les plus petits (8 à 10 cm de haut), constitue un parfait couvre-sol.

Le feuillage souvent persistant, parfois semi-persistant, voire caduc, selon le climat, se développe sur des tiges de section quadrangulaire souvent ligneuses, parfois cotonneuses, certaines germandrées forment des tiges bien dressés, fortement ramifiées (Teucrium fruticans) et d’autres (Teucrium chamaedrys), s’étalent lentement par le biais de tiges stolonifères qui s’enracinent au contact du sol.

La forme, l’aspect et la couleur des feuilles diffèrent également selon les  espèces. Elles sont disposées par paires opposées et décussées, c’est-à-dire disposées en croix tout le long de la tige. Elles mesurent 3 à 5 cm de long et sont linéaires, ovales à oblongues ou lancéolées, aux nervures saillantes, entières ou si fortement crénelées, qu’elles évoquent de minuscules feuilles de chêne, chez la Germandrée petit-chêne, ce qui a valu à ce sous-arbrisseau son nom vernaculaire.

teucrium, germandrée

Teucrium chamaedrys / Teucrium hircanicum

Coriaces, vertes et luisantes sur le dessus chez la plupart des espèces, elles sont couvertes d’un fin duvet qui leur confère une couleur lumineuse gris-vert argentée chez le Teucrium fruticans. Le revers des feuilles est souvent recouvert d’un épais feutrage blanc ou tomentum, très duveteux. Chez certains, elles sont légèrement aromatiques au froissement. Le feuillage exhale alors un parfum évoquant le foin ou une odeur un peu âpre.

De cette végétation glabrescente ou pubescente, à la fois compacte mais légère, émergent au printemps (de février à juin, parfois dès le mois de décembre en région méditerranéenne) ou en été (de juin à septembre au nord de la Loire), selon les espèces et le climat, de petites inflorescences typiques des Lamiacées. Réunies par 2 à 6, en racèmes ou en en épis sur la partie supérieure des tiges velues, les boutons floraux ronds et duveteux éclosent en corolles bilabiées de 1 cm. Ces fleurs petites mais nombreuses enchâssées dans un calice campanulé, se divisent en 5 pétales pointus soudés entre eux formant une unique lèvre inférieure. Le lobe médian est plus allongé. Chacune abrite un bouquet de 4 étamines proéminentes dont deux sont plus saillantes que les autres.

Le Teucrium hircanicum se distingue par une floraison en longs épis violines pouvant mesurer jusqu’à 20 cm de longueur.

Chacune de ces petites fleurs délicates s’épanouit dans des teintes allant du blanc pur chez le Teucrium chamaedrys ‘Alba’ au rose lilas en passant par le rouge pourpre de la germandrée iranienne, plus rarement jaune (Teucrium poliumTeucrium flavum) tandis que le cultivar ‘Azureum’ se démarque par des fleurs bleu-vif mâtiné de lavande.

Cette floraison délicate particulièrement nectarifère et mellifère, s’épanouit pendant  de long mois et attire à elle les insectes pollinisateurs.

teucrium, germandrée

Teucrium fruticans (photo Peganum) / Teucrium lucidrys / Teucrium chamaedrys ‘Alba’

Ses fruits sont formés de quatre akènes renfermant de les graines susceptibles de se naturaliser par le biais de semis spontanés.

C’est une plante méditerranéenne qui pousse en plein soleil, qui s’accommode de terres pauvres, indispensable dans les jardins secs et qui est capable de résister à de courtes gelées de l’ordre de -12°C.

Le Teucrium et notamment la fameuse germandrée petit-chêne, possède des vertus thérapeutiques antiseptiques et digestives, et est utile également pour soigner les rhumatismes et les maux de tête. Ses jeunes feuilles peuvent agrémenter les salades, et elle est utilisée pour parfumer de sa saveur légèrement amère, des liqueurs comme la chartreuse et le vermouth. Ses sommités fleuries séchées se consomment en infusion.

Principales espèces et variétés

Dans la famille des Germandrées, vous aurez le choix entre de jolis petits couvre-sol, des vivaces robustes formant de belles touffes vigoureuses hautes de 60 à 80 cm et des espèces arbustives capables d’atteindre 2 m de hauteur ! La rusticité varie selon les espèces tout comme la forme et la couleur du feuillage. Les cultivars ont permis d’élargir la palette des couleurs des fleurs de germandrées qui sont à l’origine rose à pourpre.

Les plus populaires

Teucrium fruticans Azureum en pot de 2L

Période de floraison Fév. à Août

Hauteur à maturité
1.20 m

Avec ses fleurs d'un bleu vif, c'est l'une des plus jolies variétés issues de la Germandrée arbustive. Elle sera parfaite en isolé dans les jardins secs et de bord de mer, en haie, en massif arbustif, en sujet isolé et même en bac sur la terrasse. Elle se prête parfaitement à la taille, ainsi qu'à l'art topiaire.

Teucrium chamaedrys Alba - Germandrée Petit-chêne

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
30 cm

Son allure de petit buisson, sa floraison blanc-jaune et son fin feuillage aromatique vert foncé brillant, presque persistant, feront merveille en rocaille, dans de jolies bordures ou des haies basses sans entretien.

Nos préférées

Teucrium hircanicum - Germandrée

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
60 cm

Voici une robuste germandrée vivace et très rustique, au feuillage aromatique et à la floraison plus spectaculaire que chez les autres espèces. Un trésor pour les rocailles et les jardins secs.

Teucrium lucidrys - Germandrée

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité
30 cm

Ce sous-arbrisseau vivace, très tapissant se distingue par sa longue floraison en épis dressés. Ce petit couvre sol poussera sur des talus, sur les pentes d'une rocaille ou au bord d'un muret, duquel il retombera en cascade.

Plantation

Où planter le Teucrium ?

La germandrée est une plante méditerranéenne habituée des terrains secs, pauvres, et calcaires. Elle est parfaitement armée contre la sécheresse et les longs étés secs et chauds. La plupart des teucrium supportent malgré tout assez bien le froid et tolèrent des courtes gelées (jusqu’à -10°C-12°C ), une fois bien installés. Le Teucrium fruticans, un peu plus frileux (il souffre du froid dès -5°C), se plaira davantage dans les régions aux hivers cléments; dans nos régions les plus froides et humides, on le cultivera en pot à hiverner hors gel.

Elle aime le plein soleil qui renforcera la couleur argentée du feuillage de certaines espèces et intensifiera son parfum.

Native des régions arides, elle préfère les terres caillouteuses, pauvres, sèches et calcaires dans lesquelles elle pousse mieux, mais accepte aussi toute bonne terre de jardin pourvu qu’elle soit très bien drainée : elle redoute les terres gorgées d’eau en hiver, dans ces conditions il sera difficile de lui faire passer l’hiver. Dans les sols lourds, on la cultivera sur un talus  ou en massif surélevé.

Ce sous-arbrisseau ou petite vivace est une bonne plante pour les terrains secs où il forme de jolies touffes vertes brillantes ou argentées. Elle a sa place dans tous les jardins naturels ou comme brise-vent dans les jardins de bord de mer car elles ne craint pas les embruns.

Les plus petites espèces pousseront sur des talus secs, sur les pentes d’une rocaille, dans les interstices d’un vieux muret de pierres dans les zones les plus ingrates du jardin et même en pot.

Les germandrées arbustives seront idéales en haies libres ou taillées comme en massifs arbustifs. Elles se prêtent parfaitement à être taillées en topiaire.

Quand planter le Teucrium ?

Plantez le teucrium au printemps de février à mai selon la région quand les températures remontent ou à l’automne de septembre à novembre en climat chaud.

Comment planter le Teucrium ?

En pleine terre

Pour les espèces rampantes comptez 5 pieds au m². Pour la germandrée arbustive, 1 pied au m² suffit.

  • Creusez un trou de diamètre 2 à 4 fois supérieur à la motte
  • Aérez bien la terre
  • Allégez avec du sable grossier
  • Étalez un lit de 10 cm de graviers au fond du trou de plantation
  • Plantez, comblez
  • Tassez légèrement
  • Arrosez généreusement puis modérément sans inonder les racines
teucrium germandrée

Teucrium hircanicum avec des graminées

En pot

Le Teucrium peut aussi être cultivé en pot sur la terrasse ou le balcon, à hiverner hors gel dans les régions les plus humides. Le substrat doit être très drainant pour éviter l’humidité stagnante aux racines : ne laissez pas d’eau dans les soucoupes.

  • Étalez une bonne couche de drainage (gravillons ou billes d’argile) au fond du pot
  • Plantez dans un mélange composé à parts égales de sable et de terreau pour plantes méditerranéennes
  • Arrosez à la plantation puis sans excès
  • En région froide, remisez le pot pour l’hiver et ressortez-le aux beaux-jours

Entretien, taille et soins

Le teucrium est une plante frugale vraiment peu exigeante qui demande très peu d’attention et sera idéale dans un jardin de week-end sans entretien. Arrosez les deux premiers mois après la plantation pour favoriser l’enracinement puis uniquement en cas de sécheresse prolongée et toujours avec parcimonie car c’est un habitué des longs étés arides caractéristiques du climat méditerranéen. Une fois bien enraciné, laissez faire la nature !

Supprimez régulièrement les fleurs fanées pour favoriser l’apparition de nouvelles et rallonger la durée de floraison. Laissez grainer quelques sommités afin de pouvoir faire des semis l’année suivante.

Pour les germandrées en pot, veillez à des arrosages plus réguliers en laissant toujours le substrat bien sécher entre deux apports d’eau.

Pour cette plante frugale, aucun engrais n’est nécessaire.

Surveillez les semis spontanés, souvent nombreux, supprimez-les ou replantez-les où bon vous semble.

Dans les régions aux hivers rigoureux et humides, rentrez les teucrium les plus frileux comme le Teucrium fruticans à l’abri du gel et de la pluie, et ressortez-les dès que les températures remontent au printemps. Rempotez tous les deux ou trois ans ou surfacez au printemps tous les ans en apportant du compost.

Insensibles aux maladies, les teucrium n’ont pas d’ennemis.

Découvrez plus de conseils pour bien entretenir les vivaces et protéger vos plantes du froid.

Quand et comment tailler ?

La taille du Teucrium est le seul entretien véritable. Elle est conseillée chaque année pour garder un joli port fourni à la plante. Les tailles annuelles en fin d’hiver et en été l’empêchent de former du vieux bois. Si on ne la taille pas, la germandrée adopte volontiers une silhouette hirsute. Elle se prête très bien à la taille en boule comme le buis ou en topiaire. Nous vous recommandons donc deux tailles :

  1. Au printemps, épointez à la cisaille le plus gros des jeunes pousses pour égaliser la touffe, taillez assez court, éliminez tout le bois mort
  2. Juste après floraison, éliminez les fleurs fanées par une taille de nettoyage en coupant juste en dessous de la tête florale

Tous les 4 ans, rajeunissez les pieds les plus âgés en les rabattant sévèrement à 3 bourgeons de la souche, il repartira de plus belle !

germandrée

Multiplication

La germandrée se multiplie facilement en juin par boutures herbacées ou par boutures semi-aoûtées en juillet-août, par semis au printemps avec des graines matures récoltées à l’automne au jardin ou encore par marcottage pour les espèces arbustives, une opération plus fastidieuse.

Faire des boutures de Teucrium

  • Prélevez des rameaux à talons  de 5 à 10 cm de long
  • Supprimez les feuilles de la moitié inférieure de la tige
  • Piquez les boutures au 2/3 en caissette ou dans des godets dans un mélange bien drainant constitué à parts égales de terreau et de sable
  • Maintenir à mi-ombre et arrosez régulièrement jusqu’à l’enracinement qui est assez rapide
  • En hiver, abritez les boutures du gel sous-châssis froid
  • Mettez en place définitive au printemps suivant
  • Pincez les  jeunes pousses pour favoriser l’étoffement
  • Arrosez bien la première année de plantation

Semis

  • Sous-abri en février-mars, semez les graines dans une caissette contenant d’un bon terreau pour semis et du sable
  • Recouvrez légèrement les graines de terreau
  • Tassez et maintenez humide jusqu’à la levée
  • Gardez les semis à la lumière
  • Repiquez les plantules dans godets individuels quand ils sont suffisamment forts pour être manipulés
  • Plantez en terre lorsque la température sera remontée
  • Pincez les jeunes tiges pour qu’elles se ramifient

Par marcottage

  • Au printemps, abaissez une branche basse
  • Supprimez les feuilles sur cette partie de la tige
  • Couchez-la dans un mélange de terre de jardin, de tourbe et de sable
  • Enterrez-la pour qu’elle s’enracine
  • En septembre, coupez les marcottes racinées à l’aide d’un sécateur
  • Repiquez chaque rameau en godet, dans un mélange de terreau et de sable
  • Entreposez tout l’hiver sous châssis froid
  • Au printemps suivant, plantez au jardin dans une terre bien drainée

Associer la germandrée au jardin

La germandrée est une plante rompue aux longues périodes chaudes et trouve naturellement sa place dans les jardins secs et les jardins naturels où le soleil règne en maître, dans un jardin de gravier ou de rocaille en compagnie de plantes de terrain sec  et d’autres vivaces méditerranéennes.

Le Teucrium fruticans avec son allure un peu broussailleuse se plaira en haie libre ou taillée en compagnie d’arbustes à floraison estivale aussi frugaux que lui : escallonia, vitex, romarin d’Australie, Ciste, Althéa. Dans un massif naturel, on peut réaliser une belle scène d’été foisonnante, en l’associant avec des lavatères arbustifs, des Caryopteris, des roses trémières, des euphorbes de terrain sec, des Achillea millefolium, des nepeta, et quelques touffes de Stipa tenuifolia et Stipa pennata. Le feuillage argenté du Teucrium fruticans ‘Azureum’ trouvera écho dans les beaux feuillages gris des Artemisia, des santolines ou d’un Helichrysum italicum.

Dans une rocaille évoquant la garrigue, les petites germandrées tiendront compagnie à d’autres plantes peu gourmandes et rompues à la sécheresse comme le romarin rampant, l’Helichrysum petiolare, les Perovskia, les thyms ligneux, les sauges, les petites potentilles, et les orpins.

Elles formeront aussi de jolies bordures aromatiques, mariées à des lavandes. Les fleurs bleues ou violettes des germandrées font bon mariage avec des petits géraniums vivaces ou encore à l’Echinops ritro et offriront un joli contraste avec le jaune complémentaire des fleurs de coreopsis et des Hélianthèmes.

Les espèces tapissantes pourront également couvrir le pied des céanothes ou des buddleias et d’arbustes méditerranéens comme le genêt rampant, l’olivier, le mimosa, les cistes et les lantanas comme celui de petits arbustes de sol sec tels que l’Hertia cheirifolia, l’Hypericum olympicum.

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire