Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Melica : plantation, culture, entretien

La Melica en quelques mots

  • C’est une petite graminée vivace graphique et lumineuse
  • Elle fleurit à la fin du printemps et en été en épillets légers
  • Plante de soleil ou de mi-ombre, selon les espèces, elle forme des touffes gracieuses et fluides au fin feuillage
  • Extrêmement rustique, très facile à vivre, elle réclame peu de soins
  • Elle est à l’aise dans les jardins naturels ou contemporains, en massif, en rocaille et même en pot

Le mot de notre experte

La Melica connue aussi sous le nom de mélique est une jolie graminée appréciée pour sa floraison estivale légère en fins épis de fleurs. Blanc-crème et soyeux chez la Melica ciliata (la mélique ciliée), pourpres chez la Melica altissima ‘Atropurpurea‘, délicats comme une pluie de riz chez la Melica uniflora var. albida, ils dominent la masse mouvante d’un fin feuillage graphique qui persiste à la faveur d’un hiver doux.

Elle forme des touffes bien délimitées de 20 cm à 1,20 m de hauteur en fleurs pour la Melica altissima, la plus grande du genre. C’est une herbe au graphisme léger et délicat.

C’est une graminée facile d’entretien, très rustique et d’une grande facilité de culture :  il faut simplement rabattre le feuillage en fin d’hiver, vers le mois de mars. On trouve parmi les méliques des espèces de soleil, de mi-ombre ou même d’ombre, certaines résistent à la sécheresse, d’autres apprécient un sol restant frais.

Avec sa silhouette gracieuse et mouvante, elle donnera structure, poésie et volume aux massifs naturalistes, rocailles, en bordure d’allée mais aussi dans les potées. Choisissez celle qui vous conviendra !

Melica, Melica ciliata, graminée sauvage

Melica ciliata

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Melica

Famille : Poaceae

Noms communs : Melica

Floraison : Mai à août

Hauteur : 0,20 à 1,20 m

Exposition : Soleil, mi-ombre, ombre

Sol : Argilo-limoneux (riche et léger), Caillouteux (pauvre et filtrant)

Rusticité : –15 °C et au-delà

La Melica, la mélique, est une graminée vivace de la grande famille des Poacées. On la trouve à l’état spontané dans les prairies et zones rocailleuses des régions tempérées du globe. Le genre compte plus de 70 espèces parmi lesquelles la Melica ciliata ou mélique ciliée, la Melica nutans ou mélique penchée, la Melica altissima ou mélique élevée, la plus haute du genre et sa variété ‘Atropurpurea‘ aux magnifiques épis brun-pourpre, sont les plus communes dans nos jardins. On rencontre également la Melica uniflora ou mélique à une fleur.

La taille des melica varie d’une espèce à l’autre, allant de 20 cm à 1,20 m de hauteur en fleurs. Cette graminée rhizomateuse pousse en touffe dense mais qui laisse passer la lumière. Le port est hérissé, tout en gardant un aspect souple, légèrement lâche et retombant.

Melica, Melica ciliata, graminée sauvage

Melica ciliata, Melica nutans, Melica uniflora, planche botanique vers 1903

Le feuillage est caduc à semi-persistant selon les rigueurs de l’hiver. Il diffère également suivant les variétés. Les feuilles sont longues, étroites, linéaires, arquées, parfois légèrement enroulées sur elles-mêmes et un peu rugueuses au toucher, semblables à de l’herbe. Elles sont vert frais à vert clair à foncé ou gris-vert. Ce sont des feuilles assez caractéristiques des poacées.

De cette masse de feuillage graminiforme, des inflorescences en panicules émergent de mai à juillet-août. Elles se balancent au moindre souffle d’air. Si chez la Melica uniflora la floraison est faite d’épillets fins et blancs évoquant une pluie de grains de riz, la Melica ciliata arbore des épis de fleurs plumeux blanc crème de plus de 10 cm de longueur munis de nombreuses soies (ou cils soyeux), tandis que la Melica altissima ‘Atropurpurea’ se distingue par ses épillets brillants de couleur pourpre pouvant aller jusqu’à 25 cm de long.

Très graphiques, ils sont très appréciés pour les compositions de fleurs séchées voire fraîches durant la belle saison.

Argentés, beige nacré, bruns ou pourpres à l’issue de la floraison, ces épis délicats fructifient et se muent en graines occasionnant des semis spontanés. Cette graminée se naturalise facilement en sol léger.

Melica, Melica ciliata, graminée sauvage

Melica ciliata à gauche et Melica uniflora à droite

Principales espèces et variétés

Soleil, mi-ombre ou même d’ombre, il en existe au moins une pour chaque situation.

Melica ciliata - Mélique ciliée en pot de 2/3 litres

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
80 cm

Cette mélique se plaira dans la plupart de nos jardins, en plein soleil. Installez-la dans un massif champêtre, en prairie naturelle, en rocaille.

Melica altissima Atropurpurea - Mélique élevée en godet de 9 cm

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
80 cm

C'est la plus haute du genre ! Magnifique avec ses épis brun-pourpre en milieu d'été.

Melica uniflora albida - Mélique à une fleur

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
45 cm

Une mélique très gracieuse avec sa floraison infiniment légère. Cette variété se ressème facilement dans les terres légères. Elle forme un beau couvre-sol de préférence à mi-ombre.

Plantation de la Melica

Où la planter ?

La mélique se caractérise par une excellente rusticité, de l’ordre de -20-25°C. C’est une graminée très facile à cultiver dans la plupart de nos régions. Elle pousse dans toute bonne terre de jardin, pas trop acide, restant un peu fraîche en été et bien drainée en hiver car elle ne redoute que l’eau en excès. Les terres mal drainées lui sont souvent fatales et limitent sa durée de vie. La plupart des méliques tolèrent assez bien les sols caillouteux et/ou calcaires. La Melica ciliata est la plus adaptée aux sols secs et aux expositions arides, supportant bien la sécheresse. Elle trouve sa place dans les rocailles et talus secs difficiles à végétaliser.

Généralement, les méliques donnent le meilleur d’elles-mêmes à une exposition ensoleillée, non brûlante, ou à l’ombre légère (Melica ciliata et altissima) et dans tout sol frais. La Melica nutans préfère les situations ombragées tandis que la Melica uniflora, est capable de pousser à l’ombre. Dans les régions très chaudes en cas d’exposition trop brûlante, le feuillage risque d’entrer en dormance en été, sans que cela nuise à la plante.

La melica fait merveille en groupes disséminés dans les grands massifs sauvages et champêtres, en prairie naturelle, pour border une allée, en lisière de bosquet, ou plantée au pied d’une haie d’arbustes. Elle permet de composer de beaux effets graphiques et lumineux. Certaines petites espèces constituent aussi de beaux couvre-sol à la mi-ombre. Elle se plaira également dans un grand pot sur la terrasse pour pouvoir profiter de ses épillets colorés.

Quand planter la Melica ?

Dans les régions les plus froides, installez vos plants de Melica plutôt au printemps afin de leur laisser une saison pour bien s’installer. Plantez lorsque les gelées ne sont plus à craindre.

Melica, Melica ciliata, graminée sauvage

Melica ciliata en compagnie de vivaces supportant les sols pauvres

Comment la planter ?

En pleine terre

Prévoyez 3 à 5 plants par m² pour un bel effet de masse. Apportez une bonne pelletée de graviers en sol trop lourd ou compact pour favoriser le drainage. Ajoutez un peu de compost bien mûr en cas de terre trop peu fertile.

  • Désherbez bien le sol
  • Décompactez bien la terre
  • Faites un trou équivalent à environ 2 fois la taille de la motte
  • Etalez un lit de drainage au fond du trou
  • Placez la motte au centre du trou le collet à fleur de sol
  • Comblez et tassez légèrement
  • Arrosez abondamment
  • Paillez pour limiter les arrosages

→ Découvrez aussi notre fiche conseil sur la plantation des graminées !

En pot

  • Choisissez un pot d’au moins 50 cm en tous sens percé de trous de drainage
  • Placez une couche de billes d’argile (ou graviers, mélange de cailloux…) au fond
  • Mélangez à parts égales terre du jardin et terreau
  • Ajoutez un peu de sable grossier de rivière
  • Installez votre mélique sans enterrer le feuillage
  • Comblez avec le mélange, tassez légèrement
  • Arrosez
  • Installez un paillage organique ou minéral

Conseil d’entretien et de culture

En pleine terre

Une fois bien établie, c’est une graminée idéale pour des jardins durables, peu gourmande en eau et sans entretien. Veillez cependant à arroser régulièrement la première année suivant la plantation, le temps d’assurer à la plante une bonne reprise. Par la suite, sauf sécheresse sévère et prolongée, la melica se contente de l’eau de pluie.

En fin d’hiver, nettoyez la touffe en supprimant les parties sèches avec un sécateur ou une cisaille. Vous pouvez rabattre la plante à 10-15 cm du sol, elle développera rapidement un nouveau feuillage.

En pot

Pensez à arroser les méliques cultivées en pot, elles auront besoin de davantage d’eau surtout par temps très chaud. Laissez sécher le terreau en surface entre deux arrosages. Tous les ans au printemps, incorporez 2-3 poignées de compost en grattant légèrement. Rempotez tous les 2 ou 3 ans dans un contenant plus grand et surfacez dans l’intervalle.

La Melica est insensible aux maladies et ravageurs.

Multiplication

Nous vous conseillons la division de touffes, plus simple, bien qu’il soit aussi possible de semer la mélique.

Division

Elle se pratique quand la plante est bien enracinée, après 3 à 4 ans de culture.

  1. Au printemps, ou en début d’automne, cernez la touffe à l’aide d’une bêche bien affûtée
  2. Soulevez la motte et divisez-la en plusieurs éclats
  3. Replantez ces parties comportant des racines immédiatement à leur emplacement définitif après avoir préparé le terrain
  4. Arrosez copieusement

→ Découvrez comment diviser une graminée grâce à notre vidéo

Semis

Les melica se ressèment bien sans être envahissantes. Vous pouvez récupérer des graines et les semer au printemps, en caissette ou en godets dans un mélange très fin de terreau et de sable. Maintenez le substrat humide mais non détrempé, à une température de 20 °C jusqu’à la sortie des plants. Repiquez-les dans des godets individuels pour les renforcer avant de les installer au jardin au début de l’automne ou au printemps suivant.

 

Associer

Avec leur port aérien et leur facilité de culture, les melica permettent de nombreuses possibilités d’associations en apportant une touche légère et poétique au jardin.

Elles sont faciles à intégrer dans une prairie naturaliste. Placez-les par petites touches parmi d’autres vivaces à floraison estivale, comme les coquelicots, les bleuets, les nigelles, le Linum perenne, l’Achillea millefolium.

Pour un effet naturaliste, ponctuez la scène avec d’autres graminées aux épis décoratifs comme les Miscanthus et les Stipas.

Melica, Melica ciliata, graminée sauvage

Melica ciliata au centre, en compagnie d’Achillea millefolium, de nigelle, de lin, de Stokesias et de Miscanthus

Dans un massif champêtre, associez-les à des vivaces fleuries fluides comme les cosmos et des Verveines de Buenos Aires. Elles viendront contredire les formes plus compactes et régulières des Echinacées, des dahlias, des Pavots d’Orient ou adoucir celles des Echinops ritro et Eryngium planum. Ajoutez des touches colorées avec des Gauras et des Asters aux floraisons légères.

Dans un jardin sur graviers, rapprochez-les des têtes rondes des aulx décoratifs et d’autres herbes folles comme l’herbe aux écouvillons.

→ Découvrez notre vidéo ‘Des graminées pour l’été’

Ressources utiles

Articles connexes


Blog

10 graminées qu'il faut avoir dans son jardin

Les graminées ornementales connaissent, depuis quelques années, leur heure de gloire. Et c'est bien mérité...
Lire la suite +

conseil

Graminées : quelle variété choisir ?

Lire la suite +

conseil

7 graminées à croissance rapide

Lire la suite +

conseil

Comment créer un jardin de graminées ?

Lire la suite +

conseil

Planter des graminées

Lire la suite +

Blog

Les graminées : celles que l'on taille, celles que l'on coiffe

D'ici quelques semaines, les graminées commencerons à pointer leurs nouvelles feuilles, il sera alors temps...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire