Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Linaire, Linaria : semis, plantation, culture et entretien

La linaire en quelques mots

  • La linaire offre, en été de charmantes petites fleurs, rassemblées en grappes légères et gracieuses
  • Celles-ci se déclinent dans des tons variés, souvent doux : violet mauve, jaune, orangé, rose, blanc…
  • Elle porte de petites feuilles délicates, fines, souvent bleutées
  • Adaptée aux terrains drainants, sableux, elle est parfaite en rocaille et ne requiert que peu d’entretien.

Le mot de notre Experte

Les linaires sont de ravissantes plantes qui nous séduisent par la légèreté et la délicatesse de leurs petites fleurs, rassemblées en grappes très aérées. Elles fleurissent en été, et portent alors des fleurs qui se déclinent dans une palette de couleurs douces : mauve, jaune, rose, orangé, blanc… Elles ressemblent à des Mufliers miniatures, en plus fins et légers. Les linaires sont généralement des vivaces à courte durée de vie, mais qui se ressèment généreusement si les conditions leur plaisent. Elles peuvent aussi être annuelles, comme la Linaire du Maroc, Linaria maroccana.

Certaines espèces et variétés se distinguent par leur floraison remarquable. Parmi elles, Linaria purpurea offre une élégante floraison violet pourpre, constituée de longues grappes de fleurs. La variété Linaria ‘Canon J. Went’, elle, est sublime par sa floraison rose tendre, très romantique. On apprécie également la variété ‘Peachy’, qui porte des fleurs aux teintes très douces, dans une subtile nuance de jaune, orange et rose clair. Enfin, la linaire commune, Linaria vulgaris, est une espèce que l’on trouve spontanément dans la nature en France, et qui offre une belle floraison jaune.

Les linaires apprécient les terrains drainants, plutôt sableux ou caillouteux, et peuvent tout à fait être installées dans une rocaille. Elles nécessitent peu d’entretien, sont rustiques et peu sensibles aux maladies. De plus, lorsqu’elles s’y plaisent, elles se ressèment spontanément au jardin !

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Linaria sp.

Famille : Plantaginaceae

Nom commun : Linaire

Floraison : entre juin et septembre, suivant les variétés,

Hauteur : entre 10 cm et 1,20 m

Exposition : plein soleil, éventuellement mi-ombre

Sol : drainant, plutôt sableux

Rusticité : entre – 15 et – 25 °C

Les linaires rassemblent une centaine d’espèces de plantes herbacées qui proviennent des régions tempérées de l’hémisphère nord (Europe, Asie et Afrique du Nord). La plus grande diversité d’espèces se trouve autour du Bassin méditerranéen. Les linaires peuvent être vivaces, ou annuelles, comme Linaria maroccana. Même lorsqu’elles sont vivaces, elles ont en général une courte durée de vie… mais elles compensent en se ressemant d’elles-mêmes !

En France, on trouve 17 espèces dans la nature. Les plus communes sont les Linaria vulgaris, L. repens et L. supina, présentes sur la majeure partie du territoire. D’autres ont une répartition géographique plus restreinte : Linaria alpina pousse en France dans les régions montagneuses, jusqu’à 3 500 m d’altitude, tandis que Linaria arenaria (la Linaire des sables) se rencontre sur les dunes du littoral atlantique. D’une manière générale, les linaires poussent surtout dans les milieux ouverts, ensoleillés. On les trouve principalement dans les friches, lieux incultes, pelouses, éboulis…

Les Linaires appartiennent à la famille des Plantaginacées, mais étaient auparavant classées dans celle des Scrophulariacées. Les Plantaginacées sont la famille du Plantain, mais aussi des Digitales, Penstemon, Véroniques, Bacopa, Mufliers… Il s’agit de plantes herbacées qui forment des rosettes basales de feuilles, ont des fleurs aux pétales soudés, avec généralement quatre étamines, et produisent des capsules.

Planche botanique représentant la linaire triornithophora

Linaria triornithophora : illustration botanique

Les linaires sont très proches des Cymbalaria ; il est facile de s’en rendre compte en observant les petites fleurs de la Ruine-de-Rome (Cymbalaria muralis), qui ressemblent beaucoup à celles des linaires. Ces plantes sont proches également des Mufliers, ou Antirrhinum. Les fleurs de ces trois genres ont toutes plus ou moins la même forme.

La linaire a été nommée ainsi car ses feuilles ressemblent à celles du lin. En anglais, les linaires sont appelées Toadflax ; et Linaria vulgaris, elle, est nommée Butter-and-Eggs, en raison de sa couleur jaune ! En latin, les noms d’espèces nous donnent également des indications sur ces plantes : Linaria vulgaris signifie Linaire commune ; Linaria purpurea, signifie linaire pourpre ; Linaria repens : linaire rampante ; Linaria alpina : Linaire des Alpes, etc.

Les espèces botaniques, telles qu’on les trouve à l’état sauvage, sont assez intéressantes. Néanmoins, il existe quelques variétés horticoles, sélectionnées par l’homme pour leurs qualités ornementales. Les espèces les plus communes en culture sont les Linaria purpurea, L. vulgaris, L. alpina et L. maroccana.

Certaines linaires sont vraiment petites, comme Linaria alpina, qui ne dépasse pas 10 cm de haut. D’autres, comme Linaria dalmatica, atteignent 1 m de hauteur. Mais globalement, les linaires ne deviennent jamais très grandes, elles gardent une taille modeste, une apparence grêle et délicate.

Les linaires possèdent de petites tiges minces et souples. Souvent, les tiges des Linaria sont érigées, dressées. Cependant, on trouve quelques espèces rampantes, comme Linaria alpina. Cette espèce reste au niveau du sol, très basse.

Suivant les espèces, la floraison se produit entre juin et octobre. Celle de Linaria purpurea et de Linaria vulgaris durent longtemps, tout l’été. Les fleurs des linaires sont petites et rassemblées en grappes, généralement à l’extrémité de tiges érigées. Chez Linaria alpina, contrairement aux autres espèces, les fleurs apparaissent plus ou moins au niveau du sol ; elles restent très basses.

Les grappes peuvent être longues et fines, très élégantes, comme chez Linaria purpurea. D’autres fois, elles sont plus courtes, comme chez Linaria anticaria, les fleurs semblant plutôt dispersées et réparties sur le feuillage. Lorsqu’elles portent de nombreuses tiges dressées, composées de petites fleurs, les Linaires ont une apparence vaporeuse, extrêmement légère.

On apprécie leur floraison pour son aspect délicat et sa forme peu commune. Les fleurs de linaire ont une symétrie bilatérale, on dit qu’elles sont « zygomorphes ». Elles ont une forme originale, et ressemblent aux fleurs de muflier (Antirrhinum majus), en beaucoup plus petites. Comme elles, elles évoquent des « gueules-de-loup ». Les fleurs des Linaires mesurent entre 1 et 5 cm de long. Les plus grandes sont chez Linaria triornithophora. À l’inverse, certaines espèces ont des fleurs minuscules, comme Linaria micrantha.

Les fleurs se composent de cinq pétales soudés en deux lèvres. La lèvre supérieure est constituée de deux lobes (correspondant à deux pétales soudés), et l’inférieure, de trois lobes. La lèvre supérieure est dressée, et l’inférieure forme à sa base un renflement, souvent d’une couleur plus prononcée, comme pour indiquer à l’insecte l’entrée de la fleur. Si on ouvre la corolle, on peut voir quatre étamines (deux longues et deux courtes), qui portent le pollen, et un style. À l’arrière de la fleur, les pétales se prolongent en un éperon, qui contient le nectar. Il peut être court, comme chez Linaria repens, ou bien plus long, comme chez Linaria triornithophora. Il est en général dirigé vers le sol et légèrement recourbé à l’extrémité. Il vient apporter un peu plus d’originalité à la floraison !

 

Les fleurs des linaires

La floraison des linaires : Linaria pelisseriana (photo Donald Hobern) / Linaria vulgaris (photo Frank Vincentz) / Un bourdon pollinisant une fleur de Linaria vulgaris (photo Ivar Leidus)

 

Les insectes doivent venir se glisser entre les deux lèvres formées par les pétales, puis insérer leur trompe dans l’éperon pour atteindre le nectar. Celui-ci n’est donc pas accessible à tous les insectes… ils doivent être assez robustes pour ouvrir la fleur, s’y glisser et parvenir à récupérer le nectar. Ces fleurs sont donc pollinisées principalement par les bourdons.

Les linaria ont des fleurs aux teintes assez douces, qui se déclinent dans une superbe palette de couleurs : jaune tendre, violet pourpré, rose, orangé, blanc… La gorge, partie renflée formée par la lèvre inférieure, est souvent d’une teinte plus prononcée, ou d’une autre couleur que le reste des pétales, comme chez Linaria alpina, qui possède des fleurs violettes contrastées par une gorge orangée. Chez Linaria anticaria, les fleurs portent de fines nervures pourpre foncé, qui se détachent sur le blanc rosé des pétales, et celles de Linaria repens sont veinées de violet. La variété ‘Canon J. Went’, elle, offre une floraison en longues et fines grappes, aux teintes blanc rosé, ce qui lui donne un aspect particulièrement romantique et délicat. Quant à la variété Linaria purpurea ‘Alba’, elle se distingue par l’élégance de sa floraison blanc pur, très gracieuse. Les espèces à fleurs jaunes, comme Linaria dalmatica, sont précieuses pour apporter dynamisme et luminosité dans un massif.

Les linaires portent un très beau feuillage. Leurs feuilles sont petites et nombreuses, réparties régulièrement le long des tiges. Elles mesurent en général entre 1 et 6 cm de long, et sont très fines, linéaires. Elles ressemblent beaucoup aux feuilles du lin, ont la même finesse ; c’est d’ailleurs ce qui a donné son nom à cette plante. La surface foliaire étant réduite, cela limite l’évaporation de l’eau, et rend ainsi la plante plus résistante à la sécheresse. Linaria dalmatica, cependant, se différencie par ses feuilles assez larges, comparé aux autres espèces. Les feuilles des linaires sont sessiles, le limbe étant directement rattaché à la tige, sans pétiole.

Les feuilles peuvent être vertes, mais elles tendent souvent vers le gris bleuté. Leur teinte se marie bien avec la floraison.

En général, les feuilles situées en bas des tiges sont verticillées (plus de deux feuilles insérées au même point) ou opposées, tandis que les plus hautes sont alternes (placées les unes après les autres).

 

Les feuilles des linaires

Le feuillage des Linaria vulgaris (photo Frank Vincentz), Linaria purpurea (photo Franz Xaver), et Linaria dalmatica

 

Certaines espèces, comme Linaria vulgaris, possèdent des rhizomes, grâce auxquels elles peuvent s’étendre.

Après la floraison, la linaire produit des capsules subglobuleuses, à deux loges. Lorsqu’elles sont mûres, elles s’ouvrent pour libérer de nombreuses petites graines. Certaines espèces ont des graines ailées, ce qui leur permet d’être dispersées par le vent.

Vous pouvez récolter les graines pour les semer. Mais, si les conditions de culture lui plaisent (terrain drainant, léger), il y a des chances pour que la linaire se ressème toute seule dans votre jardin. Mais elle ne devient pas envahissante pour autant ! De plus, si vous souhaitez empêcher les semis spontanés, il vous suffit simplement de retirer les tiges florales fanées.

Les capsules des linaires, renfermant de nombreuses graines

Les capsules de Linaria vulgaris / Les capsules et graines de Linaria genistifolia (photo Stefan Lefnaer)

 

Les principales variétés de linaires

Les variétés les plus populaires

Linaria purpurea - Linaire pourpre

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 80 cm

La linaire pourpre est une espèce botanique qui offre de longues grappes de fleurs violet pourpre, et un beau feuillage linéaire, très fin et bleuté. Elle a tendance à se ressemer spontanément.

Linaria purpurea Canon J. Went - Linaire pourpre

Période de floraison Juin à Oct.

Hauteur à maturité 80 cm

Il s’agit d’une splendide variété qui porte en été de longues grappes dressées, constituées de nombreuses petites fleurs rose tendre. Une floraison élégante, romantique et vaporeuse !

Linaria purpurea alba, Linaire

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 80 cm

Cette linaire déploie en été de longues et fines grappes dressées, qui se composent de fleurs blanc pur. On l’apprécie pour sa floraison vraiment gracieuse.

Nos variétés préférées

Linaria Peachy - Linaire.

Période de floraison Juin à Oct.

Hauteur à maturité 80 cm

Cette linaire est remarquable par sa teinte unique – un mélange de rose tendre, abricot et jaune clair. Une floraison douce, en petites grappes, sur un feuillage vert glauque.

Linaria anticaria Antique Silver - Linaire

Période de floraison Mai à Août

Hauteur à maturité 15 cm

Cette variété offre en été de petites fleurs de couleur lilas très pâle, un peu argenté, presque blanc. En regardant de près, on peut distinguer que les pétales sont marqués par de belles nervures plus sombres, d’une grande finesse.

Plantation

Où planter ?

Plantez la linaire de préférence en plein soleil : à l’état sauvage, elle pousse principalement dans les milieux ouverts, où elle peut bénéficier d’une bonne luminosité. Cependant, il est aussi possible de l’installer à mi-ombre.

Il est important de planter la linaire en terrain drainant. Elle apprécie les substrats sableux ou caillouteux (l’espèce Linaria arenaria pousse directement dans le sable sur le littoral !), et supporte bien les terrains secs. Évitez les sols trop lourds et argileux, compacts, qui retiennent l’humidité notamment en hiver. Elle peut pousser dans ce type de substrat, mais vivra moins longtemps.

Les linaires sont parfaites en rocaille, avec d’autres plantes qui apprécient les terrains drainants et ensoleillés. Certaines peuvent également s’implanter sur des murets, par exemple dans les interstices entre les pierres. Les plus petites variétés semblent toutes indiquées pour ce type de situation, tandis que les plus grandes feront un très bel effet à l’avant des massifs de vivaces.

La linaire est idéale pour les jardins écologiques : elle n’a pas vraiment besoin d’arrosages ni d’engrais, se débrouille bien toute seule, a un aspect très naturel et est mellifère. De plus, elle a tendance à se ressemer spontanément ! Vous pouvez l’installer avec d’autres plantes au port libre et sauvage, et les laisser se naturaliser.

Les linaires sont rustiques, bien adaptées au climat métropolitain. Elles supportent entre -15 et -30 °C. Elles n’ont donc pas besoin d’être protégées en hiver, et peuvent être installées même dans des régions au climat frais.

Quand planter ?

La meilleure période pour planter la linaire est le printemps, autour du mois d’avril.

 

Comment planter ?

Nous vous conseillons de respecter une distance de plantation de 30 à 40 cm pour une espèce comme Linaria purpurea.

  1. Commencez par préparer le terrain. Vous pouvez aménager une rocaille, en surélevant un massif et en y apportant des pierres, ou installer les linaires dans un massif existant, parmi d’autres vivaces. Creusez un trou de plantation, et apportez si nécessaire des éléments drainants : sable grossier, graviers…
  2. Sortez la linaire de son pot et placez-la dans le trou de plantation.
  3. Replacez du substrat tout autour, et tassez.
  4. Arrosez généreusement.

Continuez à arroser dans les semaines qui suivent la plantation.

Découvrez aussi nos conseils vidéo pour réussir la plantation des vivaces :

Entretien

L’entretien des linaires est très réduit. En général, elles n’ont pas besoin d’être arrosées, sauf en cas de grosse sécheresse, et après la plantation. Elles n’ont pas non plus besoin d’engrais, car elles tolèrent bien les sols pauvres.

Nous vous suggérons de couper les tiges florales fanées, car cela encourage l’apparition d’une nouvelle floraison, plus tardive. De plus, cela empêchera les semis spontanés, si vous souhaitez les éviter.

Linaria purpurea a une courte durée de vie. Si vous cultivez cette espèce, nous vous conseillons de récolter les graines pour les semer (ou de laisser la plante se ressemer d’elle-même) et conserver ainsi la plante au jardin.

Les linaires sont rarement atteintes par des maladies et ravageurs. Il peut arriver occasionnellement qu’elles soient attaquées par les pucerons. Dans ce cas, traitez en pulvérisant du savon noir dilué dans de l’eau. Elles peuvent aussi être atteintes par l’oïdium, une maladie causée par un champignon, qui se reconnait par la présence d’un feutrage blanchâtre sur les feuilles. Vous pouvez traiter en utilisant une solution à base de soufre.

 

La floraison de la linaire commune

Linaria vulgaris

 

Multiplication

Nous vous conseillons de multiplier les linaires par semis, bien qu’il soit aussi possible de les bouturer ou de les diviser.

Semis

Pour semer les linaires, vous pouvez récolter les graines contenues dans les capsules qui apparaissent après la floraison. Cependant, s’il s’agit d’une variété horticole, les couleurs risquent de ne pas rester fidèles au plant d’origine… mais cela vous permettra peut-être de profiter d’une belle variation de teintes.

Les espèces annuelles (comme Linaria maroccana) peuvent être semées directement en pleine terre au début du printemps ; tandis que les vivaces se sèment plutôt en pot sous abri, vers le mois de mars.

Pour un semis en pot :

  1. Préparez un pot ou une terrine avec du terreau. Tassez et égalisez le niveau.
  2. Dispersez les graines à la surface.
  3. Recouvrez avec une légère couche de substrat tamisé.
  4. Arrosez en pluie fine.
  5. Placez le pot sous châssis froid, à un endroit lumineux.
  6. Veillez à ce que le substrat reste légèrement humide jusqu’à la germination.
  7. Installez vos linaires en pleine terre vers le mois de mai, dès que les températures deviendront assez douces et que les gelées ne seront plus à craindre.

Vous pouvez échelonner les semis pour bénéficier d’une plus grande période de floraison.

Pour un semis en pleine terre :

  1. Choisissez le bon emplacement et travaillez le sol. Affinez le lit de semis en cassant les mottes et en retirant les éléments grossiers (pierres, mauvaises herbes…).
  2. Répartissez les graines à la surface, en semant à la volée.
  3. Recouvrez-les avec une fine couche de substrat.
  4. Arrosez en pluie fine.

Association

Avec ses petites fleurs rassemblées en grappes aérées, la linaire est précieuse pour apporter de la légèreté et de la délicatesse dans les massifs. Elle trouve aisément sa place à l’avant des massifs de vivaces, devant des plantes plus imposantes. Elle allège les feuillages plus lourds et massifs (bergenias, heuchères, hostas…).

Une variété telle que Linaria ‘Canon J. Went’ sera idéale dans un jardin de style romantique. Ses fines grappes de fleurs blanc rosé accompagneront à merveille les rosiers, lavandes, astrances, géraniums vivaces, sauges, népétas, digitales… Placez-la au pied de vos rosiers arbustifs, en compagnie d’autres fleurs délicates, comme les œillets, par exemple Dianthus deltoides. Vous pouvez aussi installer des plantes grimpantes, comme les clématites, en les dirigeant sur une tonnelle ou pergola. Pour une ambiance également délicate et romantique, les linaires peuvent aussi s’intégrer dans les jardins de cottage, par exemple en compagnie de pavots d’orient.

 

Inspiration pour associer les linaires dans un massif romantique

Les linaires s’intègrent bien dans les jardins romantiques, notamment en compagnie de rosiers. Ici, Digitalis purpurea (photo Matthijs van den Berg), Dianthus deltoides, Nepeta cataria (photo JLPC), Linaria purpurea (photo Gailhampshire), Rosier ‘Iceberg’

 

Parce qu’elles aiment les terrains drainants et ensoleillés, les linaires sont idéales pour intégrer une rocaille. Choisissez parmi les espèces les plus petites, comme Linaria alpina, que vous placerez avec des plantes tapissantes ou en coussin : Delosperma, Convolvulus sabatius, joubarbes, Geranium cinereumVous pouvez aussi implanter Linaria alpina sur un muret, entre les pierres, par exemple avec des sédums, Campanula muralis, Cymbalaria muralis

Comme elle a un aspect assez naturel, la linaire vous permet d’aménager un jardin sauvage, champêtre. Vous pouvez la laisser faire sa vie et se ressemer spontanément. Placez-la en compagnie d’autres plantes qui se ressèment librement (nigelles de Damas, Lobularia maritima, coquelourde…), pour un jardin en mouvement ! De plus, comme elle ne nécessite pas vraiment d’arrosages ni d’engrais, la linaire est idéale pour les jardins écologiques, ne demandant qu’un minimum d’entretien. Implantez-la avec d’autres plantes peu exigeantes, au port libre et aéré : Verbena bonariensis, Gaura lindheimeri, achillées, graminées

Les linaires s’intègrent également très bien dans les jardins secs, ou jardins de graviers. Vous pouvez les implanter en compagnie de molènes, Eryngium, Echinops, Stipa, Dipsacus, Oenothera, Centranthus… Choisissez des plantes qui supportent la sécheresse et qui acceptent les terrains pauvres et caillouteux. Vous pouvez privilégier également les plantes méditerranéennes : lavandes, euphorbes, Phlomis fruticosa, cistes…

 

Inspiration pour associer les linaires en rocaille

Les petites variétés de linaires s’intègrent facilement dans les rocailles ! Geranium cinereum ‘Lawrence Flatman’, Linaria alpina (photo Muriel Bendel), Delosperma cooperi (photo Alexander Klink), et Convolvulus mauritanicus (photo Stan Shebs)

 

Questions fréquentes

Mes linaires se ressèment partout, comment éviter cela ?

Lorsqu’elles s’y plaisent, les linaires ont tendance à se ressemer d’elles-mêmes, sans devenir pour autant envahissantes. Il vous suffit simplement de couper les tiges florales une fois qu’elles sont fanées. Ainsi, la plante ne pourra pas produire de graines.

Les feuilles de mes linaires portent un feutrage blanc. Pourquoi ?

Elles sont sans doute atteintes par l’oïdium, une maladie cryptogamique. Vous pouvez traiter en utilisant une solution à base de soufre, ou une décoction de prêle.

Comment prolonger la floraison de ma linaire ?

Nous vous conseillons de supprimer les fleurs fanées : ainsi, la plante sera encouragée à en produire de nouvelles. De cette façon, les linaires sont capables d’offrir une seconde floraison, un peu plus tardive.

Le saviez-vous ?

  • Une plante médicinale

La linaire commune, Linaria vulgaris, a des propriétés médicinales. Elle est notamment diurétique, purgative, anti-inflammatoire, et efficace contre certains problèmes de peau. On l’utilise principalement en infusion.

Ressources utiles

 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire