Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Libertia : planter, cultiver

Le Libertia en quelques mots

  • Le Libertia est une magnifique plante vivace au port graphique et structurant qui pousse en touffe
  • Il est très ornemental en raison de son feuillage persistant uni ou panaché d’allure très exotique dont les couleurs s’intensifient en hiver
  • Rustique jusqu’à -7/-8°C, c’est une plante incontournable dans les jardins de bord de mer
  • Il accepte toute bonne terre de jardin bien drainée en hiver, de préférence sans calcaire
  • Il est idéal pour orner les abords des points d’eau, les bordures d’allée, les rocailles

 

Le mot de notre experte

Le Libertia appelé parfois « Iris de Nouvelle-Zélande », est une vivace persistante qui forme de belles touffes dressées parées d’un feuillage de graminée surmonté au printemps d’une délicate floraison blanche. Tout au long de l’année, ses longues feuilles en forme de glaives colorés attirent particulièrement le regard : à l’automne et en hiver, elles prennent de somptueuses teintes de feu.

Que ce soit le Libertia grandiflora (le plus grand !), le Libertia formosa (le plus rustique !), le Libertia peregrinans à l’étonnante couleur bronze à orangée, ou encore le Libertia ixioides ‘Goldfinger®’, original par sa couleur jaune-orangé très lumineuse, tous structurent l’espace et apportent une touche d’exotisme ! Ils s’adaptent à tous les décors, aux abords des points d’eau, dans les bordures d’allée ou de massif, dans les rocailles ou encore sur la terrasse.

Cette vivace très graphique est sensible au gel, préférant les climats doux de nos côtes atlantiques. Le Libertia est parfait dans les jardins épargnés par les fortes gelées comme les jardins côtiers. Partout ailleurs on le cultivera, dans un pot, que l’on rentrera en hiver dans la véranda ou la serre.

Il est facile à cultiver au soleil ou à mi-ombre, dans tout sol plutôt acide et très drainé, voire sec.

Découvrez notre collection de Libertia pour égayer le jardin de ses feuilles colorées !

Iris de Nouvelle-Zélande

A gauche, des Libertias grandiflora aériennes, avec des hostas (Photo : L. Enking) ; à droite la fleur et le feuillage bronze de Libertia peregrinans (Photo : T. Foster)

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Libertia

Famille : Iridaceae

Noms communs : Iris de Nouvelle-Zélande

Floraison : juin-juillet

Hauteur :40 cm à 1,20 m

Exposition : Soleil, Mi-ombre

Sol : bien drainé, frais

Rusticité : -8°C

Le Libertia, parfois appelé Iris de Nouvelle-Zélande, est une plante vivace rhizomateuse qui appartient à la famille des Iridacées. Originaire des prairies herbeuses de Nouvelle-Zélande, d’Australie et des Andes chiliennes, il est facile à acclimater dans de nombreuses régions pas trop froides.

Le genre Libertia compte une vingtaine d’espèces vivaces, citons par exemple le Libertia formosa et le Libertia grandiflora, tous deux rustiques jusqu’-10/-12°C. Le Libertia peregrinans est plus frileux et s’acclimatera davantage dans nos régions littorales. Le Libertia ixioides a engendré de beaux cultivars sélectionnés pour leur feuillage unique tricolore car ils offrent une large palette de panachés.

Il se développe moyennement rapidement à partir d’une souche rhizomateuse et drageonnante. Il forme une touffe compacte, dressée un peu raide, évasée en tous sens de 40 cm jusqu’à 1,30 m de hauteur pour le Libertia grandiflora, pour environ 30 à 60 cm de largeur. Les cultivars se montrent en général moins vigoureux que leurs parents et offrent des tailles intermédiaires de l’ordre de 30 à 40 cm de hauteur. Au fil du temps,  la touffe s’étoffe grâce à ses rhizomes.

Le Libertia est une vivace intéressante pour son feuillage graminiforme persistant très graphique. Il est composé de feuilles linéaires, rubanées, fines et étroites, érigées en forme de glaive vers le ciel, ressemblant à celles des iris. Imbriquées les unes dans les autres en éventail,  elles évoquent de longs rubans de 30 à 70 cm de long et de 0,3 à 1,5 cm et de large.

Iris de Nouvelle-Zélande

Planches botaniques : Libertia paniculata (à gauche), et Libertia ixioides (à droite)

Les espèces type, Libertia grandiflora et Libertia ixioides, très proches l’une de l’autre ont produit de nombreux cultivars offrant des coloris somptueusement panachés ou subtilement rayés. Si le Libertia grandiflora porte des feuilles vert foncé, Libertia ixioides ‘Goldfinger®’, se distingue par son feuillage de couleur vert jaunâtre rayé de jaune et d’orange. Les Libertia ixioides ‘Taupo Sunset®’ et ‘Taupo Blaze®’, séduisent par leurs longues feuilles multicolores et changeantes qui mêlent le vert bronze,  le jaune et l’orangé et qui prennent sous l’effet du froid des teintes pourpre-violacé, rouges ou brunes.

En fin de printemps et en début d’été, la plante s’illumine d’une floraison blanche très délicate. Portées par des tiges grêles bien au-dessus de la touffe de feuillage, des panicules assez lâches de 2 à 10 fleurs blanches immaculées apparaissent. Elles sont composées de 3 pétales et de 6 sépales de 1,5 à 3 cm de diamètre, disposés en quinconce et engainés dans des bractées. Le centre de la corolle laisse échapper un bouquet d’étamines jaunes.

Cette floraison très nectarifère attire de nombreux insectes butineurs, abeilles comme papillons.

Elle est suivie par la formation de fruits décoratifs, des capsules déhiscentes et renflées jaune vif virant au brun-noir, renfermant des graines rondes et noires qui germent très facilement.

Espèces et variétés

Les principales

Libertia grandiflora

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
1.00 m

C'est le plus grand des Iris de Nouvelle-Zélande ! Il sera magnifique en en rocailles fraîches, bacs, bordures, cascades, ruisseaux, berges, massifs, ou lagunages.

Libertia formosa

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
1.50 m

C'est l'espèce la plus rustique ! Idéale pour garnir des bordures de chemin où son allure exotique ne passe pas inaperçu.

Libertia peregrinans - Iris de Nouvelle-Zélande

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
45 cm

Il se distingue par un feuillage peint d'une étonnante couleur bronze à orangée.

Libertia ixioides Goldfinger ®

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
40 cm

Cette variété se démarque par la couleur jaune-orangé de son feuillage. A la fois lumineuse et dense, elle est magnifique dans les jardins d'eau, ou en association dans les massifs de vivaces !

Nos préférées

Libertia ixioides Taupo Sunset - Iris de Nouvelle-Zélande

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
40 cm

Un cultivar remarquablement coloré, dont le feuillage de graminée évolue selon la température et la saison.

Libertia ixioides Taupo Blaze - Iris de Nouvelle-Zélande

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
40 cm

Il est très ornementale en raison de son feuillage aux couleurs panachées ! Une variété attrayante à bien des égards !

Plantation du Libertia

Où le planter ?

L’Iris de Nouvelle-Zélande est une belle plante vivace moyennement rustique. Assez frileux, il résiste tout de même jusqu’à -7°C en pleine terre, parfois davantage (maximum 10°C), sous un paillis en sol drainé et poreux. Il est facile à cultiver en pleine terre dans les régions où les gelées ne sont pas trop rudes. Résistante au vent et aux embruns, c’est une bonne plante pour le bord de mer, idéale en jardin côtier car elle apprécie une forte hygrométrie. En climat plus rigoureux, il pourra être planté en pot et rentré pour l’hiver.

Il se plante au soleil en tout sol ordinaire, frais mais bien drainé, plutôt fertile et humifère, même sec, dépourvu de calcaire.

Il s’installera idéalement au bord d’un point d’eau, sur les berges d’un bassin, en isolé ou planté par groupe mais aussi en bordure d’allée. Au bout de quelques années, il s’étend progressivement, sa silhouette s’affirme : prévoyez un emplacement  suffisant.

iris de Nouvelle-Zélande

Libertias accompagnant joliment un arbre de Judée (Photo : Chuck), et Libertias grandiflora en bord d’eau (Photo : L. Enking)

Quand le planter ?

La plantation du Libertia a lieu au printemps de préférence, de mars à avril ou de juillet à septembre.

Comment le planter ?

En sol bien drainé, le Libertia se montrera plus résistant au gel.

En pleine terre 

  • Ameublissez bien le sol
  • Creusez un trou de 2 à 3 fois la taille de la motte
  • Faites un bon apport de graviers au fond du trou afin d’améliorer le drainage
  • Plantez dans un mélange de terre de jardin et d’un peu de compost
  • Comblez le trou puis tassez légèrement avec le pied
  • Paillez le pied avec des copeaux de bois et arrosez copieusement à la plantation puis régulièrement durant de la première année de plantation

En pot 

Le substrat doit être suffisamment riche et très drainant pour une bonne aération des racines et éviter l’humidité qui risquerait de les faire pourrir. Installez-le en situation bien ensoleillée, dans un grand pot d’au moins 50 cm de diamètre.

  • Étalez une bonne couche drainante (gravier ou billes d’argile) au fond du contenant
  • Plantez dans un mélange terreau et de terre de jardin légèrement sableux
  • Paillez le pied
  • En été, arrosez dès le substrat est sec (environ une fois par semaine)

Entretien, taille et soins

Le Libertia est une vivace facile à cultiver dans les régions où les gelées ne sont pas trop féroces. C’est aussi une plante insensible aux maladies comme aux parasites.

Les deux premiers étés, veillez à ce qu’il ne manque pas d’eau : le pied doit rester au frais. Une fois bien installé, il tolérera bien un sol ponctuellement sec. Vous arroserez alors uniquement en cas de sécheresse prolongée.

Coupez les hampes florales en fin de floraison afin d’éviter les semis spontanés et coupez le feuillage abîmé ou flétri en cours de saison.

En climat très froid, protégez la souche avec un paillis sec pour l’isoler des fortes gelées.

Les iris de Nouvelle-Zélande cultivés en pot nécessitent davantage d’attention. Arrosez abondamment en période de croissance : la terre ne doit jamais sécher complètement ni être détrempée.

Rentrez le pot à l’abri du gel à l’automne dans les régions froides et réduisez les apports d’eau en hiver et laissez la terre sécher entre deux arrosages.

Multiplication

La division des touffes de Libertia permet de multiplier la plante, car comme chez toutes les vivaces les plants ont tendance à perdre de la vigueur au fil des ans. Opérez au printemps.

  1. Avec une bêche, dégagez des éclats de touffe en évitant d’abîmer les racines
  2. Replantez les éclats dans des pots individuels ou en pleine terre dans un mélange bien drainant
  3. Rebouchez, tassez bien puis arrosez régulièrement jusqu’au redémarrage de la végétation

Associer

Avec son feuillage opulent, graphique et beau toute l’année, le Libertia se prête à de nombreuses utilisations ; en rocailles, bacs, bordures de massif ou d’allée, cascades, ruisseaux, berges. Il permet de conserver un beau jardin même en hiver avec son feuillage qui persiste. Il s’intègre dans tous les jardins, contemporainssauvages ou naturels, dans un jardin d’eau également, auxquels il confère durant les quatre saisons, relief, couleur et ampleur. Il structure les décors, apportant une touche exotique ou contemporaine au jardin ou à une terrasse.

Dans un jardin minéral et épuré, il est facile à associer à des plantes asiatiques, comme des Herbes du Japon, à des Phormium encore avec des graminées comme un Calamagrostis x acutiflora ‘Karl Foerster’, permettant de magnifiques jeux de feuillages persistants.

Dans un jardin du bord de mer, il sera parfait avec le Pittosporum tenuifolium ‘Tom Thumb’.

En massif de vivaces, il tiendra compagnie à des bruyères, des Hostas, des Lithodora, des Sisyrinchium, Camassia, Crocosmia, Liatris, ou encore au trèfle rouge.

Sur un talus pas trop aride, il se plaira avec des pervenches et des hellébores.

iris de Nouvelle-Zélande

Des touffes de libertias en massif accompagnés de coquelicots (Photo : L. Enking)

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire