Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Haricot kilomètre : semer, cultiver et récolter

Le haricot kilomètre en quelques mots

  • Également connu sous le nom de dolique, le haricot kilomètre (Vigna unguiculata subsp. sesquipedalis) appartient à la famille des Fabacées.
  • Cette plante herbacée cultivée comme plante potagère produit de longues et fines gousses pouvant atteindre un mètre dont la saveur rappelle celle du haricot et de l’asperge.
  • Originaire des régions tropicales et subtropicales, le haricot kilomètre a besoin de chaleur. Il se cultive dans le sud de la France ou sous tunnel.
  • C’est un haricot grimpant dont les tiges volubiles s’étendent sur 3 à 4 mètres.
  • Sa culture est très simple et ne nécessite aucun soin particulier.

Le mot de notre experte

Au premier abord, Vigna unguiculata subsp. sesquipedalis a tout du haricot. Le nom déjà puisque cette plante potagère est connue sous le nom de haricot kilomètre ou haricot asperge. Ensuite, la forme des gousses évoque immanquablement les haricots, mais des haricots d’une taille surprenante puisqu’il n’est pas rare qu’ils atteignent un mètre. Le feuillage et la floraison rappellent aussi celle des haricots. Enfin, Vigna unguiculata subsp. sesquipedalis comme les haricots appartient bien à la famille des Fabacées.

Pourtant, une caractéristique botanique les distingue : les haricots que nous connaissons et cultivons tous dans nos potagers, qu’ils soient à filets, à rames, mangetout ou à écosser, appartiennent au genre Phaseolus alors que l’étonnant haricot kilomètre se range dans le genre Vigna. Au jardin comme ailleurs, les apparences sont donc trompeuses : le haricot kilomètre n’est pas un haricot à proprement parler, au moins botaniquement parlant !

Quant à sa saveur, elle se rapproche de celle du haricot, avec un petit goût d’asperge.

Au potager, le haricot kilomètre, très cultivé dans les régions tropicales et subtropicales d’Asie, d’Afrique et d’Amérique du Sud, a besoin de soleil et de chaleur. Il est donc possible de le cultiver dans le sud de la France sans difficulté. Ailleurs, une culture sous abri ou tunnel est conseillée pour obtenir de belles gousses.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Vigna unguiculata subsp. sesquipedalis

Famille : Fabacées

Noms communs : Haricot kilomètre, haricot asperge, pois kilomètre, dolique à longue gousse, dolique asperge, haricot serpent, haricot vert chinois, dolic asperge

Floraison : estivale

Hauteur : jusqu'à 4 mètres

Exposition : plein soleil

Sol : ordinaire, drainé

Non rustique

Le haricot kilomètre appartient au genre Vigna qui compte des espèces originaires des régions tropicales et subtropicales de l’Ancien Monde, autrement dit l’Asie et l’Afrique. Certaines de ces espèces herbacées ont été domestiquées comme plantes potagères, à l’image de Vigna unguiculata subsp. sesquipedalis, notre haricot kilomètre. Le genre Vigna compte aussi le haricot mungo (Vigna radiata) ou le niébé (Vigna unguiculata), largement consommé en Afrique. Ces deux haricots sont essentiellement cultivés comme légumes secs.

haricot kilomètre - Vigna unguiculata subsp. sesquipedalis

Planche botanique

Mais concentrons-nous sur cet étonnant haricot kilomètre, couramment appelé pois kilomètre, haricot asperge ou dolique à longue gousse. Des noms vernaculaires qui entretiennent la confusion autour de ce haricot kilomètre qui n’est pas vraiment un haricot (Phaseolus). Peu connu sous nos contrées, le haricot kilomètre est largement consommé en Asie du Sud-est. Pourtant, il a précédé le haricot venu d’Amérique. Certainement domestiqué en Abyssinie il y a 5000 à 6000 ans, ce haricot kilomètre se serait répandu en Inde et en Chine puis plus tardivement en Europe au Moyen-Âge. Jusqu’au jour où le haricot, tout droit venu des Amériques dans les cales des bateaux, le détrône. Quant aux « haricots » de l’espèce Vigna, ils traversent à leur tour les mers, avec les esclaves, où ils s’acclimatent vite dans les Antilles d’abord, en Amérique du Sud ensuite.

Aujourd’hui, le haricot kilomètre est l’un des principaux légumes cultivés en Asie du Sud-est, en particulier à Taïwan, au Bangladesh et aux Philipines où il est connu sous l’appellation de « viande du pauvre ». Tout simplement car c’est une plante potagère de la famille des Fabacées (ex-légumineuses), riche en protéines végétales.

Botaniquement parlant, Vigna est une plante herbacée, cultivée comme plante potagère, à port grimpant. Cette plante est dite sinistrorse c’est-à-dire que ses tiges volubiles inermes s’enroulent de droite à gauche, dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Ces tiges peuvent atteindre jusqu’à 4 mètres de long, entortillées autour de leurs supports.

Les feuilles triangulaires, disposées le long des tiges, trifoliolées et pourvues d’un sommet pointu, mesurent jusqu’à 12 cm.

Haricot kilomètre - Vigna unguiculata subsp. sesquipedalis

Feuille trifoliolée du haricot kilomètre

De juillet à septembre, le feuillage s’orne de fleurs papilionacées, groupées par 2 ou solitaires, qui s’épanouissent à l’extrémité des tiges, sur un long pédoncule. Ces fleurs arborent une belle couleur jaune aux reflets violacés.

Haricot kilomètre - Vigna unguiculata subsp. sesquipedalis

Les fleurs donnent naissance à des gousses fines et longues. Là encore, le haricot kilomètre mérite bien son appellation de par la taille de ses gousses comestibles qui peuvent mesurer, suivant les variétés, jusqu’à un mètre. Cylindriques et dépourvues de fil, vertes ou rouges, ces gousses poussent en grappes. Elles renferment des graines, le plus souvent blanches, réniformes qui n’ont guère de valeur gustative à la différence des graines de ses cousins, le niébé et le haricot mungo.

Originaire et largement cultivé dans les régions tropicales et subtropicales, le haricot kilomètre est particulièrement frileux mais résiste très bien à la sécheresse. Ses graines ont d’ailleurs besoin d’un minimum de 20 °C pour germer.

Comme toutes les plantes de la famille des Fabacées, Vigna unguiculata subsp. sesquipedalis est une plante améliorante. Le haricot kilomètre dispose de racines couvertes de nodosités qui hébergent les bactéries aérobies du sol Rhizobium avec lesquelles elle entretient une véritable symbiose. Ces dernières ont la capacité de fixer l’azote atmosphérique et de le rendre disponible pour la plante. Le sol se voit ainsi enrichi naturellement en azote, une caractéristique très intéressante dans le cadre de rotation des cultures ou en association.

Haricot kilomètre - Vigna unguiculata subsp. sesquipedalis

La présence de nodosités sur ses racines fait du haricot kilomètre une plante améliorante

Les différentes variétés de haricots kilomètres

Vigna unguiculata subsp. sesquipedalis compte plusieurs variétés, dérivées de l’espèce type aux longues gousses pendantes. La variété ‘Tapir’, très productive, a des gousses vert foncé presque luisant, Certaines variétés produisent des gousses colorées de pourpre de 50 cm de longueur comme ‘Red Noddle’. La variété ‘Mosaïque’, au rendement élevé, offre des gousses panachées de rose et de blanc très croquantes à la saveur sucrée.

Nos variétés préférées

Haricot à rames kilomètre - Vigna sesquipedalis

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
4.00 m

La variété type de haricot kilomètre produit des gousses longues de 80 cm, regroupées en grappes pendantes

Haricot Kilomètre (Kouseband) nain - Metro nano

Période de floraison Mai à Août

Hauteur à maturité
40 cm

Cette autre variété de haricot kilomètre est naine mais offre des gousses avoisinant 45 cm

La plantation du haricot kilomètre

Où planter ?

En matière de sol, le haricot kilomètre n’est guère difficile. Une terre ordinaire, ameublie et bien drainée, lui suffit amplement. En revanche, il n’apprécie pas les sols calcaires. Il est possible de faire un apport de compost mais à l’automne précédent le semis. Travaillez bien la terre avant de semer car le haricot kilomètre n’aime pas beaucoup les sols tassés.

Ses exigences sont plus liées à la température et donc à son exposition. Plante tropicale et subtropicale, le haricot kilomètre a besoin de chaleur. Et ce pendant une longue période estivale. Les graines doivent donc être plantées en plein soleil et à l’abri des vents.

Dans le sud de la France, le haricot asperge sera semé en pleine terre. Ailleurs, le semis direct est plus aléatoire donc il est préférable de privilégier une culture sous abri ou sous tunnel.

Pour semer les graines, le sol doit avoir atteint une température d’au moins 20 °C.

Comme toutes les fabacées, les haricots kilomètres n’apprécient pas la proximité des alliacées. Ne les plantez donc pas à côté des aulx, des oignons ou des échalotes.

Quand planter ?

Pour un semis en pleine terre, il est nécessaire d’attendre le mois de mai. Une fois les Saints de glace passés, tous risques de gelées tardives sont écartés. Le semis peut se poursuivre jusqu’à mi-juin.

Sous abri, le semis intervient en avril. Les jeunes plants seront repiqués à la mi-mai.

Comment planter ?

En pleine terre, le semis se fait en poquets de 2 à 3 graines, séparés les uns des autres d’au moins 50 cm. Les graines s’enterrent à une profondeur de 6 cm. Chaque ligne est distante de 70 cm.

Si vous voulez semer en ligne, mettez une graine tous les 30 cm à 3 cm de profondeur.

Sous abri, le haricot kilomètre se sème en godets ou sur plaque. Comptez une graine par alvéole enterrée de 3 cm. 4 semaines après le semis, les plantules sont repiquées en pleine terre au soleil ou sous tunnel si vous n’êtes pas assuré d’une longue période chaude.

L'entretien des haricots kilomètres

Une fois semé, le haricot kilomètre ne nécessite que peu de soins. Très résistant à la sécheresse, il ne demande pas d’arrosage. En revanche, comme les haricots verts, un buttage peut être pratiqué lorsque les plants ont atteint 25 à 30 cm. Binage et sarclage ne seront jamais inutiles.

De par la vigueur de leurs tiges volubiles qui, rappelons-le, peuvent atteindre 3 à 4 mètres, un bon tuteurage est nécessaire aux haricots kilomètres. Vous pouvez utiliser un grillage métallique solide, des ficelles résistantes tendues entre des piquets ou planter des rames en tente canadienne ou en tipi. Vos enfants ne devraient pas tarder de l’occuper !

Haricot kilomètre - Vigna unguiculata subsp. sesquipedalis

Avec des conditions culturales favorables, les plants de haricot kilomètre peuvent atteindre 3 à 4 mètres de haut et les gousses 1 mètre de long.

En Afrique où le haricot kilomètre est cultivé, les jardiniers le rament sur des maïs.

Le haricot kilomètre est peu sujet aux maladies et aux parasites. S’il est en serre ou sous tunnel, le risque d’invasion d’araignées rouges (qui sont en fait des acariens) est toujours possible de par l’atmosphère confinée. Il suffit souvent de simplement arroser le feuillage avec de l’eau fraîche et d’aérer l’espace.

La récolte et la conservation des haricots kilomètres

Environ deux à trois mois après le semis, les gousses de haricot kilomètre sont prêtes à être récoltées. La récolte s’échelonne donc de juillet à septembre-octobre si les conditions météorologiques sont correctes.

Suivant les variétés de haricot kilomètre, les gousses se cueillent lorsqu’elles mesurent 30 à 40 cm. Au-delà, elles perdent en tendreté et en saveur. Comme pour les haricots à filets, la récolte se fait tous les 2 à 3 jours.

Haricot kilomètre - Vigna unguiculata subsp. sesquipedalis

Idéalement, les gousses de haricot kilomètre se récoltent tous les 2 à 3 jours lorsqu’elles ont atteint 30 à 40 cm.

Les haricots kilomètres bénéficient d’une conservation courte. Ils peuvent être gardés 2 à 3 jours dans le bac à légumes du réfrigérateur, enveloppés dans un torchon humide. Au-delà, les gousses ramollissent.

Comment cuisiner ces drôles de haricots ?

Ces surprenants haricots bénéficient d’une saveur qui se situe entre le haricot vert et l’asperge. Ils se consomment cuits à l’eau bouillante ou à la vapeur, ou encore sautés au wok ou dans une poêle pendant une dizaine de minutes, avec ail, ciboulette et épices. Il faut juste penser à les couper en petits tronçons avant de les faire cuire. Ensuite, ils peuvent accompagner une viande ou un poisson en sauce,

Si vos haricots kilomètres ont été ramassés un peu matures, vous pouvez les faire frire. Les haricots kilomètres se mangent également crus en salades.

Pour aller plus loin

 

Articles connexes


Fiche Famille

Haricots : semer, cultiver, récolter au potager

Lire la suite +

conseil

Comment améliorer le sol de son potager avec les légumineuses ?

Lire la suite +

Blog

5 bonnes raisons de cultiver les légumineuses

Saviez-vous que 2016 est l'année internationale des légumineuses ? Cela peut apparaître un peu saugrenu et...
Lire la suite +

Blog

Alimentation végé : des légumes riches en protéines, vitamines et goût !

Le 16 janvier 2018, la fondation Eat a publié un rapport dans la revue médicale...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire