Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Cotinus, arbre à perruque : planter, tailler, entretenir

Le Cotinus en quelques mots

  • Le cotinus ou arbre à perruque offre une floraison plumeuse éblouissante
  • Facile de culture, acceptant le calcaire, il s’adapte à presque tous les sols
  • Son feuillage porte de somptueuses couleurs automnales
  • Il est vigoureux et rustique jusqu’à -20°C
  • Il égaye les haies, les massifs et même les terrasses

Le mot de notre experte

Le  Cotinus, notamment le Cotinus coggygria et son cousin américain le Cotinus obovatus, surnommés « arbres aux perruques », sont de grands arbustes buissonnants au feuillage caduc vert ou pourpre prenant à l’automne des coloris somptueux et dont les inflorescences offrent en été un spectaculaire aspect plumeux rappelant la forme d’une perruque.

A feuillage pourpre profond comme celui du célèbre Cotinus ‘Royal Purple’, rouge intense chez le cultivar ‘Grace’, ou jaune doré chez le cotinus ‘Golden Spirit’,  tous enchantent l’été et l’automne. Au fil des saisons, les feuilles virent magnifiquement du jaune à l’orange, puis au rouge grenat ou au pourpré à l’approche de l’hiver.

D’origine méditerranéenne, l’arbre à perruque résiste au froid et surtout très bien à la chaleur. Facile de culture, installé au soleil ou à mi-ombre, cet arbuste frugal s’accommode de tous les sols (bien drainés), même calcaires et caillouteux.

Arbuste de croissance moyenne, le Cotinus est une plante de bonne envergure parfaite pour apporter  au fil des saisons, de la couleur au jardin et égayer les haies libres,  les massifs d’arbustes persistants et les rocailles ensoleillées. Certaines variétés naines sont aujourd’hui adaptées aux petits espaces comme à la culture en pots.

Découvrez dans notre collection, cet arbuste résistant et rustique qui offre un éclat ardent et surprenant à tous les jardins naturels.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom(s) latin(s) : Cotinus, Cotinus Coggygria

Famille : Anacardiaceae

Nom(s) commun(s) : Arbre à perruque, Fustet, Arbre fumée

Floraison : de mai à septembre

Hauteur : 1 à 10 m

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Tous, bien drainé

Rusticité : -20°

Le Cotinus, nommé communément « arbre à perruques » ou encore « Fustet » ou « barbe de Jupiter », appartient à la grande famille des Anacardiacées. Le genre est composé de seulement deux espèces d’arbres et d’arbustes au feuillage caduc, le Cotinus coggygria  originaire d’Eurasie, c’est le plus connu et son cousin américain le Cotinus obovatus venu d’Amérique du Nord. Ils poussent à l’état naturel dans les zones rocailleuses et sous les climats secs. Elles se déclinent en une dizaine de cultivars, plus quelques hybrides.

Dans notre pays, cet arbuste le plus souvent buissonnant, croit facilement dans les jardins un peu partout en France. Il pousse spontanément sur les coteaux secs secs, pauvres et calcaires, voire arides du Sud-Est, des Alpes-Maritimes à l’Ain, à l’Ardèche, au Gard et à l’Aveyron. Il résiste bien à la sécheresse, au vent et à la pollution urbaine.

Le Cotinus coggygria forme un arbuste buissonnant à port touffu, irrégulier, aux branches noueuses et divergentes, plus ou moins érigé de 3 à 6 m de haut en moyenne pour presqu’autant de large. Le cotinus obovatus est le plus grand et peut atteindre 10 m de hauteur et 8 m d’envergure. Il présente un port touffu, globuleux et plus large. Le cotinus, peut, lorsqu’il n’est pas taillé, prendre de l’ampleur et développer un port particulier en dôme pouvant devenir assez imposant. Le tronc ramifié présente une écorce d’abord lisse devenant rugueuse et fissurée avec l’âge.

Il existe aussi des variétés naines comme Cotinus coggygria ‘Lilla’ et Cotinus ‘Young Lady®’ au port très compact qui atteindront au maximum une taille de 1 m 20 à 1 m 50 de hauteur et 1 m d’envergure à l’âge adulte.

Chez le Cotinus, le feuillage offre un véritable spectacle tout au long de l’année. Cette végétation un brin anarchique se distingue par son exceptionnelle coloration d’automne. Les feuilles caduques, apparaissent dès le mois d’avril, elles sont de forme ovale arrondie et mesurent 5 à 15 cm de long selon les variétés. Elles sont disposées de façon alterne sur les rameaux et en rosettes de feuilles à l’extrémité des rameaux.

Certains développent un feuillage pourpre violacé parfois intense comme celui du coggygria ‘Royal Purple’, d’autres un feuillage vert pomme ou encore jaune doré chez le Cotinus coggygria ‘Golden Spirit’. Leurs teintes varient au fil des saisons, certaines s’éclaircissent en été.  Toutes prennent dès l’arrivée de l’automne, vers le mois d’octobre, de chaleureuses nuances, allant du rouge orangé à reflets cuivrés au jaune citron jusqu’à l’orange vermillon, le rouge écarlate, le violacé rougeâtre et le violet.

Cotinus, arbre à Perruque - coloration automnale

La large palette de coloris que peut revêtir le cotinus en automne

Les jeunes rameaux et les feuilles lorsqu’on les froisse, dégagent une odeur caractéristique de térébenthine.

Spectaculaire autant que surprenante, la floraison composée d’une multitude de pédoncules plumeux, enveloppe le feuillage du Cotinus de panaches gracieux de l’été jusqu’à l’automne. En mai-juin, des petites fleurs verdâtres ou jaunâtres très nombreuses apparaissent groupées en panicules terminales aérées. Les pédicelles des fleurs stériles s’allongent ensuite en longs filaments, formant une chevelure vaporeuse et plumeuse couleur blanc, rose thé ou rose pourpré, plus rarement orange cuivré (‘Golden Spirit’) aux allures barbe-à-pape mais surtout de perruque, qui vaut au cotinus son surnom « d’arbre à perruques ». Outre-Manche, son nom est « smoke tree » ou « arbre à fumée », ces inflorescences d’aspect cotonneux évoquant davantage aux anglais des nuages de fumée que des plumes.

Cotinus ou Arbre à Perruque - fleurs

La floraison du Cotinus ou arbre à Perruque

Mellifères, ces plumets attirent les abeilles. Les rameaux plumeux du Cotinus permettent de composer de jolis bouquets frais en été ou secs, l’hiver venu. En septembre, des petits fruits bruns, luisants et ridés naissent dispersés sur l’infrutescence plumeuse.

Facile de culture, très rustique jusqu’à -20°C et supportant très bien la chaleur, comme son cousin le Sumac de Virginie,  le Cotinus est un arbuste qui adore les sols drainants, pauvres et légers. Il s’accommode très bien de tous les sols, même calcaires et caillouteux. Une fois installé, il supporte la sécheresse mais redoute l’humidité excessive en hiver, surtout dans les sols lourds et argileux. S’il tolère la mi-ombre, il se plaira de préférence au soleil où ses feuilles violacé rougeâtre offrent un éclat ardent au moindre rayon.

Avec son port touffu, un peu anarchique, le Cotinus est un incontournable des jardins flous et d’esprit naturaliste. Il trouve facilement sa place dans les haies libres, en rocaille, ou dans les massifs d’arbustes persistants ou encore dans un grand pot sur une terrasse. Son petit développement est intéressant pour les petits jardins.

La sève de l’arbre aux perruques coulant des branches est très irritante pour la peau. Son bois était utilisé autrefois par les luthiers et les ébénistes.

Espèces et principales variétés

L’arbre à perruques ne dépasse généralement pas les six mètres de hauteur, excepté l’espèce c. obovatus qui culmine à 10 m. On distingue depuis quelques années, des variétés naines plus compactes comme ‘Young Lady’, parfaites pour les petits espaces et la culture en bac.

L’espèce la plus répandue dans nos jardins est Cotinus coggygria qui se décline en une dizaine de cultivars dont le célèbre  Cotinus ‘Royal Purple’. Certains portent un feuillage pourpre, d’autres un feuillage vert ou jaune doré. Les rameaux des variétés à feuillage pourpre sont un peu moins plumeux mais leur feuillage est particulièrement ornemental.

Les plus populaires

Cotinus coggygria Royal Purple 40cm en pot de 3.5L - Arbre à perruque

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité 350 cm

L'une des variétés d'arbre à perruque les plus connues en raison de son feuillage pourpre-violacé ourlé de rose, prenant des teintes écarlates à la saison automnale

Cotinus coggygria - Arbre à Perruques

Période de floraison Mai à Août

Hauteur à maturité 300 cm

C'est l'espèce type, reconnaissable avec ses magnifiques plumeaux de couleur rose thé et ses feuilles vert pomme

Cotinus coggygria Golden Spirit - Arbre à Perruques Doré

Période de floraison Mai à Août

Hauteur à maturité 300 cm

Il offre une belle luminosité dans les massifs du jardin avec son feuillage jaune doré et sa floraison plumeuse orange cuivré

Cotinus Grace - Arbre à perruque en pot de 3,5L

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité 500 cm

On aime sa surprenante floraison estivale légère et son incroyable feuillage couleur grenade lumineux. Changeant au fil des saison, il est idéal en fond de massif

Nos préférés

Cotinus coggygria Lilla - Arbre à perruque nain.

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité 100 cm

Ses inflorescences estivales nuageuses et pourprées et son petit développement le rendent indispensable pour orner la terrasse, le balcon ou les petits espaces

Cotinus coggygria Young Lady - Arbre à Perruque en pot de 2/3 L

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité 120 cm

Un beau cotinus au port compact ne dépassant pas 1,20 m, parfait pour une culture en pot. Il se remarque avec son feuillage vert pomme virant progressivement au doré au rouge vif au fil des saisons

Cotinus coggygria Golden Lady - Arbre à perruque

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité 200 cm

Il se distingue par son port compact et arrondi, son feuillage doré en été et sa floraion plumeuse d'une teinte rose pâle un peu fumée

Cotinus coggygria Dusky Maiden - Arbre à Perruques

Période de floraison Mai à Août

Hauteur à maturité 300 cm

Une variété exclusive qui offre un véritable spectacle tout au long de l'année. Il exhibe en été de magnifiques plumeaux de couleur rose pourpre sur un feuillage brun pourpre qui progressivement passera de l'orange au rouge vif au fil des saisons

Plantation

Où planter l’arbre à perruques

Si l’arbre à perruque apprécie les climats secs de nos collines arides du Sud-Est, il s’installe partout en France. Il est capable de résister à des températures très basses de -20 °C, ce qui garantit une parfaite rusticité dans toutes les régions.

C’est un arbuste frugal, facile à cultiver en sol bien drainant, pauvre et léger, même très calcaire. Il déteste les sols lourds, compacts et argileux et surtout gorgés d’eau en hiver. Une fois bien installé, il résiste en revanche bien à la sécheresse, à la chaleur, au vent et à la pollution atmosphérique urbaine.

Côté exposition, il préfère le plein soleil qui met en valeur son feuillage pourpre ou doré mais tolère cependant une mi-ombre légère où il sera moins flamboyant.

Polyvalent, cet arbuste s’installe en isolé pour un effet spectaculaire en été et en automne ou dans une haie libre avec d’autres arbustes décoratifs comme le forsythia, le seringa, le cotonéaster, dans un massif d’arbustes persistants. Il est utile pour habiller un grand talus ingrat que d’autres arbustes n’accepteraient pas, en compagnie de grandes graminées ou de buddleias.

cotinus ou arbre à perruque planté en haie

Le cotinus (ici, ‘Royal Purple’) est parfait en haie libre

Les petites variétés conviennent bien pour des rocailles sèches avec des népétas, stachys, lavandes, romarins et peuvent être cultivées en pot sur la terrasse ou le balcon.

Quand planter l’arbre aux perruques

Plantez le Cotinus de préférence au printemps en février-mars ou à l’automne de septembre à novembre.

Comment planter le cotinus

L’arbre à perruques apprécie les terrains bien drainants où l’eau ne stagnera pas. En haie, espacez les pieds de 1 m.

En pleine terre 

  • Ameublissez bien le sol et creusez un trou 3 à 5 fois plus large que la motte
  • Faites un bon apport de pouzzolane ou de graviers au fond de la fosse
  • Plantez l’arbuste sans enterrer le collet
  • Comblez le trou en maintenant l’arbuste bien droit et tassez avec le pied
  • Arrosez copieusement à la plantation puis régulièrement les premiers étés

En pot 

Certaines variétés naines d’Arbres à perruques sont intéressantes à cultiver en pot comme le Cotinus coggygria ‘Lilla’. Le substrat doit être très drainant pour éviter l’humidité stagnante.

  • Au fond d’un contenant d’au moins 50 cm de diamètre, étalez une bonne couche de drainage (tessons de poteries, gravier ou billes d’argile)
  • Plantez dans un bon terreau légèrement sableux

Entretien, taille et soins

Le Cotinus n’exige pas d’entretien particulier, c’est un arbuste résistant au froid comme aux fortes chaleurs. La taille n’est pas obligatoire, elle est conseillée pour maintenir un port harmonieux, bien buissonnant et un feuillage ample. En vieillissant, il a tendance à se dégarnir.

En février-mars, avant la reprise en végétation, effectuez une taille assez sévère en supprimant le bois malade ou mort, les extrémités des rameaux ayant été endommagés par le gel et les branches enchevêtrées pour ne garder que les branches vigoureuses. Rabattez les tiges de moitié pour maintenir un port compact et pour densifier la ramure. L’idée étant de réduire un peu la ramure et d’apporter de la transparence à votre arbuste.

L’arbre à perruque supporte bien d’être recépé : au bout de quelques années, n’hésitez pas à le rabattre au ras du sol: en fin d’hiver, rabattez les tiges à 2 ou 3 bourgeons de la base.

Maladies et ennemis éventuels

L’arbre à perruque est peu sensible aux maladies comme aux attaques de parasites. Le seul grand ennemi du Cotinus est l’humidité. Au printemps, il peut être victime de la verticilliose une maladie cryptogamique provoquée par un excès d’humidité, qui peut entraîner son dépérissement : les feuilles jaunissent et se nécrosent. Il n’existe aucun traitement curatif, pulvérisez dès le printemps, une décoction de prêle ou d’ail à titre préventif. En cas d’attaque, supprimez les parties contaminées.

Multiplication

L’arbre à perruque se multiplie par semis, marcottage en mars et bouturage en juin. Nous déconseillons les semis, trop longs et difficiles à réussir.

Par boutures herbacées

  • En mai-juin, prélevez juste sous un œil, des bouts de rameaux sains de 10 à 15 cm, de façon à conserver au moins 3 yeux
  • Supprimer les feuilles du bas et ne conservez que deux paires de feuilles supérieures
  • Plantez-les dans un mélange bien drainant et léger fait de sable et de terreau
  • Couvrez (avec du film alimentaire par exemple) et placez dans une ambiance humide et chaude
  • Maintenir le substrat humide jusqu’à l’enracinement qui dure 1 à 3 mois
  • Repiquez vos boutures en pleine terre à l’automne et arrosez bien la première année

Par marcottage

  • En mars, creusez un sillon de 5-10 cm dans la terre à proximité du pied-mère. Choisissez une tige souple au pied de l’arbuste, facile à plier jusqu’au sol
  • Supprimez les feuilles sur cette partie de la tige
  • Couchez-la en l’inclinant vers le sol, en enterrant une partie en vue de son enracinement
  • Rebouchez le sillon et fixez la marcotte (vous pouvez utiliser des sardines de camping ou des crochets métalliques)
  • Relevez l’extrémité et tuteurez la partie aérienne
  • Vous pourrez séparer la marcotte du pied mère à l’automne lorsqu’elle a suffisamment de racines et la replanter en pleine terre à l’endroit de votre choix

Associer

Le Cotinus est un arbuste ornemental en été comme en automne à cultiver seul ou à associer. En isolé, il introduit un point de focalisation original au jardin sous lequel on peut planter un tapis d’heuchères et d’Hakonechloa comme, dans cette ambiance :

Inspiration pourpre et anis, à retrouver en détail en cliquant sur l’image…

Il forme de jolis fonds de massifs se détachant sur un fond sombre de feuillages persistants comme les buis, les escallonias, les thuyas, ou les lauriers-tins.

Dans une haie libre, il sera le compagnon parfait d’autres arbustes décoratifs comme le forsythia et le seringa, les Cotonéasters. Les variétés à feuillage pourpre créent des contrastes intéressants aux côtés de plantes ou d’arbustes à feuillages gris (armoises, Buddleia ‘Silver Anniversary’), bleutés (Eucalyptus gunii), jaunes (Sambucus nigra ‘Golden Tower’) ou même le feuillage panaché du saule crevette.

Il fera sensation pour habiller un grand talus en compagnie de grandes graminées (Panicum virgatum, Stipa gigantea…)

Dans une rocaille sèche, il trouve sa place aux côtés de nepetas, stachys, dianthus, lavandes, monardes, thyms, romarins ou buddleias nains.

Le cotinus peut être utilisé comme support pour des vivaces comme un vigoureux géranium oxonianum ‘Claridge Druce’ ou des grimpantes annuelles comme les volubilis, des pois vivaces. Il peut encore accueillir une clématite ou un Lonicera qui pourront se glisser parmi ses branches pour composer une séduisante tapisserie de feuillages et de fleurs.

Les petites variétés comme ‘Lilla’ ou ‘Young Lady’ peuvent être cultivées en pot sur une terrasse ou un balcon au soleil, entourées de fleurs bleues (Agastache ‘Blue Fortune’, Ceratostigma griffithii), ou roses (Salvia microphylla grahamii, Alcea, sedum…).

Cotinus Grace et betula popullifolia

Sur la High Line, à New-York, le Cotinus ‘Grace’, associé au bouleau gris (betula populifolia ‘Whitespire’) est une véritable star !

Ressources utiles

Articles connexes


Blog

Feuillages et fruits d'automne, les meilleurs arbustes du moment

Si les vivaces sont cultivées avant tout pour leurs fleurs, de nombreux arbustes sont appréciés...
Lire la suite +

Blog

Haie fleurie : quels arbustes planter, quand et comment ?

Adieu les haies de thuya, mornes et impénétrables, demandant une taille régulière et finissant par dépérir… Vive la haie mixte, libre, fleurie, champêtre, synonyme de biodiversité, de charme et d’entretien facile !
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(15 votes, moyenne: 3.47 sur 5)

2 réflexions au sujet de « Cotinus, arbre à perruque : planter, tailler, entretenir »

  • Levesque

    Bonjour
    Je vous contacte car j'ai planté il y a plusieurs années un cotinus "royal purple". Il fleurit mais les plumeaux ne restent pas comme des perruques. Il a de minuscules plumeaux qui finissent par tomber. Je ne sais pas de quel problème il s'agit, soit la pollinisation soit une carence dans le sol. J'aimerais comprendre mais je n'ai pas trouvé la solution malgré mes recherches sur internet et la demande à des professionnels.
    Cordialement
    Madame LEVESQUE

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      Il me semble que vous parlez de la floraison en elle-même. Les filaments plumeux des inflorescences finissent par tomber comme les pétales des fleurs. Ceci est tout à fait normal !
      Cordialement Virginie D.

      Répondre
Laisser un commentaire