Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Beschorneria : plantation et entretien

Le Beschorneria en quelques mots

  • Le Beschorneria est une plante vivace succulente aux allures exotiques
  • Tel un Yucca mais qui ne pique pas, il forme d’imposantes rosettes de feuilles graphiques, de couleur vert-bleuté
  • En été, sa floraison en clochettes rouges et vertes sur une hampe de 2 m de hauteur est spectaculaire
  • Semi-rustique, c’est une vivace de climat doux, idéale en zone méditerranéenne et atlantique
  • Il fait merveille dans un jardin sec pour structurer les grands massifs et les rocailles exotiques

Le mot de notre experte

Le Beschorneria ou  Lis du Mexique est une plante vivace succulente et exotique proche parente des agaves et du Yucca.

Qu’il soit rustique comme le Beschorneria septentrionalis ou plus frileux à l’instar du Beschorneria yuccoides d’une rusticité plus relative, il traverse assez bien nos hivers pas trop froids et se plaira en jardin sec de climat doux ou en zone méditerranéenne.

Avec ses feuilles rubanées réunies en grandes rosettes, sa silhouette graphique, sa spectaculaire floraison en grandes hampes rouge corail pouvant atteindre 1,50 m à 1,80m de hauteur, il apporte une touche très dépaysante dans les jardins épargnés par les fortes gelées ou à une terrasse bien exposée partout ailleurs. On le remarquera même en hiver ! Le Beschorneria albiflora est le seul du genre à former un petit tronc et à porter des fleurs blanc rosé.

Tous se plairont au soleil dans tout sol drainé, même pauvre et caillouteux.

Pour créer une ambiance exotique, choisissez votre Beschorneria dans notre sélection, et cultivez-le en pleine terre ou en pot selon votre région !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Beschorneria

Famille : Agavacées

Noms communs : Lis du Mexique, faux-yucca, faux-agave

Floraison : Mai à août

Hauteur : 1,10 à 2 m

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : pauvre et filtrant

Rusticité : -8 à -15°C selon les espèces

Le Beschorneria ou  Lis du Mexique, parfois également appelé « faux-yucca » et « faux-agave » est une plante grasse herbacée vivace de la famille des agavacées, comme l’Agave et le Yucca, originaire des sous-bois clairs de chênes et de pins, et des pentes rocheuses jusqu’à 3500 m d’altitude semi-désertiques, voire humides du Mexique.

Le genre Beschorneria comprend dix espèces de vivaces bien adaptées à nos climats tempérés pas trop froids. Beschorneria yuccoides ou beschornéria superbe, la plus répandue, rustique jusqu’à -8/-10°C, se retrouve fréquemment dans les jardins bretons ou méditerranéens, moins connu le Beschorneria septentrionalis, est certainement l’espèce la plus rustique du genre (jusqu’à -15 °C en sol parfaitement drainé).

D’une croissance plutôt lente, mais d’une belle longévité, le Beschorneria peut mettre 5 à 10 ans avant d’atteindre sa pleine maturité mais s’étoffe au fil des années, grâce à ses rhizomes capables de produire de nombreux rejets tout autour de la rosette initiale qui lui assureront  pérennité : ces petites rosettes périphériques vont fleurir à leur tour les années suivantes, assurant ainsi la descendance. Il peut s’avérer envahissant là où il se plaît !

La plante forme une rosette de feuilles basales, haute de 50 à plus de 2 mètres en fleur et  large de 1 m à 1,50 m de diamètre selon l’espèce. Seul le Beschorneria albiflora forme un petit tronc.

Cette grande rosette est composée de grandes feuilles persistantes rubanées, longues de 90 à 120 cm, larges de 10 cm reposant directement sur le sol imbriquées les unes dans les autres.

En forme de glaive, elles sont lancéolées, mais non piquantes à leur extrémité à la différence de celles des yuccas, légèrement canaliculées, flexibles, elles s’infléchissent vers l’extérieur. Elles sont le plus souvent douces, plus rarement légèrement râpeuses. Succulentes et pruineuses, elles affichent une très belle couleur vert franc ou vert-bleuté argenté. Le Beschorneria yuccoides ‘Quicksilver’  possède un feuillage plus argenté que celui du type.  Chez certains cultivars, les feuilles sont panachées de crème.

De cette touffe de feuilles très exotiques surgit en été, de mai-juin à août selon l’ensoleillement et les conditions climatiques, une floraison toujours impressionnante. Une unique hampe florale apicale majestueuse pouvant atteindre 1,50 m  à 2 m de hauteur naît du cœur de chaque rosette. Cette floraison spectaculaire ne survient qu’après 3 à 4 années de culture, car il faut au Beschorneria le temps de se développer suffisamment pour fleurir. Au contraire de la plupart des Agavacées, la plante n’est pas monocarpique et ne meurt pas après avoir fleuri.

Chaque grande tige charnue, serpentiforme, de couleur rouge-rosé est dressée puis s’arque vers le sol d’un seul côté. Elle porte de nombreuses fleurs tubulaires et pendantes, réunies en racèmes. Elles ressemblent à de longues clochettes ou de petites tulipes orientées vers le bas. Les corolles sont composées de 3 pétales d’un étonnant vert pomme très vif lavés de rouge à la base et de 3 sépales pétaloïdes, des bractées rouges ou roses qui les entourent. La floraison est plus gracile chez le Beschorneria septentrionalis que chez Beschorneria yuccoides. A mesure de leur épanouissement la couleur des bractées s’intensifie devenant rouge corail tranchant sur le vert vif, un contraste qui accentue l’aspect exotique de la floraison. Le Beschorneria albiflora se distingue par des fleurs blanc rosé.

Ces clochettes bicolores inclinées gracieusement vers le sol sont chargées de nectar attirent de nombreux insectes butineurs.

Selon les espèces, les fleurs laissent ensuite place à des fruits, des capsules déhiscentes ou à des bulbilles susceptibles de s’enraciner.

Contrairement aux idées reçues, sous cette belle allure exotique, le Beschorneria est plus rustique qu’on ne le croît et parfaitement adapté à nos climats tempérés pas trop froids. Dans les régions plus froides, il sera cultivé dans de grands pots à remiser l’hiver.

Il se plaît au soleil ou à mi-ombre en climat chaud, dans un sol ordinaire plutôt léger, même caillouteux et sablonneux, mais impérativement bien drainé.

En climat pas trop rigoureux, il pourra structurer une grande rocaille exotique, un talus sec, un massif de plantes méditerranéennes, la lisière d’un sous-bois sec. Il est indispensable dans un jardin de gravier, en jardin sec comme dans les jardins d’inspiration méditerranéenne.

Principales espèces et variétés

Les plus populaires

Beschorneria septentrionalis - Lis du Mexique

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
60 cm

Plus gracile, d'un rouge-rose beaucoup plus vif et d'un feuillage plus vert, que son cousin B.yuccoides, c'est aussi le plus rustique du genre !

Beschorneria yuccoides

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
70 cm

Plus frileuse, cette espèce est dotée d'un beau port en fontaine. Elle se plaira autant au soleil sur la terrasse qu'en rocaille ou encore en sous-bois clair et sec.

Nos préférées

Beschorneria Quicksilver - Lis du Mexique

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
70 cm

Ce Beschornéria se distingue par des feuilles plus argentées que celles du type. Peu rustique, en climat doux, il est idéal pour structurer une grande rocaille, un talus sec ou un massif exotique. Les jardiniers des régions plus froides l'installeront dans un très grand pot sur la terrasse.

Plantation

Où planter le beschornéria ?

Le Beschorneria est une plante vivace pas si frileuse, qui résistera tout de même aux gelées jusqu’à -15°C environ (parfois seulement jusqu’à-7-10°C pour les espèces semi-rustiques) mais seulement en sol très bien drainé. Dans les régions aux hivers rudes et trop humides, sa rusticité est souvent mise à rude épreuve. Préférez les régions aux hivers doux et où les gelées sont de courte durée pour le cultiver en pleine terre : il redoute l’humidité en particulier lorsqu’elle est conjuguée au froid.

Il apprécie donc les climats des régions méditerranéennes ou du littoral breton.  En climat doux, il supporte très bien les embruns et pousse très bien en bord de mer. Dans les régions plus froides installez-le dans un très grand pot sur la terrasse, à remiser l’hiver à l’intérieur ou en serre froide, à l’abri des fortes gelées.

Il apprécie les expositions bien ensoleillées et acceptera la mi-ombre dans les régions les plus chaudes de notre pays. De ses origines mexicaines, il a gardé une belle résistance à la sécheresse et aux fortes chaleurs estivales. Il poussera sans difficulté à l’ombre sèche d’un sous-bois, entre les racines des arbres.

Peu exigeant sur la nature du sol, il accepte un peu tout type de sol correctement drainé. Sa préférence va aux sols pauvres, sableux, secs ou même rocailleux et calcaires.

Si votre terrain retient trop l’humidité, installez-le de préférence sur un talus bien pentu qui sera naturellement drainé.

Prévoyez un emplacement suffisant car au bout de quelques années, il prendra de belles proportions. Il drageonne pour bien occuper tout l’espace disponible et pourra s’avérer envahissant.

Avec son allure très graphique, cette plante succulente utilisée en isolé ou en groupe, structure les décors exotiques des grandes rocailles sèches, les talus arides, comme les grands massifs de gravier, auxquels elle apporte de l’ampleur et du relief. Sans épines, il pourra border de somptueuses allées. En pot, il confère une touche exotique aux terrasses et dans les petits jardins urbains.

Quand planter ?

La plantation se fait au printemps idéalement d’avril à mai ou en fin été, d’août à septembre.

Comment planter ?

Prévoyez environ 3 plants de Beschorneria par m2. En cas de sol trop lourd : faites un apport de graviers, petits cailloux ou de sable grossier pour faciliter le drainage car il craint l’humidité hivernale.

En pleine terre

  • Creusez un trou de 2 à 3 fois  le volume du pot
  • Ajoutez sur  10 cm des gros cailloux ou des graviers au fond du trou de plantation
  • Plantez le beschornéria  sans trop enterrer le collet
  • Comblez avec un mélange de terreau, de sable de rivière (à 50% ) et de terre ordinaire
  • Tassez légèrement
  • Paillez avec un lit de gravillons ou de pouzzolane pour maintenir le sol frais et restituer la chaleur durant la nuit
  • Arrosez copieusement à la plantation puis en cas de sécheresse
beschorneria

Beshorneria septentrionalis, sans doute l’espèce la plus rustique du genre !

En pot

Le Beschorneria se comporte très bien en pot à rentrer à l’abri en hiver dans les régions froides et humides dans une pièce fraîche. Le substrat doit être très drainant pour éviter la pourriture des racines en cas d’excès d’eau. Soyez attentif au volume du contenant car la plante a un développement assez important

  • Dans un très grand pot en terre cuite d’au moins 60 cm de diamètre, étalez une bonne couche de gravillons, de cailloux ou de billes d’argile
  • Plantez dans un mélange de terre de jardin, de sable grossier et de terreau pour plantes méditerranéennes
  • Paillez le pied avec des graviers ou des galets pour éviter le phénomène de pourriture au niveau du collet
  • Arrosez puis faites des arrosages réguliers en laissant la terre sécher entre 2 arrosages

Entretien et soin

Bien adapté aux jardins et sols secs, le Beschorneria est une plante peu gourmande en eau appréciant toutefois quelques arrosages pour conserver des feuilles bien gonflées.

En été, arrosez une fois tous les 15 jours environ. Une fois bien enraciné en sol drainant, il se contentera uniquement d’arrosages en cas de grande sécheresse.

En hiver, stoppez les arrosages.

Dans les régions rigoureuses, vous pouvez protéger la plante des fortes gelées avec du voile d’hivernage.

L’entretien se limite à couper les tiges florales défleuries ou desséchées et à nettoyer le vieux feuillage en fin d’hiver : à l’aide d’un sécateur ou d’une cisaille, coupez à ras les feuilles noircies, abîmées ou flétries. Le Beschorneria demande vraiment peu d’entretien mais peut s’avérer envahissant là où il se plait : éliminez après floraison les drageons si vous souhaitez limiter son expansion.

En pot 

Rentrez le pot avant les premières gelées, à l’abri du froid dans une pièce fraîche (entre 0 et -5°C) et contentez-vous d’un arrosage parcimonieux une fois par mois en hiver. Il appréciera une légère brumisation de ses feuilles de temps en temps.

Tous les 3 ou 4 ans, au printemps, rempotez dans un pot légèrement plus grand ou faîtes un surfaçage, en apportant une couche de terre de jardin et de terreau sur 1/3 d’épaisseur.

Côté maladies, le Beschorneria ne redoute rien si ce n’est véritablement que l’humidité hivernale et les fortes gelées.

Multiplication

Les semis sont possibles en février-mars, dans un substrat léger et humide tenu au chaud à 21 °C. Le Beschorneria produit naturellement des drageons bien développés autour de la rosette principale qui apparaissent après la floraison. Il est très facile de les détacher pour multiplier par prélèvement de jeunes rosettes au printemps. Mais soyez patient : elles mettront 3 à 4 ans avant de fleurir.

  • A l’aide d’une bêche, soulevez délicatement le drageon
  • Avec un sécateur, séparez-le du pied mère
  • Replantez-le directement en pleine terre ou empotez-le dans un mélange léger de graviers, de terre de jardin et de sable de rivière
  • Arrosez

Associer le Beschorneria au jardin

Le Beschorneria est la plante vivace idéale dans les jardins d’inspiration exotique, contemporaine ou méditerranéenne, les jardins secs écrasés par le soleil. Avec sa silhouette hirsute et sa floraison estivale spectaculaire , il permet de structurer rocailles et talus ou d’apporter de l’ampleur à un massif de vivaces méditerranéennes basses et de petits arbustes.

Sur un talus on pourra l’associer à des plantes toutes aussi frugales comme l’Agave americana, le figuier de Barbarie (Opuntia ficus-indica), la grande férule, aux Cylindropuntia imbricata et Opuntia humifosa, deux cactus rustiques et aux feuilles bleues du Yucca rigida.

associer le beschorneria

Un exemple d’association en terre parfaitement drainé, au soleil et en climat doux : Beschorneria yuccoides, Phormium tenax ‘Golden Ray’ (remplacer par un Yucca ‘Bright Star’ ou ‘Colour Guard’ en climat froid), Agave havardiana, Anigozanthos flavidus (Hesperaloe parviflora ‘Rubra’ ou des Crocosmias parmi les plus rustiques en climat froid), Senecio mandraliscae (Festuca ‘Intense Blue’ ou Helictotrichon sempervirens pour apporter cette touche bleutée en climat froid) et Sedum spectabile ‘Brilliant’ (ou ‘Septemberglut’)

Dans un massif de vivaces méditerranéennes, il sera un point focal intéressant autour de l’Hesperaloe parviflora, la vipérine des Canaries, l’Aloe vera, le Géranium maderense, les cordylines ou encore de l’Acanthus sennii au feuillage de chardon.

Dans un tableau plus naturaliste, ses feuilles dépourvues d’épines se mélangent très bien avec d’autres vivaces qui ne demandent aucun entretien comme des sauges arbustives, un aloès arborescent, des dianthus.

En lisière d’un sous-bois clair, il cotoirea facilement l’Acanthus mollis, le Phlomis samia ou Sauge de Jérusalem.

Il se détachera dans des scènes minérales entouré de quelques graminées comme le Miscanthus ou le Stipa gigantea et de plantes couvre-sol de terrain sec comme les armoises naines, le pourpier vivace, les thyms et les sedums.

En régions froides et humides, installez-le dans un très grand pot sur la terrasse, juste à côté d’une Crassula sarcocaulis, d’un petit bananier ou encore de Palmiers.

Ressources utiles

Articles connexes


Blog

10 plantes exotiques et rustiques pour jardin Jungle

Le jardin de style exotique séduit un nombre croissant de jardiniers. Bambou, palmier, bananier font...
Lire la suite +

conseil

10 plantes rustiques pour un jardin sec exotique

Lire la suite +
Ambiance Exotique

Inspiration

Ambiance Exotique

Dépaysant, luxuriant, opulent : voici le jardin exotique !
Lire la suite +

plantation

10 plantes vivaces résistantes à la sécheresse pour jardin sans arrosage

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire