Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Acanthe : planter, cultiver et entretenir

L'Acanthe en quelques mots

  • L’Acanthe est une vivace facile et peu exigeante qui se cultive au soleil comme à l’ombre
  • C’est une vivace très architecturale dotée d’une croissance rapide
  • Elle est très florifère de juin à septembre
  • Vigoureuse elle supporte des températures jusqu’à -15°C
  • Elle peut atteindre 1,50 m de hauteur

Le mot de notre experte

L’Acanthe une vivace majestueuse qui forme des touffes amples de grandes feuilles profondément découpées, d’où s’élèvent tout l’été des épis de fleurs spectaculaires. Si les feuilles d’acanthes ornent depuis l’Antiquité, les chapiteaux corinthiens des temples grecs, c’est au jardin qu’on apprécie désormais leur architecture hautement structurante.

De juin à septembre, les hampes florales constellées de fleurs blanc, vert, jaune, rose ou pourpre et hérissés d’épines décoratives se dressent pour certaines acanthes à plus d’1,50 m au-dessus du sol et autant de large magnifiant n’importe quel massif de vivaces en y apportant une verticalité saisissante.

Qu’elle soit Acanthe à feuilles molle (Acanthus mollis) ou Acanthe épineuse (Acanthus spinosus), l’acanthe est une géante durable et vigoureuse, facile à cultiver en tout sol riche, profond et bien drainé en massif, en bordure ou en isolé. L’Acanthe fait de jolis bouquets secs ou frais.

Son feuillage découpé et imposant et ses épis de fleurs dressés apporteront une touche très graphique et contemporaine au jardin. Découvrez toutes nos acanthes, des plus répandues aux cultivars les plus recherchés.

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin: Acanthus

Famille : Acanthaceae

Nom(s) commun(s) : Acanthe

Floraison : de mai à août

Hauteur : 0,25 cm à 1,50 m

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Tous, bien drainé

Rusticité : -15°C

L’acanthe ou Acanthus est une plante vivace de la famille des Acanthacées, essentiellement originaire du bassin méditerranéen où elle pousse dans des lieux secs et rocailleux. Le genre compte une trentaine d’espèces aux hauteurs variables, mais six espèces sont endémiques d’Europe. Les plus répandues dans nos jardins sont l’Acanthus mollis ou acanthe à feuilles molles, aux fleurs blanches ombrées de pourpre dont les hampes peuvent atteindre 1,50 m et l’Acanthus spinosus ou acanthe épineuse au feuillage épineux et aux fleurs blanches à bractées roses également épineuses.

On trouve également l’Acanthus hungaricus, plus petite (80 cm), avec ses feuilles sans épines, c’est l’espèce la plus rustique et la plus florifère du genre. L’Acanthus hirsutus avec ses feuilles semi-érigées, ne dépasse pas quant à elle, 40 cm de haut. Certains hybrides comme l’Acanthus ‘Whitewater’, sont très recherchés pour le feuillage panaché.

De croissance rapide, cette vivace drageonnante se propage à partir d’une souche dotée de grosses racines charnues formant rapidement de vastes touffes au fil des années, pouvant parfois devenir envahissantes. Elle peut se naturaliser dans les jardins et se ressèmera également spontanément si elle s’y plait. Ses drageons sont capables puiser et de stocker l’eau en profondeur en période de sécheresse.

C’est une plante au port majestueux, touffu, dense, dressé ou semi-érigé (A. hirsutus), plus ou moins évasé, qui peut atteindre 1,80 m de hauteur en fleur pour les Acanthes mollis, pour 1,20 m d’envergure. L’Acanthe diffère en taille et en forme, d’une espèce à l’autre.

L'acanthus mollis ou Acanthe à feuillles molles

Acanthus mollis – Illustration botanique

L’Acanthe est une grande vivace cultivée pour son feuillage caduc ou semi-persistant, très graphique dont on retrouve le motif sculpté dans la pierre des chapiteaux corinthiens depuis l’Antiquité grecque.

Au printemps, la souche charnue produit des rosettes de feuilles qui forment une touffe ample sortant du sol. Elles varient en taille, en forme et en nombre de lobes.

Des feuilles d’une taille spectaculaire, dotées d’un long pétiole, longues de 8 cm jusqu’à 1 m chez A. mollis et A. spinosus, luisantes ou pubescentes, vert foncé parfois marquées d’argent ou panachées de blanc crème ou encore jaune doré virant au vert en vieillissant (Acanthus mollis ‘Hollards Gold’), apparaissent. Ovales et dentées, opposées et allongées, elles sont plus ou moins profondément découpées en lobes épineux ou non-épineux selon les espèces, jusqu’à la nervure médiane très marquée. Les feuilles des A. mollis présentent des formes profondément découpées sans véritablement d’épines. Les feuilles des Acanthes spinosus présentent des nervures plus pâles et des épines presque blanches. Chez les Acanthes hungaricus, chaque lobe est rétréci à la base.

Certaines rappellent les feuilles de pissenlit, d’autres celles de l’artichaut. Ce feuillage disparaît totalement après la floraison, mais peut réapparaitre en automne en climat doux. Il est un écrin parfait à sa floraison spectaculaire en longs épis qui se prolonge tout l’été.

De juin à septembre, tandis que le feuillage a tendance à dépérir, de grands épis impressionnants de fleurs surgissent, portés à 20 cm ou à 1,50 m au-dessus du feuillage selon les espèces. Chez certains cultivars, les hampes florales prennent une couleur rose pourpré.

Impériaux, ces épis dressés portent des grappes de fleurs tubulaires à deux lèvres de 3 à 6 cm de long, bien détachées du feuillage, rassemblées par quatre et étagées le long de robustes tiges. Gare aux doigts, ces fleurs piquent ! Chacune fleur est surmontée de bractées pubescentes souvent épineuses. Ombrés de pourpre, violacés, roses ou plus rarement vert jaunâtre, ces capuchons donnent un aspect bicolore à cette floraison blanche, crème à reflets roses, verte, jaune, rose ou pourpre.

Acanthus hungaricus

L’Acanthe de Hongrie, Acanthus hungaricus

Non parfumées, elles sont cependant mellifères, et attirent les insectes butineurs pollinisateurs. Cette floraison dure des semaines.

Les fleurs de l’Acanthe permettent de créer de beaux bouquets d’été frais. Les inflorescences séchées sont très graphiques en vase.

Les corolles florales cèdent après floraison la place à des petites capsules brillantes, les fruits, renfermant quatre grosses graines. Le capuchon demeure durant la formation du fruit et tourne au marron foncé.

Rustique, l’Acanthe est une plante vigoureuse qui supporte des températures allant jusqu’à -15°C. Certaines comme l’Acanthus spinosus sont plus frileuses. Mais, toutes sont faciles à cultiver, en sols secs et au soleil.

L’Acanthe pousse vite dans tout sol, assez riche, profond et bien drainé restant frais en automne et au printemps. Elle ne craint que l’humidité hivernale.  Elle s’adaptera même en terre calcaire, caillouteuse et sèche en été. Certaines poussent même dans les éboulis.

De ses origines méditerranéennes, elle a gardé une belle résistante à la sécheresse. Elle apprécie le plein soleil où elle fleurit à profusion mais préférera les expositions mi-ombragées ou ombragées en climat très chaud. Elle n’apprécie pas d’être déplacée, car une fois bien installée elle développe une racine extrêmement longue et traçante.

L’Acanthe est une belle vivace architecturale au charme antique est toujours très remarquée dans un jardin. Elle est très appréciée pour structurer des jardins de style prairie car, elle donne de la verticalité et du volume aux massifs de plantes vivaces ou d’annuelles colorées. Elle est aussi précieuse cultivée en isolée pour introduire des accents verticaux et des points de focalisation légers en fond de massif, en bordures ou pourquoi pas en pots près de la maison.

Espèces et principales variétés

On compte une trentaine d’espèces d’Acanthes, mais seulement quelques-unes seulement sont cultivées, offrant quand même un beau choix de couleurs de fleurs et de feuillages. Toutes sont rustiques et forment de robustes touffes bien denses très ornementales.

La plus connue et la plus répandue dans nos jardins, est l’imposante Acanthe à feuilles molles (Acanthus mollis) avec ses fleurs blanches pourprée, ses grandes feuilles profondément découpées non-épineuses parfois longues jusqu’à 1 mètre ; c’est aussi la plus grande, avec ses hampes qui peuvent atteindre jusqu’à 2 mètres en hauteur.

Acanthus mollis, feulles et fleur

Feuillage et floraison de l’Acanthus mollis

Elle a donné naissance à Acanthus mollis ‘Rue Ledan’ (Jeff Albus), une variété qui se distingue essentiellement par la couleur blanche de ses fleurs recouvertes par un capuchon verdâtre. Le cultivar ‘Hollards Gold’ développe des feuilles jaune d’or verdissant en été, l’Acanthus ‘Whitewater’, offre quant à lui un feuillage panaché de blanc très décoratif. 

On trouve également fréquemment Acanthus spinosus qui forme une belle touffe au feuillage épineux fortement découpé en lobes ravissants, elle est plus envahissante que A. mollis. On l’utilisera davantage comme couvre-sol pour couvrir un talus difficile. Acanthus hirsutus est la plus petite et ne dépasse pas 40 cm de haut à maturité.

Acanthus spinosus – floraisone et feuillage

Acanthus hungaricus, également appelée Acanthe de Hongrie ou encore Acanthe des Balkans, elle est plus petite mais, c’est la plus florifère et vigoureuse de toutes les acanthes. Ses feuilles sont non-épineuses et plus étroites que celles des Acanthes à feuilles molles.

 

Les plus populaires

Acanthus mollis - Acanthe à feuilles molles en godet de 9 cm

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
1.50 m

Elle forme une robuste touffe non-épineuse

Acanthe spinosus - Acanthe épineuse

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
1.00 m

Elle développe un feuillage épineux très décoratif et offre une floraison estivale en épis spectaculaires !

Nos préférées

Acanthus hungaricus - Acanthe de hongrie

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
80 cm

On aime l'ampleur de ses feuilles vertes et luisantes très découpées et sans épines

Acanthus mollis Rue Ledan (Jeff Albus) - Acanthe blanche

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
1.20 m

Une géante ornementale facile à cultiver

Acanthus mollis Hollards Gold - Acanthe dorée

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
80 cm

Une acanthe lumineuse aux abondantes fleurs blanches et au feuillage jaune d’or

Plantation

Où planter l’Acanthe?

L’Acanthe s’épanouit facilement au soleil où elle se montrera plus grande et plus florifère mais supportera une ombre légère aux heures les plus chaudes dans les régions situées au sud de la Loire. Cette vivace résistante au froid pourra être plantée partout en France. La plupart sont vigoureuses et supportent sur de courtes périodes tout de même, des températures allant jusqu’à -15°C, sur une courte périodes, certaines espèces peuvent se montrer plus gélives.

Si elle pousse dans tout type de sol, pourvu qu’il soit très drainé, voir sec ou caillouteux et frais en été, elle a cependant une préférence pour les terres riches et profondes. Elle ne redoute que les sols humides et détrempés en hiver. Dans une terre lourde et humide, elle végétera et mourra ou poussera tout doucement. Veillez à l’installer les pieds au sec, dans un lieu sans excès d’eau en hiver. En revanche, cette plante méditerranéenne, supporte bien la sécheresse estivale.

L’Acanthe est une plante qui aime sa tranquillité et déteste être déplacée, choisissez bien l’endroit où vous allez la planter et prévoyez un espace à sa mesure.

Très graphique, elle est idéale pour donner de la verticalité et du volume aux massifs de plantes vivaces. Elle s’intègre à tous les décors, plates-bandes ou bordures mais il prend toute sa mesure dans le rôle de plante de milieu ou de fond de massif. L’Acanthe épineuse ou A. spinosus formera un couvre-sol robuste, sur des talus difficiles. Les autres constitueront un point focus spectaculaire dans un grand massif de vivaces, en isolé sur une pelouse, plantées en groupe en lisière de bosquet. 

Les grandes espèces ont besoin de beaucoup de place, car elles ont tendance à étouffer les plantes fragiles autour d’elles. Elles apprécient d’être installées sur un site bien ensoleillé, à l’abri des vents forts et bien dégagé, ce qui encouragera la plante à donner toute sa hauteur. Elles se plantent en arrière-plan de massifs, auxquels elles donnent du relief et une verticalité saisissante.

La culture en pot n’est pas à conseiller pour ces plantes qui aiment la fraîcheur et un sol profond, elle est toutefois envisageable à condition de prendre quelques précautions. Plus qu’en pleine terre, l’Acanthe en potée demande de l’engrais et du soleil, dans un contenant de 30 cm de profondeur minimum avec un terreau enrichi d’un bon compost ou de fumier bien décomposé.

L’Acanthe est une plante drageonnante, elle se naturalise facilement là où elle se plait, au soleil, à mi-ombre ou même à l’ombre.

Quand planter ?

Idéalement au printemps, en avril ou mai, selon les régions, lorsque tout risque de gelées est écarté. Une plantation à l’automne est possible pour favoriser l’enracinement avant l’hiver.

Comment planter les Acanthes ?

Plantez en sol profond, frais, sans excès de calcaire, riche et bien drainé. Attention, cette plante pique; le bord des feuilles portent le plus souvent de redoutables aiguilles capables de blesser.

En terre lourde et argileuse, faites un apport de terreau et de compost à la plantation en l’allégeant avec du sable de rivière ou de la pouzzolane pour éviter les excès d’humidité craint par l’Acanthe. Respectez une distance d’environ 60-80 cm entre chaque pied afin que la plante puisse bien se développer.

  • Gardez la motte intacte, car la racine de l’Acanthe déteste être dérangée
  • Creusez un trou 3 à 5 fois plus large que la motte et profond
  • Ramenez la terre pour enserrer les racines et tassez
  • ­Arrosez copieusement jusqu’à la reprise
  •  Protégez la plante des limaces
  • Paillez surtout le premier hiver suivant la plantation pour permettre une meilleure reprise, garder le sol frais en été et protéger des gelées tardives
  • Durant la croissance, arrosez modérément le sol doit rester frais en été mais jamais gorgé d’eau
  • Apportez un engrais liquide une fois par mois

Attention : en été, la plante rentre en dormance et son feuillage jaunit, il est alors inutile de trop l’arroser, la plante suit son cycle végétatif normal et s’endort pour se prémunir de la sécheresse.

Entretien, taille et soins

Une fois bien installée, l’Acanthe ne demande aucun soin particulier. Elle n’a pas besoin d’arrosage sauf en cas de sécheresse prolongée.

Après floraison et avant la fructification, rabattez les tiges florales si vous ne voulez pas qu’elle se ressème spontanément ou laissez-les grainer pour bénéficier de semis spontanés puis rabattre le feuillage fané au plus court à l’automne.

Si elle est rustique, elle résistera cependant assez mal au froid intense surtout en cas de gel long et profond. Vous pouvez laisser le feuillage une fois coupé sur place, il constituera un paillis naturel par temps très froid pour éviter tout risque de gel. Renouvelez l’opération en été avec un paillage de feuilles séchées par exemple, pour garder une certaine humidité au sol.

En été, en période de dormance, réduisez les arrosages, le feuillage disparaît lors des fortes chaleurs, il redémarrera de la souche en automne.

Maladies et ennemis éventuels

L’Acanthe a deux ennemis connus :

  • les escargots et les limaces qui dévorent les jeunes pousses avant même qu’elles ne sortent de terre au printemps. Des pièges mécaniques ou un traitement anti-limaces, épandu à la plantation, puis tous les ans dès le mois de février est impératif.
  • l‘oïdium, caractéristique qui laisse un feutrage blanc sur les feuilles. Pulvérisez si besoin en préventif du purin d’ortie et de prêle.

Multiplication

Bien à son aise dans votre jardin, l’Acanthe se ressèmera spontanément. Toutefois, elle se multiplie assez facilement par semis de graines ou par bouturage des racines. Nous ne conseillons pas la division des touffes, trop risquée, car l’Acanthe déteste être dérangée.

Par semis

Vous pouvez semer en pleine terre ou sous châssis froid au mois de mars, les graines récoltées à maturité à l’automne avant que les capsules, n’aient éclaté en projetant leur contenu. Lorsqu’on multiplie l’acanthe, les premières fleurs n’apparaissent qu’au bout de 2-3 ans. Les semis donnent rarement des plantes fidèles au pied mère.

  • En pleine terre

Eclaircissez les plants lorsqu’ils commencent à se développer

  • En serre

Semez au printemps sur du compost en les couvrant à peine de terreau maintenu humide. La levée prend d’une à quatre semaines.  Prélevez les plantules dès apparition des premières feuilles et repiquez directement en place.

Par bouturage des racines

Le bouturage garantit des plantes robustes et fidèles en couleur au pied-mère. Il se fait sur des pieds âgés de 3 ou 4 ans.

  • À l’automne ou en fin d’hiver, extraire les racines délicatement avec une fourche-bêche
  • Coupez-les en tronçons de 5 à 8 cm
  • Les enfoncer horizontalement dans des godets contenant un mélange léger et bien drainant de compost sableux, de façon à juste les recouvrir
  • Maintenez à 15 à 20 °C et arrosez régulièrement
  • La formation des racines prend quatre à cinq semaines
  • Repiquez dans des pots ou plantez directement en pleine terre

Associer

L’Acanthe est une vivace imposante qui donne une touche architecturale très recherchée dans les jardins. Avec son port très graphique, elle apporte panache, volume et verticalité dans les massifs de vivaces ou d’annuelles.

Valeur sûre des massifs herbacées, on l’apprécie pour ses grappes imposantes de fleurs, blanches, roses ou jaunes. Elle se marie bien avec des fleurs rose-mauve des lavatères, les variétés à fleurs pourprées joueront les contrastes avec les fleurs jaunes d’une camomille dorée ou les inflorescences vert-jaune d’une alchémille.

Elle fleurit en général à la saison des roses, à la fin du printemps et au début de l’été, elle est une excellente compagne pour les rosiers anciens ou remontants blancs ou jaunes, avec lesquels elle compose des scènes charmantes et romantiques mais aussi pour une multitude de vivaces qui aiment le soleil comme elle.

Elle s’intègre à tous les décors, et peut avec son feuillage ample et généreux aux profondes découpes, aussi bien jouer le rôle éblouissant de plante focus de fond de massif que de fleur pour plates-bandes.

Sa haute silhouette très structurante apporte du souffle à un jardin de style prairie comme à des scènes naturelles en lisière de sous-bois ou à des tableaux plus contemporains.

C’est également une belle incontournable des jardins blancs dans lesquels elle poussera en compagnie d’un rosier fleurs blanches, d’une l‘Echinacea ‘Meringue’ et de digitales ‘Snow Thimble’ ou d’Epilobium angustifolium album. 

associer l'acanthe - jardin blanc

Digitalis ‘Snow Thimble’, Echinacea purpurea ‘Meringue’, Epilobium angustifolium album et feuillage panaché de l’Acanthus ‘Whitewater’

Elle  s’associe dans des scènes estivales opulentes et assez exotiques avec des échinacées, des panicauts géants, des Cimicifuga Racemosa, des Kniphofia ou des dahlias géants. Son feuillage spectaculaire et ses épis de fleurs estivales s’accordent bien avec les pavots d’Orient.

Dans un jardin sec, elle apportera du panache aux côtés d’Achillées, d’Agastaches, d’Armoises, d’un Ceratostigma griffithii, ou d’euphorbes.

La plante s’associe très bien avec des plantes à feuillage plus souple comme les graminées avec lesquelles elle formera un joli contraste de forme.

Ressources utiles

Articles connexes

Jardin Contemporain

Inspiration

Jardin Contemporain

Avec une forte présence minérale - bois, métal, et pierre - le jardin contemporain allie d
Lire la suite +

Blog

Plantes méditerranéennes : d'où viennent-elles vraiment ?

Nous approchons de la fin des vacances d'été et nombreux parmi nous sont ceux qui...
Lire la suite +

Blog

Bouquet champêtre pour jardin harassé

Un bouquet champêtre composé de fleurs annuelles semées au potager décore la table du jardin...
Lire la suite +

Blog

Fleurs d'été : les plus jolies espèces et variétés de mon jardin

De retour de quelques jours de vacances, c'est avec un grand plaisir que j'ai retrouvé...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(3 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire