Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
teinture végétale : plantes tinctoriales
conseil

12 plantes tinctoriales pour teintures végétales

des plantes hautes en couleurs, à cultiver au jardin !

Grâce aux pigments contenus dans leurs fleurs, feuilles, racines, baies ou écorces, certaines plantes permettent d’obtenir de belles couleurs pour fabriquer soi-même ses teintures naturelles et ses peintures végétales. Ce sont les plantes tinctoriales, dont l’appellation botanique « tinctoria » (du latin tinctorius « qui sert à teindre») révèle bien la nature.

Avant l’essor des colorants chimiques, les plantes tinctoriales ont fait la renommée et la fortune de nos régions. Parmi les « Tinctoria » les plus célèbres, le rouge de la garance (Rubia Tinctoria), le jaune de la gaude (Reseda Luteola) ou encore le bleu du pastel (Isatis Tinctoria), devenu le bleu des rois de France.

Voici une sélection de plantes hautes en couleurs, courantes au jardin, et choisies pour leurs qualités ornementales autant que pour la richesse de leurs pigments. Nous vous indiquons également trois modes de préparation d’une teinture végétale, à réaliser soi-même. Les nuances obtenues sont toujours uniques. A vous de créer…

Nuances de jaune & orange

Les jaunes sont assez faciles à obtenir et les teintes obtenues sont très nombreuses, des jaunes mordorés aux orangés flamboyants.

Le Pastel des Teinturiers (Isatis tinctoria) – Jaune vif

La plus célèbre d’entre toutes, Isatis tinctoria, plus connue sous le nom de guède ou de pastel des teinturiers, ou encore d’herbe du Lauragais, est une plante herbacée originaire d’Asie centrale et orientale ainsi que du sud-est de l’Europe. Seule plante européenne à fournir naturellement un pigment bleu appelé Indigo, l’Isatis a conquis les grandes cours d’Europe. Couleur de noblesse, le bleu et ses multiples nuances furent aussi utilisés par les peintres et les décorateurs. En France, elle fit la richesse du Sud-Ouest, à Albi et Toulouse en particulier.

L’Isatis est une jolie plante ornementale qui s’intègre bien aux massifs de fleurs et sert à confectionner des bouquets vivifiants. Elle peut s’utiliser au potager comme la moutarde, ses fleurs et feuilles se consomment en salade. Elle aime les zones découvertes, ensoleillées et bien drainées. Décidément pleine de ressources, l’Isatis est également une plante médicinale ancestrale, reconnue pour ses vertus dermatologiques et notamment cicatrisantes. Un petit rappel rappel du grec « Isado » qui signifie « Guérir » !

teintures vegetales

Le Safran (Crocus sativus) – Jaune intense à orange

Le crocus à safran est un bulbe vivace aux jolies fleurs mauves (famille des Iridacées), dont les stigmates rouges sont constitués de safran et possèdent un pouvoir colorant étonnant: une mesure de safran colore en jaune jusqu’à 100 000 fois son volume en eau. Le safran est aussi une épice recherchée pour son arôme incomparable et ses propriétés médicinales. Ce joli bulbe d’automne est à cultiver au soleil en sol très drainé, même calcaire et sec en été.

teintures vegetales

La Camomille des teinturiers (Anthemis tinctoria) – Jaune, jaune citron, jaune doré, vert olive

L’Anthemis tinctoria est une plante vivace herbacée (famille des Asteracées), dont on extrait les pigments jaune d’or de ses fleurs séchées. La camomille des teinturiers forme de belles touffes compactes, très florifères, composées de petites marguerites jaune pâle au disque central jaune d’or. Comme les autres variétés d’Anthemis, il ne craint pas les sols rocailleux, pauvres et bien drainés, et se plait en plein soleil.

teintures vegetales

La Bruyère commune (Calluna vulgaris) Jaune bronze

Toutes les bruyères communes peuvent produire de beaux pigments, aux nuances très variées. La décoction de la bruyère donne un très beau jaune mordoré tandis que les jeunes pousses du début du printemps donneront un ton plus olivâtre, jaune bronze. La callune ou bruyère commune (famille des Ericacées) se pare d’une multitude de petites clochettes roses en août et septembre pour égayer les rocailles, bordures d’allées ou lisières de sous-bois. Elle s’adapte également très bien à la culture en pots et dans les jardinières, où elle formera de belles compositions saisonnières.

teintures vegetales

Le Genêt des teinturiers (Genista tinctoria)Jaune

Les pigments présents dans les fleurs fraîches du Genêt des teinturiers produisent différentes teintes de jaune, allant du jaune vif au jaune doré selon la variété utilisée. Ce petit arbuste forme une belle touffe ligneuse qui fleurit abondamment en mai-juin. Solaire et légèrement parfumé, le genêt est superbe en isolé, en bordure ou en premier plant d’un massif. Il apprécie les sols pauvres, bien drainés et le plein soleil, mais redoute l’humidité stagnante. N’oublions pas qu’il possède également des vertus médicinales.

teintures vegetales

Le Millepertuis (Hypericum)Jaune d’or, orange et cuivre

La tradition veut que l’on récolte la « plante aux mille trous » le soir de la saint Jean, au solstice d’été. Ses fleurs produisent alors un très beau jaune d’or ou, selon la force des bains, des tons cuivrés, des roux, des oranges. Peu exigeant, doté d’une croissance rapide, le millepertuis (famille des hypéraceae) est une plante vivace ou un arbuste rustique qui ne craint pas le froid et s’accommode de tous les sols. On pourra le cultiver le jardin pour son incomparable luminosité, ou en pot, il s’y plaira également.

teintures vegetales

Nuances de rouge

De nombreuses plantes fournissent de beaux rouges qui ornent les jardins de leurs nuances profondes et lumineuses. Laissez-vous également surprendre par les teintures végétales rouges, extraites de plantes … vertes !

Le Cosmos sulfureux (Cosmos sulphureus) – rouge

De la famille des marguerites, les cosmos font sans aucun doute partie des annuelles les plus faciles à réussir. Des fleurs du cosmos sulfureux (à fleurs oranges) sont extraites de la teinture et de la peinture rouge, tandis que leur tige donne des nuances jaunes. En bac, en massif, en bordure, les cosmos sulfureux s’élancent dès le mois de juin et ne disparaissent qu’aux premières gelées. Leur longue floraison attirera abeilles et papillons au jardin.

teintures vegetales

Le Dahlia (Dahlia) Orange à rouge orangé vif

La fleur de dahlia (famille des Astéracées) fournit un bel orange plus ou moins soutenu selon la force des bains. Les nuances peuvent également varier de l’orange au rouge en passant par le rose, selon la couleur des fleurs. Tout comme les cosmos sulfureux ou les coréopsis, ce sont les pétales de fleurs qui produisent les teintes végétales. Forme, hauteur, couleur, … il existe de très nombreuses variétés de cette plante tubéreuse. Une chose est sûre, quelque soit le dahlia que vous choisirez, sa floraison se renouvellera tout l’été, que vous le cultiviez en pleine terre ou en bac.

teintures vegetales

La Symphorine (Symphoricarpos albus) – Brun rouge

Egalement connu sous le nom de «l’arbre à perles », la symphorine est un arbuste très décoratif, souvent planté en haies. Ses fleurs estivales, discrètes cloches rose, se transforment en baies blanches très graphiques jusqu’au mois de janvier. Ses tanins se révèlent par photo-oxydation (oxydation sous l’effet de la lumière) et donnent des tons bruns rouges. La belle favorise la biodiversité au jardin car sa floraison est mellifère et ses baies attirent les insectes et oiseaux !

teintures vegetales

Nuances de bleu & violet

Pervenche, céanothe, agapante, plumbago ou hortensia, de nombreuses fleurs bleues sont présentes au jardin, mais peu possèdent des propriétés tinctoriales. On en trouve cependant quelques-unes parmi lesquelles ….

Le Prunellier (Prunus spinosa) – Bleu

Les racines du prunellier donnent un beau bleu ardoise. En mélangeant racines et baies, on obtient un bleu coloré. A partir des prunelles mûres, cueillies en octobre, on peut également extraire un joli rose, mais fragile au lavage. Ce grand arbuste ou petit arbre caduc épineux au port buissonnant est un familier de nos paysages, qu’il ponctue au printemps d’une superbe floraison blanche. Bien connu pour ses fruits noirs et comestibles, les prunelles recherchées par les oiseaux, il a toute sa place dans une haie champêtre et défensive. Parfaitement rustique, vraiment robuste et résistant, il apprécie les sols argilo-calcaires assez fertiles et pousse partout, sans soins et sans entretien, même en sol sec.

teintures vegetales

Le Bleuet des moissons (Centaurea cyanus) – Bleu

Ce bleuet également appelée Centaurée est une plante vivace qui se sème au printemps, directement en place, dans tous types de terre. Aux côtés des coquelicots et des graminées, il donne un charme un peu désuet aux jardins naturalistes. Le bleu profond et lumineux de ses fleurs a longtemps servi pour l’enluminure. Le bleuet fleurit de juin à août.

teintures vegetales

La Rose trémière (Alcea rosea «nigra»)Violet, bleu violacé

De belles nuances de violet à bleu violacé peuvent être extraites des pétales de la rose trémière pourpre. Cette vivace (famille des Malvacea) ou bisannuelle est un incontournable des jardins champêtres où elle s’épanouit le long des murs, à l’abri du vent. Ses épis floraux qui peuvent s’élever à plus de 2 mètres structurent le jardin et lui donne un petit air d’Ile de Ré ! Les roses trémières se déclinent en une large gamme de couleur, allant du blanc au pourpre presque noir, en passant par le rose poudré, le jaune crème, l’orangé et le rouge. Non seulement tinctoriale, la rose trémière est également une plante comestible : ses boutons floraux et ses feuilles se dégustent crus ou cuits, en salade.

teintures vegetales

Et le vert alors ?

La teinture verte peut être obtenue en mélangeant les bleus et les jaunes. On peut aussi extraire de jolies teintes vertes à partir de décoction de feuilles de fougère, de sureau ou encore de figuier.

C’est à vous maintenant !

L’infusion, la décoction ou encore la macération permettent d’obtenir assez facilement un bain coloré qui servira à teindre vos supports. Plus la concentration en végétaux est importante, plus intense est la couleur. Les nuances obtenues sont chaque fois uniques !

Quelle que soit la méthode choisie, votre support à teindre devra être préparé afin de bien fixer la couleur. Cette étape, appelée le mordançage, peut se réaliser avec trois mordants différents : l’alun, le sulfate de cuivre, le sulfate de fer.

A la découverte des plantes tinctoriales

Si vous souhaitez explorer les couleurs de vos plantes tinctoriales et créer vos teintures végétales naturelles, voici à la fois un carnet de recettes et un cahier d’inspiration : Teintures végétales, aux éditions Eyrolles. Son auteure, Aurélia Wolff, mélange les feuilles, les racines, les écorces ou les fleurs, pour créer des nuanciers qu’elle explore sur différents matériaux : écheveaux de laine, fils à tisser ou à tricoter, tissus bio ou étoffes de récup, lin cultivé et fabriqué en France. Artisan avant tout, elle partage dans ce livre le fruit de son expérience en teinture naturelle et son approche respectueuse de l’environnement.

Et pour les plus passionnés, le Jardin Conservatoire des plantes tinctoriales situé au cœur du Parc régional du Lubéron ouvre ses portes et ses jardins de début mai à fin octobre. Situé sur les terrasses du château de Lauris, ce site unique en Europe cultive près de 250 espèces de plantes tinctoriales. Il propose un parcours à la fois ludique et pédagogique, qui sensibilise également sur la protection de l’environnement et le respect de la biodiversité. Il est géré par l’association Couleur Garance.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire