Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
engrais ou amendement ? nos explications et conseils
conseil

Engrais ou amendement : Quelle différence ?

Nos conseils pour les choisir et les utiliser !

Les engrais et amendements visent à donner aux plantes des conditions idéales pour se développer. Ils leur permettent de pousser dans un sol riche et fertile. Ils sont importants pour avoir des plantes en bonne santé, qui offrent de belles floraisons et de généreuses récoltes. Avec le temps, le sol du jardin peut avoir tendance à se dégrader, s’appauvrir ou se tasser… ainsi, il est important d’apporter des éléments pour le maintenir riche et fertile. Les engrais et amendements sont deux termes que l’on confond souvent. Découvrez leur intérêt au jardin et comment les différencier, afin d’être en mesure de choisir les éléments à apporter à votre sol.

Comment différencier les engrais et les amendements ?

Les engrais visent directement à nourrir la plante. Ils apportent des éléments minéraux, qui ne sont pas ou plus présents dans le sol, fournissant à la plante de l’azote, du phosphore et du potassium. Ils répondent directement aux besoins des plantes et évitent ainsi qu’elles ne développent des carences. Il faut en apporter régulièrement, car ils s’épuisent en étant absorbés par les plantes ou lessivés. Les engrais peuvent être minéraux (par exemple sous forme de granulés, de bâtonnets, ou sous forme liquide), ou organiques (corne broyée, sang séché…). On les nomme aussi fertilisants. Ils sont assez faciles à mettre en œuvre.

Les amendements améliorent la structure physique du sol : rétention en eau, circulation de l’air, perméabilité, etc et ils permettent de jouer sur le pH. Ils ont une action globale et durable. Les amendements ne visent pas la plante en particulier, mais l’équilibre et la fertilité du sol. Ils permettent avant tout de nourrir le sol et de l’améliorer. Les amendements peuvent corriger le pH du sol, le rendre plus léger et perméable, améliorer la rétention en eau ou le drainage. Les amendements permettent de rétablir un équilibre entre le sable, l’argile, le limon et l’humus qui composent le sol. Cela facilite la circulation de l’air, de l’eau et des éléments minéraux dans le sol.

  • Les amendements peuvent être minéraux : c’est le cas de la chaux, qui permet de corriger le pH des sols trop acides. Il est aussi possible d’apporter du sable, de l’argile, des cendres de bois, du sulfate d’aluminium, de la dolomie…
  • Les amendements organiques (compost, fumier, engrais verts…), eux, permettent de nourrir le sol et de constituer un stock d’humus. Ils nourrissent ainsi les micro-organismes et entretiennent la vie du sol. Les amendements organiques jouent à la fois sur la structure et sur la fertilité. Ils ont la particularité d’être à la fois un amendement et un engrais, car en se dégradant, ils libèrent progressivement des minéraux qui vont nourrir la plante. Le paillage peut également être considéré comme un amendement, car il se décompose avec le temps et apporte de la matière organique au sol.

Dans quels cas utiliser les engrais ?

Les engrais apportent aux plantes les éléments minéraux dont elles ont besoin. Suivant leur composition, ils peuvent apporter trois macro-éléments : azote (N), phosphore (P) et potassium (K), ainsi que des éléments secondaires et oligo-éléments. Les plantes prélèvent habituellement ces éléments dans le sol, qui peut finir par s’épuiser. Il faut donc apporter de l’engrais pour continuer à nourrir les plantes.

Les engrais sont très utiles pour nourrir les végétaux, mais ils n’améliorent pas la fertilité du sol. Ils finissent par disparaitre en étant absorbés par les plantes ou lessivés. Il faut en apporter régulièrement.

Les engrais existent sous forme solide (granulés, bâtonnets…) ou liquide.

On les utilise principalement pour :

  • Prévenir ou corriger des carences
  • Améliorer la floraison, la production de fruits ou de légumes…
  • Nourrir des plantes en pot ou jardinière, dont les ressources sont limitées.
  • Renforcer les plantes
  • Revitaliser une plante qui a subi un stress ou une maladie

Même si certains amendements nourrissent aussi les plantes, les engrais sont plus simples et efficaces pour apporter à une plante directement les nutriments dont elle a besoin. Si elle a de forts besoins en azote ou si elle est carencée en cet élément, on choisira un engrais azoté, si elle a besoin de potassium, on trouvera également un engrais adapté…

Les engrais permettent donc de répondre à des besoins précis, et ils sont très efficaces pour corriger des carences.

Apports d'engrais au jardin

Découvrez notre fiche conseil pour bien choisir un engrais que ce soit pour les massifs de fleurs, le potager ou les arbres et arbustes.

Dans quels cas utiliser les amendements ?

Les amendements ont une action globale et durable, en améliorant la structure physique du sol (les particules du sol) ou le pH. Ils permettent par exemple d’alléger le sol, de relever le pH, d’améliorer le drainage ou d’augmenter la capacité de rétention en eau… Avant d’apporter des amendements, il faut connaitre son type de sol et ses caractéristiques, et déterminer quelles sont les choses à corriger.

Comme les amendements organiques (compost, fumier…) ont pour effet de nourrir le sol, de le rendre plus fertile et vivant, ils rendent les apports d’engrais moins nécessaires. De plus, à la différence des engrais, les éléments qu’ils apportent sont peu lessivés et restent disponibles plus longtemps pour les plantes.

On peut considérer les engrais et amendements comme complémentaires.

Quelques exemples d’utilisations :

Objectif Amendement à apporter
Relever le pH Dolomie, chaux, cendre de bois…
Baisser le pH Soufre ou sulfate de fer. Attention, éléments à apporter lentement et progressivement.
Alléger un sol lourd et compact Matière organique : compost, fumier, terreau de feuilles…  ou apports de chaux
Améliorer la rétention en eau Matière organique : compost, fumier, terreau de feuilles… ou apports d’argile bentonitique
Rendre le sol meuble et facile à travailler Matière organique : compost, fumier, terreau de feuilles…
Améliorer le drainage Graviers ou de sable grossier (sable de rivière)
Améliorer l’absorption des éléments minéraux et de l’eau par les plantes Mycorhizes

 

Il est important cependant de cultiver des végétaux adaptés à votre terrain. Si votre sol est acide, plutôt que de chercher à relever le pH, le mieux est de cultiver des plantes de terre de bruyère. De même, s’il est calcaire, cultivez des plantes qui se plaisent en terrain calcaire. Dans un sol sablonneux et très drainant, on évitera de cultiver des plantes qui aiment les sols frais ou humides, pour s’orienter plutôt vers des plantes adaptées à la sécheresse.

Articles connexes


Blog

Engrais verts : tout savoir !

Les engrais verts, vous connaissez ? Moutarde blanche, Vesce, Phacélie, Sarrasin... pour ne citer qu’elles, sont couramment...
Lire la suite +

Blog

Réussir son compost en 5 points

Le compost "maison" est traditionnellement récupéré et utilisé au printemps et à l'automne. À l'ouverture...
Lire la suite +

conseil

Engrais pour jardin : comment bien le choisir ?

Lire la suite +

conseil

Engrais pour jardinières et potées : lequel choisir ?

Lire la suite +

conseil

Engrais verts : pourquoi, comment ?

Lire la suite +

conseil

Balcon, terrasse et petits jardins : terreaux et engrais parfaits pour les petits espaces

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire