Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
Engrais : lequel choisir ?
conseil

Engrais pour jardin : comment bien le choisir ?

Pour fertiliser les massifs de fleurs, le potager, les arbres et arbustes...

Qu’ils soient organiques ou minéraux, les engrais sont essentiels pour nourrir les plantes et fertiliser le jardin. Ils améliorent la croissance, la floraison et fructification, ainsi que la résistance aux maladies et parasites. Ils rendent les plantes plus belles et fortes, tandis que les plantes carencées sont plus chétives, avec le feuillage qui jaunit… Si on n’apporte pas de matières organiques ou d’engrais, le sol a tendance à s’appauvrir avec le temps. Il faut veiller à conserver sa fertilité et apporter des nutriments. Il est difficile de s’y retrouver entre les différents types d’engrais : organique ou minéral, pour un effet « coup de fouet » ou une action sur le long terme… Nous vous aidons à y voir plus clair et trouver l’engrais adapté suivant les plantes que vous cultivez. Découvrez aussi le rôle de l’azote, du phosphore et du potassium dans le métabolisme des plantes !

Les besoins des plantes

Pour pousser, les plantes puisent dans le sol de l’eau et des éléments minéraux. Parmi ceux-ci, elles ont besoin de trois éléments principaux :

  • L’Azote (N) favorise la croissance des parties aériennes de la plante, le développement des tiges et des feuilles. Il agit dans le mécanisme de la photosynthèse, accélère la croissance et favorise un beau feuillage, bien développé et coloré. Parmi les engrais organiques, le sang séché, la corne broyée et le purin d’ortie sont riches en azote.
  • Le Phosphore (P) agit sur le développement du système racinaire. Il est important également pour la formation des fleurs et la fécondation, et donc pour la fructification.
  • Le Potassium (K) améliore la résistance aux maladies et parasites, ainsi qu’au froid. Il favorise également la floraison et fructification. D’une manière générale, il favorise une croissance saine et équilibrée.

L’Azote, le Phosphore et le Potassium sont des macronutriments. Les plantes en ont des besoins importants, et les apports d’engrais visent surtout à apporter ces trois éléments.

On indique sur les engrais leur teneur par trois nombres, qui représentent le pourcentage des trois macronutriments… par exemple : 16-8-12 signifiera que l’engrais compte 16 % d’azote, 8% de phosphore et 12% de potassium. Évidemment, plus ces nombres sont importants, plus l’engrais est concentré.

On parle d’un engrais équilibré lorsque ces trois valeurs sont égales (par exemple 8-8-8).

Les plantes ont aussi besoin, en quantités moins importantes, d’éléments secondaires : calcium, soufre et magnésium. Et, en très faibles quantités, d’oligo-éléments : fer, bore, manganèse, zinc, cuivre et molybdène. En général, le sol en contient suffisamment pour les plantes, mais on peut également en apporter. Ils rendent les plantes plus fortes et résistantes. Parfois, des éléments secondaires ou oligo-éléments sont ajoutés aux engrais : par exemple, un engrais noté 5-4-12 +3MgO est enrichi en Magnésie.

Il est important de respecter les doses et d’éviter les excès d’engrais. Un surdosage en engrais azoté risque de rendre la plante plus fragile et d’attirer les pucerons. Elle pousse vite mais devient plus sensible aux maladies et parasites. De même, une dose trop élevée d’engrais minéral risque de brûler les racines. L’excès d’engrais nuit également aux champignons mycorhiziens, qui jouent un rôle important dans l’absorption de l’eau et des éléments minéraux par la plante. Les engrais riches en azote peuvent entrainer des pollutions aux nitrates, avec libération d’azote dans la nature…

Renseignez-vous aussi sur les besoins des plantes que vous cultivez : bien que la majorité apprécient les sols riches, certaines poussent mieux dans des terrains pauvres en éléments minéraux.

Les engrais utilisables en agriculture biologique

Il s’agit des engrais les plus naturels et respectueux de l’environnement.

Choisir un engrais organique ou minéral ?

  • Engrais organiques :

Généralement, quand on parle d’engrais organiques et naturels, on pense surtout aux composts et fumiers. Mais il peut s’agir également de corne broyée, de sang séché (riche en azote), de guano, de poudre d’os, de farine d’arêtes de poisson, de purin d’ortie, de poudre d’algues marines… Les engrais organiques ont une origine végétale ou animale.

Les composts et fumiers mettent du temps à se décomposer et libérer leurs minéraux. Ils enrichissent le sol sur la durée, tout en apportant de l’humus. Ils améliorent la structure du terrain et augmentent la rétention en eau du sol. Ils constituent un amendement. Les composts et fumiers allègent les terres trop lourdes et compactes. Ils sont très intéressants pour améliorer la fertilité du sol. Les engrais organiques sont plus souvent des engrais de fond, car ils libèrent progressivement leurs minéraux en se décomposant.

On les apporte surtout en automne, quand on prépare le terrain avant de planter, ou plus tard au moment de la plantation.

Les engrais organiques ont l’avantage de stimuler la vie du sol. Ils nourrissent les micro-organismes du sol. Ils aident à maintenir un sol vivant et fertile.

Le sang séché et le guano sont des engrais organiques qui libèrent très rapidement les éléments nutritifs. Ils ont un effet « boost » ou « coup de fouet ». On peut les apporter en cours de culture.

Engrais organiques : comment choisir ?

Le compost, la corne broyée et le sang séché sont des engrais organiques et naturels

  • Engrais minéral :

On trouve aussi des engrais minéraux utilisables en agriculture biologique. Les éléments qui les composent ne sont pas issus de la chimie, mais ont été extraits du sol. Ils peuvent se présenter sous forme liquide, sous forme de granulés ou de bâtonnets. Ils sont avantageux pour leur formulation, et leur facilité d’utilisation. L’intérêt est que l’on sait – plus précisément qu’avec les engrais organiques – la proportion d’azote, de phosphore et de potassium que l’on apporte. Ainsi, il devient plus facile de corriger une carence, et de favoriser par exemple la floraison ou la croissance du feuillage. Contrairement aux composts, corne broyée, sang séché, etc. ces engrais ont une formulation spécifique pour un type de plantes, afin de leur apporter les nutriments dont elles ont besoin en priorité.

Il existe également de l’engrais organo-minéral.

Choisir en fonction de l’effet souhaité : long terme ou boost

  • Pour une action sur le long terme : Pour un effet longue durée, nous vous conseillons d’apporter du compost ou du fumier, qui mettent longtemps à se décomposer totalement et libérer leurs nutriments. Vous pouvez les apporter en automne, ou avant de planter. Ils améliorent durablement le sol. Vous pouvez aussi choisir un engrais comme « La Belle Bouse », qui libère progressivement des éléments minéraux durant environ trois mois. La corne broyée est également un engrais naturel qui se décompose lentement. Pour en savoir plus, découvrez notre fiche conseil dédiée au fumier en granulés et son utilisation au jardin.
  • Pour un effet « coup de fouet » : pour une action rapide, par exemple pour corriger une carence, privilégiez les engrais minéraux liquides, à diluer dans l’eau d’arrosage. Vous pouvez aussi apporter du sang séché ou du guano, qui se décomposent rapidement et sont particulièrement riches en azote.

Choisir son engrais en fonction de la plante

Certains engrais sont universels, c’est-à-dire qu’ils sont standards et conviennent à toutes les plantes, tandis que d’autres sont spécifiques, destinés à un type de plante en particulier (rosiers, agrumes, hortensias…), pour couvrir des besoins plus adaptés.

Si une plante est carencée en un élément en particulier, il est possible de le trouver : Phosphate, Potasse, Anti-carenciel Fer, Anti-carenciel Magnésium… Si besoin, on peut aussi apporter un ensemble d’oligo-éléments.

  • Pour les rosiers et arbustes à fleurs

Pour les rosiers et arbustes à fleurs (lilas, céanothe, weigelia, glycine…), on privilégie les engrais riches en potassium, qui favorisera une généreuse floraison. Choisissez un engrais avec une action longue durée, qui se présente sous forme de granulés à incorporer à la terre. Pour les hortensias et arbustes de terre de bruyère, il existe des engrais spécifiques.

  • Pour les plantes en pots ou jardinières :

Les plantes cultivées en jardinière ou en pot, par exemple pour réaliser des compositions fleuries, ont des besoins importants, car le substrat s’épuise avec le temps. Pour les plantes à fleurs comme les pélargoniums, pensées, bégonias ou pétunias, choisissez des engrais riches surtout en potassium, ainsi qu’en phosphore, tandis que pour les plantes à feuillage décoratif (Ipomée, Coléus, Muehlenbeckia, Dichondra…), mieux vaut privilégier les engrais riches en azote.

Nous vous conseillons en particulier l’engrais naturel « La Belle Bouse », qui libérera progressivement des éléments minéraux pendant environ trois mois. Vous pouvez si besoin compléter par quelques apports d’engrais liquide en cours de culture.

  • Pour le potager :

Pour le potager, on cherche à favoriser la production de légumes et la résistance aux maladies. On choisit donc des engrais principalement riches en potassium. Nous vous conseillons de choisir un engrais sous forme de granulés, à diffusion lente, à épandre au début du printemps, avant la plantation et le semis de vos légumes. Vous pouvez aussi effectuer quelques apports en cours de culture. Nous vous conseillons en particulier l’engrais potager solabiol, qui intègre un stimulateur de croissance racinaire, ou Engrais Promesse de Fleurs pour tomates et légumes fruits, utilisable en agriculture biologique, plutôt destiné aux légumes-fruits (tomates, aubergines, poivrons, etc.).

En effet, il est possible d’orienter votre choix en fonction des légumes que vous cultivez : les légumes-feuilles (choux, salades, poireaux…) ont des besoins plus importants en azote, tandis que les légumes-racines (pommes de terre, carottes, radis…) nécessitent davantage de phosphore. Quant aux légumes-fruits, comme les tomates, aubergines, poivrons, etc., ils ont surtout besoin de potassium.

  • Pour les arbres fruitiers :

Pour les arbres fruitiers (pommiers, pruniers, cerisiers, mais aussi agrumes), l’important est d’apporter du potassium. Il est intéressant également de choisir un engrais enrichi en Magnésie. Choisissez par exemple l’Engrais UAB Promesse de Fleurs pour arbres fruitiers, qui intègre également un stimulateur de croissance racinaire, et se présente sous forme de granulés à incorporer au sol.

  • Pour les plantes d’intérieur :

Dans le cas des plantes d’intérieur (palmiers, ficus, philodendrons…), on choisit de favoriser le feuillage, pour qu’il soit bien vert et généreux, en apportant de l’azote. Si vous possédez des plantes à fleurs (Anthurium, Vriesea, Kalanchoe…), l’apport de potassium sera important également. Une solution pratique à utiliser : des bâtonnets à planter dans les pots et qui libèrent progressivement des éléments minéraux. On trouvera aussi des engrais spécifiques pour les orchidées et pour les cactus.

  • Pour le gazon :

On cherche dans ce cas à obtenir un beau gazon bien vert et dense, c’est pourquoi on choisit un engrais riche en azote, car cet élément favorise en effet le feuillage. Pour la facilité d’utilisation, on choisira un engrais sous forme de granulés à épandre.

Enfin, découvrez Tonnerre d’engrais, un fertilisant naturel, pratique, polyvalent et économique… Olivier vous le présente en vidéo !

Les engrais chimiques

Bien qu’ils soient issus de la chimie, donc moins naturels, ces engrais ne posent pas de problème lorsqu’ils sont bien dosés. Par rapport aux engrais organiques et naturels, ils sont en général plus concentrés en éléments minéraux, et se montrent efficaces pour corriger des carences ou booster la croissance des plantes.

Choisir en fonction du type d’engrais : solide ou liquide

  • Sous forme solide : les engrais peuvent prendre la forme de granulés ou de bâtonnets. Ce sont des engrais à diffusion lente, qui libèrent leurs nutriments au fur et à mesure… Les granulés sont à mélanger au substrat au moment des plantations ou rempotages. On peut aussi les déposer sur le substrat en cours de culture, ou les incorporer superficiellement à la terre. Les bâtonnets, eux, sont une bonne solution pour les plantes en pot. Il suffit de les planter dans le terreau, et ils libèreront progressivement leurs éléments minéraux.
  • Engrais liquides. Ils ont plutôt une action « coup de fouet ». Ce sont des solutions concentrées que l’on dilue dans l’eau d’arrosage. Il faut effectuer des apports réguliers en cours de culture, car ils ne restent pas très longtemps présents dans le substrat. On les utilise beaucoup pour les plantes d’intérieur.
Engrais minéraux pour le jardin, sous forme liquide ou solide

Les engrais chimiques se présentent sous différentes formes : engrais liquide, granulés ou bâtonnets

Choisir en fonction de l’effet souhaité : long terme ou boost ?

  • Engrais de fond ou à diffusion lente : Ces engrais ont une action sur le long terme, en libérant progressivement des éléments minéraux. Les engrais chimiques à diffusion lente se présentent sous forme de granulés, de bâtonnets ou de petites billes plastifiées. On peut les intégrer dans le trou de plantation pour les plantes en pleine terre, les mélanger au substrat lorsqu’on rempote une plante, ou simplement les déposer à la surface du pot.
  • Engrais d’entretien, ou « coup de fouet » : Ces engrais ont un effet « boost », car les éléments minéraux sont immédiatement disponibles pour la plante. Ce sont généralement des engrais liquides, à diluer dans l’eau d’arrosage. On les apporte surtout au moment de la croissance, au printemps, puis tout au long de la période de végétation, jusqu’en fin d’été – automne. Ils servent aussi à corriger rapidement une carence.
  • Il existe aussi des engrais foliaires, à pulvériser sur le feuillage. Ils sont destinés principalement à des plantes carencées, afin de corriger très rapidement cette carence. L’engrais sera absorbé par les stomates des feuilles. Les éléments minéraux sont aussitôt assimilés par la plante. C’est un traitement d’appoint pour corriger une carence ou soutenir une plante qui a subi un stress.

Quel engrais pour quel type de plante ?

  • Rosiers et arbustes à fleurs :

Pour les rosiers et arbustes à fleurs, le plus important est d’apporter du potassium, afin de garantir une généreuse floraison. Vous pouvez par exemple choisir cet engrais. Pour les arbustes de terre de bruyère (hortensias, azalées, rhododendrons…), choisissez un engrais spécifique.

  • Plantes en pots ou jardinières :

Choisissez un engrais sous forme de granulés, à mélanger au terreau, ou un engrais liquide, à diluer dans l’eau d’arrosage.

  • Potager :

Pour favoriser de belles récoltes au potager, vous pouvez utiliser cet engrais riche en potassium, qui se présente sous forme de granulés.

  • Plantes d’intérieur :

Pour les plantes d’intérieur, vous pouvez utiliser un engrais liquide, à apporter régulièrement en le diluant dans l’eau d’arrosage. Pour les orchidées, choisissez un engrais spécifique.

  • Gazon :

Pour le gazon, choisissez un engrais riche en azote, qui favorisera la croissance du feuillage des graminées.

 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire