Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
cultiver erigeron en pot
conseil

Cultiver un érigeron en pot

Comment cultiver un érigeron en pot ?

L’érigeron ou vergerette est une magnifique plante vivace qui colore les jardins, les balcons et les terrasses de juin jusqu’à l’automne. Elle se couvre de fleurs simples, semi-doubles ou doubles, suivant les variétés. Très ressemblantes à des fleurs de pâquerette ou d’aster, les fleurs prennent des coloris tendres comme le rose, blanc, violet, mauve avec un beau cœur jaune. Suivant les variétés, le feuillage est persistant ou caduc et la hauteur peut atteindre jusque 70 cm de hauteur. A port compact ou tapissant, l’érigeron se cultive aussi bien en pleine terre qu’en pot. Laissez-vous tenter par cette belle vergerette vivace à la floraison colorée et généreuse !

erigeron karvinskianus

Potée de Vergerette karvinskianus

Voici nos conseils précieux pour réussir la plantation d’un érigeron en pot afin de profiter de sa floraison abondante le plus longtemps possible.

Quel pot choisir pour l’érigeron ?

Les trous de drainage au fond du pot sont indispensables lorsque vous allez choisir le pot car les érigerons ne supportent pas les excès d’humidité. Que ce soit pour l’acquisition d’un bac, un pot ou une jardinière, veillez à ce détail si important pour la bonne santé de votre vergerette !

Préférez un pot en terre cuite, plus stable et poreux, de diamètre entre 30 et 60 cm. Adaptez le diamètre à la variété choisie ! Prenez toujours un pot plus grand que la motte de la plante achetée. Ne le choisissez pas trop haut car il risque de basculer en cas de forts vents.

Vous pouvez même oser la suspension en plantant un Erigeron karvinskianus au port plus ou moins étalé, qui va créer de magnifiques cascades au résultat surprenant !

Quel substrat choisir pour un érigeron en pot ?

Choisissez un terreau spécial pour pot et jardinière ou un terreau universel que vous pouvez mélanger à la terre du jardin, si elle n’est pas trop riche.

Quand et comment planter en pot l’érigeron ?

Pour une meilleure reprise, nous vous conseillons de planter l’érigeron en automne, de septembre à novembre. Choisissez toujours une journée hors période de gel. L’enracinement n’en sera que meilleur ! Sachez que la plantation est aussi possible au printemps, en avril et mai, hors gelée printanière.

Voici quelques conseils précieux pour réussir la plantation d’un érigeron en pot :

  • Faites tremper l’érigeron dans une bassine d’eau pour réhydrater la motte ;
  • Veillez aux trous de drainage au fond du pot, si absents, faites-les à l’aide d’une perceuse ;
  • Placez un lit de graviers, gravillons, pouzzolane ou billes d’argile dans le fond, environ 5 cm pour assurer un drainage optimal ;
  • Remplissez le pot avec du terreau ;
  • Installez la plante réhydratée au centre du contenant, de façon à ce que le collet affleure à la surface du pot ;
  • Comblez les vides tout autour de la motte ;
  • Tassez la surface avec vos mains et comblez de nouveau de terreau si besoin ;
  • Arrosez copieusement.

N’hésitez pas à planter plusieurs pieds dans un grand pot pour créer une potée XXL. Placez-le de préférence au soleil, même si l’érigeron tolère une ombre passagère. Placé à l’ombre, la floraison sera moindre.

Comment entretenir l’érigeron en pot ?

Plantes vivaces rustiques jusque -15°C et même -20°C, les érigerons ne nécessitent pas de protections particulières en hiver. Faciles à cultiver, ils demandent un entretien minimal. Enlevez au fur et à mesure les inflorescences fanées afin de conserver une floraison longue durée. Pour cela, taillez une à deux fois pendant l’été. Une fois la floraison terminée, rabattez la plante à 10 cm à l’aide d’une cisaille, afin de stimuler sa croissance au printemps suivant et favoriser un port compact.

Pour les variétés hautes de 60 à 70 cm de hauteur comme ‘Schwarzes Meer’, ‘Dunkelste Aller’, ‘Foersters Liebling’ ou speciosus ‘Grandiflorus’, installez un tuteur décoratif et prévoyez un emplacement abrité du vent afin que les tiges ne se plient pas sous la force du vent.

Lorsque le pied est à l’étroit dans le pot ou présente des signes de fatigue, divisez au printemps de préférence, afin de lui redonner de la vigueur. Pour cela, sortez la motte de son pot puis, avec une bêche ou un couteau-scie d’élagage, coupez et prélevez différents éclats que vous replanterez dans un autre pot ou bien en pleine terre pour fleurir un massif, une bordure ou un muret.

Quid de l’arrosage et de l’engrais ?

L’érigeron n’a pas besoin d’engrais pour se développer et se couvrir d’une profusion de petites fleurs colorées. Peu gourmand en eau, il supporte les périodes de sécheresse.
Afin de passer l’été sans corvées, n’hésitez pas à pailler la surface du pot pour conserver l’humidité et limiter les arrosages. Si vous rapprochez les arrosages en fin d’été, l’érigeron peut développer une seconde floraison tardive en automne. En hiver, stoppez les apports d’eau.

Pour aller plus loin

Découvrez nos fiches conseils :

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire