Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
cultiver bruyère arbustive
plantation

Comment cultiver une bruyère arbustive ?

Nos conseils pour réussir la plantation et l’entretien en pleine terre comme en pot

Les bruyères arbustives sont les plus grandes des bruyères. Les variétés classiques mesurent environ 30 à 50 cm de haut et forment de vrais petits tapis végétaux, quand les variétés arbustives peuvent atteindre jusqu’à plusieurs mètres de hauteur.

Ces plantes vivaces au feuillage persistant peuvent aussi bien fleurir en hiver qu’en été. Elles offrent alors de jolis coloris roses, blancs, mauves ou encore jaunes.

Faciles d’entretien, les bruyères arbustives peuvent aussi bien être cultivées en pot qu’en pleine terre. Voici donc nos conseils pour réussir leur plantation et bien les soigner.

Et pour tout savoir sur la culture de la bruyère, nous vous invitons à découvrir notre article : Les bruyères : planter, tailler et entretenir

Quelles variétés de bruyères arbustives choisir ?

Du fait de leur croissance généralement lente et de leur silhouette modeste, les bruyères arbustives peuvent aussi bien être cultivées en pot qu’en pleine terre.

Les plus petites variétés arbustives

Elles seront idéales pour habiller les balcons et terrasses, mais aussi les rocailles, les premiers plans de massifs, les bordures ou talus. C’est le cas par exemple de :

Les plus grandes variétés arbustives

Elles trouveront quant à elles leur place au sein de haies, de massifs d’arbustes de terre de bruyère ou seront parfaites en isolé. Ici, optez plutôt pour :

variétés arbustives de bruyère, bruyère arborescente

Erica verticillata (photo Andrew Massyn -Wikimédia), Erica mediterranea, Erica ‘Great Star Le Vasterival’

Quand planter une bruyère arbustive ?

La bruyère arbustive peut théoriquement être plantée toute l’année, en dehors des périodes de sécheresse estivale ou de gel hivernal. L’automne et le printemps restent toutefois les meilleures périodes pour la plantation, les températures étant douces et la terre réchauffée.

Plantation des bruyères arbustives en pleine terre

Le substrat

Les bruyères apprécient les sols pauvres, légers et bien drainés, qui empêchent l’eau de stagner et de risquer de faire pourrir leurs racines. Les sols sableux leur conviennent tout à fait. A l’inverse, les sols lourds, argileux, qui ont une forte rétention d’eau, sont à proscrire. Le drainage pourra être amélioré avec un apport de sable, gravier, billes d’argile ou pouzzolane dans le trou de plantation.

Côté PH, la bruyère aime les sols acides à neutre et n’apprécie pas du tout le calcaire. Certaines variétés, comme la bruyère de l’ouest Erica mediterranea, peuvent toutefois tolérer la présence d’un peu de calcaire. Pour lui apporter l’équilibre nécessaire à son bon développement, vous pouvez mélanger votre terre de jardin ou terreau avec une bonne moitié de terre de bruyère à la plantation.

Et si vous avez le moindre doute quant à l’adaptation d’une bruyère arbustive dans votre jardin, n’hésitez pas à tester notre application web Plantfit. Elle vous indiquera quels sont les végétaux correspondant au mieux à vos contraintes de culture.

La plantation

  1. Placez la motte ou le pot de votre bruyère dans une bassine ou un seau d’eau afin de la réhydrater et de faciliter le retrait du contenant.
  2. Creusez un trou de plantation adapté à la taille de votre bruyère, légèrement plus grand que la taille de la motte.
  3. Apportez les compléments nécessaires si besoin (éléments drainants, terre de bruyère) pour obtenir un mélange répondant aux exigences de votre bruyère.
  4. Disposez la plante dans le trou de plantation, sans l’enterrer trop profondément, puis recouvrez de substrat.
  5. Evitez de planter votre bruyère en cuvette, qui risquerait de faciliter la stagnation d’eau. Au contraire, créez une petite butte autour de la motte, qui permettra à l’eau de s’écouler plus facilement.
  6. Tassez légèrement avec les mains autour de la motte.
  7. Arrosez abondamment au pied de la plante.
  8. Paillez pour limiter l’évaporation, par exemple avec des écorces de pin.

Les bruyères arbustives ou arborescentes sont généralement installées en isolé. Si vous souhaitez cultiver plusieurs variétés côte à côte, veillez à bien respecter un espacement proportionnel à l’étalement à maturité de la plante.

L’exposition

Les bruyères arbustives s’épanouissent en situations mi-ombragées ou ensoleillées, mais protégées des rayons brûlants du soleil.

A noter que les bruyères ont l’avantage de supporter la pollution urbaine en jardin de ville, mais aussi les embruns en jardin de bord de mer.

paysage bruyère arbustive

Bruyères dans leur milieu naturel

Plantation des bruyères arbustives en pot

Les bruyères arbustives peuvent très bien pousser en jardinières ou en pot, pour fleurir un rebord de fenêtre, un balcon, une terrasse ou de petits espaces. La culture en pot permet également de profiter des bruyères en cas de sol calcaire, non adapté à leur plantation au jardin, ou encore dans les régions aux hivers rudes.

Le contenant

Choisissez impérativement un contenant percé, permettant à l’eau d’arrosage ou de pluie de s’écouler. Optez pour un pot, une jardinière ou un bac d’environ 30 à 40 cm de profondeur.

Côté matériau, nous vous conseillons l’argile ou la terre cuite, permettant au substrat de mieux respirer. Vous pouvez également vous tourner vers des pots en plastique ou des bacs en bois.

Le substrat

Pour la plantation en pot de votre bruyère arbustive, optez pour un mélange de :

La plantation

  1. Installez une couche de drainage de 5 cm environ au fond du contenant percé : billes d’argile, graviers ou tessons de terre cuite.
  2. Placez la motte dans le contenant, puis complétez avec le mélange de substrat.
  3. Tassez légèrement.
  4. Rajoutez du substrat si besoin, jusqu’à recouvrir la motte.
  5. Arrosez copieusement au pied de la plante.
  6. Paillez pour limiter l’évaporation, par exemple avec des écorces de pin.

N’installez pas de soucoupe sous votre contenant : cela évitera à l’eau de stagner. Vous pouvez même surélever le contenant sur de petites cales pour améliorer encore le drainage et permettre à l’eau en surplus de mieux s’écouler.

Les bruyères arbustives en pot seront rempotées dans des contenants de taille supérieure dès qu’elles commenceront à se sentir à l’étroit, soit tous les 2 à 3 ans environ.

L’exposition

Placez votre bruyère arbustive en pot en situation mi-ombragée ou ensoleillée, protégée toutefois de rayons ardents du soleil. Protégez-la également des vents froids ou desséchants et des fortes pluies.

planter une bruyère arbustive en pot

Bruyère en pot

Entretien des bruyères arbustives

La bruyère est une plante facile de culture, ne nécessitant que peu d’entretien. Elle se révèle également peu sensible aux maladies et parasites. Les sujets cultivés en pot feront toutefois l’objet de soins un peu plus réguliers, le substrat ayant tendance à s’assécher et à perdre ses éléments nutritifs plus rapidement qu’en pleine terre.

L’arrosage

La première année, que la bruyère soit en pot ou en pleine terre, veillez à un arrosage régulier environ 1 fois par semaine. Augmentez la fréquence si le substrat se dessèche, en cas de grosse chaleur estivale ou de faibles précipitations.

En pleine terre, une fois bien installée, elle pourra ensuite naturellement se passer d’arrosage et se contenter de l’eau de pluie (sauf en cas de canicule).

En pot, un arrosage régulier restera de mise dès que le substrat deviendra sec. Il sera augmenté en cas d’épisode de sécheresse.

Utilisez de préférence de l’eau de pluie, l’eau du réseau pouvant être trop calcaire. Arrosez toujours au pied de la plante, en évitant un maximum de mouiller le feuillage.

La fertilisation

Les bruyères sont des plantes frugales, appréciant les terres pauvres et légères. L’apport d’engrais ou fertilisant n’est donc pas nécessaire en pleine terre.

En pot, après la première année de plantation et avant que la végétation ne redémarre, vous pouvez éventuellement faire un apport d’une fine couche de compost ménager bien décomposé. Griffez avec un outil ou une fourchette pour le faire pénétrer en douceur dans le substrat.

Si votre bruyère est paillée avec des écorces de pin, leur décomposition permettra de nourrir la plante  en douceur sans ajout de fertilisant.

La taille

Du fait de sa croissance lente et de son développement assez modeste, la bruyère arbustive ne nécessite pas de taille particulière et peut être laissée libre.

Une taille d’entretien légère juste après la floraison pourra simplement être effectuée : éliminez les fleurs fanées à l’aide d’une cisaille ou d’un sécateur préalablement aiguisés et désinfectés.

Après quelques années, la taille pourra également permettre d’harmoniser la forme de votre bruyère si besoin et de supprimer le bois mort. Cette taille devra toujours s’effectuer en douceur, les bruyères arbustives ne supportant pas les rabattages sévères, qui peuvent affecter leurs futures floraisons.

Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter notre article dédié : Tailler une bruyère : quand et comment ?

tailler une bruyère arbustive

Supprimez les fleurs de la bruyère lorsqu’elles sont fanées.

Les maladies

La bruyère est une plante assez peu sensible aux parasites et maladies.

En cas d’attaque de pucerons, utilisez un répulsif naturel en mélangeant 1 litre d’eau tiède à une cuillère à soupe de savon noir. La solution sera à vaporiser en fin de journée sur les parties atteintes.

Si votre bruyère arbustive n’est pas cultivée dans de bonnes conditions et se développe dans un sol trop lourd et humide, elle peut être touchée par une maladie cryptogamique : le phytophthora. Coupez et éliminez les parties atteintes immédiatement pour éviter le développement des champignons au reste de la plante et travaillez le drainage du sol.

L’hivernage

Les bruyères arbustives ont une rusticité plus faible que d’autres bruyères, allant généralement de -5 à -10°C. Elles seront donc cultivées en pleine terre seulement dans les régions aux hivers doux, en zone méditerranéenne et côte littorale atlantique.

Dans les régions aux hivers rudes, les bruyères arbustives en pots devront être abritées dans un lieu hors gel.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire