Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
Spirales de plantes aromatiques : conseils pratiques
conseil

Créer une spirale d'aromatiques

une jolie façon de cultiver les plantes condimentaires

La spirale d’aromatiques est un aménagement apprécié en permaculture.

Il offre plusieurs avantages et permet :

  • de créer un microclimat propice à la culture de plantes aromatiques,
  • de cultiver, en un même endroit, des plantes aux besoins différents,
  • … le tout dans un petit espace.

Ainsi, on peut planter, au même endroit, de la ciboulette, de la sauge, du thym, du persil, de la coriandre, de la lavande, du romarin, du basilic…

Découvrez nos conseils pour créer facilement votre spirale de plantes aromatiques !

Où installer une spirale aromatique ?

Dans l’idéal, votre spirale d’aromatiques devra être placée non loin de la cuisine, pour faciliter la récolte et dans un emplacement ensoleillé. Les plantes à la base de la spirale devront se trouver au sud, à exposition ensoleillée.

créer une spirale d'aromatiques

Les matériaux nécessaires

Pour aménager une spirale aromatique, vous aurez besoin :

  • de pierres pour servir d’ossature à la spirale,
  • de cailloux, de morceaux de briques de plus petit calibre pour le drainage,
  • de sable grossier,
  • de terre,
  • de plantes aromatiques.

Comment faire une spirale d'aromatique ?

Réaliser une spirale d’aromatiques n’est pas compliqué ! Voici comment procéder :

  • La spirale peut mesurer de 2 à 3,50 m de diamètre,  selon l’espace dont vous disposez. Vous pouvez “dessiner” les contours à l’aide d’une traînée de sable pour vous aider. Déposez les premières pierres en suivant le sable et en commençant par le centre de la spirale. Le centre est l’endroit le plus haut, il doit mesurer entre 80 cm et 1,20 m puis la hauteur décroît progressivement jusqu’en périphérie, à ras de terre.
  • Au centre de la spirale, disposez une couche drainante sur environ la moitié de la hauteur avec les cailloux, les morceaux de brique. Par dessus, déposez une couche d’un mélange de terre et de sable grossier de 20 à 30 cm. Pour finir, au choix, continuez avec le mélange sableux précédent ou ajoutez une couche de terre, idéalement pauvre en matière organique puis continuez en remplissant la circonférence extérieure de terre en respectant la pente.
  • Dans la partie basse, la zone doit être fraîche, riche et humifère. Si votre terre est plutôt pauvre, faites un apport de compost ou de fumier bien décomposé.
  • Au pied de la spirale, vous pouvez enterrer un bac, une bassine ou creuser une mini-mare étanchéifiée par une bâche. Ceci afin de créer une zone humide très appréciée de la faune du jardin. Cette zone humide sera placée au sud !

→  Mon conseil : utilisez de préférence des pierres sèches qui accumulent la chaleur et la restitue aux plantes. Il est important que les pierres ne soient pas cimentées pour permettre à la faune de s’y réfugier et aux plantes de s’installer dans les interstices. Éventuellement, vous pouvez les lier avec de la terre argileuse.

Enfin, moyennant quelques aménagements supplémentaires, vous pouvez aussi créer un espace très favorable pour les insectes. Pour cela, faites en sorte de laisser des espaces par endroits pour insérer des tiges creuses (bambou, roseau) ou des bûches de 20 cm de long minimum, percées de trous de 8 à 11 mm de diamètre pour les osmies ou des tiges à moelle de diverses tailles (sureau par exemple) pour les micro-guêpes. Veillez à ce que ces abris se trouvent au sud ou au sud-est, protégés des vents froids.

spirale aromatique

Quelles végétaux y planter, à quel emplacement ?

Le bas de la spirale est la partie la plus humide, elle convient pour des plantes qui ont besoin d’une certaine fraîcheur et une terre plus riche. Plus on monte dans la spirale, plus les conditions sont sèches, pauvre et parfaites pour les plantes qui redoutent l’humidité.

Votre spirale va se diviser en trois zones ou biotopes différents :

  • Une zone méditerranéenne (dans la partie haute) dont les conditions très ensoleillées et sèches sont parfaites pour le romarin, la lavande, le thym, la sauge, l’hysope, la rue, la sarriette… Au pied des plantes, vous pouvez mettre du gravier ou laisser tel quel.
  • Une zone intermédiaire pour les plantes aromatiques peu exigeantes. Vous pourrez y installer la bourrache, l’origan, la ciboulette, la pimprenelle…
  • Une zone fraîche (dans la partie basse) idéale pour le cresson, l’oseille, le basilic, le cerfeuil… Vous pouvez pailler cette zone (avec du lin par exemple) pour conserver la fraîcheur et limiter la pousse des adventices.

Comme vous avez pris soin d’orienter votre spirale correctement (soit le bas de la spirale côté sud), vous pourrez observer que certaines zones bénéficient d’un meilleur ensoleillement que d’autres. De même que les plantes hautes peuvent procurer un peu d’ombre à celles qui en aurait besoin.

→  Mon conseil : attention à la menthe et à la mélisse qui peuvent devenir envahissantes ! Je ne vous conseille pas d’en planter dans une spirale aromatique mais si vraiment vous souhaitez en mettre, plantez-les dans des pots enterrés. Pensez aussi à enlever les fleurs fanées pour éviter les semis spontanés. Sinon réservez-leur un coin du jardin où elles pourront s’exprimer librement tout en restant à disposition pour vos tisanes ou préparations culinaires.

Vous pouvez cultiver les plantes aromatiques que vous souhaitez. Il n’y a pas vraiment de contraintes, il suffit de comprendre le principe et de respecter les besoins des plantes. Pour vous aider, voici un schéma de plantations d’une spirale d’aromatiques :

L'emplacement des plantes dans une spirale d'aromatique

Exemple de plantation d’une spirale d’aromatiques

Quelques fleurs comme les capucines, les tagètes, les soucis… sont bien sûr les bienvenues.

L’entretien

L’entretien est simple et consiste à désherber régulièrement votre spirale.

Ne laissez pas les adventices s’installer car il peut être difficile de les enlever une fois bien enracinées, les pierres sèches pourraient se déloger.

Articles connexes


Blog

Permaculture et jardin potager, on en parle ?

S’il est bien un sujet qui questionne et qui passionne, c’est la permaculture. Jugez plutôt ...
Lire la suite +

Blog

J’ai testé pour vous : une formation en permaculture

La permaculture, c’est tendance ! On en entend parler presque partout : dans les magazines...
Lire la suite +

Blog

Aromatiques : 5 bonnes façons de les intégrer au jardin

Exhalant mille saveurs et autant de parfums, du plus subtil au plus puissant, les plantes...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire