Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
abri à insecte à faire soi-même
conseil

Accueillir les insectes du jardin : 7 abris à fabriquer soi-même

pour aider les auxiliaires du jardin

Les insectes sont en voie de disparition et de nombreux jardiniers s’en préoccupent. Heureusement, nous pouvons faire quelque chose à l’échelle de nos jardins en créant une multitude d’abris ou de maisons pour les insectes du jardin et favoriser la biodiversité de nos petits coins de Paradis.

Autre bonne nouvelle : il est assez facile de créer des petits gîtes ou maisons pour certains insectes, cela ne nécessite ni compétences particulières ni matériaux onéreux. Il convient d’ailleurs de choisir des éléments naturels, sains et qui proviennent de notre environnement proche pour réaliser ces abris. On vous dit tout dans cette fiche conseil !

Pourquoi aider les insectes ?

Parce qu’ils sont dans de sales draps… pas notre faute ! En seulement 30 ans, ce sont les trois quarts des populations d’insectes qui ont disparu dans une indifférence quasi générale. Les causes de disparition des insectes, enfin des arthropodes en général, sont multiples : changement climatique, usage durant des années d’insecticides, disparition d’habitats naturels, agriculture intensive, apparition de prédateurs ou de parasites exotiques…

Pourtant, nous avons besoin d’eux ! Les insectes interviennent dans la pollinisation des plantes, dans la dispersion de certaines graines (on appelle cela l’entomochorie), dans le recyclage des déchets organiques, dans la régulation des ravageurs des cultures, dans la nourriture des animaux insectivores (eux-même en voie de disparition aussi)… N’oublions pas que chaque être vivant possède une place bien définie dans nos écosystèmes. Si l’un d’eux vient à disparaître, c’est tout l’équilibre qui s’effondre !

accueillir les insectes utiles au jardin

Abris pour abeilles solitaires... et guêpes solitaires

Pour quels insectes du jardin ?

Pour les abeilles solitaires, les osmies et certaines guêpes solitaires. En fait dans la nature, certains insectes xylophages creusent des galeries qui sont alors utilisées par les abeilles solitaires qui peuvent ainsi y pondre. Ces abeilles solitaires constituent plus de 80% des abeilles sauvages et sont extrêmement utiles à la pollinisation. Les guêpes solitaires, quant à elles, pondent une larve dans les galeries, une fois que l’abeille a « le dos tourné« . Cette larve se nourrira des larves d’abeilles qui ont éclos dans la galerie.

Attention ! Si votre terre n’est pas argileuse, pensez à laisser quelques boulettes d’argile près de vos abris. Les abeilles en ont besoin pour boucher la galerie.

Matériel et matériaux à prévoir

  • des bûches de bois dur comme du chêne, du châtaignier ou du charme mais jamais de résineux ou de bois blanc (peuplier ou bouleau) car ils gonflent avec l’humidité
  • une perceuse-visseuse avec différents forets à bois de 4 à 15 mm de diamètre
  • des plaques de bois de 20 cm x 20 cm
  • de la ficelle ou du fil de fer
  • des vis (facultatives)

Réalisation d’un abri pour abeilles et guêpes solitaires

  1. prenez des bûches de bois durs dans lesquelles on creusera des trous de différents diamètres pour différentes espèces d’abeilles. Les trous ne doivent pas traverser le rondin ou la bûche. Le plus simple est de prendre des morceaux de rondins d’une quinzaine de centimètres de diamètre pour une dizaine de centimètres de long ;
  2. le rondin peut être fixé à l’aide de vis sur une plaque de bois, elle-même munie d’une ficelle ou d’un fil de fer. Le tout peut ainsi être accroché à un arbre ou un mur ou simplement insérer plusieurs bûches dans une boîte en bois (en veillant à les caler) que vous pourrez fixer ;
  3. si vous en avez l’envie, vous pouvez aussi créer un « petit toit » à fixer sur le dessus de la bûche pour protéger la bûche et l’entrée de celle-ci de la pluie.
insectes jardin

Quelques bûches percées font le bonheur des insectes du jardin comme les osmies ou les petites guêpes solitaires

Où placer ces abris ?

Installez la face à trous des bûches au sud ou sud-est et si possible à l’abri du vent et de la pluie.

Abris à abeilles terricoles : le Sandarium

Pour quels insectes du jardin ?

Il existe un grand nombre d’espèces d’abeilles sauvages et d’osmies qui nichent au sol dans des terres très sableuses. Les abeilles vont creuser des galeries, y pondre et les jeunes abeilles sortiront dès que le sable sera suffisamment réchauffé l’année suivante. Ces surfaces ensablées sont rares au jardin, voilà pourquoi il est important de réaliser un petit sandarium.

Matériel et matériaux à prévoir

  • Une bêche et une pelle.
  • Des cailloux
  • Du graviers
  • Du sable grossier
  • Quelques rondins à placer autour pour le localiser

Réalisation d’un abri pour abeilles terricoles

  1. décaissez la terre sur une profondeur de 20 cm pour une surface d’un ou deux mètres carrés ;
  2. remplissez la fosse avec des cailloux, puis une couche de graviers et enfin une bonne couche de sable grossier. Si le sable est trop fin, les galeries vont s’effondrer ;
  3. n’oubliez pas de désherber régulièrement pour éviter que le sable soit recouvert de végétation ;
  4. enfin, essayez de protéger votre installation des chiens, chats ou autres voisins qui pourraient venir piétiner ou souiller le sandarium.
insectes jardin

Schéma d’un sandarium

Où placer ces abris

Placez ceux-ci en plein soleil dans un endroit dégagé et au calme du jardin.

Abris à abeilles caulicoles et rubicoles

Pour quels insectes ?

Les abeilles rubicoles nichent dans des tiges contenant de la moelle (exemples : sureau, ronce, rosier) et les abeilles caulicoles nichent dans des tiges creuses (exemples : bambou, roseau). Certaines espèces de guêpes sauvages apprécient aussi de pondre leurs oeufs dans les tiges à moelle.

Matériel et matériaux à prévoir

  • un sécateur
  • des boites de conserve
  • de la ficelle
  • des branches ou tiges creuses de différents diamètres
  • des branches ou tiges à moelle de différents diamètres
  • de l’argile

Réalisation d’un abri pour abeilles caulicoles et rubicoles

  1. coupez quelques dizaines de tronçons de tiges creuses ou à moelle d’environ une dizaine de centimètres de long et d’un diamètre intérieur entre 12 mm et 6 mm ;
  2. bouchez l’une des sorties avec de l’argile ;
  3. réunissez les tiges par une ficelle, placez-les dans des boîtes de conserve ou autre.
insectes jardin

Mélange de tiges à moelle et creuses dans une boîte en bois

Où placer ces abris ?

Vous pouvez les mettre un peu partout mais à l’abri de la pluie et si possible dans des endroits ensoleillés. Certaines abeilles solitaires aiment les tiges verticales, d’autres horizontales d’où l’intérêt de varier.

Abris à forficules ou perce-oreilles

Pour quels insectes au jardin ?

Les forficules aussi appelées Perce-oreilles sont des insectes très utiles au jardin, notamment au verger, car ils réduisent le nombre de pucerons et de psylle mais ils consomment aussi bon nombre de larves et même des œufs de limaces.

Matériel et matériaux à prévoir

  • une ficelle
  • un bout de branche
  • un filet ou un grillage flexible
  • un pot en terre cuite
  • de la paille

Réalisation d’un abri pour perce-oreilles

  1. fixez une ficelle à un petit morceau de branche de 3 centimètres ;
  2. passez le tout à travers le trou du pot en terre cuite de sorte que lorsque vous tenez la ficelle le pot soit la tête en bas ;
  3. remplissez ce pot de paille ou d’herbe sèche ;
  4. vous pouvez fixer un morceau de grillage à poule ou entourer le tout d’un filet pour que la paille reste dans le pot.
insectes jardin

Abri pour perce-oreilles

Où placer ces abris ?

Installez-les dans les arbres fruitiers ou d’ornement si vous soupçonnez une attaque de pucerons ou de psylles. Attachez-le à une branche ou coincez-le dans un creux entre deux branches.

Abris à chrysopes

Pour quels insectes du jardin ?

Les chrysopes se nourrissent de pucerons, d’acariens et de petites chenilles. Ils hivernent normalement dans des tas de bois ou de feuilles mortes mais on peut réaliser un petit abri pour les observer.

Matériel et matériaux à prévoir

  • une vielle boîte en bois qui peut être fermée ou à défaut en carton
  • de la paille
  • du raphia ou de la ficelle
  • une perceuse et des forets à bois de 10 mm

Réalisation d’un abri pour chrysopes

  1. percez des trous dans le couvercle de la boîte avec votre perceuse ;
  2. remplissez la boîte de paille puis refermez-la ;
  3. prenez votre boîte bien fermée et entourez-la de raphia ou de ficelle pour la maintenir fermée.
insectes jardin

Abri pour chrysopes

Où placer ces abris ?

Installez cet abri dans un endroit ensoleillé mais à l’abri de l’humidité.

Abris pour les coccinelles

Pour quels insectes du jardin ?

Les coccinelles sont des auxiliaires bien connus des jardiniers. Ceux-ci se nourrissent de pucerons et se regroupent pour hiverner. A noter, qu’il en existe beaucoup d’espèces indigènes différentes.

Matériel et matériaux à prévoir

  • une tige filetée d’une vingtaine de centimètres de long ;
  • 6 planchettes de bois non traités de 5 mm d’épaisseur et de 15 cm de côté environ ;
  • 7 écrous d’un trou du même diamètre que la tige filetée ;
  • une perceuse et un foret à bois ;
  • boîte en bois ouverte sur le devant.

Réalisation d’un abri pour coccinelles

  1. percez un trou d’un diamètre légèrement supérieur à celui de la tige filetée au centre de vos planchettes ;
  2. assemblez le tout sur la tige filetée en alternant les écrous et les planchettes comme une sorte de mille-feuilles ;
  3. placez le tout dans une boîte en bois ouverte sur le devant.
insectes du jardin

Abri à coccinelles

Où placer ces abris ?

Accrochez-le à un arbre ou sur un mur orienté au sud ou sud-est et si possible à l’abri de la pluie et du vent.

Abris en pierres : pyramide de pierres - spirale - tas de pierres

Pour quels animaux du jardin ?

Cela peut paraître étrange mais de simples tas de pierres non cimentées entre elles sont autant de petits abris à animaux : micro-mammifères, reptiles, batraciens, araignées… Libre à vous d’en faire une pyramide, une spirale d’aromatiques ou plus simplement un tas de pierres sans réelle structure. Les papillons aiment se réchauffer au soleil sur les pierres. Certains arthropodes, insectes ou autres, apprécient de s’y engouffrer pour se protéger, hiverner, ou… chasser d’autres insectes.

Matériaux à prévoir

Des pierres, des pavés, des vieilles briques, des dalles, même des tuiles… N’importe quoi de vaguement minéral.

Réalisation d’un abri avec des pierres sèches

  1. prenez vos plus grosses pierres et posez-les au sol ;
  2. petit à petit, vous pouvez monter le mur ou le simple tas en plaçant d’autres pierres un peu plus petites et en faisant en sorte qu’elles soient bien calées à chaque fois. N’hésitez pas à changer de pierre pour trouver la plus adéquate et de la bouger pour que cette dernière soit la mieux placée possible. Le mur ou le tas n’étant pas maçonné, il convient de créer votre « édifice » de façon à ce qu’il ne s’effondre pas au moindre petit écureuil qui viendra s’y promener.
insectes jardin

Réalisation d’une spirale d’aromatiques

Pour réaliser une spirale d’aromatiques, vous pouvez également consulter notre fiche conseil : Créer une spirale d’aromatiques.

Où placer les tas de pierres ?

Disposez votre tas de pierres ou votre spirale au soleil.

J'ai acheté un hôtel à insectes : c'est bien ?

Oui… et non.

C’est d’ailleurs à la mode !  On place un grand hôtel à insectes mal conçus au centre d’un rond-point vide ou fleuri par des plantes sans intérêt écologique. Les élus font une belle photo pour la feuille de chou locale. Et tout le monde pense avoir sauvé la planète !

Tout d’abord, attention aux hôtels à insectes du commerce  ! Ils sont bien souvent mal pensés car rarement imaginés par des entomologistes. De plus, ils ne sont pas toujours réalisés avec des matériaux  durables, naturels et locaux. Quand ils ne sont pas carrément traités… aux insecticides.

Mais même construit soi-même, ce n’est pas toujours une bonne idée ! En réalité, un hôtel à insectes pouvant abriter plusieurs types d’insectes différents fait se côtoyer des insectes qui n’ont rien à faire ensemble : comme une sorte de HLM, où de jeunes étudiantes seraient voisines de tueurs en série… Vous voyez l’idée ? Ajoutez à cela, un problème sanitaire car on concentre trop d’insectes et de façon trop proche, ce qui pose le problème des maladies et des parasites qui peuvent s’y développer.

Vous l’aurez compris, pour aider les insectes, il convient de réaliser plutôt des abris à insectes mono-spécifiques, c’est-à-dire des maisons à insectes pour une seule espèce ou un seul type d’insectes.

Mais cela ne veut pas dire que ces hôtels à insectes n’ont aucune utilité  ! Ils ont une grande valeur pédagogique. Ils sont alors très utiles dans les écoles ou même chez vous au jardin pour observer et en apprendre plus sur les insectes que l’ont soit un petit ou un grand enfant.

hotel à insectes

→ D’ailleurs si vous souhaitez réaliser vous-mêmes un « hôtel à insectes » pour chez vous, lisez l’article de Virginie sur ce sujet : Fabriquer un hôtel à insectes : tutoriel. 

Pour aller plus loin...

Aider les insectes utiles en leur fournissant des petits abris, c’est bien, privilégier la nature dans son jardin, c’est mieux !

Et c’est assez facile ! Il suffit d’accueillir le plus possible de plantes indigènes aux fleurs mellifères et nectarifères. N’oublions pas aussi de planter des végétaux qui fleurissent tôt ou au contraire tard dans la saison. De plus, la plupart des insectes ont co-évolués avec certaines plantes et ont donc spécifiquement besoin de ces plantes pour se nourrir ou nourrir leurs larves. Les chenilles de papillons en sont l’exemple le plus frappant.

Le tas de compost est aussi un milieu privilégié pour un grand nombre d’insectes qui y vivent toute l’année ou qui y hibernent en attendant les beaux jours. Le compostage de surface ainsi qu’un non labour du sol est aussi préconisé. N’oubliez pas de laisser les feuilles mortes au sol, celles-ci l’enrichissent mais fournissent un lieu d’hivernage pour certains insectes.

Le bois mort est honni au jardin, à tort ! Il offre le gite et le couvert à bon nombre d’insectes xylophages mais pas seulement. Laissons donc quelques bûches ou quelques fagots de branches dans des endroits reculés du jardin. Du bois mort sur pied est aussi très intéressant pour peu que cela ne représente pas un danger de chute.

Une mare naturelle est un écosystème à part entière, offrant un milieu parfait pour les insectes aquatiques ou ceux dont la larve a besoin de vivre dans l’eau, comme les libellules par exemple. Si vous avez la place, n’hésitez pas à en creuser une.

Enfin, quelques zones laissées en « friche » donc non tondues seront d’une richesse faunistique incroyable !

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire