Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
arbres et arbustes pour sol lourd et humide
conseil

10 arbustes ou petits arbres pour un sol lourd et humide

Notre sélection

Les terres lourdes, argileuses et très humides peuvent rebuter bon nombre de jardiniers car elles sont difficiles à travailler et à améliorer. Mais, avant de procéder à d’importants travaux longs, pénibles et coûteux pour tenter de modifier votre sol, il est bon de se rappeler que c’est un milieu qui existe dans la nature. Et s’il existe dans la nature, des plantes qui apprécient ce type de sol existent aussi ! Voici donc une petite sélection d’arbustes ou petits arbres, parfaits en sol lourd et humide.

L'Aronia prunifolia : beau et bon à la fois

L’Aronia prunifolia ou Aronie à gros fruits est un arbuste mellifère de la famille des rosacées et originaire de l’Amérique du Nord, qui a la bonne idée de produire des fruits comestibles en automne. Notamment, la variété Aronia ‘Nero’, un hybride sélectionné en Russie pour ses fruits noir-violacés de belle taille, de saveur plus douce que l’espèce type et d’une grande valeur nutritionnelle. Des fruits que l’on peut consommer sous forme de délicieuses gelées, pâtisseries, sirops de fruits ou confitures.

Cet arbuste caduc produit une belle floraison blanche et printanière, et nous offre aussi de superbes couleurs automnales au niveau du feuillage. D’une rusticité extrême, il se cultive au soleil ou à la mi-ombre, dans n’importe quels sols même les plus lourds, frais à humides et plutôt acides.

arbuste pour sol lourd et humide

Pour tout savoir sur la culture de l’Aronia, lisez : Aronia : planter, tailler et entretenir.

Le Cornus sericea : indispensable pour l'hiver

Les Cornus sericea (anciennement Cornus stolonifera) font partie du groupe que l’on nomme vulgairement : les « Cornus à bois décoratifs ». Mais c’est le plus soiffard et le plus drageonnant de la bande. C’est donc un arbuste de choix pour fixer les berges ou habiller le bord d’un grand étang. On voit beaucoup Cornus sericea ‘Flaviramea’ au bois très jaune en hiver mais il en existe bien d’autres, à l’instar de Cornus sericea ‘Cardinal’ au bois rouge très vif. La floraison printanière est un peu insignifiante mais elle est suivie par des baies en fin d’été qui font le régal des oiseaux. C’est surtout le feuillage et les rameaux qui sont décoratifs chez ces arbustes. Parfois coloré ou panaché, le feuillage prend de splendides teintes automnales en fonction de la variété. Les rameaux ne sont pas en reste car ils restent colorés  (jaune, rouge ou orange) tout l’hiver à une époque où peu de couleurs viennent égayer le jardin. Tous peuvent être plantés au soleil doux ou à la mi-ombre, dans un sol frais à humide, même marécageux, pauvre en calcaire. A noter que les Cornus alba se plaisent eux aussi très bien dans les terres lourdes.

Retrouvez tous nos splendides cornouillers à bois colorés dans notre pépinière en ligne

Le Salix sachalinensis : "O saule et Mio !"

Bien entendu qui pense « arbre pour terre humide« , pense aussitôt aux saules. Il en existe une multitude d’espèce et de variétés, sans compter qu’ils s’hybrident naturellement entre eux mais le Salix sachalinensis ‘Golden Sunschine’ est sans aucun doute le plus lumineux. Ce saule doré de collection est issu d’une obtention horticole japonaise datant seulement de 2007. Mais comme tous les saules, c’est un arbuste fiable et sain dont la croissance vigoureuse lui permet d’atteindre facilement et rapidement quatre mètres de hauteur. Le saule ‘Golden Sunshine’ se cultive facilement et requiert très peu d’entretien en raison de sa résistance aux maladies et aux aléas climatiques. Il est en effet capable d’affronter les écarts de température les plus extrêmes, du froid le plus glacial aux chaleurs les plus torrides, à condition d’être planté au soleil, dans un sol suffisamment riche et frais voire très humide (proximité d’un plan d’eau par exemple). Il apprécie d’être taillé court à la fin de chaque hiver entre février et mars.

Nous avons encore bien d’autres saules dans notre pépinière qui raffolent des terres lourdes et humides et pour en savoir plus sur la culture du saule, nous vous recommandons la lecture de Saule, Salix : planter, tailler et entretenir.

Le Cephalantus occidentalis : petit mais certainement pas discret

Le Cephalanthus occidentalis ou Bois-bouton est un petit arbuste caduc méconnu originaire d’Amérique du Nord. La variété ‘Sugar Shak’ est une nouvelle variété qui se distingue par une taille plus réduite (1.20 m en tous sens) et une floraison plus importante. Sa floraison  en fin d’été ou en début d’automne est d’ailleurs très originale. Elle se présente sous forme de bouquets de petites pelotes hirsutes d’un blanc crémeux et délicieusement parfumées.  A cette floraison succède une fructification rouge en de petites boules hérissées, très décoratives sur un très beau feuillage d’un vert vif et luisant. Le Cephalantus s’adapte à une large gamme de sols, mais si possible plutôt acides. Il apprécie particulièrement les terres restant tout le temps fraîches, voire humides ou marécageuses. Cet arbuste doit être installé en situation ensoleillée non brûlante ou à la mi-ombre.

arbuste pour sol lourd et humide

Le Betula pendula ‘Fastigiata’ : "Allez au bouleau !"

Les bouleaux, arbres pionniers par excellence, s’adaptent généralement à tous types de sol et sont d’une rusticité extrême. Betula pendula ‘Fastigiata’ en est un parfait exemple.  C’est un bouleau pleureur à port quasiment colonnaire, très élégant dès les premiers beaux jours sous son feuillage vert vif. En automne, il devient éblouissant lorsque son feuillage vire au jaune vif. Mais même en hiver, il reste remarquable grâce à son écorce blanche délicatement soulignée d’un noir d’encre. Ce bouleau est un arbre très rustique et résistant aux maladies. Il s’accommode de tous types de sols s’ils ne sont ni trop secs ni trop calcaires. Cet arbre pousse très bien dans les terres lourdes et fraîches à humides, à une exposition lumineuse ou la à mi-ombre.

arbuste pour sol lourd et humide

Vous souhaitez en savoir plus sur les Bouleaux ? Foncez sur notre article Bouleau, Betula : plantation, taille et entretien. Vous n’êtes pas tombé sous le charme de Betula pendula ‘Fastigiata’ ? Venez vite voir notre sélection de Bouleaux au sein de notre pépinière. Il y en aura forcément un qui vous plaira.

L'Hibiscus des marais : un hibiscus pour les terrains vraiment humides

Vous l’avez compris si le nom vernaculaire de cet arbuste se voit affublé du qualificatif « des marais« , c’est bien que les Hibiscus moscheutos (ou H. palustris) ou Hibiscus des marais aiment les terres détrempées. C’est une belle plante luxuriante pour les abords des points d’eau mais on peut l’installer aussi dans de grandes potées maintenues très humides. Cet arbuste, originaire des marais du sud des Etats-Unis, émet chaque année des tiges droites et dressées formant un buisson évasé qui atteint, en une saison, 1 m 50 de hauteur pour 1 m 20 d’envergure. L’Hibiscus moscheutos ‘Rose’ se distingue par ses grandes fleurs simples de couleur rose pouvant atteindre 25 cm de diamètre. Le feuillage est  découpé en lobes pointus, d’un coloris vert clair très ornemental durant toute la période de végétation. Cette plante  fait finalement plus songer  à une vivace qu’à un arbuste car les parties aériennes disparaissent en hiver. Elle est moyennement rustique (jusqu’à -10°C), aime les terres lourdes et détrempées en plein soleil.

Si vous souhaitez tout connaitre de la culture des Hibiscus, vous pouvez retrouver nos conseils dans Hibiscus, Althea : planter, tailler et entretenir. Votre terre n’est pas assez humide pour tenter un Hibiscus des marais ? Retrouvez alors tous nos autres Hibiscus dans notre pépinière.

Le Magnolia virginiana : le Magnolia pour terre lourde

Le Magnolia virginiana, première espèce de Magnolia à avoir été décrite par les botanistes, est un petit arbre, montant jusqu’à sept mètres de hauteur, doté d’un feuillage très décoratif. Surtout la variété ‘Glauca’ dont les feuilles vertes sur le dessus, glauques à argentées dessous sont plus ou moins persistantes à caduques selon la rigueur de l’hiver. Sa longue floraison s’épanouissant entre juin et septembre possède un parfum exceptionnel citronné et vanillé produit par des petites (pour un magnolia !) fleurs semi-doubles en coupes de couleur blanc-crème. Cette espèce est très rustique et tolère le calcaire. Mais c’est aussi l’un des rares magnolias à supporter les sols très humides, voire carrément détrempés. Ce petit arbre ou grand arbuste est à planter au soleil ou à la mi-ombre dans un sol profond, riche et humifère, toujours frais voire humide.

Pour tout savoir sur la culture des Magnolias en général, nous vous invitons à lire Magnolias : planter, tailler et entretenir.

L'Aesculus mutabilis : un marronnier de la taille d'un arbuste

 L’Aesculus mutabilis ‘Induta’ est un petit arbuste caduc de forme arrondie qui ne dépasse pas deux mètres en tous sens. C’est en réalité un hybride horticole issu de deux petites Aesculus américains. Ce marronnier nain nous offre une incroyable floraison de mai à juin sous forme de chandelles rose foncé à rose saumon très ornementales. Son élégant feuillage est très proche de celui du marronnier mais beaucoup plus clair et teinté de jolis reflets bleutés. Cet arbuste se plante dans un sol profond, toujours frais, humifère, acide, en situation ensoleillée ou mi-ombragée. De par sa petite taille, l’Aesculus mutabilis peut aussi être cultivé en pot.

L'Itea de Virginie : un étonnant arbuste à chatons

Encore une plante de Virginie ! L’Itéa de Virginie est un superbe arbuste, très rustique, qui nous enchante de ses nombreux chatons de fleurs blanches très originales et délicatement parfumés durant les mois de juillet et août.  La variété ‘Scentlandia’ est une amélioration de l’espèce type : elle est plus rustique et compacte encore, plus ornementale et elle supporte mieux les terres lourdes. Ce petit arbuste compact ne dépasse pas un mètre. Il possède un feuillage caduc vert brillant dessus et plus pâle dessous, qui devient rouge en automne. L’Itéa de Virginie aime les sols légèrement acides, restant frais en situation mi-ombragée. On peut le planter au soleil si le sol est suffisamment humide. L’Itea de Virginie se cultive aussi en pot avec succès.

Pour tout connaitre sur cet étonnant arbuste, vous pouvez lire L’Itea : planter, tailler et entretenir

Les Fargesia : des bambous pas envahissants pour un sous

Les Fargesias sont des bambous persistants, bien adaptés aux petits espaces et même à la culture en pot. Ils ne sont pas traçants, leurs systèmes racinaires est dit cespiteux, ce qui veut dire qu’ils ne risquent pas de devenir envahissant. Il en existe une multitude de variétés différentes, toutes originaires de Chine et du Nord de l’Himalaya. Ce sont des « arbustes » persistants d’une extrême rusticité, de croissante un peu lente les premières années. L’esthétisme de ces bambous provient de leur port gracieux, en grandes touffes souples de cannes fines. Ils apporteront une touche  japonisante à un petit coin zen du jardin mais savent s’insérer admirablement dans n’importe quel style de jardin. Ils se cultivent au soleil, à mi-ombre ou même à l’ombre, dans un sol ordinaire, de préférence frais, voire humide, riche et humifère à tendance acide.

arbuste pour sol lourd et humide

Si vous désirez en savoir plus sur la culture des bambous, lisez Bambou : planter, tailler et entretenir. 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire