10 arbres pour un sol lourd et humide

10 arbres pour un sol lourd et humide

Quelques idées de plantation...

Sommaire

Mis à jour le 22 Mars 2024  par Olivier 10 min.

« La bonne plante au bon endroit ! » Peu importe la texture ou la qualité du sol de son jardin, il conviendra toujours à un groupe de plantes. Même dans le cas des sols compliqués et ingrats comme les sols lourds et humides en permanence. Lors du choix de plantation d’arbres, on choisira des essences qui poussent naturellement le long des cours d’eau, au sein des marécages ou auprès des marais. Des arbres qui n’ont pas peur de plonger leurs racines dans une terre argileuse, lourde et humide toute l’année. Oui, oui, ça existe !

→ Découvrons notre petite sélection d’arbres pour sol lourd et humide !

Difficulté

Le Bouleau noir ou Betula nigra

Le Bouleau noir (Betula nigra), est un arbre caduc originaire du sud-est des États-Unis. Dans la nature, on le retrouve le long des cours d’eau ou au sein des marécages. Les anglo-saxons l’ont d’ailleurs baptisé « River birch » : Bouleau des rivières.

Le Betula nigra ‘Shilo Splash’ est une sélection encore peu diffusée du simple bouleau noir. Son feuillage est superbement panaché de blanc crème, teinté de rose au débourrement. Mais les feuilles se colorent de jaune d’or en automne, ajoutant une saison d’intérêt pour ce bel arbre. De port plutôt élancé, il séduit encore en hiver, paré d’une écorce qui s’exfolie en larges plaques ondulées pour libérer une peau toute neuve, d’un brun-cuivré luisant.

Le bouleau noir est une essence vigoureuse qui résiste bien aux maladies et aux parasites. Le ‘Shilo Splash’ présente une croissance moins rapide que l’espèce type et peut même être conduit en grand arbuste. Cependant, il peut au bout de quelques années atteindre 9 m de haut pour 5 m de large. Il est parfait pour éclairer les zones ombragées du jardin, en sol détrempé en région chaude comme en climats froids.

arbre pour sol lourd et humide, arbres sols lourds, arbre sol humid

Betula nigra, écorce, port et feuillage d’automne. En bas à droite la variété ‘Shilo Splash’

Le Saule pleureur : le charme romantique

Le saule pleureur est tellement célèbre qu’il eut été mal venu de l’oublier dans cette sélection. En réalité, il existe plusieurs variétés et hybrides de saules qui sont qualifiés de « saule pleureur ». Nous parlerons ici du Salix alba ‘Tristis’ ou Salix (x) sepulcralis ‘Chrysocoma’. Les deux noms sont synonymes.

Le Salix alba ‘Tristis’ est un grand arbre (20 m de hauteur) à large cime arrondie, au feuillage vert virant au jaune en automne et aux rameaux retombants jusqu’au sol, donnant une ambiance romantique au jardin. Il est parfaitement rustique sous nos climats. En plus de son port particulier, l’arbre développe au printemps des fleurs en chatons jaune clair de 4 à 8 cm de long.

Le saule est de culture facile et pousse admirablement dans tout sol frais, voire humide, assez lourd, riche mais, de préférence, non calcaire. De croissance rapide, plantez-le en plein soleil et en isolé ou en bordure d’une pièce d’eau dans les grands jardins. Ses racines sont traçantes et peuvent parcourir dans le sol 20-30 m aisément : ne le plantez donc pas trop près des constructions !

→ Les saules sont généralement (mais, il existe des exceptions !) des arbres et arbustes qui apprécient les sols lourds et humides. Retrouvez tous nos plus beaux saules au sein de notre pépinière en ligne.

arbre pour sol lourd et humide, arbres sols lourds, arbre sol humid

Salix alba ‘Tristis’

Le Nyssa sylvatica : le feu en automne

Le Nyssa sylvatica, également appelé Gommier noir ou Tupélo, est un arbre caduc, originaire des États-Unis. Son feuillage se pare de somptueuses teintes automnales rouge orangé de septembre à novembre, avant de tomber et de dévoiler son écorce nue en hiver.

Le Tupélo peut atteindre 20 m de hauteur chez nous et sa croissance est assez lente. Cet arbre possède un port conique large et un tronc curieux couvert d’une écorce brun grisé qui s’écaille et se creuse de sillons chez les sujets âgés. Le feuillage est vert sombre à vert-jaune avant de virer en un orange-rouge flamboyant. Une très discrète floraison s’épanouit en été, elle est suivie de baies pourpre foncé très appréciées des oiseaux.

Le Nyssa sylvatica est cultivé comme arbre d’ornement dans les grands jardins, plutôt en isolé pour qu’il ne souffre pas de la concurrence de ses voisins et développe un port harmonieux. Le Gommier noir demande un sol neutre à acide, fertile, détrempé ou frais toute l’année, au soleil ou à la mi-ombre. Cet arbre résiste bien au vent et très rustique.

arbre pour sol lourd et humide, arbres sols lourds, arbre sol humid

Nyssa sylvatica, port et à droite feuillage automnal

Le Cyprès chauve : un conifère les pieds dans l'eau

Le Taxodium distichum, également appelé Cyprès chauve ou encore Cyprès de Louisiane, est un grand conifère caduc originaire des régions marécageuses du sud-est des États-Unis.  Il est rustique et particulièrement bien adapté aux sols détrempés à humides. Le nom « cyprès chauve » provient du fait que son feuillage est caduc, ce qui est plutôt rare chez les conifères.

Le Cyprès chauve pousse droit comme un « i » et son tronc est couvert d’une belle écorce brun-rouge profondément fissurée. Le feuillage léger prend de magnifiques teintes rouge rouille en automne, puis brun doré avant de tomber avant l’hiver. S’il est cultivé au bord de l’eau ou dans une terre régulièrement immergée, il peut produire des excroissances racinaires, appelées pneumatophores, assurant un rôle d’oxygénation du système racinaire et d’ancrage dans les sols meubles. Le cyprès de Louisiane produit sur le même arbre des cônes mâles et des cônes femelles. Les cônes femelles sont ronds et de couleur violacée à maturité. Sous nos climats, il garde un très beau port pyramidal pour une hauteur de 20 à 25 m. Sa croissance est relativement rapide et il peut vivre jusqu’à 500 ans.

Le Taxodium distichum se contentera dans un grand jardin et poussera dans un sol ordinaire, profond et frais, voire humide à une exposition ensoleillée.

arbre pour sol lourd et humide, arbres sols lourds, arbre sol humid

Taxodium distichum : port, feuillage et feuillage automnal. En haut à droite, pneumatophores chez un sujet âgé

Le Frêne commun : un arbre de nos forêts

Le Fraxinus excelsior, ou Frêne commun, est un grand arbre très commun poussant naturellement en France. On le retrouvera sur les rives et les berges des cours d’eau, ainsi que dans certaines forêts. On le reconnaît facilement grâce à ses bourgeons floraux de couleur noire et ses feuilles lancéolées, vert foncé, devenant jaunes en automne.

Cet arbre prend au fil des ans un port élégant, composé d’un tronc très vertical supportant un houppier léger et allongé. L’écorce devient grise, profondément fissurée et écailleuse. Le feuillage caduc est constitué de feuilles composées de 9 à 13 folioles étroites et lancéolées. De couleur vert foncé en saison, les feuilles prennent une belle teinte jaune en automne. La floraison, relativement discrète, intervient en avril avant l’apparition du feuillage, sous forme de panicules jaune crème.

Très résistant au froid et de culture facile, le frêne commun supporte tout type d’exposition non brûlante, et s’accommode de tout sol ordinaire, même calcaire. Sa croissance sera toutefois plus importante en sol fertile, profond et frais. Il atteindra alors entre 30 et 40 m de hauteur pour 20 m d’envergure à maturité. Le Fraxinus excelsior trouvera sa place en isolé dans un grand jardin, où il assurera une ombre agréable en été.

Remarque : Depuis le début des années 90, un champignon apporte une maladie aux Frênes : la Chalarose ou Maladie du flétrissement du Frêne. Cette maladie a fait des ravages parmi les populations de Frênes européens. Heureusement, depuis peu, on observe une résistance à la chalarose sur certains clones cultivés en sylviculture. Affaire à suivre !

arbre pour sol lourd et humide, arbres sols lourds, arbre sol humid

Fraxinus excelsior, détail du feuillage et de la coloration automnale

L'Aulne glutineux : l'arbre de nos milieux humides

On connait tous l’Aulne glutineux (Alnus glutinosa) ou Aulne noir, ou encore Vergne ou Verne, un arbre pionnier de notre flore poussant sur des sols humides, voire détrempés. Il existe une variété de cette essence indigène tout à fait remarquable grâce à son feuillage : l’Alnus glutinosa ‘Imperialis’. 

L’Alnus glutinosa ‘Imperialis’ arbore, en effet, un très beau feuillage lacinié, c’est-à-dire découpé en lobes étroits et pointus, rappelant un peu les frondes de fougères. Ses rameaux s’ornent tôt au printemps de nombreux chatons pendants jaune verdâtre. L’aulne ‘Imperialis’ possède un port pyramidal et aéré, et pousse relativement lentement, jusqu’à 8 à 10 m de hauteur pour 3 m de large. Son feuillage caduc, même s’il reste longtemps sur l’arbre, est de couleur vert clair, légèrement poisseux au toucher. Le fruit est une sorte de petit cône appelé strobile (rappelant des sortes de mini-pommes de pin), long de 2 cm et contenant de minuscules graines ailés.

Adapté aux jardins de taille moyenne, ce petit arbre au port pyramidal résiste également très bien aux maladies et aux parasites. Très résistant au froid, il excelle dans les sols détrempés et pauvres. C’est un petit arbre élégant aux allures de fougère géante, à planter dans un sol frais à humide, humifère, même tourbeux et pauvre, de préférence acide, au soleil ou à la mi-ombre. 

Remarque : L’aulne possède un système racinaire extrêmement développé (jusqu’à 4 m de profondeur), éloignez-le des fondations et des bâtiments ! À noter aussi, que l’aulne glutineux est un arbre qui assainit et enrichit le sol dans lequel il est planté, car ses racines transforment l’azote atmosphérique en protéines végétales.

arbre pour sol lourd et humide, arbres sols lourds, arbre sol humid

Alnus glutinosa

L'Eucalyptus stellulata : une touche d'exotisme

L’Eucalyptus stellulata est une espèce originaire des montagnes du Sud-est de l’Australie, jamais très loin des cours d’eau et des zones marécageuses. Il est apprécié pour sa belle stature, son écorce décorative (noire à la base), son port en ombelle et sa floraison en pompons blancs qui apparaît en fin d’hiver sous nos climats (février à mars). Ce bel arbre possède, en outre, un feuillage persistant gris-vert-bleuté.

Ce gommier développe plusieurs troncs depuis sa base, coiffées par une couronne large mais aérée, et un port légèrement pleureur. Au fil des années, il pourra atteindre 15 m de hauteur pour 8 m d’envergure. Il est moyennement rustique, mais un sujet bien établi résistera à de courtes gelées de l’ordre de -14 °C. Le feuillage persistant dégage une odeur de menthe poivrée au froissement. L’écorce ancienne, noire, s’exfolie en grands lambeaux chaque année, découvrant une écorce toute neuve striée de blanc et de vert olive.

Cet eucalyptus s’adaptera à de nombreuses régions, et appréciera un sol bien préparé, humide, frais à humide, pas trop calcaire, en situation chaude et ensoleillée. C’est un grand arbre à réserver aux grands jardins où il constituera un très beau sujet à placer en isolé.

arbre pour sol lourd et humide, arbres sols lourds, arbre sol humid

Eucalyptus stellulata : écorce (© Harry Rose) et détail du feuillage

L’Érable à grandes feuilles : peu connu, mais superbe !

L’Acer macrophyllum, ou Érable à grandes feuilles, est un arbre originaire de la côte ouest des États-Unis, au bord des rivières, dans les bois et les vallées humides. C’est un arbre caduc dont les grandes feuilles (d’où son nom !) sont tout à fait spectaculaires.

Les jeunes feuilles débourrent dans une teinte vert-bronze. Elles se déploient durant le mois d’avril, en même temps que la floraison. Chaque feuille, découpée en 3 à 5 lobes, mesure de 15 à 30 cm.   Sa grande taille (jusqu’à 12 m à l’âge adulte) et ses grappes de fleurs jaunes et odorantes suivies de belles samares ailées ajoutent au côté remarquable de cette essence rare en culture. Comme de nombreux érables, il affiche en automne de belles couleurs de feuillage : brun cuivré.  

Résistant au froid, l’Acer macrophyllum s’épanouira dans les terres profondes, fraîche à humides, en situation ensoleillée. Il supporte mal la canicule et ne tolère pas la sécheresse du sol. De par sa taille, il sera à réserver plutôt aux parcs ou aux grands jardins.

arbre pour sol lourd et humide, arbres sols lourds, arbre sol humid

Acer macrophyllum

Le Peuplier d'Italie : emblématique et indémodable

Le Populus nigra ‘Italica’, ou plus simplement, Peuplier d’Italie, est, chez nous, l’arbre d’alignement par excellence le long des rivières, canaux, berges et routes. Difficile de ne pas reconnaître ce grand arbre à sa silhouette sombre très élancée, et à son port quasiment colonnaire. Ce peuplier est considéré comme une sous-espèce du peuplier noir (ou parfois comme un simple cultivar), introduite en Italie dès le 18ᵉ siècle, en provenance d’Afghanistan et d’Iran.

Le Peuplier d’Italie possède un feuillage caduc d’un vert foncé brillant, prenant une belle teinte jaune d’or en automne. C’est au début du printemps qu’apparaissent ses feuilles triangulaires, dentelées en bordure. L’arbre développe un tronc vertical s’élevant jusqu’à la cime de la couronne, sans grosses branches secondaires, mais avec de multiples branches fines, presque verticales, toutes serrées contre le tronc.  Les inflorescences sous forme de chatons pendants se manifestent en mars-avril.  Après pollinisation par le vent, les arbres femelles (Populus nigra est une espèce dioïque) portent des capsules ovoïdes groupées en chapelets, dont les graines cotonneuses seront dispersées toujours par le vent.

De croissance rapide, le peuplier d’Italie peut atteindre 30 m de haut pour 5 m de large. Son système racinaire est très étalé et étendu, et l’arbre a tendance à drageonner.  Installez donc vos Peupliers d’Italie loin des constructions (minimum 30 m) !

Très rustique et accommodant, ce robuste peuplier s’adapte à tous les sols restant frais à humides, même argileux ou calcaire. Cet arbre affectionne une situation bien ensoleillée. Le Peuplier d’Italie est plutôt à réserver aux grands jardins, ou à l’aménagement paysager des parcs ou planté le long des cours d’eau ou à proximité des étangs.

arbre pour sol lourd et humide, arbres sols lourds, arbre sol humid

Populus nigra ‘Italica’

Le Metasequoia : le conifère que l'on croyait disparu

Le Metasequoia glyptostroboides ‘Gold Rush’ est une belle sélection japonaise à feuillage doré d’une espèce de grand conifère caduc que l’on croyait disparu depuis des millions d’années. Le Metasequoia glyptostroboides, appelé aussi Sapin d’eau ou encore Séquoia de Chine, est originaire de Chine et n’a été découvert qu’en 1941 dans le Sichuan. Il s’agit de l’unique espèce rescapée d’un genre très ancien, dont l’origine remonte au Crétacé, c’est-à-dire la période géologique qui a vu la disparition des dinosaures terrestres et le début d’une ère de glaciation.

Ce grand conifère caduc développe un feuillage d’un jaune clair très lumineux au printemps, devenant vert-jaune en été, puis doré, avant de virer au rouille en automne, puis de tomber. Il pousse plus lentement que l’espèce type et son développement est également moins important : 15 m de haut tout de même ! Il développe un joli tronc bien visible en hiver, couvert d’une écorce crevassée de couleur brun-rougeâtre. La floraison a lieu sur des sujets âgés. Les inflorescences sont des cônes globuleux et écailleux.

Il vaut mieux planter le Metasequoia glyptostroboides ‘Gold Rush’ dans un jardin suffisamment grand : pour ses 15 m de haut, il peut en effet s’étaler sur 5 m en largeur. Ce conifère se plantera en sol profond, proche de la neutralité ou légèrement acide, plutôt fertile, frais à humide. Il tolère bien les sols lourds et argileux, mais sa préférence va aux sols plus meubles et limoneux ou sableux, pas trop calcaires. Le Metasequoia apprécie une situation ensoleillée et bien dégagée. Ce conifère rustique redoute les étés caniculaires, les sols trop secs.

arbre pour sol lourd et humide, arbres sols lourds, arbre sol humid

Metasequoia glyptostroboides ‘Gold Rush’

Pour aller plus loin...

Si vous ne trouvez pas votre bonheur dans cette sélection d’arbre pour sol lourd et humide ou si votre jardin est un peu trop petit pour accueillir de grands arbres, découvrez : 10 arbustes ou petits arbres pour un sol lourd et humide.

Commentaires

arbres sol lourd humide
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.