Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Faire une bouture de papyrus

Le papyrus est une plante ornementale, relativement simple de culture, à l’allure graphique et élancée. Plante semi-aquatique, on la cultive aussi bien en extérieur qu’en intérieur. Le Cyperus alternifolius, proche cousin du Cyperus papyrus, est une variété communément cultivée en intérieur et qui peut être multipliée par bouture. Son bouturage est d’ailleurs extrêmement simple à réaliser et permet d'obtenir de nombreux nouveaux sujets à replanter.

Voici notre tuto, étape par étape, pour faire une bouture de papyrus.

Quelle variété de papyrus bouturer ?

Notez que le papyrus du Nil et le souchet à feuilles alternes, que l’on appelle aussi papyrus, sont souvent confondus l’un avec l’autre. Mais si les deux plantes se ressemblent globalement, elles ne se multiplient pas de la même façon. En effet, le Cyperus papyrus (papyrus du Nil) se multiplie par division de souche, tandis que le Cyperus alternifolius (souchet à feuilles alternes), se multiplie par division, mais aussi par bouturage de têtes. C’est d’ailleurs aussi le cas de toutes les variétés de souchets (Cyperus longus, Cyperus glaber, etc.). La variété la plus emblématique et la plus cultivée reste le Cyperus alternifolius.

Cyperus alternifolius, papyrus
Cyperus alternifolius © Dinesh Valke - Flickr

En résumé, seul le papyrus du Nil et l’ensemble de ses cultivars (Cyperus papyrus 'Cleopatra', Cyperus papyrus 'Akhenaton'...), ne peuvent pas être bouturés.

Quand bouturer le papyrus ?

Le souchet est une plante de berge qui a la particularité de se reproduire très facilement par bouturage de tête. La bouture peut d’ailleurs être entreprise à n’importe quel moment de l’année, avec un taux de réussite proche des 100 % !

Le matériel nécessaire

  • Un sécateur.
  • Une paire de ciseaux.
  • Un vase, un verre ou un pot à confiture.
  • Un pot.
  • Des billes d'argile ou du gravier.
  • De la terre de jardin et du terreau.
  • Une soucoupe ou un bac profond.
  • Un arrosoir à main.

Comment bouturer le papyrus ?

La bouture du papyrus est une opération très simple à mener, à condition toutefois de respecter les étapes décrites ci-dessous.

Tige et tête de Cyperus alternifolius, bouture de papyrus
Tige et tête de Cyperus alternifolius © Maja Dumat - Flickr

1 - À l’aide du sécateur, coupez plusieurs tiges adultes, si possible non fleuries et surtout en bon état, sur votre plant de Cyperus.

2 - Avec votre paire de ciseaux, coupez les tiges à 10 cm du toupet.

3 - Coupez une à une chaque feuille au 2/3 et supprimez l’inflorescence si d’aventure la tige était fleurie.

4 - Ceci fait, immergez la bouture tête en bas dans un vase de taille moyenne (un verre ou un pot de confiture peuvent aussi très bien faire l’affaire).

5 - Placez la bouture à un emplacement lumineux et bien visible afin de surveiller l’évaporation de l’eau.

Bouture de têtes de Cyperus alternifolius, bouturer le papyrus
Bouture de têtes de Cyperus alternifolius © Jungle Rebel - Flickr

Astuces

  • Pour maximiser vos chances de réussite, utilisez de l’eau non calcaire pour vos boutures de tête. Préférez l’eau de pluie ou l’eau minérale et placez un petit morceau de charbon de bois dans le vase pour éviter qu’elle ne croupisse.
  • Afin d’accélérer l’émission des racines, installez votre bouture à la lumière et à une température minimale de 20°C.

À ce stade, il ne vous reste plus qu’à attendre que votre bouture émette des racines, en veillant à ce qu’elle dispose toujours d'une quantité suffisante d’eau. Les nouvelles racines devraient rapidement faire leur apparition (généralement au bout de 15 jours), suivies de près par l’émission de toutes jeunes feuilles de Cyperus.

Bon à savoir : les feuilles d’origine de votre bouture finissent par brunir et il peut arriver que la tige elle-même en fasse de même. Ce phénomène est tout à fait normal et ne doit pas vous inquiéter.

La mise en pot de la bouture de Cyperus

Au bout de 4 à 5 semaines environ, la bouture développe de nouvelles tiges qui s’extraient de l’eau pour se déployer à l’air libre. Il est alors temps de repiquer vos boutures dans un pot en terre cuite de taille moyenne.

  • Placez un galet sur le trou de drainage pour éviter que le substrat ne s'échappe.
  • Installez une couche de graviers ou de billes d’argile au fond du pot, sur environ 2 cm de hauteur.
  • Remplissez le reste du pot (jusqu’à 5 ou 6 cm du rebord) avec un substrat composé d’un mélange d’1/3 de terre de jardin, d’1/3 de terreau de feuilles et d’1/3 de terre de bruyère.
  • Éliminez les anciennes feuilles ainsi que la tige d’origine de la bouture, afin de ne conserver que les nouvelles pousses et les racines.

Bon à savoir : l’ajout de terre du jardin au substrat permet d’habituer votre bouture à son futur milieu si vous décidiez de la replanter plus tard au jardin.

Une fois la plantation achevée, installez le pot dans une soucoupe remplie d’eau.

Cyperus alternifolius en pot, bouture de papyrus
Cyperus alternifolius en pot © Maja Dumat - Flickr

Assurez-vous que le niveau d’eau de la soucoupe reste toujours le même, en le rectifiant régulièrement. Étant une plante semi-aquatique, le papyrus doit avoir un substrat continuellement humide. Sa croissance, tout comme la beauté de ses feuilles, dépendent directement de cette humidité.

Le papyrus profite d’une croissance très rapide et vous devriez rapidement obtenir une belle touffe graphique et élégante. Si vous souhaitez le maintenir en pot, placez-le en extérieur (si possible au bord d’un bassin) dès que les risques de gelées ne sont plus à craindre. En hiver, rentrez le pot à l’intérieur. Pour plus d’informations à ce sujet, retrouvez nos conseils détaillés sur la culture du papyrus en pot.

Si vous choisissez de repiquer votre jeune plant de souchet à feuilles alternes au jardin, sachez qu’il sera capable de survivre à des températures avoisinant les -6°C, à condition de bénéficier de conditions de cultures adaptées. La culture du souchet en pleine terre est donc à réserver aux régions les plus chaudes de l’hexagone.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire