Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Solanum : plantation, taille, culture

Le Solanum en quelques mots

  • Le solanum est une plante grimpante gracieuse, très florifère, de croissance rapide vraiment facile à réussir sous climat doux
  • Avec son feuillage élégant et sa floraison étoilée pastel et légère, cette liane fleurit inlassablement du printemps jusqu’aux gelées sur tout support mis à sa disposition
  • En fin de floraison, des fruits très décoratifs rouges ou jaune orangé apparaissent sur certains solanums comme le « Pommier d’amour »
  • Sa culture en pleine terre n’est possible que dans les jardins du midi, mais il s’adapte bien à la culture en pot à remiser l’hiver partout ailleurs
  • Il est parfait pour habiller un mur ensoleillé, un grillage ou une clôture

Le mot de notre experte

Le Solanum est une plante grimpante gracieuse appréciée pour sa croissance rapide et pour son infatigable floraison pastel de juin jusqu’aux premières gelées.

Hélas peu rustique, c’est une plante exotique et luxuriante plutôt destinée aux jardins du midi et de bord de mer, dont elle affectionne la douceur.

Ailleurs, elle se cultive sans difficulté dans un grand pot à remiser l’hiver au chaud en serre ou dans la véranda.

Du Solanum jasminoides (syn. Solanum laxum) ou « Morelle faux-jasmin » au Solanum crispum, en passant par le Solanum rantonetii ou « Gentiane en Arbre » et par le Solanum pseudocapsicum ou « pommier d’amour », avec ses fruits aux allures de tomates cerise, tous séduisent soit par leur floraison ou leur fructification spectaculaires.

Si la plupart des solanums grimpent à l’assaut du moindre support, une clôture grillagée, un treillage ou un mur, le constellant de petites fleurs étoilées bleu clair, bleu gentiane ou blanches, d’autres plus sarmenteux que réellement grimpants comme le Solanum rantonetii, pourront être conduits sur tige ou en même en bonsaï.

Solanum en pot pour la véranda ou la terrasse ou solanum à cultiver en pleine terre, laissez-vous séduire par leur délicate floraison et choisissez le solanum qu’il vous faut dans notre collection !

Et laissez vous séduire par nos plantes grimpantes méditerranéennes !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Solanum

Famille : Solanacées

Noms communs : Solanum de Rantonnet, Arbre à gentiane, Morelle de Rantonnet, pommier d'amour

Floraison : de mai à novembre

Hauteur : 2 à 6 m

Exposition : soleil ou mi-ombre

Sol : Tous, bien drainés

Rusticité : -5°C-10°C

Le Solanum est une plante grimpante sarmenteuse appartenant à la vaste famille botanique des Solanacées tout comme la pomme-de-terre (Solanum tuberosum), la tomate ou encore les toxiques belladone et Datura.

Il est originaire des zones chaudes et humides notamment d’Amérique du Sud, plus précisément du Brésil et du Chili. Le genre Solanum compte environ 1 400 espèces herbacées, arbustives et arborescentes parmi lesquelles Solanum jasminoides, rebaptisé tout récemment Solanum laxum mais appelé plus couramment « Morelle faux-jasmin », Solanum crispum, une autre liane luxuriante et Solanum rantonetii qu’on appelle « Gentiane en Arbre » ou « arbre aux gentianes », en raison de la couleur intense de ses fleurs bleu-violet : très florifère, il est très couramment cultivé.

Ils ont donné naissance à des cultivars intéressants aux fleurs blanches ou bleu outremer.

Impossible d’oublier le Solanum pseudocapsicum plus connu sous le nom de « pommier d’amour » ou encore « cerisier de Jérusalem » avec ses fruits ronds et charnus en forme de petites tomates orange, jaunes ou rouges.

Tous sont frileux et ne se cultivent en pleine terre que dans nos régions épargnées par le gel. Ce sont de grands classiques des jardins méditerranéens. Dans les régions les plus continentales, ils s’installent facilement dans un grand pot à remiser l’hiver.

Doté d’une croissance très rapide, cette grimpante sarmenteuse, une fois bien installée, développe de longs rameaux souples, presque volubiles qui grimpent à l’assaut de tout support. La taille varie selon les espèces de solanum.

Solanum jasminoides et Solanum crispum peuvent atteindre leur taille adulte, en moyenne 5 à 6 m de hauteur pour presqu’autant de large, en l’espace d’une ou deux saisons. Si on les laisse pousser sans entrave, ils se développent en couvre-sol.

Le Solanum rantonetii forme un buissonnant aux rameaux souvent retombants et offre quant à lui un développement moins vigoureux : il ne dépassera pas 2m de hauteur et offrira une silhouette souvent très ramifiée à maturité.

solanum

Quelques Solanums : S. jasminoides ‘Album’, S. crispum, S. pseudocapsicum et S. rantonetii

Solanum pseudocapsicum forme un petit buisson arrondi et très ramifié n’excédant pas 45 cm de hauteur. Avec son allure d’arbre miniature, on le cultive si souvent en intérieur qu’on le surnomme le « solanum d’appartement ».

Les rameaux plus ou moins souples et retombants portent un élégant feuillage luxuriant rappelant celui du jasmin.  Le feuillage est persistant à semi-persistant à la faveur d’un climat doux mais peut être caduc s’il est exposé aux gelées. Les feuilles disposées de façon alterne le long des tiges sont oblongues à lancéolées, ou fortement pennées, parfois découpées en 3 ou 5 lobes ou dotées de folioles lobées, à bords souvent ondulés. Longues de de 2 à 25 cm suivant les espèces, elles sont lustrées ou duveteuses.

De couleur vert vif à vert foncé, elles rougissent parfois sous l’effet du froid. Certains cultivars portent un somptueux feuillage panaché de crème.

Cette végétation luxuriante s’épanouit avec élégance, servant d’écrin à la floraison. Le solanum est apprécié pour ses fleurs et ses fruits décoratifs.

La plante se couvre d’une multitude de petites fleurs qui se renouvellent sans cesse de mai jusqu’aux premières gelées. La floraison s’étale parfois sur 8 mois dans les régions où il ne gèle pas. Les fleurs à 5 pétales sont en cloche, en trompette évasée ou le plus souvent en petites étoiles, typiques des Solanacées (d’où son surnom d’ »Etoile de Bethléem »).

Elles mesurent de 1 à 6 cm de diamètre et s’épanouissent en nombreuses petites grappes parfois ombelliformes ou paniculées de 2 à 15 cm de large, à l’aisselle des feuilles ou à l’extrémité des rameaux.

Si elles se caractérisent souvent par un bleu violacé, qui rappelle la gentiane, certains cultivars offrent des fleurs d’un bleu clair très lumineux ou encore d’un blanc très pur retouchées par un bouquet d’étamines proéminentes jaune-orangé.

Légèrement odorantes, ses fleurs exhalent un discret parfum de jasmin. Après floraison, elles se muent en fruits, de petites baies toxiques en cas d’ingestion, rondes ou ovoïdes, violacées, rouges, vermillon, oranges ou jaunes de 1 à 2 cm diamètre. Cette fructification décorative est ceci dit, rare sous nos climats.

Heureusement, le Solanum pseudocapsicum, cultivé le plus souvent comme une plante d’intérieur saisonnière, permet de profiter du potentiel décoratif de ces fruits qui tiennent tout l’automne et une grande partie de l’hiver quand cet arbrisseau est tenu au chaud ou cultivé en extérieur en climat doux. Constellant toute la plante, tels des tomates-cerise ou des petites oranges, d’abord verts, ils virent au jaune, à l’orange pour devenir rouge vif en mûrissant. Ils ont inspiré à cette espèce de solanum, le surnom de pommier d’amour et d’Oranger de savetier.

Tout comme le Jasmin, le Solanum est assez frileux, supportant rarement des températures en dessous de -5 °C/-8°C. Il est facile à cultiver en pleine terre dans les régions aux hivers très cléments. C’est un grand classique des jardins méditerranéens qui peut néanmoins s’adapter jusqu’en région parisienne, en situation très abritée. Partout ailleurs, sous un climat froid, il sera réservé exclusivement à la culture en pot et hiverné hors gel, à la manière d’une plante d’orangerie.

Il a besoin de chaleur et de soleil ainsi que d’un sol fertile, frais mais très drainé.

gentiane en arbre

Solanum rantonetii aux somptueuses fleurs bleu-violet intense

Cette liane sarmenteuse se palisse volontiers contre un mur, un treillage, une tonnelle. Non palissée, laissée libre, elle peut aussi former un magnifique couvre-sol quelque peu enchevêtré et sauvage.

Sa floraison légère confère beaucoup de charme et d’élégance au jardin ou à la terrasse.

Principales espèces et variétés

On compte plus de 1400 espèces de Solanum, parmi lesquelles le classique Solanum jasminoides aux fleurs étoilées blanches, bleues ou violettes et le Solanum crispum, le plus rustique des Solanums qui sont deux lianes vigoureuses mais frileuses. Le solanum rantonnetii, « l’arbre aux gentianes » est une espèce plus arbustive aux fleurs d’un bleu-gentiane inouï !

Tous ont engendré des cultivars somptueux qui ont enrichi la palette des bleus, allant du bleu pastel au bleu outremer le plus intense.

A collectionner au jardin ou toute l’année en véranda !

Les plus populaires

Solanum jasminoides Bleu - Morelle faux-jasmin

Période de floraison Juin à Oct.

Hauteur à maturité
5.00 m

Une liane mince et persistante en climat doux. De croissance rapide, très florifère, à palisser sur un mur ou à laisser grimper sur un grillage ou une clôture.

Solanum crispum Glasnevin

Période de floraison Juin à Oct.

Hauteur à maturité
5.00 m

Il produit inlassablement une multitude de fleurs mauves. C’est le plus rustique des solanums ! Il grimpe à l'assaut de treillage, arceau, tonnelle, rambarde d'escalier...Il se cultive également en bac sur une terrasse dans les régions les plus froides.

Solanum rantonetti - Gentiane en Arbre

Période de floraison Juin à Oct.

Hauteur à maturité
2.00 m

Nos préférées

Solanum jasminoides Bleu - Morelle faux-jasmin

Période de floraison Juin à Oct.

Hauteur à maturité
5.00 m

On adore ce grand classique des jardins méditerranéens, facile à cultiver en climat clément !

Solanum jasminoides Album

Période de floraison Juin à Oct.

Hauteur à maturité
5.00 m

Une superbe forme à fleurs blanches ! Ce faux jasmin est aussi décoratif que le type à fleurs bleues. Plus rustique qu'il n'y paraît !

Plantation

Où planter le Solanum ?

De ses origines tropicales et subtropicales, le Solanum a conservé une grande frilosité. Peu rustique, il ne supporte pas les gels sévères.  Il est facile à cultiver en pleine terre dans les régions méditerranéennes ou de bord de mer, car partout ailleurs sa rusticité sera mise à rude épreuve.

Le feuillage est détruit par le froid dès 0°C-2°C, tandis que sa souche résiste faiblement jusqu’à-5 °C.  Certains sont plus rustiques qu’il n’y parait, résistants parfois jusque-8-10°C en situation bien abritée, sous un épais paillis protecteur, la souche repartant au printemps sans difficulté.

Dans les régions aux hivers rigoureux, au nord de la Loire, on cultivera donc le solanum dans un grand bac bien à l’abri sur la terrasse à remiser l’hiver à l’intérieur, à l’abri des gelées.

Il a besoin de chaleur et de soleil : offrez-lui une exposition très ensoleillée, abritée des courants d’air. Il préfère la mi-ombre en climat chaud plutôt que le soleil brûlant qui grille ses fleurs.

Il est résistant à la sécheresse estivale une fois bien installé et peut s’accommoder d’un sol ordinaire, voire légèrement calcaire, s’il est toujours parfaitement drainé. Il préfère toutefois les sols fertiles et profonds dans lesquels il pourra s’épanouir véritablement.

Le Solanum s’utilise de mille façons dans un jardin de climat doux pour fleurir une tonnelle, enlacer un arbre, garnir un mur bien exposé, une treille, un grillage… Quel bonheur quand il vous procurera une ombre bienfaisante lorsqu’il aura recouvert une pergola! Son feuillage reste semi-persistant sous climat doux : un atout non négligeable lorsque l’on souhaite masquer un mur ou une façade peu esthétique. Non palissé, il forme un couvre-sol élégant. 

Cette liane sarmenteuse a besoin d’un emplacement aéré car son développement est rapide dès la première année de plantation.

Certains solanums comme le Solanum rantonnetii peuvent même être conduits sur tige ou en bonsaï.

Le Solanum formera également un joli buisson florifère dans un grand pot bien à l’abri sur le balcon ou la terrasse, à rentrer à l’abri du gel dans les régions froides. Pour les « Pommiers d’amour » cultivés en intérieur, placez-les près d’une fenêtre mais pas au soleil brûlant.

Quand planter le Solanum ?

La plantation du Solanum se fait au printemps de mars à mai après les dernières gelées car cette plante est gélive. En attendant, vous pouvez le pré-cultiver en pot dans une pièce tiède et lumineuse pour hâter sa croissance. Une plantation en septembre-octobre est possible en climat doux.

Comment planter le Solanum ?

Vu le développement rapide et vigoureux du Solanum, 1 pied par m² suffira car il est capable de s’étaler en deux ou trois saisons seulement de 3 à 6 m.  Creusez à 20 cm du mur ou du support employé.

  • Trempez la motte dans un seau d’eau avant la plantation
  • Creusez un trou deux à trois fois plus large que celle-ci
  • Etalez-y un lit de gravier ou de billes d’argile pour faciliter le drainage
  • Mélangez à la terre extraite, un peu de compost bien décomposé
  • Positionnez la plante, base des tiges au niveau du sol
  • Comblez le trou
  • Tassez légèrement
  • Arrosez abondamment
  • Paillez le pied pour garder la fraîcheur en été
  • Palissez les branches sur le support

Comment planter le solanum en pot ?

Le substrat doit être très drainant pour éviter l’humidité stagnante aux racines du Solanum.

  • Dans un grand pot en terre cuite, étalez sur ¼ de hauteur une bonne couche de drainage (gravillons ou billes d’argile)
  • Plantez le solanum dans un terreau spécial plantes méditerranéennes ou pour géraniums ou simplement dans un mélange de tourbe, de sable, de terreau de feuilles et de terre de jardin
  • Palissez les tiges sur le support
  • Arrosez
  • Remisez le pot en hiver à l’abri du froid mais à la lumière, dans une véranda ou une serre tempérée

solanum faux jasmin

Entretien, taille et soins

Le Solanum nécessite peu de soins, quand il est bien installé. Soleil et arrosages réguliers sont les secrets pour garantir son bon développement.

En pleine terre

Arrosez régulièrement et copieusement la première année suivant la plantation pour accompagner la reprise. Par la suite, il résistera bien à la sécheresse et ne demandera que des arrosages occasionnels en été pour soutenir la floraison.

Le Solanum est assez gourmand et a besoin d’un sol fertile qui améliore sa floraison. Il apprécie un apport d’engrais régulier en cours de croissance, surtout en sol pauvre. Un apport de compost par griffage au printemps et en été favorisera et prolongera la floraison.

Palissez au fur et à mesure les nouvelles pousses. Eliminez régulièrement les fleurs fanées, cela favorisera le renouvellement de la floraison.

Dans les régions clémentes, en cas de grand froid annoncé, protégez les parties aériennes de la plante avec un voile d’hivernage et paillez la souche dès le mois d’octobre avec des feuilles mortes. Plus d’infos dans notre fiche « Comment protéger vos plantes méditerranéennes du froid ».

Dans les régions où les hivers sont rigoureux, rentrez les solanums en pot avant les premières gelées, à l’abri du froid dans une pièce hors gel très lumineuse.

En pot

Le solanum cultivé en pot doit être arrosé plus régulièrement. Arrosez régulièrement sans laisser la motte se dessécher quand il fait chaud. Durant la croissance arrosez une à deux fois par semaine et apportez un engrais liquide deux fois par mois. Réduisez les arrosages en hiver à tous les 15 jours et cessez toute fertilisation.

Vaporisez souvent le feuillage avec de l’eau non calcaire, si vous voulez garder votre solanum en pot à l’intérieur toute l’année car feuillage et fleurs flétrissent rapidement quand l’atmosphère est trop sèche.

Surfacez chaque année, au printemps avec du compost et rempotez tous les 3 ans au printemps, tous les ans les Solanum pseudocapsicum.

Rentrez les pots dès que les températures passent sous le seuil des 2/3°C et hivernez- les à l’abri des gelées hivernales dans une serre ou une véranda peu chauffée où la température ne descendra pas au-dessous des 10°C.  Vous pourrez les ressortir au printemps, lorsque les températures seront réchauffées et que les gelées seront définitivement écartées.

Au démarrage, aidez ses tiges à grimper sur leur support et palissez au fur et à mesure de leur développement.

Quand et comment tailler un solanum ?

Aucune taille n’est vraiment indispensable, mais elle peut être utile pour contenir sa croissance !

Chez les solanum jamsinoïdes et crispum, elle consiste simplement à contrôler leur expansion, à éliminer les rameaux frêles ou abîmés et à équilibrer la ramure afin de leur redonner une belle forme arrondie.

Le solanum a tendance à se montrer envahissant mais il supporte bien une taille, même sévère et ne craint pas d’être rabattu tous les ans.

  • Taillez tous les ans au printemps, début mars.
  • Rabattez les tiges à trois à quatre bourgeons (environ 30 cm du sol) et supprimez les vieux rameaux et les tiges cassées
  • Vous pouvez également rafraîchir la liane tout au long de la saison sans souci pour contrôler l’encombrement ou favoriser la ramification

La taille du pommier d’amour n’est pas nécessaire chaque année vu son faible développement. Pincez les jeunes tiges au printemps pour favoriser la ramification et rabattez les tiges de moitié tous les trois, si vous avez réussi à conserver cette espèce aussi longtemps car l’air intérieur très sec lui est souvent fatal au bout d’un an.

solanum bouquet

Conduire un Solanum sur tige

On peut facilement conduire le solanum rantonnetii ou « Arbre aux gentianes » en petit arbuste-tige en taillant les branches basses.

Comment palisser le solanum ?

Les tiges des Solanum ne possèdent pas de vrilles, c’est pourquoi il est nécessaire de les palisser en les attachant par des liens dès leur installation en pleine terre comme en pot.  Les supports sont multiples : le solanum peut prendre appui contre un mur, cascader du haut d’un muret de pierres, s’enrouler autour d’un arbre, escalader un grillage ou un treillage.

Sur un mur sans aspérités : fixez des pitons et tendez horizontalement des fils de nylon, tous les 50 cm, pour guider les tiges.

Maladies et ennemis éventuels

Le Solanum ne connait pas d’ennemis, seules les plantes cultivées en intérieur peuvent se montrer plus vulnérables aux invasions d’araignées rouges, fréquentes quand la plante manque d’eau et que l’environnement est trop sec et confiné. Pour les éliminer, faites des pulvérisations avec une macération d’ortie.

La présence de pucerons est parfois visible sur les feuilles. Pulvérisez de l’eau savonneuse.

Multiplication

Le solanum se multiplie facilement par boutures de tiges herbacées, entre avril et juin. Le marcottage est également possible quoique plus fastidieux.

Comment bouturer un solanum ?

Les boutures de solanum fleuriront dès l’été suivant.

  • Avec un sécateur, prélevez des boutures de 5 à 8 cm, souples, vertes, et sans fleurs
  • Supprimez les feuilles du bas
  • Enfoncez les boutures dans des godets remplis de terreau, de tourbe et de sable
  • Tassez et arrosez
  • Humidifiez régulièrement le substrat avec un pulvérisateur
  • Placez le pot à mi-ombre sous abri, hors gel en hiver à une température comprise entre 10 et 15 °C dans la serre ou la véranda
  • Plantez en pleine terre ou rempotez individuellement chaque bouture au printemps suivant

Par marcottage

Le marcottage du solanum réalisé à la fin de l’automne donne des marcottes enracinées environ un an après.

  • Creusez une longue tranchée de 15 cm de profondeur sur 1 m à 2 m de long suivant la longueur du rameau choisi
  • Inclinez cette longue tige basse vers le sol
  • Retirez les feuilles du bas
  • Entaillez l’écorce sur 3 à 5 cm environ sur les parties à enterrer, au niveau d’un nœud
  • Enterrez une partie ou plusieurs parties à 15 cm de profondeur en vue de son enracinement
  • Fixez les marcottes dans le sol avec de sardines métalliques enfoncées dans le sol
  • Recouvrez de terreau, tassez et arrosez
  • Par la suite, arrosez lorsque la terre est sèche
  • Un an après, à l’automne suivant, séparez les marcottes du pied mère, elles seront suffisamment enracinées : sectionner les tiges à l’endroit où elles s’enfoncent dans le sol
  • Replantez les marcottes en pleine terre à leur emplacement définitif ou dans des pots

Associer

Gracile et d’une élégance rare, le Solanum s’épanouit dans des jardins de style variés leur conférant charme et poésie. Il est un incontournable des jardins romantiques bleus ou blancs. C’est surtout un grand classique des jardins méditerranéens et exotiques auxquels il apporte beaucoup de fraîcheur en été.

Si le Solanum se porte bien en isolé sur un grillage ou une clôture, on le retrouve dans des associations fraîches et romantiques avec des rosiers grimpants et d’autres belles grimpantes comme la clématite, le chèvrefeuille, le Jasmin, la Passiflore,  une bignone (Campsis radicans) ou la Podranea ricasoliana.

associer le faux jasmin

Une idée d’association exotique : Solanum jasminoides ‘Album’ (ou ‘Bleu’) sur une structure avec devant quelques Dahlia ‘Victoria Ann’ accompagnés de Colocasia ‘Madeira’

Dans un jardin méditerranéen, pour une touche plus exotique, offrez-lui une grimpante méditerranéenne comme le bougainvillée ou un Plumbago capensis ou Dentelaire du Cap.

Dans nos régions les plus douces, palissez-le contre un mur en pleine terre au pied des orangers du Mexique, de l’abutilon ou de la lavatère arbustive.

En pot conservé au chaud l’hiver, il se marie parfaitement avec le Convolvulus mauritanicus ou l’Ampelaster carolinianus, un aster grimpant qui fleurit en fin d’automne.

Ressources utiles

Articles connexes

Jardin Romantique

Inspiration

Jardin Romantique

Ses couleurs et ses formes douces invitent au repos mais de nombreuses plantes parfumées v
Lire la suite +

Blog

Elisabeth et son jardin méditerranéen

Peut-être l'avez-vous remarqué... mais Elisabeth a rejoint l'équipe du blog. Passionnée de plantes, en particulier...
Lire la suite +

Blog

Un mur au jardin : nos idées pour l'habiller

Qu'il soit mitoyen ou qu'il appartienne à votre voisin, l'effet d'un mur au jardin est...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire