Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
cultiver solanum en pot
conseil

Cultiver un solanum en pot

Nos conseils de culture et notre sélection

Le Solanum, originaire du Chili et du Pérou, est une plante vigoureuse qui produit une longue floraison tout l’été et parfois jusqu’aux premières gelées. Il est particulièrement apprécié pour la générosité de sa floraison. Le Solanum se cultive en pleine terre sous les climats doux. Il est toutefois trop frileux pour vivre en extérieur toute l’année dans le reste de l’hexagone. Il est possible de le cultiver en pot, mais devra être protégé du froid hivernal.

Type de pot, substrat, technique de plantation, entretien et hivernage… Voici tous nos conseils pour cultiver un Solanum en pot.

Quand et comment planter un Solanum en pot ?

Quand planter un Solanum ?

Les plantes vendues en conteneur peuvent être plantées toute l’année, hors période de gel. Vous pouvez fêter l’arrivée du printemps en plantant un Solanum en pot entre avril et mai. De croissance rapide, il aura vite fait de couvrir votre espace et vous de pouvoir en profiter dès l’été.  

Comment planter un Solanum ?

  1. Sortez la plante de son pot avec précaution pour ne pas casser les branches à la base.
  2. Faites tremper la motte dans un grand volume d’eau afin de bien l’humecter.
  3. Disposez une couche de drainage au fond du pot (billes d’argiles, graviers…).
  4. Versez votre substrat de façon à pouvoir y poser la motte, sachant que le sommet de celle-ci doit arriver à environ 3 cm du haut du pot, puis disposez votre Solanum au centre.
  5. Essayer de courber les tiges sur quelques centimètres dans le sol avant qu’elles grimpent sur le support pour que l’enracinement soit meilleur.
  6. Attacher ou aider les tiges à bien s’accrocher à leur support.
  7. Comblez avec le reste du mélange et tassez légèrement au poing tout autour.
  8. Arrosez abondamment, en plusieurs fois si nécessaire, pour bien humidifier l’ensemble du substrat.
  9. Paillez jusqu’en haut du pot, afin de limiter l’évaporation et la pousse des adventices. L’avantage d’un paillage organique (chanvre, lin, BRF) est qu’il nourrit la plante en se décomposant.

→ Si vous optez pour une mise en place sur une terrasse ou un balcon, pensez à choisir l’emplacement de votre pot avant de procéder à la plantation. L’ensemble peut être lourd et difficile à manipuler une fois l’opération terminée et vous aurez à le mettre à l’abri dans une véranda en hiver. Vous pouvez également installer votre Solanum à l’année dans un jardin d’hiver où vous bénéficierez d’une floraison plus longue.

Quel type de pot choisir ?

Pour que votre solanum se sente à l’aise, choisissez un pot d’au minimum 30 litres, soit l’équivalent de 30 à 40 cm de diamètre. Vous pourrez changer pour un pot plus grand au fur et à mesure de son développement. Le solanum n’aimant pas l’humidité stagnante, un pot avec un drainage incorporé est nécessaire. Si vous êtes en région au climat chaud ou doux, sans gelées hivernales en dessous de -2 °C, vous pouvez installer un pot en terre cuite ou émaillée. En dehors de ses contrées clémentes, il faudra hiverner votre pot, et par conséquent choisir un pot que vous pourrez déplacer facilement. Un pot en résine sera plus léger qu’un pot en terre.

pot pour solanum

Toujours préférer les pots en terre. La solution du pot en résine permet d’alléger le poids lors du déplacement de la plante

Quel type de substrat choisir ?

Peu exigeant, le solanum pousse dans tout sol ordinaire. Cultivé en pot, il nécessite un bon substrat pour garantir une belle floraison généreuse. Si vous disposez d’une bonne terre de jardin :

Si vous n’avez pas accès à de la terre de jardin, utilisez un terreau spécial arbuste, et ajoutez du compost ou un engrais pour potées ou arbustes.

Quels solanum choisir ?

Le Solanum crispum ‘Glasnevin’

Les solanum grimpants sont très vigoureux. Une seule plante peut couvrir une pergola de 4m2 en une saison. Ce faux Jasmin développe de longs rameaux souples presque volubiles, qui peuvent facilement être palissés. Les fleurs étoilées mauve à cœur jaune sont groupées en bouquets lâches. En fin de floraison des fruits blanc-jaune très décoratifs apparaissent. Placez le Solanum crispum ‘Glasnevin’ en bac sur une terrasse pour profiter de son parfum intense. En hiver, il doit être remisé dans une véranda ou une serre tempérée à 16°C avec beaucoup de lumière. Si vous le rentrez à la maison, veillez à lui offrir une hygrométrie élevée, car le feuillage et les fleurs flétrissent rapidement dans une atmosphère sèche. Vaporisez-le avec de l’eau non calcaire pour éviter les attaques d’araignées rouges.

Le Solanum jasminoïdes

Cette belle liane est persistante en climat doux. Le Solanum jasminoïdes produit tout l’été une succession de grappes de petites fleurs étoilées mauve. Elles s’épanouissent sur un feuillage élégant qui rappelle celui du jasmin. C’est une plante parfaite pour les jardins de bord de mer. Elle nécessite des arrosages copieux et espacés au cours de l’été pour soutenir sa floraison. Les jardiniers plus continentaux l’adopteront dans un grand pot à remiser en hiver.

Le Solanum jasminoides ‘Album’

C’est une plante grimpante gracieuse d’une grande générosité. Le Solanum jasminoides‘Album’ forme de nombreuses grappes de petites fleurs blanches en étoiles légèrement parfumées qui se succèdent de juin jusqu’aux premières gelées. Elle est originaire des zones tropicales et subtropicales d’Amérique du Sud, plus précisément du sud du Brésil et de l’Équateur. Plus rustique qu’il n’y paraît, elle repart de la souche après de courtes gelées de l’ordre de -12°C.

solanum

Trois solanum florifères grimpants. À gauche S. jasminoides album, au centre S. jasminoides, à droite S. ‘Glasnevin’

Le Solanum rantonetti

Ce solanum plutôt arbustif peut être conduit sur tige comme un rosier. Cet arbuste buissonnant se couvre en été d’une multitude de petites fleurs rondes bleu violet qui se renouvellent sans cesse jusqu’aux premières gelées. On l’appelle Gentiane en Arbre en raison de la couleur intense de ses fleurs. Réputé pour sa floribondité le Solanum rantonetti ne cesse de fleurir en été, ce n’est que tard en automne qu’il stoppe sa floraison, souvent à cause du gel. Le feuillage plus commun est ovale, ondulé sur la bordure, de couleur vert tendre, il est persistant, mais peut être caduc s’il est exposé aux gelées. Le Solanum rantonetti est une plante gélive rustique jusqu’à -5°C, très adaptée au climat méditerranéen. Il sera réservé exclusivement à la culture en pot sous climat froid et remisé dans un local hors gel pendant l’hiver.

solanum rantonetti

Le Solanum rantonetti est surnommé Gentiane en arbre pour le bleu intense de ses fleurs

Comment entretenir votre solanum en pot ?

L’arrosage

Le Solanum aime avoir un substrat frais et bien drainé, mais tolère mal l’excès d’eau. Lorsqu’il est en pleine terre, le Solanum peut supporter une sécheresse passagère, mais pas en pot. Arrosez dès que le sol devient sec. En cas de fortes chaleurs, arrosez abondamment 1 à 2 fois par semaine. Utilisez également un paillage au pied de votre Solanum pour éviter une évaporation trop rapide de l’eau et un assèchement de la terre. Durant l’hiver votre Solanum aura besoin d’un arrosage sans excès, uniquement s’il est remisé dans les régions froides ou s’il n’y a pas eu de pluies depuis 2 à 3 semaines en régions chaudes.

Le rempotage et les apports en engrais

Plante très gourmande, apportez-lui en début de saison, un engrais riche en potasse à diffusion lente.

Le tuteurage et l’hivernage

Plante sarmenteuse plus que grimpante, il faudra lui prévoir un support (fils de fer, pergola, etc.) sur lequel le Solanum jasminoides pourra enrouler ses tiges volubiles. Le Solanum n’est pas un vrai grimpant, mais ses tiges souples arrivent à se faufiler entre les mailles d’un grillage.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire