Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Podophyllum : planter, cultiver et entretenir

Le Podophyllum en quelques mots

  • Le Podophyllum offre un feuillage surprenant, souvent marqué de taches vert foncé, brunes ou pourpres
  • C’est une plante vivace d’ombre, idéale pour former un couvre-sol en sous-bois
  • Il offre au printemps une ravissante floraison, suivie par des fruits ovoïdes, verts, jaunes ou rouges
  • Il s’agit d’une plante rare et originale, trop peu cultivée
  • Malgré son aspect exotique, il s’agit d’une plante bien rustique !

Le mot de notre Experte

Le Podophyllum est une curieuse plante vivace de sous-bois, qui forme un excellent couvre-sol au feuillage spectaculaire ! Celui-ci prend une forme en parapluie ou en ombrelle, avec un limbe plus ou moins découpé. Certaines variétés, comme le Podophyllum ‘Spotty Dotty’, sont très originales par leur feuillage tacheté de marques brunes ou pourpres ! Les Podophyllum offrent dans tous les cas une grande diversité de couleurs et de motifs. On apprécie également au printemps leur floraison délicate, blanche, rose ou rouge foncé, parfois un peu cachée par le feuillage. Les fleurs sont suivies par des fruits ovoïdes, vert clair, jaunes ou rouges.

Le Podophyllum est une plante encore trop peu connue et cultivée ! C’est une plante de collection, qui mériterait d’être plus souvent planté dans les jardins. Son seul défaut est de mettre longtemps à s’installer. Si vous souhaitez un effet immédiat, passez votre chemin… Mais cela vaut le coup d’être patient pour en profiter : une fois en place, il demande peu d’attention, il s’étale progressivement, et il a une grande durée de vie ! Il s’épanouira dans un jardin naturaliste, en sous-bois, où il pourra former, avec le temps, de larges colonies. De plus, malgré son aspect exotique, le Podophyllum est une plante tout à fait rustique, supportant jusqu’à – 15, voire -20 °C.

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Podophyllum sp.

Famille : Berberidaceae

Noms communs : Podophylle, Pomme de mai

Floraison : mai-juin

Hauteur : jusqu’à 50 cm

Exposition : ombre, mi-ombre

Sol : riche, humifère, frais et drainant

Rusticité : entre – 15 et – 20 °C

Le Podophyllum est une plante vivace rhizomateuse qui forme des colonies en sous-bois. Il est apprécié pour son feuillage original, souvent joliment coloré. Le Podophyllum peltatum est originaire des Etats-Unis et du Canada, où il pousse dans des forêts de feuillus, parfois en lisière de sous-bois et en bordure de rivières. Les autres espèces se rencontrent principalement en Asie (Chine, Taïwan, Inde…), où ils poussent dans des forêts d’altitude, ce qui explique sans doute leur bonne rusticité.

Les Podophyllum ont une grande variabilité au niveau des formes et couleurs de feuilles, au sein même d’une espèce, en fonction de la souche et de l’âge de la plante. Le Podophyllum delavayi a donné naissance à plusieurs variétés surprenantes, aux feuilles joliment marbrées, comme les variétés ‘Spotty Dotty’ ou ‘Kaleidoscope’.

On considère en général neuf espèces de Podophyllum, cependant les dernières classifications n’en reconnaissent plus qu’une : Podophyllum peltatum, les autres espèces ayant été reclassées dans les genres Dysosma et Sinopodophyllum.

Planche botanique représentant le Podophylle pelté

Podophyllum peltatum : Illustration botanique

Le nom du Podophyllum vient du grec podos : pied, et phyllon : feuille, en référence à la forme des feuilles de certaines espèces, évoquant des empreintes de pied. Le Podophyllum est parfois surnommé « Pomme de mai » (en anglais, may apple), en raison de ses fruits décoratifs.

Le Podophyllum appartient à la famille des Berbéridacées. Il s’agit de la famille du Berberis, dont font partie également d’autres plantes ornementales comme l’Epimedium, le Mahonia et le Nandina.

Le Podophyllum est certes une plante qui met du temps à s’installer, poussant lentement, mais il a une grande longévité ! Il s’étend progressivement pour former un ravissant couvre-sol, un peu à la façon du Rodgersia. D’ailleurs, l’espèce Rodgersia podophylla a été nommée ainsi en référence au Podophyllum !

Le Podophyllum s’étale grâce à ses rhizomes traçants et ramifiés, peu profonds. Du sol émergent des tiges très droites, au sommet desquelles sont portées des feuilles, en parasol, à une hauteur de 40 à 50 cm.

Au printemps, lorsqu’ils apparaissent, les Podophyllum ressemblent un peu à une colonie de champignons, avec d’épaisses tiges très droites partant directement du sol, couronnées par la feuille repliée, qui évoque un chapeau. Cela se remarque particulièrement sur le Podophyllum peltatum : en début de saison, son feuillage est brun et replié, puis il se déploie en parasol et prend une belle teinte verte !

Le Podophyllum est remarquable par son feuillage unique ! Certaines variétés ont une allure quelque peu monstrueuse, avec leurs taches irrégulières brun pourpré, comme le Podophyllum ‘Spotty Dotty’ ou le Podophyllum difforme. Les feuilles du Podophyllum sont grandes et palmées, mesurent entre 15 et 35 cm de diamètre, et sont constituées de cinq à neuf lobes. Chaque tige porte seulement une ou deux feuilles, en forme d’ombrelles. Celles du Podophyllum peltatum sont profondément découpées, tandis que celles du Podophyllum pleianthum sont plutôt entières, en hexagone ou en étoile. Leur forme rappelle un peu celles des alchémilles.

Ne vous inquiétez pas si vous voyez le feuillage sécher et disparaître en été ! La plante s’adapte ainsi à la sécheresse, elle entre en dormance pour économiser son énergie, et ne réapparaîtra qu’au printemps suivant !

Le feuillage du Podophyllum

Le feuillage original du Podophyllum ! Ici, Podophyllum peltatum (photos : Andrew Cannizzaro / Katja Schulz), et Podophyllum ‘Spotty Dotty’ (photo peganum)

La floraison du Podophyllum est discrète, très humble ! Elle apparait au printemps, en mai-juin, sur des plants âgés d’au moins trois ans. A l’exception du Podophyllum hexandrum, chez les autres espèces les fleurs se cachent en-dessous du feuillage ! Elles sont insérées proches de la tige, à l’embranchement entre les feuilles. Elles peuvent être solitaires ou réunies en grappes, comme chez le Podophyllum pleianthum. Les fleurs sont en coupe, mesurant 4 à 5 cm de diamètre, et sont constituées de six à neuf pétales, entourés par six sépales. En général, au cœur de la fleur on trouve une douzaine d’étamines, parfois jusqu’à 20.

Les Podophyllum peltatum et P. hexandrum offrent de ravissantes fleurs blanches, très élégantes ! Elles sont bien ouvertes, dévoilant les étamines jaunes au centre. Celles des Podophyllum delavayi et P. pleianthum sont bien plus surprenantes, avec des pétales allongés, retombants, de couleur rouge sombre.

Après avoir fleuri, le Podophyllum produit de surprenants fruits ovoïdes (une autre curiosité de cette plante !), qui peuvent être rouges, vert clair ou jaunes. Ils lui valent son surnom de Pomme de mai (mayapple) – bien qu’ils apparaissent en été et non en mai ! Ces fruits mesurent 4 à 5 cm de long, et renferment des graines. Dans la nature, ils sont consommés par des animaux sauvages (petits mammifères, oiseaux…), qui disséminent ainsi les graines.

Les fleurs et fruits du Podophyllum

Les fleurs des Podophyllum hexandrum (photo Meneerke bloem) et Podophyllum ‘Spotty Dotty’, et les fruits rouges du P. hexandrum (photo Andy king50)

Les principales variétés de Podophyllum

Podophyllum peltatum

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
40 cm

Originaire d’Amérique du Nord, ce Podophyllum porte de superbes feuilles vertes, en parasol, profondément découpées. Il forme un tapis en sous-bois, et a un style assez naturel. Il offre également de ravissantes fleurs blanches, humbles et discrètes.

Podophyllum Spotty Dotty - Dysosma

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
40 cm

Cette variété offre un feuillage surprenant, très original ! Les feuilles sont en forme d’étoile, de couleur vert tendre maculé de taches vert foncé – brunes. Il porte également de petites fleurs rouge sombre, en clochettes inclinées vers le sol. Il s’agit d’une variété vigoureuse, qui pousse plus vite que les autres variétés.

Podophyllum hexandrum, Podophyllum emodi

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité
50 cm

Le Podophyllum hexandrum porte des feuilles vert foncé marquées de taches brunes. Ses fleurs, très délicates, ont l’avantage d’apparaitre au-dessus du feuillage, et sont donc bien plus visibles que chez les autres variétés ! Elles sont en coupe, de couleur blanc rosé, et sont joliment mises en valeur par les feuilles, plus sombres.

Plantation

Où planter ?

Comme le Podophyllum n’aime pas être déplacé, il est important de bien choisir son emplacement ! Il s’agit d’une plante de sous-bois, qui se plait donc à l’ombre, qu’elle soit dense ou partielle. Le soleil direct risquerait de brûler le feuillage ou de le rendre plus terne, tandis qu’à l’ombre les feuilles ressortent bien mieux. De plus, le Podophyllum peltatum supporte très bien la concurrence racinaire. Il peut sans problème être installé au pied d’arbres et arbustes !

La plupart des Podophyllums apprécient les terrains riches en matière organique, humifères. Le Podophyllum peltatum supporte l’ombre sèche, tandis que les espèces asiatiques préfèrent les sols frais et s’adaptent à une plantation en bordure de bassin. Si le sol est riche, le Podophyllum va produire une végétation impressionnante, tandis qu’en terrain pauvre, les feuilles seront plus petites. Dans de bonnes conditions de culture, le Podophyllum peut se ressemer spontanément et se naturaliser. Concernant le pH, le Podophyllum a une préférence pour les terrains acides ou neutres.

Évitez de l’installer en bordure ou dans un massif, car les feuilles sèchent au milieu de l’été, vous risqueriez ainsi de vous retrouver avec un vide difficile à combler. Mieux vaut planter le Podophyllum en sous-bois, où il peut former un généreux couvre-sol. Il est parfait dans une zone du jardin laissée naturelle, où l’on intervient peu.

Quand planter ?

Plantez le Podophyllum au printemps, vers le mois d’avril, ou en automne, entre septembre et novembre.

Comment planter ?

Comme le Podophyllum pousse lentement, vous obtiendrez un plus bel effet en installant plusieurs plants en même temps, plutôt que si vous le plantez de façon isolée.

  1. Creusez un trou de plantation, qui mesure au moins deux fois la taille de la motte.
  2. Apportez du compost bien décomposé afin d’enrichir le sol.
  3. Sortez le Podophyllum de son pot et placez-le dans le trou de plantation.
  4. Replacez la terre tout autour, et tassez légèrement.
  5. Arrosez généreusement.
  6. N’hésitez pas à installer un paillage, constitué par exemple de feuilles mortes, de paillettes de lin ou de BRF (Bois Raméal Fragmenté).

Continuez à arroser régulièrement dans les semaines qui suivent la plantation.

Il est possible de planter le Podophyllum en pot, cependant il s’épanouira bien mieux s’il est en pleine terre.

Les Podophyllums mettent longtemps à être bien installés et à se développer. Ne désespérez pas si la première année votre Podophyllum ne produit qu’une seule feuille, c’est tout à fait normal ! Vous pouvez par contre planter plusieurs plants ensemble, pour obtenir plus rapidement un effet touffu. Il faudra également attendre trois à quatre ans avant que vos Podophyllums commencent à fleurir !

Fleur et feuilles du Podophyllum

Podophyllum peltatum (photo Anthony Sokolik)

Entretien

La première année, surtout au printemps et en été, veillez à ce que le sol reste frais. Arrosez en cas de sécheresse, de préférence avec de l’eau de pluie plutôt que l’eau du réseau. A partir du milieu de l’été, quand la plante commence à entrer en dormance, il est préférable que le sol soit plutôt sec, pour éviter que les racines ne pourrissent.

Nous vous conseillons d’apporter chaque année un peu de compost bien décomposé, pour enrichir le sol, et de renouveler de temps en temps le paillage. Utilisez des feuilles mortes ou du BRF, que vous installerez sur quelques centimètres d’épaisseur.

Comme les Podophyllum mettent longtemps à s’installer, mieux vaut ne pas les transplanter ou les déplacer en cours de culture, sous peine de perturber leur développement !

Les Podophyllum sont régulièrement attaqués par les limaces, qui apprécient en particulier les jeunes feuilles tendres, au printemps. Vous pouvez installer autour de vos plants des coquilles d’œuf ou de la cendre pour faire barrage, ou encore fabriquer un piège à limaces. Si vous souhaitez plus d’informations sur les techniques naturelles pour lutter contre les limaces, consultez notre fiche conseil dédiée.

Multiplication

La meilleure technique pour multiplier le Podophyllum est la division ! Cependant, il faut attendre que la plante soit âgée d’au moins 6 ou 7 ans. Il est possible de semer les graines, après avoir récolté les fruits, mais c’est une technique qui prend plus de temps et donne des résultats aléatoires. De plus, si vous cultivez une variété horticole, le semis risque de donner un jeune plant différent du pied mère.

Division des rhizomes

La période idéale pour diviser le Podophyllum est la fin d’été, vers le mois de septembre.

  1. Choisissez une touffe bien large et développée, en place depuis au moins six ans.
  2. Déterrez le rhizome en creusant assez large.
  3. Coupez le rhizome en plusieurs sections, chacune doit porter au moins un bourgeon. Vous pouvez en laisser une partie en place, pour que le Podophyllum puisse repousser au même endroit, et déplacer les autres.
  4. Préparez le sol et replantez les fragments de rhizome.
  5. Arrosez généreusement.

Association

Associez le Podophyllum à d’autres plantes de sous-bois pour composer une scène très naturelle. Nous vous conseillons en particulier le P. peltatum, au feuillage vert et délicat, qui a en plus l’avantage de supporter très bien la concurrence racinaire, et habille joliment le pied des arbres et arbustes. Vous pouvez le planter en compagnie de fougères, du brunnera, du Sceau-de-Salomon, de corydales ou d’hostas. Découvrez également le Kirengeshoma, une vivace au feuillage généreux et aux délicates fleurs jaunes. Profitez du feuillage extrêmement léger du Mahonia ‘Soft Caress’, dont les étroites folioles viendront contraster avec les grandes feuilles du Podophyllum !

Jardin de sous-bois avec Aruncus, Podophyllum, Mahonia...

Intégrez le Podophyllum dans un jardin naturaliste de sous-bois. Aruncus dioicus, Podophyllum peltatum (photo Valis55), Mahonia ‘Soft Caress’, Aegopodium podagraria ‘Variegata’, et Athyrium filix-femina ‘Lady in Red’

Intégrez des floraisons qui apporteront de la luminosité en sous-bois. Nous vous conseillons en particulier les Astilbes, les Ligulaires, les Primevères asiatiques… L’Aruncus dioicus, ou Barbe-de-bouc, est intéressant également pour sa floraison blanche, plumeuse, qui amènera beaucoup de clarté dans une zone ombragée. Profitez aussi des délicates ombelles blanches de l’Aegopodium podagraria !

Vous pouvez associer le Podophyllum ‘Spotty Dotty’ à d’autres feuillages originaux. Pensez notamment aux heuchères et hostas, aux fougères Coniogramme emeiensis et Athyrium filix-femina ‘Frizelliae’, ainsi qu’au Farfugium japonicum ‘Crispata’, qui porte de larges feuilles ondulées en bordure du limbe… De plus, ces plantes originales renforceront l’aspect exotique et luxuriant apporté par le Podophyllum ! N’hésitez pas à constituer un coin de jardin avec des curiosités végétales, des plantes peu communes et qui surprennent par leur feuillage ou leurs fleurs ! Vous pouvez par exemple profiter des Arisaema, on apprécie leur curieuse floraison, qui évoque une tête de serpent, ainsi que leur feuillage graphique et découpé.

Questions fréquentes

Mes Podophyllums ne fleurissent pas, pourquoi ?

Patientez, ils sont sans doute trop jeunes. Il faut attendre au moins trois ans avant qu’ils commencent à fleurir ! N'oubliez pas non plus que la floraison est discrète, souvent un peu cachée par le feuillage.
Si vous souhaitez profiter de fleurs bien visibles, placées au-dessus des feuilles, nous vous conseillons de cultiver le Podophyllum hexandrum.

Est-ce que je peux déplacer le Podophyllum ?

Dans la mesure du possible, mieux vaut éviter, car c’est une plante qui n’aime pas être transplantée. Evidemment, si les conditions lui sont défavorables (soleil, terrain trop sec...), vous pouvez la déplacer, de préférence en fin d’été – début d’automne, et en creusant assez large pour ne pas trop perturber son système racinaire. Ensuite, soyez patients : elle mettra un peu de temps à s’adapter à son nouvel emplacement.

Les feuilles de mon Podophyllum sont trouées et semblent grignotées !

Les responsables sont probablement les limaces : elles apprécient les jeunes feuilles de Podophyllum. Pour les éloigner, vous pouvez déposer de la cendre ou du sable autour de vos plants, ou fabriquer un piège à limaces.

Le feuillage se dessèche, pourquoi ?

Si cela intervient au milieu de l’été, ne soyez pas inquiets, c’est tout à fait normal ! La plante entre en dormance, et réapparaitra au printemps suivant. Si cela se produit au printemps ou en début d’été, vérifiez que les conditions lui conviennent : le Podophyllum a besoin d’être à l’ombre, il n’aime pas le soleil direct, et le sol doit rester relativement frais durant la période de croissance (n’hésitez pas à arroser).

Ressources utiles

 

Articles connexes


Blog

Planter sous les arbres

Qui n'a jamais constaté au bout de plusieurs années de plantation, que l'ombre bienfaisante de...
Lire la suite +

Blog

Plantes d'ombre : 5 nouvelles vivaces, faciles à cultiver

Vous avez un jardin sombre et vous cherchez quelques nouvelles vivaces d'ombre à planter cette...
Lire la suite +

conseil

Composer un massif d'ombre : quelles plantes choisir ?

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire