Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Nérine : plantation, culture, entretien

La Nérine, en quelques mots

  • La Nérine est une spectaculaire plante bulbeuse sud-africaine qui fleurit à contre-saison en automne dans les tons roses, rouges ou blancs.
  • Le feuillage rubané paraît souvent après la floraison chez les espèces caduques comme Nerine bowdenii.
  • D’une rusticité relativement faible (- 5 à – 10° C), la Nérine apprécie les emplacements chauds et ensoleillés, les sols légers bien drainés et déteste être déménagée.
  • Une plantation en pot est recommandée en climat froid.

Le mot de notre experte

Les Nérines sont couramment appelés « lis de Guernesey » ou « lis de Jersey». Ce nom est lié à leur installation accidentelle sur l’île de Guernesey suite au naufrage d’un bateau hollandais qui transportait des bulbes de Nerine sarniensis. Les bulbes de Nérine sont cultivés pour la beauté et la qualité de leurs fleurs délicatement ciselées, qui s’utilisent aussi bien pour orner le jardin que pour la fleur coupée.

Les Nérines rappellent un peu les fleurs d’agapanthe avec leurs robustes tiges qui portent à leur sommet une grosse ombelle de fleurs en trompettes effilées. Les pétales cireux, plus ou moins rubanés et torsadés offrent des tons rose nacré chez Nerine bodwenii, l’espèce la plus rustique mais il existe des formes blanches comme Nerine flexuosa ‘Alba’ et rouge vif chez Nerine sarniensis. Plantées en masse, le long d’une allée, l’effet de cette floraison portée par des tiges verticales bien rangées est vraiment spectaculaire surtout en cette période d’automne assez pauvre en fleurs de bulbes.

La floraison des Nérines se situe au printemps dans leur pays d’origine. Elle est précédée par une période de repos durant l’hiver assez pauvre en précipitations dans l’ouest de l’Afrique et qui chez nous correspond à l’été. Les espèces persistantes de l’est de l’Afrique du Sud comme Nerine undulata conservent cependant leur feuillage rubané et n’ont pas vraiment de période de repos étant donné la constance du climat et les températures toujours positives de cette région subtropicale.

Les Nérines sont des plantes faciles à cultiver en climat doux méditerranéen ou sous influence océanique. Vous pouvez aussi les élever en pot afin de les abriter de gels importants. La plupart résistent à des températures situées entre -3 et -5°C, excepté Nerine bodwenii, la plus commune qui résiste entre -10°C et -12°C en sol bien drainé. Elles exigent, pour la plupart d’entre elles, de passer un été au sec pour respecter leur période de repos. Installez-les dans un endroit ensoleillé abrité des vents froids.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Nerine

Famille : Amaryllidaceae

Nom commun : Nérine, Lis de Guernesey

Floraison : de septembre à janvier

Hauteur : entre 0,30 et 0,60 m

Exposition : soleil ou mi-ombre

Sol : tout sol meuble et bien drainé, même calcaire

Rusticité : Moyenne (-5 à -12 °C)

Le genre Nerine comprend environ 25 espèces de vivaces herbacées à gros bulbe, proches des Amaryllis belladona voire des Agapanthes qui font partie de la même famille des Amaryllidacées. Ces bulbeuses sont principalement issues d’Afrique du Sud tandis que l’Hippeastrum (amaryllis d’intérieur) est d’origine américaine. L’Amarine est issue du croisement d’une Nérine et d’une Amaryllis, réalisé dans les années 50. Cet hybride produit des ombelles de 8 cm, aux grandes fleurs étoilées rose vrai munies de pétales moins étroits que chez la Nérine et animés de belles ondulations que traverse la lumière.

Comme chez l’oignon, le bulbe de 3 à 5 cm de diamètre est constitué de tuniques empilées dont la base appelée plateau, émet des racines charnues. Une tunique fine enveloppe le bulbe qui se prolonge par un col. Leur feuillage rubané vert clair luisant dépassant 20 cm de long sur 2 à 3 cm de large peut être caduc ou persistant et forme une touffe dressée évasée. Les espèces persistantes peuplent les régions subtropicales arrosées de l’est de l’Afrique du Sud qui sont l’est du Cap, le Natal et le Transvaal. C’est parmi les espèces caduques que l’on trouve les bulbes les plus rustiques comme Nerine bodwenii, capable de supporter des gels de l’ordre de -10 à -12°C. Natives de l’Ouest de la province du Cap, ces bulbeuses entrent en dormance pendant l’hiver relativement pauvre en précipitations, qui correspond à notre été, avant de fleurir au printemps, soit à l’automne chez nous. Les feuilles des essences caduques naissent pendant ou juste après la floraison. En climat doux, elles sont quasiment persistantes, avec de courtes périodes de repos en fin d’hiver et en début d’été.

Les fleurs, légèrement parfumées, paraissent au sommet de robustes tiges cylindriques dressées bien rigides, mesurant entre 45 et 70 cm de haut, sous forme d’ombelles de 6 à  7 cm de diamètre. Les 7 à 15 fleurs de lis larges de 8 cm, portées par un long pédoncule, comportent 6 tépales étroits et récurvés, torsadés chez Nerine flexuosa et undulata qui leur a valu le surnom de Lis araignée. Chez Nerine bodwenii, la répartition des tépales se fait selon une symétrie bilatérale (les fleurs sont dites zygomorphes) : le cœur de la fleur émet six longues étamines et un pistil d’où rayonnent les tépales sur un demi-disque. D’autres espèces ont une fleur plus régulière (à symétrie axiale). Chez la plupart des nérines, la corolle et les étamines revêtent une jolie coloration rose scintillant rehaussé sur chaque tépale d’une ligne médiane rose plus soutenu. Elles présentent un exceptionnel rouge vermillon irisé d’or chez Nerine sarniensis var. corusca, un blanc uni chez Nerine flexuosa Blanche, aux délicats pétales ciselés, un blanc parfois lavé de rose chez Nerine bowdenii ‘Alba’.

nerine

Nerine bowdenii – illustration botanique

La nérine de Bowden (Nerine bowdenii) la plus commercialisée, est particulièrement florifère capable de produire une dizaine de tiges florales et de s’étaler sur 30 cm de diamètre. Cependant la plantation en masse des bulbes de nérine est conseillée pour garantir un tableau spectaculaire entre septembre et novembre sur une durée de 3 semaines. Il faut s’attendre à ce que la plante ne fleurisse pas tous les ans surtout si son bulbe a été dérangé.

Les fruits sont des capsules qui expulsent les graines à maturité.

Attention à la toxicité de tous les organes de la Nérine qui entraîne des troubles digestifs plus ou moins graves à l’ingestion. Certaines personnes présentent une sensibilité cutanée à son contact.

Le nom de genre vient des Néréides de Poséidon ou plus particulièrement de Nereis, une nymphe mi-femme mi-poisson qui portait assistance aux naufragés en référence au naufrage d’un bateau hollandais au large des îles anglo-normandes de Guernesey et Jersey. Cette mésaventure survenue au 17e siècle est à l’origine de l’installation de ces bulbes rapportés d’Afrique du Sud qui se sont enracinés sur leur littoral. Le nom d’espèce sarniensis désigne ces îles en latin. Le nom bowdenii fait référence à A. H. Cornish-Bowden botaniste britannique, natif d’Afrique du Sud qui rapporta cette espèce en Angleterre en 1899.

Les principales variétés de Nérines

Variétés les plus rustiques

Nerine bowdenii type - Lis de Guernesey Bulbe

Période de floraison Sept. à Nov.

Hauteur à maturité
50 cm

Espèce la plus répandue, très florifère, à grandes ombelles rose scintillant. Feuillage rubané disposé en petites touffes, disparaissant l’été. Rustique à -12°C, elle apprécie les étés secs. Culture en pots en région froide et humide.

Nerine bowdenii pink triomph bulbe

Période de floraison Oct. à Nov.

Hauteur à maturité
50 cm

Variété à plus grandes fleurs que le type et très florifère. Tolère -10°C.

Amarine belladiva Aphrodite - Nérine hybride

Période de floraison Sept. à Oct.

Hauteur à maturité
70 cm

Cet hybride entre l’Amaryllis belladona et la Nerine bodwenii offre de très belles ombelles de larges fleurs rose dragée un peu translucide, à l'extrémité de tiges robustes de 70 cm. dragée, clair et vif. Résiste à -12°C.

Variétés pour une culture en pot

Nerine bowdenii Isobel Bulbe

Période de floraison Sept. à Nov.

Hauteur à maturité
50 cm

Très beau cultivar d'un rose soutenu et pétales à bords très ondulés. Résiste à -5°C..

Nerine sarniensis var corusca

Période de floraison Oct. à Nov.

Hauteur à maturité
50 cm

Variété d'exception, dotée d'une floraison rouge-orangé irisée d'or, extrêmement brillante. La végétation démarre en automne, persiste en hiver, et le bulbe entre en repos en fin de printemps, pour échapper à la chaleur et à la sécheresse estivales. A cultiver en pleine terre en climat doux et dans une potée remisée l'hiver à l'abri du gel. Ne pas arroser en été.

Nerine undulata - Nérine ondulée

Période de floraison Oct. à Nov.

Hauteur à maturité
45 cm

Espèce de Nérine aux délicats pétales fins et ondulés rose pâle, formant des ombelles de fleurs d'une dizaine de cm diamètre au sommet de tiges de 45 cm. Chaque bulbe produit plusieurs tiges fleuries durant près de deux mois. Nous la conseillons particulièrement en pot pour fleurir les terrasses ensoleillées.

 

Plantation

Où planter la Nérine ?

Vous pouvez cultiver les Nérines en pleine terre dans les régions à climat doux comme le pourtour méditerranéen et le littoral atlantique. Les plus rustiques comme bodwenii et les hybrides Amarina tolèrent des gels jusqu’à -12 °C. La proximité des embruns ne les gêne pas puisqu’elles poussent parfaitement sur le littoral. Choisissez un emplacement ensoleillé, protégé du vent du nord. Prévoyez de ne pas leur infliger un arrosage excessif durant l’été où le bulbe doit rester au sec.

Le feuillage qui paraît après la floraison a besoin de reconstituer les réserves du bulbe avant d’entrer en repos. Il persiste plus ou moins longtemps au cours de l’hiver en fonction du climat, de l’exposition et de la variété.

Quand planter ?

La plantation du lys de Guernesey s’effectue en général au printemps, après les gelées et jusqu’en été qui correspond à la véritable période de repos du bulbe, soit entre mars et août. Les bulbes ne doivent pas avoir séjourné trop longtemps sur les rayons. Vérifiez qu’ils soient bien durs et hydratés.

Comment planter ?

Cette plante est de culture facile. Il est possible d’obtenir une floraison continue entre septembre et décembre en mariant plusieurs espèces ou cultivars de nérines. Faites-vous plaisir en vous procurant plusieurs sortes de bulbes. Choisissez des calibres supérieurs à 10 cm pour obtenir rapidement une floraison.

  • Travaillez une parcelle sur 40 cm de profondeur en désherbant soigneusement.
  • Allégez les terres argileuses avec du sable ou du compost (bien décomposé), avant d’installer le bulbe sur un lit de sable.
  • Si votre terre est sableuse et pauvre, ajoutez du compost bien mûr ou de l’engrais organique Spécial bulbes, afin d’assurer une fertilisation plus riche en phosphate qu’en azote.
  • Creusez l’emplacement de chaque bulbe en les espaçant de 15 cm (30 cm pour les Amarines) pour obtenir un bel effet de masse.
  • Veillez à ce que le sommet des bulbes affleure la surface du sol.

En pot, préférez un contenant poreux comme la terre cuite et vérifiez la taille des trous d’évacuation dans le fond pour assurer un bon drainage.

  • Versez une couche de graviers ou de tessons de poterie sur au moins ¼ de la hauteur du contenant.
  • Utilisez un substrat léger et drainant composé à parts égales de terreau à géranium, de sable grossier (ou de perlite) et de compost bien mûr ou bien un substrat « spécial bulbes ».
  • Placez les bulbes espacés de seulement 5-6 cm afin de stimuler leur fleurissement.
  • Vous pouvez les recouvrir de 2-3 cm de terre.
  • Arrosez mais sans laisser stagner d’eau dans la soucoupe.

La floraison n’intervient pas toujours la première année si le bulbe n’a pas un calibre suffisant !

Entretien

  • Évitez d’arroser pendant le repos du bulbe durant l’été. Les pluies d’automne assureront généralement les besoins en eau lors de la floraison. Veillez simplement à ce que le feuillage soit suffisamment arrosé au cours de l’hiver afin qu’il puisse reconstituer les réserves du bulbe. Il est inutile de fertiliser la terre qui pourrait favoriser le feuillage au détriment des fleurs.
  • En pot, maintenez un substrat frais pendant la floraison puis augmentez l’arrosage dès que le feuillage apparaît.
  • Coupez les hampes florales à la fin de la floraison de l’ensemble de l’ombelle en laissant le feuillage qui devrait se maintenir jusqu’à la fin de l’hiver.
  • Veillez à conserver le sol sec pendant l’été afin de générer le maximum de fleurs à l’automne.

Les Nérines gagnent à rester en place pendant 5 à 6 ans pour offrir une généreuse floraison. Pensez à recouvrir le sol d’un épais paillis de feuilles mortes en cas de fortes gelées. Plus le feuillage persiste au cours de l’hiver, plus la floraison risque d’être abondante c’est pourquoi la plantation sous un climat doux est recommandé.

  • Ne dérangez pas les bulbes tant que la floraison ne faiblit pas. En pot, attendez que les racines aient colonisé tout le pot ou que la floraison soit moins abondante pour diviser les bulbes.

Les Nérines sont rarement malades. Surveillez les dégâts de limaces et autres gastéropodes lorsque le feuillage apparaît.

Multiplication

La multiplication la plus simple consiste à séparer les caïeux, ces petits bulbes qui entourent le bulbe principal. Procédez au printemps ou pendant le repos végétatif estival. Le semis est aussi possible mais il faut être patient !

Séparation de caïeux

  • Dégagez le bulbe délicatement en creusant la terre autour.
  • Détachez les petits bulbes accolés au bulbe-mère en tirant dessus.
  • Replantez-les en pot à peine enterrés puis arrosez avec modération.

Semis

  • Semez des graines fraîches récupérées sur les capsules en train de s’ouvrir.
  • Remplissez un grand pot d’un terreau à semis léger et stérile.
  • Semez sans recouvrir les graines.
  • Placez une soucoupe dessous que vous remplissez d’eau pour arroser par capillarité.
  • Placez entre 12 et 15 °C.
  • Maintenez les plantules à l’abri du gel jusqu’à ce que le bulbe soit assez gros.

Il faut parfois attendre 6 ans pour voir les premières fleurs !

Vous pouvez les élever durant quelques années en conteneur sans trop les déranger jusqu’à ce qu’ils atteignent un calibre (circonférence) d’environ 10 cm soit 3 cm de diamètre.

Utilisations et associations

Les Nérines en pleine terre s’associent parfaitement aux vivaces de saison comme les Asters mauves, blancs ou violets, les Sedum spectabile, les Anémones du Japon … Les tiges florales dénuées de feuillage au moment de la floraison pourront être mises en valeur par les feuillages pourpres d’un Phormium Dark Delight ou d’une Cordyline au sein d’un jardin de ville contemporain. Les Nérines peuvent tout aussi bien occuper des rocailles ensoleillées que des massifs, mariées au brouillard rose de Muhlenbergia capillaris, aux épis pourpres du Pennisetum alopecuroides Black Beauty ou autres graminées ou bien constituer de magnifiques bordures à elles seules qui surprendront le visiteur. Pensez à semer des annuelles pour compenser l’absence de végétation en été comme des nigelles de Damas, cosmos ou pieds d’alouette.

associer la nerine

Une idée d’association en climat doux : Salvia involucrata ‘Bethelii’, Dechampsia cespitosa ‘Bronzeschleier’ (©Horticolor), Nerine bowdenii et si vous avez la place, n’hésitez pas à ajouter une touche pourpre comme le Phormium ‘Dark Delight’

Plantées dans de belles poteries en terre, elles constitueront le point focal sur une terrasse à l’automne, encadrées de palmiers dans un style exotique ou contemporain.

Autre idée d’association aux couleurs éclatantes : Nerine sarniensis rouge vif (ou bien Nerine sarniensis var corusca plus orangé), Gladiolus primulinus ‘Atom’, Phormium (‘Dark Delight’ serait encore parfait ici), Oxalis triangularis… vous pouvez aussi rajouter quelques balisiers pour renforcer le côté exotique

N’oubliez pas de couper quelques tiges pour bénéficier de leur présence éclatante pendant 3 semaines pour fleurir vos intérieurs, dans un vase ou dans une composition de style Ikebana .

Le saviez-vous ?

L’île de Guernesey fête la Nérine en octobre offrant le spectacle de la floraison de multiples  d’hybrides aux couleurs étonnantes.

Question courante

Pourquoi ma nérine en pot ne fleurit pas ?

Il faut 2 à 3 années d'installation pour que le bulbe de Lis de Guernesey se mette à fleurir. Une plantation ou une transplantation exige donc un peu de patience.
Ensuite le bulbe a besoin d'être un peu à l'étroit dans son pot, voire de souffrir avec un sol pauvre et de subir 2 mois de sécheresse avant de fleurir pour initier sa floraison.

Pour aller plus loin

Découvrez notre gamme de Nérines : plus de 10 variétés pour votre jardin

Articles connexes


Blog

5 bulbes d'automne à planter en été, pour ne pas les oublier !

Moins connus que les bulbes de printemps, les bulbes à floraison automnale n’en sont pas...
Lire la suite +

Blog

Fleurir le jardin en Automne

Après le creux des floraisons au plus chaud de l’été, le jardin retrouve bien souvent...
Lire la suite +

Fiche Famille

Les colchiques : planter, cultiver et entretenir

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)

2 réflexions au sujet de « Nérine : plantation, culture, entretien »

  • vasseur jose

    Bonjour, intéressé par les lys, quand s'installent- ils, et puis-je avoir votre adresse pour une commande eventuelle.
    Cordialement
    J.VASSEUR

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour,
      La plantation des Lys se fait idéalement vers septembre-octobre mais il est encore temps d'en planter. Je vous invite à lire notre fiche de culture : https://www.promessedefleurs.com/conseil-plantes-jardin/fichefamille/lys-plantation-culture-entretien
      D'autre part, les commandes se font exclusivement sur notre site internet : https://www.promessedefleurs.com/ ou éventuellement par téléphone au 03 61 76 08 10
      Cordialement Virginie D

      Répondre
Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante est peut-être un peu trop volumineuse pour votre massif 
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin