Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Lilas, Syringa : planter, tailler, entretenir

Le Lilas en quelques mots

  • Le lilas est l’un des plus beaux arbustes à fleurs au printemps : il fleurit en abondance sous forme d’opulentes grappes de fleurs de lilas blanches, roses, parme ou violettes
  • Sa floraison délicieusement parfumée embaume les jardins et les bouquets d’un parfum très fleuri, reconnaissable entre tous
  • C’est un arbuste caduc au port nonchalant indémodable, incontestablement le roi du printemps
  • Peu exigeant, facile à cultiver, il possède le charme et la robustesse des plantes anciennes
  • Il apporte une touche de nostalgie dans une haie fleurie, en isolé, dans un massif d’arbustes ou même sur une terrasse

Le mot de notre experte

Quel jardin n’embaume pas les effluves fleuris de Lilas au printemps ? Loin d’être désuet, le lilas est même indispensable dans nos jardins !

Le Lilas commun ou Syringa vulgaris et ses hybrides, plus compacts et remontants, opèrent depuis quelques années un retour sur le devant de la scène. Dénuée de prétention, la floraison printanière du Lilas incarne le charme tout simple et la fraîcheur des jardins anciens.

lilas

Panier de lilas parfumé

Lilas blanc, Lilas à feuilles de persil ou incontournable lilas à fleurs mauve (Syringa vulgaris ‘Capitaine Baltet’), cet arbuste à fleurs roi du printemps, apporte toujours une touche de nostalgie dans une haie fleurie, en isolé, dans un massif d’arbustes, sur une terrasse ou dans les bouquets.

Doté d’une bonne rusticité (souvent bien au-delà de -15°C), facile à cultiver et très vigoureux, il allie la simplicité à la robustesse des plantes anciennes. Cet arbre emblématique du mois de mai se plait dans tous les jardins d’esprit naturaliste comme dans les jardins de ville.

Comment planter un lilas, procéder au bouturage du lilas, effectuer la taille d’un lilas, voici tous nos conseils pour réussir le Lilas et vous assurer un beau printemps fleuri en trouvant le Lilas qu’il vous manque dans notre collection unique !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Syringa

Famille : Oleaceae

Nom(s) commun(s) : Lilas

Floraison : d'avril à juin

Hauteur : 1 à 4 m

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Tous, bien drainés

Rusticité : -15°C-30°C selon les variétés

Arbuste ou arbrisseau caduc de la famille des oléacées, le Lilas ou Syringa est originaire du sud-est de l’Europe et de l’ouest de l’Asie (des Balkans jusqu’en Chine et au Japon) où il pousse dans les sous-bois, les buissons et les collines pierreuses.

Le genre Syringa comprend une vingtaine d’espèces dont la plus connue et la plus emblématique de nos jardins est Syringa vulgaris, le lilas commun qui comprend le plus grand nombre de variétés. Le botaniste français de la fin du XIXème siècle, Victor Lemoine, a en effet élargi considérablement cette famille en donnant naissance à plus de 64 cultivars de Syringa vulgaris.

Avec les variétés hybrides, on dénombre aujourd’hui plus de 2 000 cultivars. Car le genre ne se limite pas au lilas commun, on distingue notamment les lilas à petites feuilles  comme le Lilas de Chine (S. x chinensis) et Syringa microphylla,  ils sont de taille moyenne, avec de très nombreuses petites fleurs, les lilas tardifs à l’instar des cultivars de Syringa x prestoniae, le Lilas à fleurs de jacinthe (Syringa hyacinthiflora), un hybride vigoureux ou encore le Lilas de Perse  (Syringa (x) persica) avec son feuillage curieusement découpé ressemblant à des feuilles de persil.

Autant d’espèces et de variétés à ne pas confondre avec le seringat (Philadelphus) doté lui aussi de fleurs blanches parfumées, ni avec le lilas des Indes (Lagerstroemia), tous deux issus de familles botaniquement différentes.

Le lilas forme un vigoureux arbuste, dense au port dressé dans son jeune âge, buissonnant arrondi ou parfois conique, souple et aéré ayant tendance à s’étaler avec le temps lui donnant un air alangui et délicieusement nonchalant.

syringa vulgaris

Syringa vulgaris – illustration botanique

Certains Syringa microphylla (‘Red Pixie’) possèdent un port presque pleureur avec des branches quasiment horizontales, presque arquées. Comme les seringats, le lilas forme spontanément un buisson ramifié composé de multiples tiges grêles et effilées portant chacun de nombreuses feuilles, ce qui confère au lilas un port dense.

Ancré sur de multiples troncs, il pousse vigoureusement et assez rapidement, sa vitesse de croissance augmente avec les années : il grandit d’environ 50 cm par an. La taille varie de 2 à 7 m à l’âge adulte pour une envergure de 2 à 3 m mais il ne dépasse pas généralement 2 à 4 m dans nos jardins. Les Lilas de Chine et les Syringa (x) persica ont un port particulièrement compact, s’élevant à maturité à 1,80 m maximum : à peine plus larges que hauts, ce sont des atouts précieux dans les petits jardins.

Parfois, chez certains, l’écorce se desquame avec l’âge.

Au printemps, les rameaux délicats s’habillent d’une belle végétation sans prétention.

Le feuillage diffère considérablement d’une espèce à l’autre. Les feuilles sont opposées et entières. Le Lilas commun possède des feuilles caduques ovales, longuement pétiolées, reconnaissables à leur forme en cœur. Le Syringa (x) persica ou « Lilas à feuilles de persil » se distingue du Lilas commun par son feuillage curieusement découpé en lobes longs et étroits.  Tandis que le Syringa pinnatifolia, une espèce botanique chinoise, présente des feuilles pennées composées de 7 à 11 folioles lancéolées.

Longues de 3 à 15 cm, elles apparaissent au printemps sous une couleur vert clair à vert sombre. Chez le Lilas à fleurs de jacinthe, elles prennent une belle coloration automnale, virant au doré et au bronze. Elles sont pour la plupart satinées mais présentent parfois un revers velouté.

Au printemps, des épis de fleurs submergent ce beau feuillage d’un vert rafraîchissant recouvrant toute la plante de bouquets denses et odorants. Son abondante floraison printanière charmante de simplicité, embaume les jardins et les bouquets depuis plus d’un siècle. Les fleurs de lilas sont parmi les premières à nous gratifier de leur authentique parfum très fleuri et raffiné de lilas.

D’avril à mai, parfois jusqu’en juin,  puis en septembre selon le climat et les espèces, elles apparaissent en boutons floraux, bien serrés les uns contre les autres. Ils éclosent progressivement, en très petites fleurs tubulaires simples, doubles ou semi-doubles, finissant par former de belles grappes réunies en panicules pyramidales ou coniques, plus ou moins grandes et éparses, aussi appelées thyrses.  Groupées par 2 à l’extrémité des rameaux de l’année précédente, ces inflorescences sont longues de 4 à 30 cm.

Les fleurs du Lilas de perse apparaissent en thyrses plus éparses. Longues et fines, elles sont composées de 4 lobes plus étroits et retroussés que chez celles du lilas commun.

Si en persan, « lilac » signifie « mauve », sa couleur d’origine, les fleurons prennent des coloris variés blanc pur, lilas pâle, rose pur à rose-violet, bleu-mauve clair ou encore rouge rosé, bordeaux pourpré à rouge lie de vin. Certaines variétés (Lilas ‘Sensation’) présentent une floraison bicolore relativement rare chez les lilas.

La floraison dure 15 jours à 1 mois selon les régions et certains hybrides (lilas de la série Bloomerang®) sont dotés d’une floraison bien remontante, jusqu’aux premiers froids.

Très mellifère, elle attire bon nombre d’abeilles et de papillons.

syringa mellifere

Les fleurs de lilas sont très mellifères.

Les grappes délicieusement parfumées constituent des bouquets printaniers frais mais éphémères; en vase, elles ont tendance à flétrir très vite en deux à trois jours.

Parfaitement rustique (-25°C), le lilas s’adapte à tous nos climats et est très facile à cultiver au soleil ou à mi-ombre en sol ordinaire bien drainé même très calcaire. Cet arbuste peu exigeant trouve sa place dans tous les jardins, plutôt utilisé en isolé, en massif d’arbustes ou en bosquet, laissé à sa forme naturelle, dans de grandes haies fleuries ou même sur une terrasse ou un balcon, installé dans un grand bac. Très drageonnant, le Lilas finit par s’étendre jusqu’à former un véritable petit bosquet au fil des ans.  Longévif, il a une durée de vie de 20 à 40 ans.

Prinicipales espèces et variétés

Il existe une vingtaine d’espèces de lilas mais c’est le lilas commun ou Syringa vulgaris qui est le plus répandu dans nos jardins. Cette espèce décline le plus grand nombre de variétés avec des coloris variés allant du blanc pur au bleu-mauve clair en passant par le rose clair et le violet marginé de blanc.

Le genre compte aujourd’hui plus de 2 000 cultivars et hybrides. On distingue les lilas à fleurs simples et ceux à fleurs doubles, les lilas à petites feuilles comme le Lilas de Chine (S. x chinensis) et Syringa microphylla et les lilas tardifs ou remontants. On trouve aujourd’hui des lilas nains bien adaptés aux petits jardins comme à la culture en pot. Certains hybrides sont exceptionnels par leur parfum notamment ceux de la série Bloomerang qui offrent de surcroît une floraison remontante. Tous sont des arbustes à fleurs très rustiques et remarquablement faciles à vivre.

Les plus populaires

Lilas - Syringa vulgaris Capitaine Baltet

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité 325 cm

Remarquablement parfumée, les fleurs simples et abondantes, bleu-mauve clair et apparaissent en avril-mai durant une longue période.Il est aussi intéressant en haie fleurie ou en isolé que dans les bouquets.

Lilas - Syringa vulgaris Madame Lemoine en pot de 4L/5L

Période de floraison Mai

Hauteur à maturité 400 cm

C'est une obtention classique de M Lemoine, créateur de la plupart des lilas hybrides de nos jardin. C'est le Lilas blanc incontournable à floraison très parfumée.

Lilas - Syringa vulgaris Belle de Moscou

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité 350 cm

Une ancienne variété russe, magnifique, vigoureuse, dont la floraison printanière en grappes de fleurs doubles, d'un blanc givré de rose, diffuse un léger parfum. C'est le lilas emblématique des vieux jardins !

Lilas - Syringa vulgaris Belle de Nancy

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité 400 cm

Une ancienne variété française de Victor Lemoine bien florifère, une plante indémodable. Ellene lasse jamais et embaume les jardins et les bouquets au printemps !

Lilas - Syringa vulgaris Prince Wolkonsky

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité 700 cm

Un Lilas commun incontournable avec ses nombreuses grappes de fleurs rose-violet, doubles et odorantes. De culture facile, il se plaît dans les sols secs à frais et drainants.

Lilas de Perse - Syringa persica Laciniata

Période de floraison Avril à Juin

Hauteur à maturité 150 cm

Un lilas rare en culture, léger et plein de charme. Son feuillage découpé évoque un peu celui du persil, sa floraison précoce est agréablement parfumée. Parfait pour les petits jardins !

Nos préférées

Lilas à petites feuilles - Syringa Red Pixie

Période de floraison Avril à Juin

Hauteur à maturité 150 cm

Un joli petit lilas rouge rosé parfumé à la floraison printanière puis semi-remontante et au port légèrement pleureur

Lilas de Chine - Syringa microphylla Superba

Période de floraison Avril à Juin

Hauteur à maturité 150 cm

Syringa à la floraison printanière puis semi-remontante en début d’été, aux fleurs roses pur parfumées.

Lilas de Chine - Syringa Josée

Période de floraison Avril à Mai, Sept. à Oct.

Hauteur à maturité 200 cm

Un Lilas de petite taille, buissonnant à souhait, un candidat parfait pour les petits jardins. Cette variété est aussi intéressante dans une petite haie fleurie que plantée en groupe ou encore en isolé près de la maison, pour profiter de sa floraison débridée merveilleusement odorante.

Lilas Sensation - Syringa vulgaris

Période de floraison Avril à Mai

Hauteur à maturité 400 cm

Il offre une floraison particulière, relativement rare chez les lilas, puisqu'elle est bicolore. Il supporte les grands froids jusque -15°C.

 

Lilas à feuilles pennées - Syringa pinnatifolia

Période de floraison Avril à Juin

Hauteur à maturité 300 cm

Espèce rare, ce Lilas à feuilles pennées affiche un superbe contraste entre la couleur claire des fleurs et la couleur sombre du feuillage.

Lilas Bloomerang Dark Purple - Syringa nain hybride remontant

Période de floraison Mai à Juin, Sept. à Oct.

Hauteur à maturité 160 cm

Cette nouveauté de la série exceptionnelle des lilas parfumés Bloomerang® est dotée d'une floraison bien remontante jusqu'en automne. Parfait pour les petits espaces, en isolé ou dans une haie fleurie.

Lilas nain - Syringa meyeri Flowerfesta White

Période de floraison Avril à Mai, Sept. à Oct.

Hauteur à maturité 125 cm

Ce lilas blanc de la série Flowerfesta est un arbuste très rustique de petite taille. Très florifère en avril-mai, il est remontant en fin de saison. Idéal pour les petits jardins, il se cultive également en pot sur la terrasse ou le balcon.

Lilas de Chine - Syringa patula Miss Kim

Période de floraison Avril à Juin

Hauteur à maturité 150 cm

Plantée dans les petits jardins, cette variété est appréciée pour son développement modeste, son allure naturelle, mais aussi pour sa généreuse floraison parfumée.

Plantation du Lilas

Où planter le lilas

Très rustique (jusqu’à -29°C) une fois établi, le Lilas supporte le vent comme les fortes gelées en hiver et s’accommodera bien de la sécheresse estivale. Cet arbuste ne craint pas les grands froids, les appréciant même, un hiver assez rigoureux encouragera sa floraison. Cette belle rusticité lui garantit une longue vie dans toutes les régions. C’est un arbuste incontournable au nord de la Loire qui supporte aussi le climat méditerranéen à mi-ombre et en maintenant le sol frais et humide.

Le lilas ne fleurit bien qu’au soleil où il donne un maximum de fleurs mais tolérera une exposition partiellement ombragée, surtout dans les régions du sud de la France. Offrez-lui une exposition ensoleillée d’au moins 6 heures par jour. L’ombre amoindrit considérablement sa floraison.

S’il s’accommode de toute terre ordinaire, le lilas donnera le meilleur de lui-même dans un sol frais, bien drainé, profond, assez riche, supportant même une terre calcaire. Il est facile à cultiver en sol drainant car il redoute l’excès d’humidité et les emplacements où l’eau peut stagner en hiver.

Avec sa nature assez polyvalente, le lilas trouve sa place dans tous les jardins naturels même dans les petits espaces, formant de jolis points de focaux. Ses utilisations sont multiples. Sa nature très drageonnante lui permet de constituer rapidement des bosquets très florifères :  laisser-lui suffisamment de place pour se développer.

Il peut être planté en lisière de bosquet, devant des arbres plus hauts, en groupe ou en isolé.

Il fleurit également les grandes bordures, les arrière-plans de massif, les grandes haies libres, mêlé à d’autres arbustes afin d’alterner les floraisons, avec différentes variétés de lilas, des Forsythias, et des buddleias. Sachez bien l’entourer car une fois sa floraison terminée, il retombe sagement dans l’anonymat, devenant quelconque. Plantez-le à proximité de la maison ou d’un lieu de passage, pour profiter pleinement de son parfum envoûtant.

Quand planter

Plantez le Lilas en automne, de septembre à novembre pour favoriser l’enracinement avant l’hiver ou au printemps, de mars à mai, lorsque tout risque de gel est écarté et à condition d’accentuer l’arrosage.

Comment planter au jardin

De caractère drageonnant, le Lilas a besoin de suffisamment d’espace pour se développer. Selon les variétés, laissez 1 à 3 mètres entre chaque plant de lilas ou de plantes voisines.

Pour créer une haie: espacez chaque pied de 1 à 2 m. Un sol riche et bien drainé, bien travaillé avec du compost et quelques poignées de fertilisant organique (type algues) favorisera la reprise et le développement de votre lilas.

  • Creusez un trou 2 fois plus grand que la motte
  • Etalez un lit de billes d’argile ou de graviers de 30 cm d’épaisseur au fond de la fosse
  • Jetez une pelletée de compost ou de terreau dans le trou
  • Posez votre lilas de façon à ce que la motte affleure au niveau du sol
  • Comblez et tassez légèrement au pied de l’arbuste
  • Paillez avec une bonne couche de mulch d’écorce, d’aiguilles de pin afin de conserver à la terre une certaine humidité en été
  • Formez une cuvette autour du pied et arrosez copieusement les premières semaines pour favoriser la reprise

 Comment planter un lilas en pot ?

Les lilas nains (Syringa meyeri ‘Flowerfesta White’, Syringa patula, Syringa microphylla, Syringa Bloomerang ‘Dark Purple’) font sensation dans un grand pot sur la terrasse où ils diffuseront leur délicat parfum fleuri au printemps.

  • Choisir un contenant suffisamment grand pour que l’arbuste puisse bien se développer (60 cm de hauteur minimum)
  • Faites un drainage parfait avec des billes d’argiles ou de la pouzzolane
  • Installez votre lilas dans un bon terreau de plantation
  • Choisissez un emplacement au soleil ou à la mi-ombre dans les régions du Sud
  • Arrosez assez régulièrement deux fois par semaine en été
  • Rempotez tous les deux ans dans un conteneur plus grand
Syringa en pot

Le Syringa meyeri Flowerfesta ‘White’ peut être cultivé en pot

Tailler le lilas

Rustique souvent au-delà de -15°C, résistant à la sécheresse comme à la pollution atmosphérique, le Lilas est d’une robustesse à toute épreuve. Une fois bien en place, il demande très peu d’entretien pour fleurir abondamment d’année en année et pousser tout seul. Il est le compagnon indispensable des jardins sans jardiniers.

En dehors des deux premiers étés suivant la plantation, où vous suivrez les arrosages pour encourager l’enracinement surtout en cas de sécheresse durable, il est inutile d’arroser le lilas en pleine terre. Arrosez au moins deux fois par mois.

Paillez en été en climat sec, pour maintenir une certaine humidité à son pied.

Apportez du compost ou un sac de terreau au printemps par un griffage superficiel au pied de l’arbuste pour favoriser la croissance, bien que cela ne soit pas indispensable.

Supprimez les fleurs fanées immédiatement après floraison avant qu’elles ne fructifient pour favoriser l’apparition de nouvelles et éviter que l’arbuste ne s’épuise inutilement.

Supprimez régulièrement les drageons au sol pour éviter l’envahissement.

Comment bien tailler le lilas

La taille d’entretien est recommandée chaque année afin maintenir un port équilibré et limiter son étalement. Mieux vaut ne pas tailler le lilas trop sévèrement mais privilégier un léger rafraîchissement annuel qui favorisera également la floraison. Un lilas mal ou trop taillé aura du mal à refleurir à la saison suivante. Procédez après la floraison, en juin, lorsque les fleurs sont fanées jamais avant, car les fleurs apparaissent sur les rameaux de l’année précédente.

  • Avec un sécateur propre, coupez toutes les branches nouvelles situées à moins de 30 cm du sol
  • Éliminez le bois mort, les branches rebelles qui se croisent et qui déséquilibrent la silhouette
  • Ne conservez qu’une dizaine de tiges principales
  • Raccourcissez l’extrémité des branches
  • Aérez bien le centre de la ramure

Un recépage est envisageable pour rajeunir l’arbuste ou simplement contenir son développement. En novembre, rabattez le branchage presque jusqu’au sol. Il ne fleurira dans ce cas, pas l’année de la taille mais deux ans plus tard. Ce type de taille sévère limite la floraison du printemps suivant.

lilas

Syringa meyeri ‘Palibin’

Ennemis et maladies éventuelles

Le Lilas est un arbuste à fleurs très résistant s’il est correctement installé. Il peut cependant être victime de certains ravageurs et maladies.

Il peut notamment souffrir fréquemment de l’oïdium qui laisse un duvet blanc inesthétique mais pas très inquiétant pour l’arbuste, sur les feuilles surtout en fin d’été et si le temps est chaud et humide. Supprimez les branches atteintes avec un sécateur désinfecté et pulvérisez un fongicide à base de souffre, du purin d’ortie ou traitez avec de la bouillie bordelaise.

Reconnaissables aux amas cotonneux qu’elles laissent sur les feuilles, les cochenilles farineuses peuvent attaquer le lilas l’été. Elles s’éliminent avec un coton imbibé d’alcool à 90°C, puis avec des pulvérisations d’huile de colza à renouveler deux ou trois fois à 15 jours d’intervalle.

Les otiorhynques, des petits coléoptères qui « poinçonnent » le bord des feuilles s’attaquent assez fréquemment au lilas. Ces insectes grignoteurs sortent la nuit : repérez-les et brûlez-les. Pulvérisez le matin des décoctions de tanaisie ou avec une solution de nématodes.

Dans certaines régions, il peut être victime du feu bactérien, redoutable maladie qui peut tuer l’arbuste en quelques semaines. La bactérie se propage rapidement par temps chaud et humide, entre 25 et 30°C. L’arbuste semble brûlé par le feu.  Il n’y a pas de traitement curatif, il faut donc prévenir la maladie et empêcher sa propagation. Coupez et brûlez toutes les parties atteintes et pulvérisez en prévention au printemps de la bouille bordelaise ou une décoction de prêle. Si tout l’arbuste est atteint, coupez-le et brûlez-le.

Enfin sol détrempé, le lilas est très sensible aux maladies cryptogamiques comme le pourridié qui entraîne un pourrissement des racines, l’écorce se décolle, également laissant apparaître des plaques blanches. Aucun traitement n’étant efficace, assurez un drainage parfait dès la plantation.

Multiplication

Faire des boutures de Lilas

La multiplication du Lilas peut se faire par boutures herbacées après floraison en juin-juillet ou semi-ligneuses (c’est-à-dire qui se transforment de bois tendre en bois dur) en août-septembre. L’opération est un peu délicate, le prélèvement des drageons reste la méthode la plus facile.

  • Prélevez de 10 à 20 cm de long
  • Supprimez les feuilles du bas et ne conservez que deux paires de feuilles supérieures
  • Coupez-les de moitié
  • Plantez-les dans des petits pots remplis d’un mélange léger de terreau et de tourbe
  • Hivernez-les hors gel à 18-20 °C et dans une atmosphère avec une forte hygrométrie
  • Maintenez le substrat humide
  • Repiquez les boutures en pleine terre après une ou deux années de culture en pot

Par marcottage aérien

Le lilas drageonne très facilement, le marcottage au printemps reste une méthode simple pour le multiplier tout en maîtrisant son expansion.

  • Creusez un sillon dans la terre à proximité de l’arbuste
  • Choisissez une tige basse, facile à plier jusqu’au sol
  • Retirez les feuilles sur la partie basse de la tige
  • Enterrez-la sur une vingtaine de centimètres
  • Relevez l’extrémité feuillue du rameau et tuteurez cette partie aérienne
  • Rebouchez le sillon et fixez la marcotte avec un crochet ou une pierre
  • Les bourgeons s’enracinent en 1 an : au printemps suivant
  • Sectionnez la tige à l’endroit où elle s’enfonce dans le sol pour sevrer la marcotte
  •  Transplantez immédiatement en pleine terre et arrosez

Par prélèvement des drageons

Le Lilas produit naturellement des drageons, c’est-à-dire de nouvelles pousses à partir de sa souche, cette méthode de multiplication est la plus simple. Opérez en fin d’automne sur des pieds âgés d’au moins 5 ans à partir de rejets bien développés. Ils mettront cependant de nombreuses années à fleurir !

  • A l’aide d’une bêche, séparez les drageons enracinés autour de la souche
  • Coupez la racine au plus près de la souche
  •  Replantez immédiatement au jardin dans sol bien drainé et bien composté en prenant soin de bien arroser

Utiliser et associer au jardin

Emblématique des vieux jardins, de ville ou de campagne, avec sa floraison parfumée alliant le charme et la simplicité, le Lilas est incontestablement le roi des scènes printanières. Tombé dans l’oubli dans les années 1960-1970, avec son allure nonchalante, cet arbuste intemporel revient en force dans nos jardins. Il apporte une touche de fraîcheur délicieusement surannée au jardin, dans un grand massif champêtre, une haie fleurie, en isolé, dans les coins délaissés, en bacs romantiques installés sur la terrasse ou au balcon ainsi que dans les bouquets.

Tous les lilas sont un enchantement avec leur floraison bleu mauve, rose ou blanche. Peu encombrant, résistant à la pollution, c’est un bon arbuste pour les jardins de ville et les petits espaces. C’est un indispensable dans un jardin blanc et  dans un jardin romantique.

Dans une grande haie fleurie, il se mêle aux autres arbustes à fleurs, fleurissant après les Forsythias, en même temps que les amélanchiers et avant les buddleias. Il sera parfait en compagnie des andromèdes du Japon, Spirées à fleurs roses ou blanches, Amandier de Chine, cognassiers du Japon.

Jouez avec différents cultivars de lilas pour obtenir un véritable bosquet coloré.

Dans un grand tableau de printemps, il se marie idéalement avec les céanothes, les rhododendrons, les Arbres de Judée ou Cercis .

Les fleurs bleu poudré, rose pâle ou blanc des lilas se déploieront en un délicat nuage à côté des inflorescences compactes et du feuillage ample des hydrangeas, d’un magnolia, d’un calycanthus.

En fond d’un massif naturaliste, il voisinera avec des graminées comme les pennisetum dont le port souple et les inflorescences légères contrasteront avec son feuillage dense et sa silhouette désordonnée. A l’inverse, le port lâche du lilas aux panicules chargées de fleurs offre un contraste de forme avec la rigueur des conifères tels que les ifs.

Le lilas forme des arrière-plans magnifiques pour des rosiers précoces buissonnants.

On pourra draper les grands lilas d’un cultivar rose ou blanc de Clematis montana.  Il peut aussi être utilisé en isolé, entouré d’un parterre de rosiers couvre-sol, de pivoines ou d’un céanothe rampant.

Les cultivars aux teintes pastel sont charmants dans un décor naturaliste entourés de campanules et narcisses des poètes.

Les Lilas d’un riche violet-prune se marient bien avec un feuillage pourpre des Prunus, des berbéris ou de lilas plus pâles.

Les plantes à fleurs jaunes qui s’épanouissent en même temps que les lilas créent un contraste jaune/bleu, magnifique avec leur profusion de grosses fleurs mauve ou violettes. Ils offrent une belle complémentarité tout spécialement avec des arbustes au feuillage vert-jaune comme les seringats ou à fleurs jaunes comme les genêts, les cytises et avec des vivaces jaunes à floraison précoce comme les euphorbes, les primevères, les iris germanica.

Le lilas tardifs qui offrent une floraison remontante à l’automne accompagneront celle des rosiers remontants, des grands asters et les gauras.

Ressources utiles

Articles connexes


Blog

Haie fleurie : quels arbustes planter, quand et comment ?

Adieu les haies de thuya, mornes et impénétrables, demandant une taille régulière et finissant par dépérir… Vive la haie mixte, libre, fleurie, champêtre, synonyme de biodiversité, de charme et d’entretien facile !
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire