Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Le thym : cultiver, planter, tailler

Le thym en quelques mots

  • Le thym est une plante vivace, aromatique, condimentaire et médicinale.
  • Il se cultive au jardin mais peut aussi être planté en pot, sur la terrasse ou le balcon.
  • Le thym est une plante qui se développe sans problème : il aime la chaleur, le soleil, et les sols bien drainés.
  • Le principal entretien consiste en une taille annuelle.
  • Il est indispensable en cuisine, seul ou en bouquet garni et aromatise de nombreux plats.

Le mot de notre expert

Le Thym est une plante vivace aromatique, condimentaire et médicinale, incontournable du jardin. Ses feuilles fortement aromatiques sont utilisées en cuisine, seules ou associées aux bouquets garnis pour aromatiser aux plats, mais aussi pour élaborer des tisanes aux divers bienfaits sur la santé.

Dans les jardins on rencontre surtout le thym commun (Thymus vulgaris), très apprécié pour sa saveur, sa facilité de culture et sa bonne rusticité, ainsi que le serpolet, utilisé comme couvre-sol gazonnant et odorant. Le thym citron (Thymus x citriodorus), de plus en plus connu, est cultivé et apprécié pour sa fraicheur. D’autres variétés, moins courantes, restent encore à découvrir. Il s’agit, par exemple,du thym Orange aux notes d’agrumes ou du thym de Corse qui évoque le cumin !

Facile à cultiver en pleine terre, en pot ou en jardinière, sur le rebord d’une fenêtre ou sur la terrasse, il affectionne particulièrement le soleil, la chaleur voire la sécheresse qui lui confère encore plus de parfum. Il se multiplie par semis, division de touffe ou bouturage et se récolte toute l’année grâce à son feuillage vert gris persistant.

N’hésitez pas à le faire figurer en bordure de potager, sous des fruitiers – en veillant à ce qu’il soit exposé au soleil – ou dans une plate-bande d’aromatiques. Sa puissante odeur découragera certaines espèces de pucerons et de mollusques, et attirera lors de sa floraison, une myriade d’insectes pollinisateurs. Au jardin, n’hésitez pas non plus à mélanger les genres en installant le thym au beau milieu de vos massifs de vivaces ou encore dans les rocailles. Elles s’y intégreront à merveille ! Par ailleurs, les parfums parfois puissants des plantes aromatiques ont souvent la faculté d’éloigner les insectes susceptibles d’attaquer les végétaux un peu sensibles comme certains rosiers.

thymus

Le Thym, dans son milieu naturel, ne forme pas des touffes aussi généreuses qu’au jardin…

Description, origine et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Thymus spp.

Famille : Lamiacées

Nom commun : Thym

Type : Vivace

Faculté germinative : 3 ans - Germination : 15 jours

Exposition : Soleil

Sol : Sec, bien drainé, léger

Rusticité : -12°C à -15°C

Le Thym est une plante indigène d’Europe Occidentale et du Sud, il est particulièrement présent dans le bassin méditerranéen ainsi qu’en Asie Orientale, au Japon. C’est une plante très résistante aux conditions difficiles. Dans la garrigue, il croît en plein soleil dans les sols rocailleux, secs et pauvres. L’espèce praecox, de meilleure adaptabilité au froid, pousse spontanément en Islande, en Irlande, en Écosse et au sud du Royaume-Uni ainsi qu’en altitude dans les Alpes. Aujourd’hui, le genre Thymus compte plus de 300 espèces et variétés.

Le nom de genre Thymus vient du grec Thumon, signifie le parfum et qui se réfère à l’odeur exhalée par cette plante fortement aromatique. Son nom commun, Thym, découle du nom grec, il est également appelé barigoule ou farigoule dans le sud de la France. Le serpolet désigne une autre espèce de thym (Thymus serpyllum) qui se caractérise par son port rampant. Il forme des tapis gazonnants très odorants.

Le Thym commun (Thymus vulgaris) est un sous-arbrisseau vivace, qui appartient à la famille des Lamiacées. De petite taille, il mesure de 20 à 40 cm de haut et forme des touffes composées de nombreuses petites tiges ramifiées, herbacées l’année de la pousse, ligneuses et tortueuses pour celles âgées de plus d’un an. Elles portent des petites feuilles persistantes, de couleur vert grisé à vert argenté, fortement odorantes quand on les froisse.

La floraison commence dès le mois de mars dans son milieu naturel – la garrigue – et plus tardivement dans les jardins (fin de printemps, début d’été). Les fleurs apparaissent au bout des tiges, à l’aisselle des feuilles, sous forme d’inflorescence en cyme de petites fleurs d’un demi centimètre de long, de couleur blanche à rose-mauve. Les fleurs évoluent en minuscules graines brunes, qui conservent leur pouvoir germinatif durant trois ans. Il est courant qu’elles se ressèment spontanément au jardin potager.

De bonne rusticité, le thym résiste jusqu’à -15°C si le sol est suffisamment drainé. Cette résistance est amoindrie si le sol est lourd et humide !

La floraison du thym est particulièrement mellifère et attire de nombreux insectes pollinisateurs. Aussi les apiculteurs récoltent un miel de thym, de saveur assez forte. Vous apercevrez peut-être cette espèce menacée de papillon bleu, il est étroitement lié au thym car il pond ses œufs sur les boutons floraux du thym, c’est l’Azuré du serpolet (Phengaris arion) !

Tiges herbacées de thym commun – Floraison de thym – L’Azuré du serpolet

 

 

 

Espèces et variétés de thym

Parmi les nombreuses espèces et variétés de thym découvrez ci-dessous une sélection des meilleurs variétés. Elles se distinguent par leur port, parfum, saveur, rusticité et bien d’autres caractéristiques.

Variétés de Thym commun

Thym commun Bio - Ferme de Sainte Marthe


Hauteur à maturité 25 cm

Le Thym commun (Thymus vulgaris) est l’espèce la plus courante utilisée en cuisine et en emploi médicinal. Reconnaissable avec ses feuilles de couleur vert foncé à grises et ses tiges tordues.

Thym d'hiver - Vilmorin


Hauteur à maturité 30 cm

Le thym d’hiver est une variété de thym commun de plus grande rusticité. Elle résiste ainsi parfaitement aux hivers les plus rudes. Son feuillage est aussi plus vert que le Thym commun.

Thym de Provence - Thymus vulgaris

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité 25 cm

Le Thym de Provence est une variété de thym commun aux feuilles légèrement grisées. Elle est de bonne résistance au froid.

Autres espèces de Thym

Thym citron - Thymus citriodorus

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité 25 cm

Le Thym citron (Thymus x citriodorus) est un hybride de thym aux feuilles au parfum citronné. Moins rustique que le thym commun, il a besoin d’être protégé du froid en hiver.

Thym de Corse - Thymus herba-barona

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité 15 cm

Le Thym de Corse (Thymus herba barona) est une variété rampante de thym aux feuilles de couleur vert foncé au parfum rappelant le cumin. C’est une espèce qui pousse et prospère naturellement en Corse.

Thym orange - Thymus vulgaris Fragrantissimum

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité 25 cm

Le Thym fragrantissimum Orange également appelé thym orange est une variété aux feuilles et fleurs exhalant un parfum aux notes d’agrumes. Sa floraison est remarquable.

Thym serpolet Bio - Ferme de Sainte Marthe

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 15 cm

Le Thym serpolet (Thymus serphyllum) également appelé serpolet est une espèce de thym au port rampant ne dépassant pas 10 cm de haut, il est souvent cultivé en couvre sol. Ses feuilles ont une odeur citronnée.

Semer du thym

Le semis du thym est délicat car les graines sont très petites. Afin de s’assurer de sa réussite, il est préférable de semer en godets ou en terrine plutôt que directement en pleine terre. Le semis peut être fait en avril mai. Notez, par ailleurs, que semer du thym nécessite de la patience : la première récolte ne débutera que la seconde année.

Semis en godets ou en terrine

Pour semer des graines de thym :

  1. Remplissez des godets de terreau spécial semis.
  2. Semez les graines en poquets, à raison de 4 à 5 graines par poquets.
  3. Recouvrez de l’épaisseur des graines en terreau, c’est à dire très légèrement pour le thym !
  4. Arrosez doucement à l’aide d’un pulvérisateur à eau et maintenez la surface humide jusqu’à la levée.
  5. Pour favoriser la germination, recouvrez les godets d’une vitre ou d’un sachet plastique mais pensez à aérer pendant la journée lorsque les plantules seront apparues.
  6. A l’automne ou au printemps suivant, selon le développement des plants, repiquez vos plants de thym en pleine terre. Prévoyez 30 cm en tous sens entre les plants.

Planter du thym, au jardin ou en pot

Le Thym affectionne les sols légers voire caillouteux et bien drainés. Si votre terre est plutôt humide et argileuse, nous vous conseillons plutôt de le cultiver en pot où il se plaira très bien.  La plantation s’effectue au printemps (en avril-mai) ou à l’automne (septembre – octobre).

Planter en pleine terre

Choisissez une exposition très ensoleillée, la plantation s’effectue en sol ameubli et désherbé. Espacez les plants de 30 cm en tous sens.

Pour planter le thym au jardin :

  1. Creusez un trou dont la taille correspond à celle du plant, enrichissez très légèrement en compost mûr (le thym prospère même en sol pauvre).
  2. Disposez un plant par trou de plantation.
  3. Recouvrez de terre et tassez doucement.
  4. Procédez à un premier arrosage. Une eau de pluie tiédie au soleil est toujours préférable.

Pour éviter l’apparition de « mauvaises herbes », vous pouvez pailler le pied de votre thym. Mais, rappelez-vous de ses origines méditerranéennes et offrez-lui plutôt une paillis d’origine minérale.

Planter en pot

Pour planter le thym en pot ou jardinière :

  1. Installez un lit de graviers ou de billes d’argile au fond du contenant pour faciliter le drainage.
  2. Remplissez-le avec un mélange à parts égales de terreau et de terre de jardin, ou de terreau pur… si vous n’avez pas de jardin !
  3. Placez la motte, recouvrez du mélange terre/terreau et tassez bien.
  4. Arrosez légèrement.
  5. Placez votre pot au soleil.

Le thym se cultive très bien en pot

La taille du thym et l'arrosage

Le Thym est une aromatique qui ne demande qu’un entretien très réduit qui consiste à le tailler et à l’arroser mais uniquement en cas de sécheresse sévère et prolongée.

Tailler le thym

Le thym à naturellement tendance à s’ouvrir et à montrer un centre dégarni, ce qui n’est pas toujours esthétique, notamment pour la culture en pot. Une taille annuelle, au printemps, permet de conserver un joli port arrondi et trapu. Pour ce faire, supprimez les branches trop excentrées et en rabattant les pousses de l’année passée. Coupez à la cisaille la moitié de la pousse (la partie herbacée)  afin de favoriser une reprise bien dense.

L’arrosage du thym

Procédez à un arrosage très modéré (voir inexistant), essentiellement en été, car le thym n’apprécie pas les excès d’humidité. Pour la culture en pot, arrosez régulièrement sans laisser d’eau stagner dans la soucoupe.

Récolte et conservation

Le Thym peut être récolté tout au long de l’année car ses feuilles sont persistantes. Cueillez de préférence le matin. Le Thym est plus parfumé et plus riches en principes actifs au début de la floraison. Lorsque vous le taillerez conserver sa belle forme compacte, profitez-en pour en faire provision pour les mois d’hiver ! Récoltez, idéalement pour la plante, les deux tiers de la partie herbacée afin de favoriser les repousses.

Le Thym se conserve traditionnellement par séchage. Après avoir lavé et séché les tiges, suspendez les bouquets, têtes en bas, dans un endroit sec, aéré et à l’obscurité. Une fois le thym sec, conservez-le à l’abri de la lumière. C’est une opération simple et rapide que vous pouvez remplacer le séchage par la congélation, si cela vous semble plus pratique.

Usages et bienfaits

Les feuilles de thym, au parfum de garrigue sont très appréciées en cuisine. Utilisées seules ou en bouquet garni, associées avec du Laurier, du Persil et du Romarin, elles aromatisent les plats mijotés, sauces, marinades et court-bouillons. Les fleurs de thym, moins courantes en cuisine, apportent de l’originalité et du goût à vos plats ! Elles s’utilisent fraîches, dès la récolte, par exemple pour relever des sauces, assaisonner et décorer un plat ou pour donner un vrai plus à vos desserts et pâtisseries, par exemple dans un cake au citron et aux fleurs de thym.

Les propriétés du thym sont remarquables pour soulager divers maux, pour stimuler et renforcer les défenses immunitaires. C’est un bon antiseptique des voies respiratoires. Il s’utilise le plus souvent en infusion de feuilles (tiges herbacées), mais aussi sous forme d’huiles essentielles. Ces dernières, selon leurs constituants principaux (leurs chémotypes), sont parfois très puissantes et réservées aux adultes, demandez toujours conseil à votre pharmacien avant de les utiliser.

 

Multiplier le thym

Le thym se multiplie par division de touffes ou par bouturage, à toutes saisons. Cette opération est recommandée au bout de quelques années, notamment sous un climat froid et humide, pour renouveler les plantations.

Diviser les touffes

La division de touffes est la méthode la plus facile et la plus efficace pour multiplier vos thyms. Pour diviser vos pieds de thym :

  1. Arrachez les touffes.
  2. Divisez en plusieurs éclats à l’aide d’un sécateur. Veillez à avoir des racines sur chaque éclat.
  3. Replantez les éclats en pots ou en pleine terre en recouvrant également le collet de terre.
  4. Arrosez pour encourager la reprise des plants.

Bouturer les tiges

Le bouturage est moins indiquée que la division de touffes, mais il est néanmoins possible. Pour faire des boutures de thym :

  1. Prélevez des tiges de 20 centimètres de long.
  2. Enterrez-les aux deux tiers dans de la terre puis tassez.
  3. Arrosez régulièrement durant 2 mois pour favoriser la reprise.
  4. Mettez en place au printemps suivant, en avril-mai lorsque tout risque de gelées est écarté.

Les semis spontanés

Pour multiplier le thym, comptez aussi sur les semis spontanés ! En effet le thym, après floraison, le thym va grainer chaque année. Il est courant que quelques-unes de ces graines germent et donnent naissance à de nouveaux plants à proximité du plant mère. Soyez attentifs lors de vos sarclages, la plantule de thym est assez discrète ! Une fois repérée, il suffit de la transplanter à l’endroit souhaité ou de les laisser garnir votre parcelle d’aromatiques.

Questions fréquentes

Comment conserver le thym frais ?

Le thym frais, récolté en début d'été est riche en saveurs et en principes actifs, c'est le bon moment pour en faire provision.
Le thym frais se conserve bien par congélation. Une technique très pratique est de le congeler sous forme de glaçons. Le thym est haché puis placé dans des bacs à glaçons remplis d'eau. Il suffira alors d'employer la quantité de glaçons souhaité dans les plats.

Les fleurs de thym sont-elles comestibles ?

Les fleurs de thym sont tout à fait comestibles. Gardées sur les tiges (avec les feuilles) elles aromatiseront pour divers plats et desserts. Elles peuvent aussi être séparées de la tige pour décorer les plats ou apporter un plus aux desserts.

Pourquoi mon thym se déssèche et meurt ?

Le dépérissement du thym peut-être du à diverses causes :

- l'excès d'eau au jardin ou en pot est une cause possible du dépérissement du thym. Un sol trop lourd (trop argileux) et chargé d'eau de l'automne au début du printemps ne conviendra pas au thym.
- Autant le thym n'aime pas l'excès d'eau, autant le manque d'eau est tout aussi néfaste. Dans la garrigue, en sol pauvre et sec, le thym va se développer en fonction du milieu, c'est à dire que les tiges ne seront pas forcément très vigoureuses. Dans un jardin potager ou en pot, le sol est bien plus riche, le thym développe vigoureusement ses parties herbacées. Ces plants ont davantage besoin d'eau pour subvenir à leurs besoins plus élevés en eau. Ils sont moins résistants au manque d'eau que dans leur milieu naturel.

Le saviez-vous ?

Le thym est connu depuis l’Antiquité, il est notamment mis en avant par les grecs qui le faisait brûler dans les temples. Dans la mythologie grecque, la plus belle femme au monde et reine de Sparte, Hélène (fille de Zeus et de Léda), fût charmé par Pâris un prince troyen, qui la convainc de l’emmener avec lui à Troie. Mélénas, le mari d’Hélène, furieux, déclencha la guerre de Troie pour récupérer Hélène. La légende dit que le thym est né des larmes d’Hélène.

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(4 votes, moyenne: 4.25 sur 5)
Laisser un commentaire