Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Fatsia du Japon, Faux-Aralia : plantation, culture, entretien.

Le Fatsia en quelques mots

  • Le Fatsia est un arbuste décoratif au look exotique.
  • Son feuillage luxuriant et persistant est vert ou panaché de blanc.
  • Il peut être utilisé comme plante d’intérieur ou être installé en pleine terre
  • Rustique jusqu’à environ -12 °C, il aime les expositions abritées à mi-ombre
  • Il apprécie les sols peu calcaires et frais
  • Sa floraison automnale en ombelles blanches est suivie de baies noires
  • Résistant aux maladies et sans entretien, c’est une plante facile à cultiver

Le mot de notre expert

Le Fatsia, ou Faux-aralia, est un arbuste décoratif qui après avoir orné nos intérieurs, a désormais trouvé une place de choix dans nos jardins, grâce à une rusticité qui lui permet de résister à des températures de l’ordre de -12°C. Ses larges feuilles persistantes, lobées et brillantes, qui se déclinent en vert franc, panaché ou moucheté de blanc lui confèrent un aspect luxuriant et exotique. Haut de 1,20 m à près de 3m selon qu’il est cultivé en pot ou en pleine terre, cet arbuste au port plutôt arrondi fleurit de la fin de l’été à l’automne, en ombelles de fleurs blanchâtres, qui rappellent celles du lierre. Plus tard en saison, de petites baies rondes, noires et brillantes succèdent à cette floraison. Sensible au soleil brûlant comme aux vents froids de l’hiver qui tous deux abîment son feuillage, le Fatsia apprécie les expositions abritées et mi-ombragées, dans un sol frais mais drainé, plutôt riche et peu calcaire. De croissance plutôt lente, il réclame en entretien très limité.

Employé en sous-bois clair, en massif sous un arbre ou en pot dans un patio ou sur une terrasse, c’est une plante facile et incontournable pour composer une ambiance tropicale ou japonisante.

Description et botanique

Fiche d'identité

Noms latins : Fatsia japonica, Fatsia polycarpa

Famille : Araliacées

Noms communs : Fatsia du Japon, Faux-Aralia

Floraison : automne

Dimensions : 1,5 m à 3m en tous sens

Exposition : mi-ombre, ombre claire, abritée

Sol : peu calcaire, frais, drainé, riche et léger

Rusticité : -12°C à -15°C

Le Fatsia est un arbuste décoratif (parfois considéré comme une vivace géante) de la famille des Araliacées, au même titre que le Lierre commun ou le Schefflera. Il en existe très peu d’espèces, parmi lesquelles Fatsia oligocarpella, Fatsia polycarpa et Fatsia japonica, ce dernier étant le plus répandu et le plus largement employé dans les jardins. Connu aussi sous les noms de Fatsia du Japon, Fatsia japonais ou Faux-Aralia, il trouve ses origines au Japon, en Corée et à Taïwan. Il est parfois rencontré sous d’autres noms botaniques, comme Fatsia sieboldii ou Aralia sieboldii, mais ne doit pas être confondu avec l’Aralia, un arbuste de la même famille mais qui représente un genre distinct.

Faux-aralia, Fatsia japonica

Fatsia japonica : illustration botanique (Wikimedia commons)

Très longtemps cantonné à nos intérieurs et utilisé uniquement comme plante verte d’appartement, il s’est avéré plus rustique qu’on ne le pensait et a peu à peu migré vers les jardins aux hivers peu à moyennement rigoureux. Sa rusticité lui permet en effet de tolérer des températures négatives de l’ordre de -10 à -15 °C, selon les conditions dans lesquelles il est cultivé. Les jeunes feuilles tendres, qui se développent au printemps, peuvent cependant être brûlées par les gelées tardives.

Arbuste au feuillage persistant, il est très apprécié pour son look exotique et son apparence tropicale. Cultivé en pot, il dépasse rarement 1,50 m mais peut s’élever à plus de 3 m lorsqu’il est en pleine terre. Son envergure oscille entre 1,20 m et 3 m en moyenne.

Le principal atout du Fatsia est donc son feuillage palmatilobé, c’est-à-dire profondément découpé, généralement entre 7 et 9 lobes, et aux bords plus ou moins dentés. De grande taille, ces feuilles peuvent mesurer plus de 30 centimètres de diamètre. Elles sont lustrées et portées par des pétioles épais et solides. Vert clair et luisantes pour l’espèce-type, elles sont plus foncées et panachées de blanc chez Fatsia japonica ‘Variegata’, ou vert largement éclaboussé de crème pour Fatsia japonica ‘Spider’s Web’. Vert également, Fatsia polycarpa ‘Green Fingers’ (le Fatsia de Taïwan) est quant à lui doté de feuilles découpées comme les doigts d’une main. L’arbuste adulte adopte un port touffu et dressé, à cime plutôt arrondie.

La floraison du Fastia intervient entre la fin d’été et l’automne. Nectarifère, elle s’organise en ombelles de très petites fleurs d’un blanc cassé, qui rappellent celles produites par le lierre, au sommet de tiges solides. Ces fleurs se transforment ensuite en baies décoratives, rondes et noires, mais toxiques pour l’homme.

De croissance plutôt lente, le Fatsia fait merveille dans les ambiances de sous-bois, dans un patio abrité ou cultivé en pot sur une terrasse épargnée par les vents trop froids et le soleil brûlant.

Un sol frais, mais drainé, léger et neutre à acide lui offre les meilleures conditions pour développer son feuillage opulent.

cultiver le fatsia japonica, faux-aralia

Le feuillage découpé et les inflorescences du Fatsia japonica

L’entretien du Faux-Aralia est des plus limité et convient donc bien aux jardiniers contemplatifs. Peu sujet aux maladies, il peut être la cible de cochenilles, d’araignées rouges ou d’Aleurodes, mais des méthodes de lutte naturelle sont désormais à notre disposition.

Espèces et variétés

Il existe peu d’espèces utilisées au jardin, mais quelques variétés présentent des nuances de couleurs ou de formes intéressantes et très décoratives.

Faux-aralia - Fatsia japonica en pot de 1.3L

Période de floraison Sept. à Oct.

Hauteur à maturité
2.50 m

L'espèce-type, aux larges feuilles vernissées et luisantes, d'un vert profond, idéale pour donner une ambiance luxuriante à une composition exotique !

Faux-aralia - Fatsia japonica Variegata en pot de 3L/4L

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité
2.00 m

Une variété légèrement plus compacte, mais dotée d'un feuillage tout aussi impressionnant, dont le vert est irrégulièrement panaché de blanc-crème.

Fatsia japonica Spider's Web en pot de 3L

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
2.00 m

Cette mutation rencontre un large succès, en raison de son feuillage incomparable, d'un vert très largement éclaboussé de blanc, qui accentue encore son aspect décoratif et lui confère un look résolument moderne !

Fatsia polycarpa Green Fingers - Fatsia de Taiwan Pot de 2L/3L

Période de floraison Oct. à Nov.

Hauteur à maturité
2.00 m

Une variété au feuillage très découpé, presque déchiqueté, qui fait ressembler chaque feuille à une main géante !

Plantation

Où planter

  • Installez votre Fatsia dans un sol neutre à acide, qui soit frais en saison mais drainé en hiver, et plutôt riche et léger.
  • Offrez-lui une exposition abritée à la fois des vents froids et forts et du soleil trop intense, qui tous deux peuvent cuire le feuillage. Une lumière tamisée ou une ombre claire, comme celles fournies en lisière de forêt, dans un sous-bois ou sous le couvert d’un arbre lui conviennent parfaitement. Il s’épanouit également très bien sous la protection de murs, comme ceux d’un patio abrité.
  • Cultivé en intérieur, évitez les emplacements trop chauds et trop secs et la lumière directe derrière une fenêtre plein sud. De façon générale, une atmosphère lumineuse, non surchauffée et humide sont les gages d’une plante en bonne santé

Quand planter

  • La plantation en pleine terre s’effectue idéalement en automne sous climat doux, ou au printemps dans les régions moins clémentes.
  • Pour une utilisation en intérieur, la plantation peut avoir lieu toute l’année

Comment planter

En pleine terre

  1. Faites tremper la motte dans un grand volume d’eau afin de gorger le substrat.
  2. Creusez une fosse de 2 à 3 fois la taille de la motte et ameublissez la terre extraite.
  3. Au besoin, allégez votre terre avec du sable (qui améliore le drainage) et du terreau. Une couche de drainage (billes d’argile, gravier…) renforce l’évacuation de l’eau au niveau des racines.
  4. Dépotez votre Fastia et installez-le au centre, en veillant à ce que le sommet de la motte affleure au niveau du sol.
  5. Comblez avec le reste de substrat et tassez légèrement au pied.
  6. Arrosez abondamment (un seau de 10 litres), puis paillez avec le matériau de votre choix (tontes de gazon, feuilles mortes, BRF, paillis prêts à l’emploi…).
  7. Surveillez le substrat, qui ne doit pas dessécher, la plante étant plus sensible à la sécheresse dans ses premières années.
fatsia japonica, faux-aralia

Surveillez l’arrosage de votre Fatsia pour lui donner toutes les chances de se développer correctement

En pot

  1. Faites tremper la motte pour l’humidifier
  2. Choisissez un pot de taille légèrement supérieur à celui dans lequel vous l’avez acheté.
  3. Vérifiez qu’un trou de drainage est présent dans le fond du pot etajoutez une couche drainante sur quelques centimètres, comme par exemple des billes d’argile.
  4. Utilisez un terreau riche et léger. Déposez-en une première couche, sur laquelle vous placez votre arbuste, puis comblez les vides et tassez légèrement. Laissez quelques centimètres au sommet du pot pour faciliter l’arrosage.
  5. Arrosez en plusieurs fois, de façon à imprégner tout le substrat.
  6. Disposez un paillage sur le dessus du pot, qui joue à la fois un rôle décoratif et limite l’évaporation.
  7. Ne laissez jamais le terreau sécher complètement. En été, il est possible d’avoir à arroser tous les jours en cas de fortes chaleurs et de vent desséchant. Espacez davantage les arrosages en hiver, d’autant plus que la météo est pluvieuse.

Astuce : Afin de créer une atmosphère à l’hygrométrie plus forte, vous pouvez poser le pot sur une soucoupe que vous aurez préalablement remplie de billes d’argiles. En les gardant humides, vous créez un microclimat favorable à la plante. En extérieur, veillez à enlever la soucoupe en hiver, voire à surélever un peu le pot.

Entretien et soins

Culture en extérieur

Le Fatsia est un arbuste qui ne nécessite quasiment aucun entretien. Veillez cependant à ce que le sol reste frais en saison. À ce titre, préférez un arrosage hebdomadaire généreux à des apports quotidiens moins importants. En pot, il vous faudra cependant intervenir plus souvent, car la terre y sèche plus vite.

Sa rusticité relative peut nécessiter que vous le protégiez d’un voile d’hivernage en cas de froid intense et prolongé, voile à retirer dès que les températures remontent.

En fin d’hiver, contentez-vous de couper les tiges et feuilles abîmées, puis apportez une couche de compost ou un amendement approprié à son pied, avant de compléter le paillage.

Une fois la floraison achevée, donc au moment de la formation des baies, vous pouvez couper les tiges défleuries afin de concentrer l’énergie de la plante dans le développement de son feuillage.

fatsia japonica, faux-aralia

Culture en appartement

Cultivé en intérieur, le Fatsia peut rapidement souffrir en cas d’ambiance trop chaude et trop sèche. Arrosez régulièrement toute l’année, mais de façon plus rapprochée et copieuse en été. Vaporisez également son feuillage pour maintenir la fraîcheur qu’il apprécie et limiter les attaques de certains insectes nuisibles.

Entre Mars et Octobre, mélangez un engrais liquide à votre eau d’arrosage (en respectant les dosages préconisés) tous les 15 jours à 3 semaines.

Quand votre Fatsia commence à être à l’étroit dans son pot, rempotez-le dans un contenant de taille légèrement supérieure. Si le rempotage est impossible, surfacez la plante. Cette opération consiste à gratter le terreau en surface pour en enlever une petite épaisseur et à le remplacer par du terreau neuf. N’oubliez pas d’arroser immédiatement après.

fatsia japonica, faux-aralia

Insectes nuisibles

  • Le Fatsia peut être la cible des cochenilles, comme la Cochenille à carapace, qui se fixe sur le revers des feuilles sous forme de petites cloques brunâtres. Le plus simple est de les enlever à la main ou à l’aide d’un coton imbibé d’alcool et de les détruire. Apprenez-en plus sur ce nuisible dans notre fiche-conseil.
  • Les araignées rouges, qui sont en fait de petits acariens, se développent également dans les atmosphères trop sèches et trop chaudes. Pour savoir comment les identifier et les combattre, lisez nos conseils dans cette fiche dédiée.
  • Des pucerons élisent également parfois domicile sur le Fatsia. Dans ce cas, douchez votre plante à l’aide d’un jet assez fort et concentré pour les déloger. Tous nos conseils pour lutter contre les pucerons dans notre dossier spécial.

Enfin, il existe des modes de lutte naturels pour limiter la propagation d’insectes nuisibles à votre plante.

Multiplication

Le bouturage et le semis donnent tous deux de bons résultats.

Bouturage du Fatsia

  1. Entre juin et Septembre, prélevez des boutures semi-aoûtées (leur base a commencé à se lignifier et leur sommet est encore en croissance et tendre) d’une quinzaine de centimètre, en coupant sous un nœud (partie ou le pétiole s’insère sur la tige principale).
  2. Supprimez les feuilles à la base pour n’en conserver que 2 ou 3 au sommet. Coupez de moitié les feuilles au sommet permet également de limiter l’évaporation.
  3. Insérez vos boutures jusqu’aux feuilles supérieures dans un pot rempli de terreau léger, type terreau spécial bouturage.
  4. Conservez vos boutures au chaud et dans un endroit lumineux mais sans soleil direct. Pour favoriser une atmosphère à forte hygrométrie, chapeautez à l’aide d’un sac en plastique transparent, sans que celui-ci touche les feuilles.
  5. Placez en pleine terre ou en pot au printemps suivant.

Semis du Fatsia

  1. En novembre, récupérez les graines de votre arbuste.
  2. Semez-les dans de petits pots et recouvrez d’une fine couche de vermiculite.
  3. Placez vos godets à une température de l’ordre de 15 à 20 °C. La germination intervient généralement dans les 15 jours suivants
  4. Quand les plantes ont développé 2 vraies feuilles, repiquez-les en pots individuels et conservez-les sous abri.
  5. Vous pouvez planter vos jeunes sujets en pleine terre dès le printemps suivant, mais une année supplémentaire de culture en pot permet d’obtenir des plants plus solides.
 graines fatsia japonica, faux-aralia

Graines de Fatsia japonica avant maturité

Associer le Fatsia au jardin

Les grandes feuilles du Fatsia lui confèrent un look exotique qui permet de créer de belles ambiances tropicales. Vous pouvez axer votre composition sur les feuillages, en choisissant des végétaux réputés pour la texture, la forme, la couleur ou la taille de leurs feuilles. C’est par exemple le cas du commun Aucuba (mais plus si commun quand on lui offre des compagnons bien choisis). Tout comme le Faux-aralia, le Schefflera se montre plus résistant qu’on ne le croit au froid, et son feuillage palmé et graphique renforce l’effet de jungle. Autre incontournable, le Gunnera manicata, qui exhibe des feuilles démesurées, et son cousin Gunnera magellanica, qui forme pour sa part un couvre-sol dense et très bas. Les Farfugium, avec leur feuillage rond, parfois frisé ou tâché de points jaunes, que vient en prime égayer une floraison automnale en marguerites jaunes, apportent une vraie touche d’originalité. D’autres candidates peuvent compléter le tableau, comme l’Aspidistre (qui elle aussi a migré de nos intérieurs vers les massifs), le Colocasia et ses larges feuilles en fer de lance, dont certaines variétés sont d’un pourpre presque noir, le Darmera peltata, l’Acanthe, le Rodgersia, le Palmier de Chine ou le Bananier du Japon.

Et puisque nous en sommes à parler du Japon, pourquoi ne pas accentuer l’ambiance des jardins du soleil levant à l’aide de plantes comme les Bambous (rassurez-vous, avec des espèces comme les Fargesia, qui savent rester à leur place, pas besoin de barrière anti-racines !), les Érables du Japon (leur feuillage printanier est souvent très beau, et ils deviennent irrésistibles lorsque l’automne les teinte de couleurs éclatantes), les Camélias, Azalées et Rhododendrons, appréciés entre autre pour leur floraison exceptionnelle.

Parmi les vivaces basses, tournez-vous vers les Hostas, dont le très beau feuillage est rehaussé d’une floraison délicate et parfois parfumée, les Cœurs-de-Marie aux fleurs qui sont autant de symboles que Cupidon vous enviera, ou encore les Epimedium (ou ‘Fleurs des Elfes’). Enfin, insérez des graminées basses et au port souple comme les Carex ou les Hakonechloa, ou des vivaces graminiformes tel l’Ophiopogon, et disséminez quelques bulbes ici ou là, certains pour égayer les premiers jours du printemps, d’autres pour prendre le relai en été ou clôturer la saison une fois l’automne venu.

associer le fatsia japonica

Fatsia japonica, Aucuba japonica, Gunnera manicata, Hakonechloa, Rhododendron et Ophiopogon

Questions fréquentes

Pourquoi les feuilles sèchent et brunissent ?

En été, une exposition trop chaude peut brûler le feuillage. Dans ce cas, envisagez de déplacer votre sujet dans un endroit plus ombragé.
En hiver, le froid excessif, encore accentué par le vent, peut également cuire le feuillage (le jeune feuillage printanier y est particulièrement sensible). Dans ce cas, vous pouvez protéger la plante d'une voile d'hivernage (à enlever en cas de redoux), planter des végétaux qui filtrent le vent ou déplacer votre sujet dans un endroit plus abrité.

Puis-je tailler mon Fatsia ?

Hormis pour nettoyer l'arbuste en supprimant le vieux feuillage abîmé, la taille n'est pas indispensable, mais le Fatsia supporte bien cette opération si la plante devient trop imposante. Intervenez de préférence au printemps.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire