Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
planter végétaux ombrage rafraichir
conseil

Végétaliser pour rafraîchir l’air ambiant

Les plantes : une climatisation naturelle pour le jardin et la maison

Réchauffement climatique et urbanisation effrénée vont de pair. Exposées à un micro-climat peu favorable, les villes surchauffent, mais malheureusement les campagnes ne sont pas en reste. À l’heure où les premières chaleurs s’annoncent et pour contrer ces phénomènes, une solution toute simple s’offre à nous : VÉGÉTALISER ! Oui, planter des arbres, et végétaliser les murs pour rafraîchir l’air ambiant et rendre plus vivable cette atmosphère qui surchauffe.

Comment les arbres rafraîchissent l’air ? Quelles plantes pour climatiser maisons et espaces de vie extérieurs ? Ombrage, évapotranspiration et refroidissement de l’air, suivez nos explications et nos conseils pour savoir comment les plantes peuvent être de véritables climatiseurs naturels pour la maison et le jardin.

Évapotranspiration, ombrage : les plantes sont parfaitement adaptées pour tempérer l’atmosphère.

Pourquoi végétaliser ?

L’expansion des zones urbanisées entraîne nécessairement une artificialisation et une imperméabilisation des sols et un amenuisement dramatique des surfaces végétalisées. Même le gazon se fait artificiel, accélérant le réchauffement d’une atmosphère déjà en surchauffe. En ville, on appelle cela les îlots de chaleur. Les matériaux (béton, bitume, acier, etc) présents partout en ville ont une inertie thermique (ils stockent la chaleur) encore renforcée par les activités humaines génératrices de chaleur. Les climatisations fonctionnant à plein régime dès que le thermomètre monte de quelques degrés et réchauffant par là-même l’atmosphère en sont un exemple criant.

Dépassant le simple effet paysager, la végétalisation permet de contrer le réchauffement et la pollution du micro-climat urbain, pour offrir un confort thermique aux habitants, notamment en période de canicule. Le lien entre végétation et îlots de fraîcheur n’est plus à prouver, il a même été mis en évidence par images satellites : parcs, berges et voies bordées d’arbres présentent des températures de surface plus fraîches.

Végétaliser permet donc rafraîchir nos espaces de vie et ce qui est vrai en ville l’est aussi dans les zones rurales : végétaliser les abords des maisons, les rues des villages, les cours d’écoles permet de baisser la température de quelques précieux degrés et de rendre la vie plus agréable en ces périodes extrêmement chaudes, qui seront très bientôt la norme.

Outre les effets sur la température, la végétation offre :

  • une protection contre les UV
  • une interception de l’eau de pluie
  • une modification des vents dominants et courants d’air
  • la purification de l’air par la production d’oxygène, la séquestration du CO2 et le captage de particules et polluants atmosphériques
  • la décontamination des sols et la protection des cours d’eau
  • un habitat pour la faune (insectes, oiseaux, petits mammifères, chiroptères)
  • la modération du bruit
  • des effets bénéfiques sur la santé et l’état psychologique des personnes
  • une plus-value esthétique et économique

Alors n’hésitons plus : plantons !

Les climatiseurs remplacent les arbres en ville… et pourquoi pas l’inverse ?

Comment les végétaux rafraichissent l’air ?

Les effets de la végétation et notamment des arbres sur la température de l’atmosphère sont à la fois  :

  • directs : les végétaux renvoient dans l’atmosphère une partie du rayonnement solaire, en utilisant une proportion importante pour la photosynthèse, et projettent une ombre sur les surfaces environnantes
  • indirects : les végétaux refroidissent l’air ambiant grâce à l’évapotranspiration (phénomène de transpiration des végétaux) à l’origine d’un effet d’ »oasis« . À titre d’exemple : un arbre mature peut prélever plus de 450 litres d’eau dans le sol pour ensuite en rejeter en moyenne 98% dans l’air sous forme de vapeur d’eau.
Végétaliser pour rafraichir l’air ambiant

Les effets directs et indirects d’un arbre sur la température ambiante

Grâce à cet effet combiné, les avantages de l’augmentation de la couverture végétale apparaissent pleinement. On observe des différences de température en milieu urbain variant de 4 à 8 °C selon qu’il s’agit d’un site ouvert ou d’un emplacement localisé sous la cime des arbres.

Notons que tous les végétaux n’ont la même efficacité. Par exemple, un arbre dont la canopée est légère intercepte entre 60 et 80 % de la lumière du soleil, tandis qu’un arbre dont la canopée est dense et épaisse intercepte jusqu’à 98 % de celle-ci.

Une réduction d’environ 5 °C par l’emploi judicieux de la végétation (arbres d’ombrage, murs végétalisés et toits verts) permettrait de réduire la consommation énergétique des climatiseurs de 50 à 70 % !

→ Bon à savoir : Les arbres rafraîchissent l’air l’été, mais le réchauffent aussi de plus de 2 °C l’hiver !

Les arbres : des climatiseurs naturels

Armés par des millénaires d’évolution pour tamiser les hausses des températures, les arbres jouent un véritable rôle de climatiseurs naturels en rafraîchissant l’air ambiant. Dans les régions chaudes telles que la Californie, des études ont démontré que trois arbres bien localisés autour d’une maison permettent d’abaisser de 53 % la consommation annuelle d’énergie liée à la climatisation. Voilà de quoi motiver à faire la part belle à l’arbre en ville et à végétaliser les abords de son habitation !

Quels arbres pour rafraîchir l’air ?

Attention au choix des essences plantées et à leur implantation. Choisissez des arbres caducs si vous souhaitez bénéficier d’un maximum de luminosité en hiver, anticipez la taille de l’arbre à maturité afin qu’il soit adapté à l’espace dont vous disposez et pensez aux dégâts éventuels des racines sur les fondations et réseaux divers si vous le plantez près d’un bâtiment, d’une terrasse ou d’une piscine.

Les arbres au feuillage abondant et aux grandes feuilles plates, tels que les mûriers (Morus alba et Morus nigra), le Paulownia tomentosa ou les conifères tels que le Pin parasol, pour n’en citer que quelques-uns, seront tout indiqués pour les grands espaces, alors que les Albizia ou le Savonnier (Koelreuteria paniculata) conviendront mieux aux petits jardins.

Choisissez des arbres adaptés à votre climat local et réputés pour résister à la sécheresse. Optez pour des sujets formés sur tige pour un ombrage maximum et plantez-les de façon à ce qu’ils vous apportent un ombrage aux heures les plus chaudes de la journée sur la zone que vous aurez déterminée (pièce orientée au sud, terrasse, etc.).

Enfin, si vous souhaitez un effet climatisation naturelle maximum et que vous en avez la possibilité, plantez des bosquets pour un effet oasis démultiplié, les grands sujets protégeant les plus petits des ardeurs du soleil, ainsi que vous-même !

Végétaliser pour rafraichir l’air ambiant

Les parcs et arbres urbains sont les poumons verts et les climatiseurs des villes

→ Pour vous guider dans votre choix, retrouvez notre sélection de 8 arbres à port en parasol ainsi que les articles de Jean-Christophe vous proposant 10 arbres d’ombrage pour grands jardins et parcs et 10 arbres pour ombrager un petit jardin

Les plantes grimpantes et toitures végétalisées comme isolant naturel

Les arbres ne sont pas les seuls végétaux capables de rafraîchir l’atmosphère et les constructions. Outre les arbustes jouant ce rôle dans une moindre mesure, la végétation grimpante est également intéressante, notamment dans les endroits où l’espace au sol pour planter est limité, de même que les végétaux couvre-sols plantés sur les toitures végétalisées.

Les plantes grimpantes et toits végétalisés participent à l’isolation thermique des bâtiments grâce :

  • À l’évapotranspiration : en « transpirant », ils refroidissent leurs propres feuilles et l’air ambiant.
  • À la « couverture » qu’ils constituent sur la façade et le toit du bâtiment, créant ainsi de l’ombre. Les zones d’ombrage empêchent la surface d’absorber les radiations solaires. Les murs et toitures sud et ouest, sont ceux à ombrager en priorité si on veut éviter le réchauffement.
  • À l’air contenu dans la masse des plantes, qui agit comme un isolant.

L’effet d’un mur végétalisé sera d’autant plus efficace que la surface couverte sera importante.

Végétaliser pour rafraichir l’air ambiant

Végétaliser vos façades vous permettra d’isoler vos bâtiments naturellement et efficacement

Quelles plantes pour rafraîchir l’air ?

Votre choix sera guidé tout d’abord par les conditions de plantation : en bac ou en pleine terre, le type de support possible, l’exposition, la qualité du sol, etc. Il est toujours préférable de planter en pleine terre, mais pour la végétalisation d’une façade par exemple cela peut s’avérer impossible. L’installation d’une jardinière au pied de votre mur est une solution à envisager, sachant que la culture en bac limite la croissance de la plante et requiert un arrosage plus régulier. Ces points sont également à prendre en compte :

  • Plante persistante ou caduque (se poser la question du ramassage des feuilles)
  • Rusticité : la résistance au froid est un paramètre important en fonction de votre climat local
  • Hauteur et largeur du végétal et du support : prévoir les dimensions de la plante après 5 ans de développement afin d’adapter le support
  • Vigueur : croissance plus ou moins rapide
  • Distance du mur : pour éviter le descellement du support par la croissance des tiges
  • Entretien : besoins en eau et nutriments de la plante
  • Associations : quelles autres plantes peuvent être cultivées avec la plante choisie ?
  • Intérêts écologiques : milieu d’accueil pour la biodiversité, rôle dans la dépollution…
  • Vérifier l’état du mur et connaître sa nature
  • Éviter la proximité avec les réseaux

Chèvrefeuilles, rosiers grimpants, clématites, glycines ou Jasmins étoilés (Trachelospermum)… faites-vous plaisir en embellissant votre habitation tout en l’entourant d’une fraîcheur bienvenue ! Le choix ne manque pas parmi les plantes grimpantes. Et sachez qu’il est également possible de créer de l’ombrage saisonnier aux fenêtres, ce qui empêchera l’énergie solaire d’entrer directement et aura donc un effet marqué sur le réchauffement intérieur.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire