Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

Semer à chaud ou sur couche chaude

une étape indispensable pour les plantes frileuses

Pourquoi semer à chaud ? Le semis à chaud permet de faire germer les graines qui ont besoin d’un certain niveau de chaleur pour lever. Il s’agit, d’une façon générale, de toutes les plantes potagères originaires des climats chauds (aubergine, tomate, melon, piment, basilic…) qui ne pourraient pas accomplir, sous nos latitudes, un cycle de végétation allant jusqu’à la fructification.

Quand et où ?

Les semis à chaud peuvent être réalisés dès le mois de janvier et jusqu’en avril.

Ils s’effectuent dans un endroit chauffé et très lumineux, généralement, la maison ou un abri (une serre ou une véranda chauffées en hiver).

Selon leur niveau d’exigence (la température optimale de germination atteint 25 ° pour certains légumes) et la température ambiante de la pièce, les semis, en terrine ou godet, pourront être :

  • simplement placés près d’une fenêtre,
  • recouverts d’un film plastique (de type cellophane), d’une vitre ou du couvercle si vous utilisez un propagateur,
  • posés sur un radiateur à eau ou un propagateur chauffant qui maintiendra une température douce et régulière.

Il est possible d’effectuer ses semis à chaud au jardin, en ayant recours à la couche chaude. Cette méthode consiste à semer sous châssis et sur une importante quantité de matière organique fraîche (fumier de vache ou de cheval). Le principe est simple : en se décomposant, le fumier dégage de la chaleur qui chauffe le terreau dont il est recouvert. Efficace et économique, la couche chaude n’est cependant pas facile à mettre en œuvre, ce qui explique qu’elle soit désormais peu fréquente.

Les conditions de réussite : de la lumière et une humidité contrôlée

Outre un terreau de qualité, semer à chaud demande :

  • de la lumière.

Les semis devront être placés près d’une fenêtre afin qu’ils bénéficient d’un ensoleillement maximum, pour éviter qu’ils ne « filent ». Ce phénomène, appelé étiolement, se traduit par une croissance tout en hauteur des plantules. Elles alors fragiles, de mauvaise qualité ou meurent tout simplement d’épuisement d’avoir cherché en vain la lumière.

  • une bonne aération.

Si humidité et chaleur sont indispensables aux graines pour lever, ce sont aussi les conditions idéales pour le développement de champignons pathogènes responsables de la fonte des semis. Cette maladie cryptogamique entraîne généralement la mort des plantules. Pour éviter cette fonte, n’utilisez que des contenants propres, n’arrosez pas trop et aérez régulièrement les terrines sous vitre ou sous couvercle. Répandre une légère couche de charbon de bois finement broyé sur vos semis constitue également une bonne mesure de prévention.

L’installation des plants au jardin : pas trop tôt et après avoir été endurcis

Les plants semés à chaud ne s’installent au jardin qu’une fois les derniers risques de gel passés, soit après les Saints de Glace dans la majeure partie de la France.

Afin de limiter les chocs thermiques et pour obtenir des plants robustes, il est conseillé, une dizaine de jours avant la plantation définitive au jardin, de les habituer progressivement aux conditions extérieures. Pour cela, sortez-les quelques heures par jour par beau temps : les températures plus fraîches et l’action d’un petit vent léger leur permettront de s’endurcir et d’arriver bien trapus au potager.

endurcir les plants de tomate

Pour endurcir vos plants : sortez-les progressivement

Articles connexes


Blog

Semis précoces au potager : c'est parti !

Chez nous, sous le climat doux de Bretagne, Mars est placé sous le signe de l’ubiquité...
Lire la suite +

conseil

La culture des physalis

Lire la suite +

conseil

Réussir la culture des piments et poivrons

Lire la suite +

Blog

Semer les aubergines, poivrons et piments : quand et comment ?

Aubergine, poivron et piment ont en commun un goût immodéré pour la chaleur. C'est pourquoi...
Lire la suite +

conseil

Réussir la culture des aubergines

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)

2 réflexions au sujet de « Semer à chaud ou sur couche chaude »

  • Brenda May

    Bonjour, J'ai essayé 2 fois mes premiers semences pour obtenir des fleurs de COSMOS blanches. Les résultat étaient que des tiges trop fines qui ne tiennent à peine debout. Grâce à votre blog je crois avoir compris mes erreurs. Quelle sera éventuellement la différence des semis pour le potager et pour des fleurs que j'aimerais semer pour mon jardin d'ornement : des fleurs annuelles entre des vivaces. MERCI - Brenda

    Répondre
    • Ingrid

      Bonjour Brenda,
      Visiblement, vos semis de cosmos ont « filé ». Voici un article qui va vous intéresser : https://www.promessedefleurs.com/conseil-plantes-jardin/blog/mes-semis-filent-pourquoi
      Les fleurs annuelles se sèment comme les légumes mais, comme les légumes, toutes n’ont pas besoin d’une chaleur importante pour lever. Vous trouverez toutes les informations dans cet article :
      https://www.promessedefleurs.com/conseil-plantes-jardin/ficheconseil/semis-de-graines-annuelles

      Cordialement, Ingrid

      Répondre
Laisser un commentaire