Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
mur végétalisé : technique et entretien
conseil

Comment faire un mur végétal extérieur ?

Choix des plantes, technique et entretien

Véritable jardin vertical, le mur végétal est un élément contemplatif qui inspire la sérénité. Au fil des saisons, au fil des semaines, voire des jours, il ne cesse d’évoluer pour le plus grand plaisir de vos yeux. Mais, outre cet aspect purement esthétique, il peut également jouer un rôle écologique certain – à travers, une meilleure régulation thermique du bâtiment, une protection des murs contre la pollution et une fonction anti-bruit salvatrice

Au-delà des méthodes professionnelles, l’inventeur des murs végétaux, Patrick Blanc, a développé une technique de fabrication, accessible à tous les particuliers. Il vous faudra choisir les plantes adéquates pour ce type d’installation : des traditionnelles plantes grimpantes avec ou sans floraison (lierres, houblon, glycine, clématite…) au mur végétal gourmand, avec des plantes grimpantes fruitières (vigne, kiwi, akebia…).

Installation pérenne, la durée de vie d’un mur de plantes est, en moyenne, de 10 ans, si et seulement si les conditions à son développement sont bien réunies (exposition, arrosage, taille). Dans cette fiche conseil, nous vous expliquons comment réaliser un mur végétal naturel, pas un mur végétal artificiel.

Bon à savoir : la création d’un mur végétal ou fleuri nécessite l’autorisation du propriétaire du mur (attention aux murs mitoyens), mais elle est aussi soumise à une réglementation : hors végétalisation d’une grille ou d’un mur de clôture, elle réclame une déclaration préalable à la mairie.

Quelle technique pour faire un mur végétalisé ?

Avant l’intervention du botaniste et chercheur du CNRS français, Patrick Blanc, les murs des habitations pouvaient se recouvrir de plantes grimpantes, telles que le lierre, la glycine ou le chèvrefeuille. Sous son impulsion, ces façades végétalisées vont se transformer en murs végétaux, reposant sur le principe de la culture hydroponique. Ici, les plantes s’épanouissent soit en hydroponie, uniquement avec de la lumière et de l’eau soit, avec un peu de substrat.

Les travaux de Patrick Blanc vont l’amener à perfectionner une technique : concrètement, elle s’appuie sur un substrat neutre (fibre de coco, laine de roche, feutre) pour ne pas détériorer les murs, qui se fixe sur une plaque de bois ajustée à un cadre métallique situé à quelques centimètres du mur. La meilleure illustration de son travail reste le mur végétal de 1000 m² du musée du quai Branly à Paris, réalisé en 2004.

Naturellement, ce tableau vivant doit être correctement irrigué et nourri pour se développer : il convient donc de prévoir un système pour permettre le ruissellement de l’eau et de la solution nutritive, tout en sachant que le substrat va en absorber une partie.

mur vegetal

Quelles plantes choisir pour décorer votre extérieur ?

La végétalisation d’un mur est essentiellement motivée par des raisons esthétiques – que ce soit pour y apporter un peu de couleurs et de vie ou masquer un mur terne et abimé. Le choix des plantes dépend bien sûr de plusieurs facteurs : l’exposition (à l’ombre ou au soleil), la période de floraison et leur capacité à pousser dans peu de substrat.

Vous pouvez recourir à des plantes vivaces qui reviendront d’année en année – en veillant à respecter à leurs conditions de culture (exposition mais aussi sensibilité plus accrue au froid et vent sur un mur végétal). Dans cette sphère de plantation, vous avez les couvre-sols avec un petit système racinaire : Dichondra rampant, la menthe indienne, de petites fougères (Asplenium ceterach et trichomanes), la Ruine de Rome, la sagine, saxifrages et joubarbesou encore les plantes basses avec un feuillage décoratif pour jouer avec les couleurs (carex, petits hostas, heuchères, fétuques, Echeveria…).

mur vegetal

Mur végétalisé

Comment faire un mur végétal naturel ?

Sans l’intervention d’un professionnel, la conception d’un mur végétal extérieur n’est pas totalement hydroponique, car elle ne peut totalement exclure la terre. Mais il est possible de réaliser un jardin vertical à moindre coût.

Pour construire le support nécessaire au développement du mur végétal, il vous faut :

  • des tasseaux ;
  • des planches de pin Douglas ;
  • du feutre horticole ;
  • une agrafeuse.

Une fois muni de ce matériel, il faut procéder par étape :

  1. Créez un cadre avec les planches en pin ;
  2. Fixez les tasseaux sur les bords latéraux des planches pour créer un espace vide entre le cadre et le mur ;
  3. Pointez le feutre horticole sur toute la surface ;
  4. Préparez une deuxième épaisseur de feutre horticole et créer les poches de culture, en faisant des fentes et en les circonscrivant avec des agrafes ;
  5. Fixez l’ensemble sur le mur.

Après avoir conçu le support, il ne reste plus qu’à le remplir avec du terreau de rempotage et vos plantes, fleurs et végétaux.

Exemple de mur végétal extérieur

Comment l’entretenir et l’arroser ?

Taille et entretien

Un mur végétalisé extérieur demande quelques soins. En effet, il faut veiller à son arrosage, sa taille et à observer quelques gestes au quotidien comme le simple fait de supprimer les fleurs fanées et les parties abimées des végétaux.

Bon à savoir : même si un mur végétal correctement entretenu dispose d’une durée de vie d’une dizaine d’années, 10 à 20 % de ses plantes sont à renouveler chaque année. Par ailleurs, il est conseillé de conserver les îlots de végétation spontanée, pour faciliter la végétalisation de l’espace – que ce soit de la mousse ou des fougères…

L’arrosage d’un mur végétalisé

L’arrosage d’un mur végétalisé peut se faire simplement à la main – ce qui peut permettre de respecter scrupuleusement l’apport en eau de chaque plante qui le compose. Mais il peut aussi reposer sur un système plus ou moins complexe, allant du vieux tuyau percé, placé en haut du mur végétal, pour créer un effet de « pluie » au circuit d’irrigation plus poussé.

Dans ce dernier cas, le système est composé d’un réservoir associé à une pompe, installé au pied du mur végétal (ou derrière lui) et d’un ensemble de tubes reliés entre eux, et dotés de goutteurs pour arroser les plantes. Il est important de s’arranger pour l’installer derrière le mur ou bien à côté, camouflé par un arbuste par exemple. Pour perfectionner ce dispositif, il est tout à fait possible d’utiliser un récupérateur d’eau de pluie et un programmateur pour automatiser l’arrosage du mur végétalisé.

mur vegetal

Articles connexes


Blog

La mousse au jardin : faisons lui une place !

La mousse au jardin est détestée par les jardiniers ! Enfin, certains jardiniers... Pourquoi donc...
Lire la suite +

Fiche Famille

Le lierre grimpant, Hedera helix : planter, cultiver, tailler

Lire la suite +

Fiche Famille

Vigne vierge : plantation, entretien, taille

Lire la suite +

Fiche Tutoriel

Comment réaliser un toit végétalisé ?

Originaires d’Allemagne, les toitures végétales rencontrent de plus en plus de succès. Esthétiques, écologiques, favorisant...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire