Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
maladies parasites passiflore
conseil

Maladies et parasites des passiflores

Identification et traitements

La passiflore est une plante qui résiste généralement bien aux maladies. Toutefois, de nombreux facteurs, dont la prolifération d’insectes ravageurs tels que les pucerons, mouches mineuses et punaises, peuvent contribuer à la propagation de maladies virales, bactériennes ou fongiques. Parmi elles, on retrouve le boisé du fruit de la passion, la tache brune, la pourriture des racines et du collet, la flétrissure fusarienne, ou encore la tavelure.

Voici comment reconnaître et traiter naturellement les maladies et parasites des passiflores.

La tache brune de la passiflore

La tache brune est une maladie cryptogamique provoquée chez la passiflore par le champignon Alternaria pasiflorae, dont le développement est notamment favorisé par un taux d’humidité élevé.

Symptômes

Alternaria pasiflorae provoque l’apparition de taches brun rougeâtre sur les feuilles de la passiflore. Avec le temps, ces taches rondes et zonées peuvent atteindre un diamètre de 2 cm. De fines masses noires composées de spores et installées au milieu des lésions peuvent également être observées ici. Le phénomène est ensuite rapidement suivi d’une défoliation intense de la plante. Les lésions allongées et brun foncé installées sur les rameaux peuvent quant à elles entraîner la mort de la partie terminale de ces organes. La maladie se manifeste aussi sur les fruits mûrs, où l’on observe des taches circulaires et brun rougeâtre à marges vert foncé et graisseuses, qui affectent même la pulpe du fruit.

Maladie de la passiflore : Tache brune, Alternaria pasiflorae

Tache brune, Alternaria pasiflorae – Photo : AA-Seif, icipe.

Traitements

  • Pour limiter les risques d’infection, évitez d’irriguer vos passiflores par aspersion. Veillez ainsi à n’arroser que la base de la vigne.
  • Assurez-vous que vos passiflores profitent d’un sol bien riche pour assurer leur bonne santé.
  • En cas de maladie déclarée, supprimez immédiatement les parties atteintes à l’aide d’outils bien désinfectés. Pulvérisez ensuite une décoction d’ail sur la plante pour éliminer le champignon.

La tavelure de la passiflore

Le champignon Septoria passiflorae est à l’origine de la tavelure de la passiflore. Une pluie prolongée et des températures douces favorisent grandement le développement de cette maladie.

Symptômes

La tavelure affecte principalement les feuilles de la passiflore, et se manifeste sous forme de taches nécrotiques brun clair et rondes englobées d’un halo chlorotique. Ces tâches provoquent une chute rapide et prématurée du feuillage de la passiflore. Des lésions peuvent également être observées sur les jeunes rameaux, entraînant le flétrissement et la mort de leurs extrémités. Les fleurs, elles aussi, peuvent présenter des lésions similaires à celles des feuilles, ce qui provoque leur chute précoce. Enfin, les fruits peuvent être affectés à n’importe quel stade de leur développement.

Tavelure de la passiflore, Septoria passiflorae

Tavelure de la passiflore, Septoria passiflorae – Photo : AM Varela, icipe.

Traitements

Les mesures préventives et curatives de la Tache brune s’appliquent aussi à la tavelure.

La pourriture à phytophthora

La pourriture à phytophthora, Phytophthora cinnamomi et Phytophthora nicotianae, est une maladie particulièrement présente en sols argileux qui se manifeste durant les périodes chaudes (de 26 à 30°C) et fortement pluvieuses.

Symptômes

La pourriture des racines et du collet se manifeste par une chlorose légère suivie d’un flétrissement, d’une défoliation et de la mort de la passiflore. Des fissures de l’écorce se manifestent notamment dans le collet de la plante. Les feuilles infectées présentent ici un aspect brûlé avec une coloration cuivrée, alors que les fleurs chutent précocement. Sur les fruits, de grandes taches aqueuses et vert grisâtre peuvent également être observées. Bien souvent, les parties atteintes dégagent une odeur nauséabonde.

Traitement

  • Veillez à éliminer les débris végétaux au jardin de façon à limiter la propagation des spores de ce champignon.
  • Lorsqu’elle est détectée précocement, la pourriture à phytophthora peut être traitée grâce à la bouillie bordelaise.

La flétrissure fusarienne

Le champignon Fusarium oxysporum est à l’origine du flétrissement fusarien. Cette maladie est transmise par les mouvements du sol et par les eaux de ruissellement ou d’irrigation. La gravité des symptômes augmente en sol sableux, sous des températures élevées couplées à une certaine humidité.

Symptômes

Les symptômes de la flétrissure fusarienne se manifestent d’abord par un léger flétrissement des vignes de fleurs de la passion, suivi de leur jaunissement général et de leur mort. En parallèle, le système vasculaire de la plante s’assombrit au niveau de ses racines, du collet, de la tige et des rameaux.

Traitement

Une fois déclarée, la maladie est rarement contrôlable et vous serez contraint d’arracher toute la plante.

Le puceron et les virus

Le virus CMV (Cucumber mosaic virus) et le virus du boisé sont transmis à la passiflore par les attaques de pucerons, Aphis gossypii. Ils se manifestent le plus souvent sur les jeunes organes de la plante. Ces maladies virales font donc le plus souvent leur apparition après les périodes de taille et juste avant la floraison.

Symptômes

Le virus CMV se manifeste par l’apparition de taches jaunes et réparties de façon aléatoire sur le limbe des feuilles de passiflore. Le virus du boisé entraîne une réduction importante du développement de la plante, et ses feuilles présentent une mosaïque et une rugosité inhabituelle, ainsi qu’une distorsion sévère. Les fruits produits sont alors ligneux et déformés. À terme, les virus entraînent une mort prématurée des plants de passiflore.

Maladie virale de la passiflore

Virus de la mosaïque du concombre – photo : I. Fischer et J. Rezende.

Traitement

  • Pour maîtriser naturellement l’infestation de pucerons, assurez-vous d’offrir un environnement riche en biodiversité à vos passiflores, qui assurera la présence de leurs ennemis naturels, les insectes auxiliaires (syrphes, coccinelles, hémérobes, etc.)
  • Le savon noir permet de lutter efficacement contre les attaques de pucerons.
  • Il n’existe malheureusement pas de traitement curatif pour soigner les plantes atteintes par un virus. Les passiflores malades doivent ici être éliminées sans avoir été multipliées.

Les punaises

Les punaises ont une fâcheuse tendance à piquer les plants de fleurs de passion. Celles-ci sont particulièrement à craindre par temps sec et chaud.

Symptômes

La piqûre des punaises provoque parfois des déformations du plant et des fruits de passiflore. Elles peuvent également engendrer des pourritures, voire même le dépérissement de la plante.

Punaise Verte Ponctuée, Nezara viridula

Punaise Verte Ponctuée, Nezara viridula

Traitement

  • Par temps très sec, un arrosage par aspersion permet de chasser les punaises.
  • Les pulvérisations de savon permettent de facilement réguler la population de punaises.

Les mouches mineuses

Les mouches mineuses, Liriomiza trifolii, pondent leurs œufs sur les feuilles de passiflore, où leurs larves provoquent d’importants dégâts, surtout sur les jeunes plants.

Symptômes

Les larves des mouches mineuses croissent et se déplacent en creusant des tunnels à l’intérieur des feuilles, réduisant leur surface. Leur présence peut notamment grandement favoriser le développement des maladies cryptogamiques.

Traitement

  • Comme pour les pucerons, la présence d’insectes auxiliaires permet de réguler la population de mouches mineuses.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire