Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
Maladies et parasites du figuier
conseil

Maladies et parasites du figuier

Les identifier et les traiter

Le figuier (Ficus carica) est un arbre fruitier robuste, facile à cultiver dans la plupart de nos régions de France. Cependant, il peut être victime de certaines maladies et certains parasites lui causant différents symptômes, par exemple des feuilles recroquevillées ou des feuilles jaunes. Il arrive parfois que la maladie du figuier lui soit mortelle. Champignon, acarien ou insecte, découvrez les principaux ravageurs du figuier, ainsi que les moyens naturels et préventifs pour les contrer.

Le chancre du figuier

Le chancre du figuier est l’une des principales maladies du figuier. Elle peut causer de sérieux dégâts, voire entrainer la mort de l’arbre fruitier. Cette maladie cryptogamique est causée par un champignon appelé Diaporthe cinerascens et fait en général son apparition suite à des plaies de taille mal cicatrisées. On peut alors observer une déformation des branches et la présence de bourrelets.

Traitement et prévention

Il n’existe pas de traitement pouvant éradiquer cette maladie. La seule chose à faire est de supprimer les branches malades et d’appliquer un fongicide (bouillie bordelaise en respectant les doses du fabricant) sur les blessures avant de les recouvrir d’un mastic à cicatriser pour tenter de minimiser les symptômes. Cette méthode peut être appliquée en prévention après chaque taille pour favoriser la cicatrisation des plaies. Ensuite, appliquez le fongicide sur l’arbre entier. Si l’arbre est fortement atteint, il est préférable de l’abattre pour éviter une contamination vers d’autres végétaux.

Avant chaque taille, affutez parfaitement vous outils afin d’avoir des coupes bien nettes et désinfectez-les en passant les lames sous la flamme d’un briquet.

La mosaïque du figuier

La mosaïque du figuier se manifeste par d’innombrables petites boursouflures, ainsi que de grandes taches jaune pâle sur les feuilles. C’est un acarien du nom de Aceria ficus qui provoque ces symptômes et inocule le virus par des piqûres. Cette virose fréquente peut affecter l’ensemble de l’arbre dont elle freine la croissance et réduit la production de fruits, mais ne provoque pas la mort de l’arbre.

Traitement et prévention

Une fois présente sur l’arbre, la mosaïque du figuier ne peut pas être éradiquée. En prévention, cultivez votre figuier dans de bonnes conditions. Assurez-vous que le sol est bien drainé et enrichissez-le, arrosez sans excès et évitez les tailles sévères.

La teigne du figuier

Si votre figuier est atteint par la teigne, vous remarquerez des filaments de soie (servant de cocon) sur le pli des feuilles, ainsi que des excréments noirs. Ce sont les chenilles d’un papillon nommé Choreutis nemorana (anciennement Eutromula nemorana) qui rongent les feuilles pour se nourrir. Le feuillage troué brunit et se recroqueville alors.

Traitement et prévention

Ce ravageur occasionnel ne s’attaque pas aux figues et ne cause pas de dommages graves pour la santé de l’arbre. Toutefois, si l’infestation de teigne du figuier est importante, utilisez des pièges à phéromones ou pulvérisez un traitement bio à base de bacille de Thuringe (Bacillus thuringiensis) pour lequel vous respecterez les doses recommandées par le fabricant.

Sachez que les mésanges raffolent de ces chenilles et sont donc des prédateurs naturels de la teigne. Installez des nichoirs à proximité du figuier pour offrir un abri et une source de nourriture aux mésanges.

teigne du figuier traitement, Eutromula nemorana

Le larve du papillon Choreutis nemorana s’attaquent aux feuilles du figuier

Le céroplaste du figuier

Le céroplaste du figuier (Ceroplastes rusci) est une cochenille que l’on trouve fréquemment chez le figuier. La cochenille du figuier est présente sur toute la partie aérienne de l’arbre (branche, feuille, fruit) et se nourrit de sève. On la reconnaît par sa carapace bombée brun-gris à rosé. En cas de forte infestation, vous détecterez la présence de fumagine : une poudre noire sur les feuilles qui résulte du miellat collant sécrété par la cochenille. La fumagine est un champignon qui fragilise l’arbre en compliquant la photosynthèse.

Traitement et prévention

Agissez rapidement, car les cochenilles se multiplient rapidement. Si elles sont peu nombreuses, ôtez-les à la main. Sinon, traitez le figuier avec un mélange composé d’une cuillère à café de savon noir liquide, d’une cuillère à café d’alcool à brûler, d’une cuillère à café d’huile végétale (Colza par exemple), le tout dilué dans un litre d’eau. Vous répéterez l’opération toutes les semaines jusqu’à disparition totale des cochenilles.

Pour prévenir l’apparition des cochenilles, favorisez la biodiversité au jardin : plantes mellifères, culture diversifiée, abri pour les insectes auxiliaires, nichoirs, etc. Ainsi, vous attirerez divers prédateurs naturels.

cochenille figuier, céroplaste du figuier traitement

Ceroplastes rusci

Le psylle du figuier

Le psylle du figuier ne provoque généralement pas de dégâts importants sur celui-ci. Nommé Homotoma ficus en latin, ce cousin du puceron est un insecte piqueur suceur qui s’alimente de sève. Faisant environ 5 mm de long, ses ailes pointues sont transparentes et ses antennes sont particulièrement poilues. Des gouttes blanches sur les feuilles et du miellat apparaissent sur le feuillage. Ce qui peut entrainer le développement de la fumagine, mais aussi attirer les fourmis et les pucerons.

Traitement et prévention

Comme pour les pucerons, faites des pulvérisations d’une solution à base de 3 cuillères à soupe de savon noir liquide dans 1 litre d’eau. Notez que les coccinelles et les chrysopes sont de bons alliés qui vous aideront à vous en débarrasser.

traitement figuier Homotoma ficus

Les coccinelles Hippodamia undecimnotata et les chrysopes Chrysoperla carnea vous aideront à lutter contre le psylle du figuier

Le scolyte du figuier

Spécifique au figuier, le scolyte Hypoborus ficus s’attaque principalement aux arbres faibles. Ce coléoptère noir pond ses œufs dans les branches, dans des galeries. Puis, après éclosions, les larves creusent d’autres galeries pour se nourrir, créant ainsi des dégâts sur le figuier. La circulation de la sève se complique, les branches atteintes dépérissent, sèchent et meurent.

Traitement et prévention

Coupez les branches au plus vite et débarrassez-vous en (benne déchets verts en déchetterie par exemple). Un figuier en bonne santé a moins de risques d’être attaqué par les scolytes. Alors si votre figuier est chétif, apportez-lui des éléments nutritifs par un apport de compost ou fumier bien décomposé pour l’aider à se fortifier.

Autres maladies et parasites

Voici d’autres maladies cryptogamiques et insectes pouvant également infecter le figuier et créer des dommages :

  • Le pourridié laineux (Rosellinia necatrix) et l’armillaire (Armillaria mellea) sont des champignons qui se développent au niveau des racines. Les terres lourdes avec un mauvais drainage sont en général la cause de l’apparition de cette maladie fongique pour laquelle il n’existe pas de traitement. Déterrer l’arbre dépérissant et ne plantez rien sur ce sol infecté durant plusieurs années.
  • Le champignon Cerotelium fici (anciennement Physopella fici) provoque la rouille du figuier. Les spores du champignon se développent en climat chaud et humide. Les feuilles présentent de petites taches couleur rouille avant de tomber prématurément et la production de figues est moins bonne. Traitez le figuier en mai-juin avec un fongicide à base de cuivre (bouillie bordelaise) pour empêcher la propagation des spores. Des pulvérisations de décoction de prêle peuvent aider l’arbre à se défendre.
  • Les mouches, telles que la mouche noire du figuier (Silba adipata ou Lonchaea aristella) et la mouche méditerranéenne des fruits (Cerastitis capitata), pondent leurs œufs dans les jeunes figues encore vertes. Ce sont ensuite les larves qui dévorent les fruits de l’intérieur. Ceux-ci ne sont alors plus consommables, pourrissent et tombent. Ces mouches sévissent surtout dans les régions aux hivers doux. Ramassez les figues atteintes sur l’arbre et au sol et détruisez-les. En prévention, dès le mois de mars, posez des pièges à glu ou à phéromone pour piéger les mouches avant la période de ponte.
  • Bien que les guêpes participent à la pollinisation du figuier, elles peuvent, tout comme le frelon, causer la destruction de toute une récolte en se nourrissant des figues mûres. Selon les années, ils peuvent être très nombreux. Dans ce cas, fabriquez votre piège à frelon et cultivez des plantes répulsives pour éloigner les guêpes. Récoltez de préférence vos figues avec qu’elles ne soient totalement mûres.
guêpe figue figuier, frelon figuier

Guêpes et frelons raffolent des figues et causent des dégâts sur les récoltes

Pour aller plus loin

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire