Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
jardiniere et potees avec peu d'arrosage
conseil

Des jardinières et potées avec peu d’arrosage, c’est possible ?

Notre sélection de plantes résistantes à la sécheresse et nos conseils culture pour économiser l’eau

Ce n’est pas ce dernier été sec et caniculaire qui va nous contredire : l’eau devient une denrée de plus en plus précieuse et nos jardins vont devoir s’adapter. C’est encore plus vrai concernant la culture en contenants (jardinières, pots ou bacs), dans lesquels l’eau a tendance à s’évaporer plus rapidement, asséchant précipitamment le substrat.

La bonne nouvelle, c’est que cela ne veut pas dire qu’il faut renoncer à végétaliser et fleurir nos extérieurs ! Il est tout à fait possible de cultiver des plantes et fleurs peu gourmandes en eau et résistantes à la sécheresse, pour égayer jardins, terrasses ou balcons. Avantage supplémentaire : ces plantes sont généralement sans entretien, convenant même aux jardiniers débutants, tête-en-l’air ou n’ayant que peu de temps à consacrer à leurs potées fleuries.

Enfin, quelques petits gestes complémentaires vous permettront de diminuer encore les arrosages et d’économiser l’eau.

Des végétaux adaptés pour des potées peu gourmandes en eau

Logiquement, pour des potées et jardinières économes en eau, nous allons nous tourner vers des végétaux résistants à la sécheresse et à la chaleur. Solides et frugaux, ceux-ci sont souvent capables de pousser dans des conditions sommaires, en sols pauvres et arides. Il en existe une grande diversité pour presque tous les goûts. Beaucoup de ces végétaux sont originaires de régions naturellement bien ensoleillées, ne connaissant pas de forts cumuls de pluie.

Autre point important : pour une culture en contenant, le substrat disponible est nettement plus limité qu’en pleine terre. Les végétaux choisis pour une potée ou jardinière devront donc être sélectionnés en fonction de leurs dimensions et de la taille de leur système racinaire.

Les plantes méditerranéennes

Elles font partie de ces plantes appréciant le soleil et tolérant sans sourciller le manque d’eau : les végétaux du bassin méditerranéen peuvent, pour certains, permettre de créer de jolies potées avec peu d’arrosage. Leurs feuillages sont souvent coriaces, fins ou duveteux, permettant de limiter l’évaporation naturelle de l’eau.

Les incontournables thyms et romarins se cultivent bien en contenant et lavandes, santolines ou hélichryses vous offriront une jolie floraison de la fin du printemps jusqu’à l’été, mais elles devront prendre place dans des pots suffisamment hauts pour leur permettre de développer leur système racinaire un peu plus en profondeur. Complétez avec une valériane des jardins, à l’aise au soleil comme à mi-ombre, puis ajoutez des Stachys byzantina pour leurs esthétiques feuilles laineuses aux reflets argentés.

Attention toutefois à offrir à ces plantes de garrigue un substrat bien drainant et de le laisser sécher suffisamment entre deux arrosages, sous peine de les voir dépérir rapidement à cause d’un pourrissement des racines.

jardinières et potées avec peu d’arrosage

Les plantes méditerranéennes peuvent être adaptées à la culture en pot, à condition de savoir gérer leur arrosage

Les plantes grasses ou succulentes

Ces végétaux possèdent des parties aériennes souvent charnues, leur permettant de constituer des réserves de suc indispensables pour survivre aux longues périodes de sécheresse et au manque d’eau.

Elles permettent de créer des potées modernes et sans entretien, d’allure très graphique. Seul inconvénient : leur rusticité est souvent assez faible. Elles devront donc être rentrées à l’abri ou bien protégées l’hiver venu dans la plupart des régions

Faites votre choix parmi les crassulas, écheverias ou encore aloés, comme l’adorable ‘Safari Sunrise’. Il offre des grappes de fleurs tubulaires dévoilant un chaleureux camaïeu d’orange-saumon-corail.

Ajoutez des agaves à petites silhouettes comme les mangaves et un petit yucca ‘Bright Star’, au lumineux feuillage panaché de jaune-crème. Complétez avec les jolies raquettes rondes d’un figuier de Barbarie miniature (Opuntia compressa ‘Millevaches’).

Les joubarbes s’intègreront également sans mal dans les potées et, du fait de leurs origines montagnardes, ont l’avantage de supporter de fortes gelées au-delà de -20 °C en moyenne. Pensez aussi aux sedums, très faciles à vivre et esthétiques tant par leurs fleurs que leurs feuillages parfois très colorés.

Les floraisons de cette potée sèche de plein soleil s’échelonneront de nombreux mois, du printemps à l’automne.

jardinières et potées avec peu d’arrosage

Crassulas, écheverias et aloé

Les végétaux de rocaille

Ce sont d’autres plantes habituées des conditions sèches, chaudes et difficiles. Tournez-vous vers les saxifrages, véritables petits tapis fleuris à la lumineuse floraison blanche, jaune, rose ou rouge.

Pour une potée lumineuse, ajoutez des giroflées aux couleurs vives, mais aussi des euphorbes aux teintes jaunes, des achillées, des potentilles ou des phlox à la floraison étoilée. Pensez aussi aux très diversifiés géraniums vivaces de rocaille ou aux érigerons.

Pour une jardinière aux couleurs plus douces et pastel, optez pour la sauge de Sibérie avec ses fleurs en épis bleu-mauve, en association avec des œillets comme le Dianthus knappii à la floraison jaune clair. Testez aussi les angélonias, plantes annuelles très florifères de mai à octobre, comme ‘Angelface Wedgewood Blue’. Complétez avec des lychnis, qui se déclinent aussi bien en couleurs vives (orange, magenta, carmin) qu’en nuances plus douces (blanc, rose pâle).

Pour une exposition plus ombragée, optez pour une Vinca minor, petite vivace tapissante à floraison printanière d’un beau bleu pervenche.

jardinières et potées avec peu d’arrosage

Saxifrage, euphorbe et érigerons

Les fleurs exotiques

Pour une potée ne demandant pas trop d’arrosage, mais capable de fleurir généreusement, optez pour quelques fleurs exotiques. À noter toutefois que, du fait de leurs origines, ces végétaux seront plutôt frileux, à cultiver en annuelles ou à rentrer à l’abri pendant l’hiver.

Optez par exemple pour le magnifique lantana, capable de fleurir de longs mois du printemps aux premières gelées. Originaire de régions tropicales et subtropicales, il supporte très bien sécheresse et chaleur. Ses ombelles rondes et colorées se révèlent également parfumées et mellifères.

Testez aussi le dipladénia, tolérant bien le manque d’eau. Ce petit buisson florifère fait merveille en pot ou jardinière et apportera un petit air tropical à vos extérieurs. Son feuillage assez coriace et luisant supporte également bien la sécheresse. Ajoutez des coreopsis, fleurs aux coloris bien vifs d’aspect plus champêtre, rappelant des marguerites. Pensez aussi aux magnifiques gazanias. Pour aérer l’ensemble, ajoutez par exemple de légers gauras avec leurs fleurs en forme de papillons.

jardinières et potées avec peu d’arrosage

Lantana, dipladénia et coreopsis

Les plantes bulbeuses

Du côté des plantes à bulbes, citons les populaires Iris germanica, qui offrent une large palette de couleurs. Testez aussi le Dichelostemma ida-maia, à la floraison originale en clochettes tubulaires rouge vif, qui ne passe pas inaperçue.

Du côté des bulbeuses printanières, une tulipe des mormons fleurira dès mars pour égayer une potée ou une jardinière et permettre d’échelonner le spectacle.

Les graminées et feuillages complémentaires

Les graminées complèteront avec grâce vos potées sans arrosage, en apportant une touche légère et graphique. De nombreuses variétés supportent très bien le manque d’eau, comme les stipa, certains carex ou encore la fétuque, graminée de soleil et de sol sec par excellence. Pensez aussi aux versions miniature des herbes de la pampa, comme la Cortaderia selloana ‘Tiny Pampa’.

jardinières et potées avec peu d’arrosage

Stipas, fétuques et Cortaderia selloana ‘Tiny Pampa’

Pour compléter, pensez au feuillage décoratif de la Ballota pseudodictamnus, avec ses feuilles duveteuses vert amande aux reflets argentés.

Essayez aussi l’une des rares fougères qui supporte sécheresse et soleil, le Cheilanthes lanosa, aux frondes vert-gris d’aspect laineux.

Optimiser les conditions de culture pour réduire les arrosages

Le choix des contenants

Pour cultiver des potées et jardinières économes en eau, le choix du contenant ne devra pas être négligé.

Choisissez un pot, une jardinière ou un bac suffisamment profond, permettant aux racines de se développer dans le substrat au lieu de rester superficielles et de craindre plus rapidement le dessèchement. Un plus grand volume de terre conservera également plus longtemps l’eau de pluie ou d’arrosage. Optez donc pour des contenants d’au moins 30 à 40 cm de profondeur.

Côté matériau, nous vous conseillons habituellement la terre cuite pour vos cultures, matière poreuse permettant une meilleure aération du substrat. Mais elle aura ici l’inconvénient de favoriser l’évaporation de l’eau, donc d’accélérer le dessèchement. La terre cuite sera à réserver aux expositions à l’ombre l’après-midi pour conserver un maximum de fraicheur et d’humidité. Les pots en plastique peuvent être une solution pour les expositions les plus ensoleillées, surtout s’ils sont couplés à des cache-pots en bois ou matières naturelles (rotin, osier), les protégeant des rayons du soleil.

Pour limiter les coups de chaud, évitez aussi les pots en matière métallique ou les contenants de couleur foncée, qui captent davantage la lumière du soleil et la chaleur.

Le choix du substrat

La plupart des végétaux que nous vous avons présentés apprécient les sols légers, voire pauvre, et surtout bien drainés. Mais cela n’empêche pas de choisir un substrat de qualité, qui aura la capacité de bien absorber l’eau des rares arrosages et de la restituer de manière optimale aux végétaux. Optez par exemple pour un terreau spécifique pour jardinières et pots, à bonne rétention d’eau. Ce substrat pourra être mélangé à des billes d’argiles ou à de la pouzzolane.

Il existe aussi des billes spéciales rétention d’eau à mélanger dans le substrat, qui absorbent et retiennent l’eau plus longtemps.

L’installation d’un paillage

La mise en place d’un paillage en couche épaisse au pied des végétaux permet de limiter les phénomènes d’évaporation et donc les arrosages. Optez pour les paillages organiques (paillis de lin et de chanvre, cosses de sarrasin et de cacao, déchets végétaux broyés, …), qui auront aussi l’avantage de nourrir le sol en se décomposant lentement.

Enfin, ce paillage limitera aussi le développement d’adventices (« mauvaises herbes ») qui peuvent concurrencer les cultures et absorber une partie de l’eau d’arrosage ou de pluie.

La bonne façon d’arroser

Pour économiser l’eau et en faire profiter de manière optimale à vos végétaux, préférez un arrosage copieux de temps en temps, plutôt que plusieurs petits arrosages réguliers.

Le moment de l’arrosage a également son importance : procédez tôt le matin ou dans la soirée, afin d’éviter au maximum les phénomènes d’évaporation.

jardinières et potées avec peu d’arrosage

Quelques astuces pour limiter la sécheresse

Enfin, il est possible de réduire l’évaporation naturelle et donc les besoins en arrosage de vos potées et jardinières avec quelques gestes simples.

  • Évitez de placer vos contenants à la merci des vents dominants, qui sont desséchants.
  • Jouez sur l’accumulation en groupant vos cultures, ce qui limitera l’évaporation naturelle.
  • Profitez de l’ombrage de l’environnement (autres végétaux, mobilier, murs, balustrades, etc.) pour abriter vos plantes des rayons les plus brûlants du soleil.
  • Installez si besoin voiles d’ombrages, stores, canisses ou parasols pour protéger les végétaux des rayons desséchants du soleil, surtout en milieu de journée.
jardinières et potées avec peu d’arrosage

En profitez de l’ombrage de l’environnement, vous permettrez à vos potées de passer sans difficulté les périodes les plus caniculaires

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire