Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
cultiver un seringat en pot
conseil

Comment cultiver un seringat en pot ?

Nos conseils pour bien planter et entretenir un seringat en pot.

Le seringat (Philadelphus) est l’un des arbustes les plus parfumés : ses effluves gourmands de fleurs d’oranger, néroli ou rose accompagnent une belle floraison blanche à la fin du printemps. Robuste, adaptable à tout type de sol et peu exigeant, il comble aussi bien les jardiniers expérimentés que les débutants. Si certaines espèces de seringat peuvent dépasser les 3 mètres de hauteur, il existe des variétés plus compactes, idéales pour les petits jardins ou espaces restreints. Il n’est en effet pas nécessaire de disposer d’un grand terrain ou d’un massif étendu pour cultiver cet arbuste floral. Le seringat peut tout à fait se cultiver en pot ou en bac, pour embellir une terrasse, un balcon ou un petit jardin urbain.

Voici nos recommandations pour réussir la culture du seringat en pot : comment planter, prendre soin et profiter des nombreux atouts de ce bel arbuste floral.

→ Découvrez notre gamme de Seringats

Quelles variétés de seringat choisir pour la culture en pot ?

Les seringats de petites tailles sont particulièrement adaptés à la culture en pot ou en bac. Ces variétés sont généralement tout aussi florifères et parfumées que les variétés plus grandes.

  • Philadelphus microphyllus est le plus petit des seringats. Il mesure entre 50 cm et 1 mètre de hauteur et d’envergure. A la fin du printemps, il se couvre de petites fleurs blanches simples très parfumées.
  • Le seringat nain ‘Little White Love’ est une variété canadienne récente, qui atteint à maturité seulement 1 mètre. Touffu et buissonnant, ce seringat double se pare en été de grosses fleurs parfumées d’un blanc pur, semblables à d’élégants pompons. Autre atout : il serait connu pour sa résistance naturelle à la pollution, en faisant un arbuste idéal pour les jardins de ville.
  • La variété américaine ‘Frosty Morn’ ne dépasse pas 1 mètre 25 en tout sens. Il offre de belles fleurs blanches doubles réunies comme des bouquets, contrastant avec son feuillage d’un vert foncé. Il diffuse son parfum pendant toute la période de floraison en juin et juillet.
  • Le Philadelphus ‘Dame Blanche’ est une ancienne variété au petit développement (1 mètre 30 environ) offrant en juin et juillet un véritable spectacle floral, grâce à une abondance de petites fleurs simples ou doubles rassemblées en bouquet.
  • La taille du seringat ‘Manteau d’Hermine’ convient également à la culture en pot. Son port bas est un peu plus étalé et retombant, puisqu’il atteint 1 mètre 50 d’envergure pour 1 mètre de hauteur. De floraison plus précoce, c’est dès le mois de mai qu’il se pare de belles fleurs doubles de 4 cm très parfumées.
  • La variété hybride ‘Natchez‘ a une petite envergue d’à peine 90 cm pour 1 mètre 60 de hauteur. Si cette variété n’est pas la plus parfumée, c’est son port dévoilant une véritable fontaine de grosses fleurs blanches de 7 cm en juin et juillet qui le rend particulièrement spectaculaire. Ses fleurs blanches sont réunies en belles grappes et ont un effet légèrement froissé charmant.
  • Le seringat de Lemoine Philadelphus Lemoinei se prête aussi à la culture en pot et trouvera sa place même dans les petits jardins grâce à sa taille réduite (1 mètre 50 de hauteur pour 1 mètre d’envergure). Il fait partie des seringats hybrides les plus parfumés, exhalant des notes de fleurs d’oranger. Il arbore en été une multitude de petites fleurs blanches simples en forme de coupe, offrant un gracieux port retombant à l’arbuste.
  • Un peu plus grande avec ses 2 mètres de hauteur, la variété ‘Belle Etoile’ se plaira également en pot. Sa floraison printanière très parfumée affiche de grandes fleurs simples de 5 cm, dont les pétales blancs ou crème dévoilent un magnifique cœur d’étamines jaunes entourées de pourpre.

Philadelphus ‘Frosty Morn’ (photo : L. Enking), ‘Manteau d’Hermine’ (photo : HQ), et ‘Belle Etoile’ (photo : John)

Quand planter un seringat en pot ?

La période idéale pour planter un seringat en pot est généralement au début de l’automne, avant les premiers froids, entre septembre et novembre.

Une plantation à la fin de l’hiver après les gelées, entre février et avril, est également possible, mais demandera une attention plus appuyée concernant les arrosages du premier été.

Comment cultiver un seringat en pot ?

La plantation

  1. Choisissez un contenant percé d’au moins 40 à 50 cm de diamètre. Pour les variétés plus hautes que larges, comme ‘Belle Etoile’, vous pouvez opter pour un bac ou une jardinière profonde plutôt que pour un pot, qui assurera une meilleure stabilité.
  2. Déposez une couche de billes d’argile ou de gravier au fond du contenant, pour assurer un bon drainage et éviter que l’eau ne stagne et ne fasse pourrir les racines.
  3. Recouvrez d’une couche de terreau adapté pour jardinières et pots ou d’un mélange à part égale de terre de jardin et de terreau de qualité riche, retenant bien l’eau. Les plantes en pot sont en effet plus sensibles à la sécheresse.
  4. Placez le pied du seringat au milieu du pot, ajouter du terreau, puis tasser légèrement avec les doigts autour de la motte.
  5. Paillez le pied pour mieux conserver la fraîcheur et éviter le dessèchement.
  6. Arrosez généreusement.

L’exposition

Placez votre pot ou bac sur une terrasse, un balcon ou directement au jardin. Éviter les lieux fortement soumis aux vents, pouvant déséquilibrer et faire tomber le pot.

Une exposition lumineuse permet une belle floraison du seringat. A l’inverse, une exposition trop à l’ombre réduira le nombre de fleurs.

Dans les régions chaudes aux étés secs du Sud de la France, préférez toutefois une exposition à mi-ombre, le seringat redoutant le soleil brulant.

Les Seringats aiment le soleil ! (Photo : J.P. Dalbera)

L’entretien du seringat cultivé en pot

L’arrosage et la fertilisation

Pendant toute la période de végétation du printemps à l’automne, arrosez régulièrement dès que le substrat devient sec, afin de garder un sol frais, mais sans noyer le terreau.

Nous vous conseillons un arrosage environ 2 fois par semaine pour les seringats en pot. En hiver, réduire l’arrosage et laissez sécher le substrat entre deux arrosages.

Le substrat en pot s’épuisant plus rapidement qu’en pleine terre, faire un apport de compost, d’engrais pour pots ou d’engrais liquide pour arbustes à fleurs une fois par an, au début du printemps.

Pour stimuler davantage la croissance et la floraison, il est possible de fertiliser le seringat en pot de manière plus soutenue, une fois par mois de mai à août. Arrêtez toute fertilisation en hiver.

L’abondante floraison d’un Philadelphus (photo : L. Enking)

La taille

La taille d’un seringat en pot n’est pas obligatoire, l’arbuste pouvant être laissé libre de se développer naturellement.

Si vous souhaitez tailler l’arbuste pour conserver une silhouette harmonieuse, procéder après la floraison à la fin de l’été, au mois d’août.

Cette taille servira à supprimer le bois mort et enlever les branches qui se croisent, afin d’éclaircir et que la lumière puisse bien pénétrer au cœur de l’arbuste. Pour cela, raccourcir les branches jusqu’à 1/3 de leur longueur, en coupant avec un sécateur aux lames désinfectées juste au-dessus d’un œil (point de repousse d’un bourgeon).

La taille intervient habituellement au bout de 2 ou 3 ans et n’a pas vocation à être renouvelée chaque année.

Le rempotage

Rempoter le seringat pour renouveler le substrat tous les 2 ou 3 ans environ, selon la croissance et la taille de l’arbuste à maturité.

Les autres années, se contenter d’un surfaçage, en grattant puis remplaçant simplement le substrat sur les 5 premiers centimètres du pot par un terreau neuf.

Les maladies

Robuste, le seringat est rarement sujet aux maladies. Seul l’oïdium peut s’inviter sur le feuillage, mais sans qu’un traitement ne soit vraiment nécessaire.

En cas de présence de pucerons noirs, laisser les prédateurs naturels comme les coccinelles agir naturellement. Éventuellement, en cas de forte infestation, pulvériser en fin de journée une solution d’eau savonneuse ou de savon noir (1L d’eau pour 4 à 5 cuillère à soupe).

L’hivernage

Le seringat ne craint pas le froid. Très rustique, l’arbuste supporte des températures basses, allant jusqu’à -20°C. Il ne nécessitera donc généralement pas d’hivernage, de mise à l’abri ou d’ajout de protection contre le froid et le gel.

Pour aller plus loin

Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur le seringat dans notre dossier complet.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante est peut-être un peu trop volumineuse pour votre massif 
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin