Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
cultiver palmier en pot
conseil

Cultiver un palmier en pot

de l'exotisme sur le balcon !

Vous pouvez avoir différentes raisons de cultiver un palmier en pot : décorer élégamment votre terrasse, apporter de l’exotisme sur votre balcon tristounet ou dans votre cour… Les palmiers sont décoratifs, faciles à cultiver, persistants et toujours bien verts. Ils ne sont pas réservés au climat méditerranéen et cultiver un palmier en pot est tout à fait possible dans maintes régions, à condition de suivre quelques conseils concernant le choix du palmier, le type de pot et de substrat, la plantation et l’entretien. Laissez-vous guider, on vous explique tout !

Quelles espèces et variétés de palmiers pour une culture en pot?

Les palmiers qui auront l’avantage de se plaire en pot, et donc de rester beaux au fil des saisons sont les palmiers à petit développement. Ce serait effectivement une ineptie de vouloir mettre en pot ou en bac un sujet qui ferait normalement une taille adulte de plus de 10m ! La catégorie des palmiers nains offre de beaux spécimens et un choix pour tous les goûts : grandes feuilles en éventail ou longues tiges palmées, troncs – appelés stipes chez les palmiers – courts ou élancés. Mais ce qui devra orienter votre choix en premier lieu, c’est leur rusticité. En effet, selon votre région, les hivers pourraient être fatals à votre palmier en pot, d’autant que dans un contenant la motte et le système racinaire sont moins à l’abri qu’en pleine terre.  Voici donc une sélection de palmiers, adaptés à la culture en pot et classés selon les critères de rusticité.

Les plus rustiques

  • Le Palmier aiguille, Rhapidophyllum hystrix est un petit palmier très rustique (jusqu’à -20°C) à l’aspect résolument ornemental et exotique. Il aime les sols bien frais et préfère l’ombre. Ses grandes feuilles en forme d’éventail très découpées sont d’un beau vert sombre brillant. Son nom commun provient des petites aiguilles présentes à la base de ses feuilles. C’est l’un des meilleurs palmiers à cultiver en pot, compte tenu de sa résistance au froid mais aussi de son petit développement. Cette espère donnera un charme exotique à une cour ou un jardin de ville ombragés ou à un balcon qui ne voit le soleil que quelques heures dans la journée.

Les Chamaerops : Rustiques à -10°C

  • Chamaerops humilis ‘Compacta’ : Comme son nom l’indique, ce palmier adopte un port compact, bien adapté à la culture en pot.  Il est assez rustique car il supportera des températures négatives de l’ordre de -10 à -12°C en sol drainé. Ses nombreuses tiges portent de belles feuilles palmées et larges, disposées en éventail. Le stipe est couvert de fibres. Comme tous les Chamaerops il préfère le soleil et s’adapte parfaitement à la sécheresse et aux sols pauvres.
  • Chamaerops humilis ‘Vulcano’ : Un incontournable, ce palmier ressemble au précédent avec les mêmes caractéristiques de résistance au froid et de conditions de culture, avec toutefois un feuillage gris-vert. Il est lui aussi bien adaptée à la culture en pot.
  • Chamaerops humilis ‘Cerifera’ : de mêmes caractéristiques que les variétés précédentes, avec un feuillage bleuté magnifique !

Les palmiers rustiques à -5°C

  • Cycas revoluta : C’est en réalité un arbuste, fossile végétal, à la très belle silhouette palmiforme, qui porte une couronne de feuilles vernissées et raides sur un tronc court et renflé. Le cycas a une croissance lente, ce qui en fait un excellent sujet pour une culture en pot. Il est très résistant à la sécheresse et aux embruns, il prendra donc facilement place sur une terrasse en jardin de bord de mer !
  • Le Palmier de Formose Arenga englerii : Un joli palmier lui aussi idéal pour la culture en pot grâce à son petit développement. Il forme un ou plusieurs stipes élancés de couleur foncée, surmonté par des palmes longues et étroites, d’un beau vert au revers blanc-argent. En pleine terre il sera rustique jusqu’à -7°C, un peu moins en pot.
  • Chamaedorea klotzschiana : Une allure de bambou pour ce palmier aux tiges élancées formant des stipes aux anneaux de couleur crème. Offrez-lui un substrat de culture léger, restant toujours un peu frais.

Les palmiers frileux : à sortir uniquement à la belle saison

Ces palmiers nains se plaisent en pot, mais leur faible résistance au froid les destine plutôt à une culture en intérieur ou véranda, à sortir sur votre terrasse ou votre balcon quand les gelées ne sont plus à craindre, de mai à septembre.

Différentes variétés de palmiers nains

Cycas revoluta, Chamaerops humilis ‘Cerifera’ et Rhapidophyllum hystrix

Choisir le pot et le substrat

Le choix du pot est affaire de goût ! N’hésitez pas à investir dans des pots d’assez grandes dimensions : votre palmier n’en sera que plus beau. Pensez à la coupelle assortie qui prendra place sous le pot. La terre cuite offre l’avantage d’être poreuse et de laisser respirer le substrat, et régule mieux les températures. Les pots en bois verront peut-être leur durée de vie réduite à cause des arrosages et de la poussée des racines. Enfin, les pots en matière plastique ou résine offrent l’avantage d’être plus légers mais ne sont pas du tout écologiques. Mariez le style du pot avec le style de votre habitation : un joli mas en pierre s’accommode mal de pots graphiques en résine colorée, et les classiques vases d’Anduze ne s’intègrent peut-être pas forcément très bien dans une décoration design et épurée. A chacun ses gouts, à chacun son style ! Le palmier en revanche s’intègre vraiment très bien dans tout style de décor.

Ce qui est important, c’est le substrat dans lequel votre palmier sera planté. Les palmiers préfèrent en général les terres riches et légères : choisissez un terreau léger pour balcon et terrasse ou un Terreau pour agrumes et plantes méditerranéennes.

Palmiers en pot

Différents types de pots pour les palmiers

Conseils de plantation

Une fois le palmier et le pot choisis, voici le moment de la plantation :

  • Commencez par remplir le fond du pot de billes d’argile sur 2 à 5 cm pour favoriser le drainage en évitant que l’eau stagne et fasse pourrir les racines.
  • Dans le cas du Cycas revoluta, le substrat doit être dans l’idéal mélangé à de la pouzzolane, de la brique pilée ou autre matériau poreux. L’Arenga englerii s’épanouit dans les sols riches et humifères.
  • Plantez votre palmier nain dans son pot en comblant de terreau, et pensez au préalable à démêler délicatement l’éventuel chignon racinaire qui aurait pu se former sous la motte.
  • Couper les éventuelles feuilles séchées en ne gardant que les bien vertes.
  • Tassez bien, arrosez et étalez au-dessus un paillage organique (écorces) ou minéral (pouzzolane, billes d’argiles, graviers ou galets) pour conserver l’humidité du substrat et faire plus joli…
Différentes étapes pour la mise en place du palmier en pot

Plantation du palmier en pot

Exposition et emplacement

Tous les palmiers cités n’auront pas les mêmes besoins en matière d’exposition au soleil : certains préfèrent le plein soleil comme on peut s’y attendre s’agissant de palmiers, mais d’autres vont préférer la mi-ombre ou ne supporteront pas les rayons du soleil.

Les palmiers pour le soleil

Les palmiers pour la mi-ombre

Les palmiers pour l’ombre

L'entretien du palmier en pot

Quand arroser un palmier en pot ?

Les palmiers en pot ont besoin d’un arrosage régulier. Veillez à cet apport d’eau surtout durant la belle saison et laissez sécher un peu le substrat entre 2 arrosages. Evitez l’eau stagnante dans les soucoupes de pot. Rhapidophyllum hystrix, fidèle à son tempérament d’arbuste de sous-bois appréciera un apport de compost 1 à 2 fois par an. Pour réussir les Chamaerops, apportez-leur un arrosage régulier en été.

N’hésitez pas à lui donner un petit coup de fouet à coup d’engrais spécial palmiers. A noter que le Cycas revoluta adore les rempotages fréquents. Il vous remerciera en poussant plus vite, avec un beau feuillage.

Attention, il est sensible aux cochenilles farineuses.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire