Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
cultiver nerines en pot
plantation

Comment cultiver des Nérines en pot

Nos conseils pour réussir la plantation et l’entretien des Lis de Jersey

Les Nérines sont aussi connues sous les noms de Lis de Jersey ou Lis de Guernesey. Ce sont de petites plantes bulbeuses qui fleurissent à l’automne, en se parant de jolies ombelles de fleurs ondulées et colorées.

Originaires d’Afrique du Sud, les Nérines disposent d’une rusticité assez faible, de -5 °C à -10 °C environ. Hors régions douces, elles seront donc cultivées en pot, protégées du gel en hiver. Leur petite silhouette se prête en effet très bien à la culture en jardinière ou en potée fleurie.

Voici donc nos conseils pour bien planter et entretenir les Nérines en pot.

En complément, nous vous invitons à consulter notre dossier dédié à ces jolies plantes « Nérine : plantation, culture, entretien ».

Quelles variétés de Nérines choisir ?

Du fait de leurs dimensions modestes (50 à 70 cm de hauteur pour 20 à 30 cm d’envergure en moyenne), les Nérines peuvent être facilement cultivées en pot. Vous pouvez donc faire votre choix parmi les différentes variétés, roses, rouges ou blanches.

Parmi les plus petits formats, citons la Nerine undulata et la Nerine flexuosa ‘Rose’ (45 cm de hauteur pour 10 à 15 cm d’envergure), fleurissant toutes deux dans des tons rosés. Les Nerine bowdenii offrent également de belles nuances dans ce même coloris.

Pour une touche plus tonique, optez pour les variétés à floraison rouge, comme ‘Elegance Pearls of Cherry’ ou la Nerine sarniensis ‘Corusca’, qui attirera tous les regards avec son étincelante floraison rouge orangé irisée d’or.

Un peu plus grandes (70 cm de hauteur pour 30 cm d’envergure), les Nérines hybrides Amarine ‘Belladiva’ feront également merveille dans une jardinière.

quelle nérine choisir pour plantation en pot

Nerine undulata (photo Michael Wolf) et Nerine bowdenii

Quand planter la Nérine en pot ?

Les bulbes de Nérines sont généralement plantés en pot au printemps, entre mars et mai. Il est également possible de les planter pendant la période de sécheresse estivale correspondant à leur repos végétatif, entre juillet et août.

Au moment de choisir vos bulbes, privilégiez les sujets durs, qui ne présentent pas de signes de moisissure ou de ramollissement. Préférez les plus gros calibres, qui assureront une floraison plus rapide. Vous les trouverez habituellement à la vente dès la fin de l’hiver.

Plantation des Nérines en pot

Le contenant

Pour la plantation de vos Nérines en pot, choisissez un contenant impérativement percé, afin d’assurer un bon drainage, d’une profondeur d’environ 30 à 40 cm.

La largeur ou le diamètre dépendra ensuite de la variété choisie et de son étalement à maturité, généralement entre 20 et 30 cm. Un contenant plus large permettra de cultiver plusieurs bulbes en masse pour créer une belle potée fleurie. À noter que les Nérines aiment se sentir à l’étroit pour bien fleurir.

Préférez toujours les contenants en terre cuite, qui sont poreux et permettent ainsi une meilleure aération du substrat et un meilleur drainage.

quel contenant pour nérine en pot

Les bulbes de Nérines sont habituellement plantés dans des pots de 20-30 cm ou plus (à gauche photo Michael Wolf – Wikimedia et à droite photo Denisbin – Flickr)

Le substrat

Comme la plupart des bulbes, les Nérines apprécient les sols parfaitement drainés, qui ne laissent pas l’eau stagner. Dans leur habitat naturel, ils s’épanouissent dans les sols légers, caillouteux ou sableux, même pauvres.

Pour la plantation en pot, utilisez donc un substrat léger, constitué d’un mélange de :

La plantation

  1. Placez une couche de matériaux drainant au fond de votre contenant sur environ ¼ de sa hauteur : billes d’argile, graviers, tessons de terre cuite, pouzzolane, …
  2. Complétez avec le substrat mélangé.
  3. Disposez le bulbe dans le contenant. Si vous souhaitez cultiver plusieurs Nérines dans le même contenant, espacez les bulbes de 5 à 6 cm environ.
  4. Recouvrez les bulbes de 2 à 3 cm de substrat seulement, pour ne pas les enterrer trop profondément. Le sommet des bulbes doit affleurer la surface de la terre.
  5. Arrosez modérément, puis videz la soucoupe au bout d’une vingtaine de minutes si besoin.
planter des bulbes de nérine en pot

Bulbes de Nérines

L’exposition

Du fait de leurs origines, les Nérines se plaisent en situations chaudes et ensoleillées. Veillez à les protéger des courants d’air et des vents froids.

Au nord de la Loire, vous pouvez placer votre pot au pied d’un mur exposé au sud, qui lui restituera la chaleur pendant la nuit. Dans les régions les plus chaudes du sud de la France, une exposition à mi-ombre, pour protéger les plants des rayons brûlants du soleil, sera plutôt conseillée.

À noter que les Nérines n’apprécient pas beaucoup d’être déménagées : évitez de changer votre pot de place au cours de la saison.

Entretien des Nérines en pot

Si la culture de la Nérine ne présente pas de difficultés particulières, la floraison peut toutefois demander un peu de patience. Il faudra en effet souvent 2 à 3 années d’installation avant de pouvoir contempler les premiers pétales.

L’arrosage

Pendant la floraison automnale, les pluies peuvent suffire à assurer l’arrosage des Nérines en pot. Si celles-ci se situent dans une zone protégée ou dans l’éventualité où l’automne se révèle peu humide, veillez à combler le manque d’eau dès que le substrat devient sec sur les premiers centimètres.

Le feuillage apparaît ensuite en fin de floraison. À cette période, maintenez des arrosages réguliers pour que le substrat reste frais, permettant ainsi au bulbe de reconstituer ses réserves.

Respectez ensuite une période de sécheresse pendant la dormance du bulbe en été : stoppez les arrosages lorsque le feuillage commencera à jaunir. Cela permet généralement de stimuler la floraison.

La fertilisation

Les Nérines supportent très bien les sols pauvres, la fertilisation n’est donc pas indispensable.

Cultivées en pot, elles épuisent toutefois plus rapidement les éléments nutritifs de leur substrat. Si vous souhaitez stimuler la floraison, optez pour un engrais « spécial bulbes », habituellement plus riche en phosphate qu’en azote, en respectant les dosages indiqués par les fabricants.

La taille

La taille se limite à l’élimination des hampes florales après la fanaison.

Laissez le feuillage en place sans le tailler. Caduc, il se dessèchera petit à petit en jaunissant, avant de disparaître spontanément au printemps.

Le rempotage

Les bulbes de Nérines n’apprécient pas vraiment d’être déplacés. Aussi, ne pratiquez pas de rempotage tant que vos plantes fleurissent sans soucis.

Attendez que les racines finissent par coloniser tout le contenant et que les bulbeuses produisent moins de fleurs pour pratiquer division et rempotage. Procédez alors au printemps ou pendant la période de repos végétatif estival. Cette manipulation n’intervient généralement pas avant 3 ou 4 ans.

Les maladies

Les Nérines ne sont pas réputées pour leur sensibilité aux parasites ou maladies.

Surveillez simplement le jeune feuillage pour repérer les éventuelles attaques de gastéropodes.

En pot, les Nérines seront plus sensibles aux attaques de cochenilles, qui peuvent affaiblir la plante. Dès les premiers symptômes (amas blanchâtre, taches brunâtres et collantes sur les feuilles, …), vous pouvez utiliser un coton-tige ou un chiffon imbibé d’une solution mêlant eau et savon noir (une cuillère à café dans 50 cl d’eau) pour déloger les indésirables. Procédez en fin de journée. En complément, n’hésitez pas à suivre les conseils prodigués dans notre article « Cochenille : identification et traitement »

L’hivernage

Peu résistantes aux températures négatives, les Nérines en pot seront mises à l’abri en hiver, dans un lieu hors gel non chauffé, comme une véranda ou une serre froide.

Dans les régions aux hivers doux, elles pourront passer l’hiver en extérieur, en situation protégée des vents froid et des fortes pluies.

Au nord de la Loire, nous vous conseillons d’attendre le passage des Saints de Glace au mois de mai avant de ressortir vos Nérines en pot à l’extérieur.

scène potée lis de guernesey, lis de jersey en pot

Nérines en pots sous serre tempérée (photo David Short – Wikimedia)

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire