Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
9 arbustes à floraison automnale
conseil

9 arbustes à floraison automnale

les meilleures variétés

Quand arrive l’arrière-saison, on pense bien souvent aux feuillages qui se parent de couleurs chaudes, sans penser que certains arbustes fleurissent en automne ou jouent les prolongations ! Il existe en effet plusieurs variétés d’arbustes dont la floraison vient animer la fin de l’été et l’automne. Cette floraison tardive est une aubaine pour le jardin qui se pare de floraisons décalées et pourra s’associer à des vivaces et arbustes caducs d’intérêt également automnal. Découvrez les meilleures variétés qui accompagneront de leurs couleurs votre jardin jusqu’aux premiers frimas.

Le Camélia sasanqua ‘Choji Guruma’ : une abondante floraison

Les camélias sont souvent associés à leurs superbes floraisons printanières. L’originalité de l’espèce sasanqua est de fleurir dès l’automne, jusqu’au début de l’hiver, illuminant ainsi les massifs d’ombre où ils sont installés. Possédant les mêmes caractéristiques que les Camellia japonica, les camélias d’automne arborent de belles feuilles luisantes vert foncé et persistantes. Si les camélias sont couramment assimilés à une plantation en terre de bruyère, les sasanqua sont un peu moins exigeants sur la nature du sol et l’exposition.

Le Camélia sasanqua ‘Choji Guruma’ est un très bel arbuste d’environ 1,50 à maturité, possédant un port irrégulier. De septembre à novembre, il se couvre de ravissantes fleurs doubles en forme d’anémone, avec un coeur de pétales chiffonnés. Leur coloris rose clair se margine de rose plus foncé sur les bords. Sa floraison est en outre légèrement parfumée. Ses feuilles sont brillantes et coriaces, légèrement dentelées. Il exige un sol frais, pourra être planté idéalement à mi-ombre, mais supporte une ombre plus franche et une exposition ensoleillée. Le camélia ‘Choji Guruma’ croit de façon assez lente, comme tous les camélias. S’il s’épanouit pleinement en massif arbustif, en compagnie d’autres camélias à floraison printanière, associé à des rhododendrons, des Hydrangeas ou des Hamamélis, ses faibles dimensions à maturité le prédisposent également à une plantation en bac sur une terrasse (il est rustique jusqu’à -10°C). En pleine terre, essayez un petit tapis de cyclamens de Naples pour accompagner sa belle floraison.

L’Arbutus unedo ‘Rubra’ : d'abondantes fleurs rose vif

L’arbutus unedo, arbousier ou arbre à fraises, est un arbuste persistant très intéressant en automne, où il commence une floraison remarquable en forme de petites clochettes. On le reconnait bien comme faisant partie de la famille des ericacées par cette floraison singulière, tels des petits grelots renflés et retombants, groupés en forme de grappes. L’Arbutus unedo ‘Rubra’ se distingue par la couleur de ses petites fleurs, d’un joli rose soutenu. Il fleurit entre les mois de septembre et octobre, s’avère également mellifère et nectarifère à une période de l’année où les butineurs ont un garde-manger plus réduit ! Un peu plus compact que l’espèce type (3 m en tous sens), il arbore un port buissonnant, un feuillage dense et coriace, et dévoile une très belle écorce rougeâtre sur un tronc court. L’arbutus unedo est considéré comme arbuste de climat doux, mais le cultivar ‘Rubra’ est un peu plus rustique, jusqu’à -15°C, ce qui en fait un arbuste de choix à planter dans bien des régions. Plantez-le en situation ensoleillée, ou à mi-ombre, en terre drainée, en sol sec ou frais. Vous pourrez même le planter en terrain calcaire. Autre avantage non négligeable, ce petit arbre à fraises se couvre de fruits globuleux rouges, très décoratifs, qui tombent avant la floraison, ou perdurent en même temps.

Planté en isolé, l’arbousier ‘Rubra’ forme un sujet remarquable. Vous pouvez également le planter en fond de massif : il accentue un côté japonais dans un massif zen, ou se prête à des ambiances plus méditerranéennes ou exotiques accompagné de Pittosporum tobira ‘Nanum’, d’Agapanthes et d’euphorbes.

Le Clerodendrum trichotomum ‘Variegatum' : une fragrance intense

Le Clerodendron, ou arbre du clergé, est un merveilleux arbuste à floraison automnale, encore trop peu présent dans nos jardins ! C’est un arbuste caduc, à port buissonnant mais aéré, qui fleurit entre août et octobre selon les régions. Outre la beauté de ses fleurs, il est un des rares arbustes fleurissant en fin d’été à posséder un délicieux parfum rappelant le jasmin. 

Le Clerodendrum trichotomum ‘Variegatum’ a la particularité d’avoir un superbe feuillage panaché de vert et de jaune, duveteux. Les feuilles amples et nervurées se teintent de blanc avec le temps, ce qui rend l’arbuste particulièrement évolutif, et attrayant avant même sa floraison.
Les fleurs s’épanouissent entre août et septembre, et restent sur l’arbre en octobre en climat doux. Elles sont formées en panicules blanches, étoilées et délicieusement parfumées, qui prennent peu à peu une coloration mauve pâle. Les fleurs se transforment en de petites baies bleues métalliques très originales, posées sur le calice devenu pourpre. Ainsi, à la beauté de l’inflorescence, on peut profiter encore de longs mois de ces fruits originaux. D’origine japonaise, cet arbuste de la chance (un autre nom qu’on lui attribue) panaché supporte les températures négatives jusqu’à -15°C, mais il sera de préférence planté en situation bien ensoleillée et abritée. Il craint juste les sols trop calcaires et trop lourds. Une fois installé, il devient un arbuste phare du jardin, assez unique de par son large feuillage panaché et sa floraison spectaculaire. Nous vous conseillons donc de le mettre en valeur en le plantant de façon isolée, voire à proximité de la maison ou d’une allée pour profiter de sa fragrance. Il peut aussi amener beaucoup d’originalité et d’exotisme à un massif arbustif, en compagnie par exemple des feuillages d’automne chatoyants d’un fusain ailé et d’un Parrotia persica.

Le Clérodendron trichotonom ‘Variegatum’ possède un feuillage panaché duveteux très lumineux

L'Heptacodium mionioides : une rareté parfumée

L’Heptacodium miconioides est un arbuste assez méconnu, et pourtant il fait partie des rares fleurissant en fin d’été. En automne, les pétales blancs tombent, laissant apparaître des calices colorés, prolongeant d’autant l’intérêt de ce petit bijou. Le feuillage de cet arbuste caduc prend également une belle coloration jaune à l’automne, il tombe tardivement en saison, et son écorce s’exfolie quand il prend un peu d’âge, ce qui le rend intéressant jusqu’en hiver ! Autre atout majeur, il est souvent conduit en cépée (à troncs multiples), ce qui lui confère un port original. Comment ne pas l’inviter dans son jardin, quand on sait en plus qu’il est d’une rusticité à toute épreuve ?

D’une taille relativement modeste (3 à 4 m), les fleurs blanches sont divinement parfumées, mellifères et nectarifères, encore d’autres atouts à son arc. Les inflorescences apparaissent fin août, prenant le relais de nombreux arbustes en fin de floraison. Elles font partie de l’atout charme de l’Heptacodion : une myriade de fleurs en étoiles blanc ivoire surplombent le joli feuillage recourbé. Elles vont rester sur l’arbuste un bon mois, généralement en septembre, procurant un sillage de jasmin. Les calices de la fleurs vont alors rester en place, et se colorer progressivement en rose, jusqu’à des tonalités pourpres en novembre. On peut presque parler de seconde floraison, tant cette explosion de couleur est spectaculaire et de longue durée, puisqu’elle persiste jusqu’aux gelées. 

L’Heptacodium mionioides n’a pas d’exigence particulière en matière de plantation. Il se plait en tous sols, même alcalins, bien travaillés, et en exposition ensoleillée à mi-ombre.

Pour cet arbuste aux qualités innombrables, un emplacement de choix s’impose : en isolé bien sûr, ou bien en bonne place d’un massif qui lui servira d’écrin et révèlera son tronc desquamé : vivaces asters, orpins, et quelques arbustes bas (Choisya ‘Apple Blossom’). Il peut même s’inviter en tant que petit arbre d’ombrage sur une terrasse, ou former un sujet de topiaire !

floraison automnale

L’Heptacodion donne une floraison optimale lors d’une arrière saison douce et ensoleillée

Le Mahonia ‘Soft Caress’ : exotique et non piquant

Les Mahonias ne sont pas du goût de tout le monde, c’est peu de le dire… Pourtant, ils offrent un côté très graphique, voire exotique, à un bout de jardin, et affichent généralement une très lumineuse floraison jaune au coeur de l’hiver. Le Mahonia ‘Soft Caress’ ne manque pas d’attrait et pourrait bien vous faire changer d’avis : arbuste persistant, il séduit déjà par son feuillage beaucoup plus fin et découpé que l’espèce type, et qui plus est sans épines. La couleur de son feuillage, un vert olive légèrement bleuté, est superbe. Plus petit et compact que les autre Mahonias (il mesure 1m de haut), il évoque la fougère, aux allures de conifère nain.
Sa floraison ultra lumineuse s’élève en longues cimes jaunes à partir du mois de septembre, jusqu’en novembre, ressortant particulièrement sur le feuillage. Ne l’exposez pas trop aux rayons du soleil, qui auront pour effet de raccourcir la durée de vie de ses fleurs, ce serait dommage. L’idéal : une exposition ombre ou mi-ombre. Ce petit arbuste peut se planter en potée, où il fera sensation sur une terrasse contemporaine. Il s’exprime pleinement bien sûr en massif, apportant une note japonisante ou moderne, selon les plantes associées : Helleborus orientalis, Heuchère ‘Pink Pearls’, Nandina domestica, Sorbaria sorbifolia, fougères…

Le Lagestroemia indica ‘Rhapsody in Pink’ : élégant et très ornemental

Le Lagerstroemia indica, ou lilas des Indes, est un des plus beaux arbustes à floraison estivale. Sa floraison s’étirant vraiment dans le temps jusqu’en octobre, je le cite ici comme un bel exemple d’arbuste à floraison automnale. D’autant que son feuillage le dispense d’une magnifique coloration avant les frimas, et que son écorce se desquamant vaut le détour en hiver, où il devient un beau sujet très architectural au jardin.

Le lilas des Indes ‘Rhapsody in Pink’, possède bien sûr toutes ces qualités. De dimension légèrement plus basse que l’espèce type (environ 2,50 m à maturité), sa floraison est d’un très beau rose profond. Il se couvre surtout d’énormes grappes de fleurs aux pétales froissés de 40 cm de long, qui se détachent des rameaux pourprés. Elles vont pâlir en s’épanouissant, jusqu’en octobre où elles deviendront presque blanches avant de faner. Son feuillage pourpre au printemps, verdit puis prend des teintes orangées du plus bel effet en automne. Il se plante en plein soleil, mais peut supporter un peu moins d’ensoleillement que ses congénères. Son élégance le prédispose à une plantation en isolé, pour profiter de son port, en tige ou en cépée. On peut aussi le planter dans un massif de vivaces à son pied, dans une gamme de couleur rose, blanche, ponctués de feuillages pourprés et glauques (Physocarpus opulifolius ‘Little Angel’, Elymus arenarius ‘Glaucus’)

Lagerstroemia ‘Rhapsody in Pink’ : radicelles et inflorescences (Photo : David J Stang)

L'Osmanthus fragrans var. aurantiacus : un coloris et un parfum unique

Voici un petit spécimen du genre des Osmanthes qui ne vous laissera pas indifférent : cet arbuste se couvre d’inflorescences oranges réunies en petites touffes le long de la ramure, qui dégage un parfum puissant en septembre et octobre. Cette floraison unique, d’un coloris vitaminé et rare en cette saison, en font un arbuste très ornemental. Elle commence en début d’été et se renouvelle jusqu’à l’automne. L’osmanthe fragrante, aussi appelée Olivier de Chine, est un arbuste au feuillage persistant, mais sans les épines souvent présentes chez les osmanthes. Il devient un magnifique et grand arbuste de 4 m environ, planté dans un lieu protégé, à mi-ombre idéalement, en tout cas sans soleil direct. Les sols riches en humus lui conviennent particulièrement, acides ou neutres, et normalement drainés, toujours paillés en début de croissance. Le seul petit bémol : c’est une espèce de climat doux vu sa résistance au froid à -5° seulement. Placez-le près d’un passage ou de la maison si vous supportez son parfum intense (son essence est utilisée en parfumerie), ou bien en haie fleurie, en massif arbustif. Il tiendra bonne compagnie à des floraisons blanches hivernales (Garrya eliptica, Sarcococca) ou jaunes (Mahonias), et des feuillages panachés d’Eleagnus par exemple.

floraison automnale

L’osmanthe parfumée dont les coloris chauds illuminent l’automne

L'Abelia chinensis : un charme incontournable

S’il est un arbuste indispensable au jardin pour sa floraison, c’est bien l’Abélia ! Il est un de ceux qui fleurit le plus longtemps, d’où son intérêt dans nos jardins pour prolonger l’été un peu plus longtemps. Parmi la trentaine d’espèces du genre Abelia, l’Abelia chinensis ou Abelia de Chine est une espèce ravissante, produisant généreusement à partir du début de l’été des fleurs blanches à calice rose mat, de forme tubulaire, délicatement parfumées. Il n’est pas rare en climat doux de les voir persister jusqu’en novembre. De port arqué, les branches ployant sous la profusion de fleurs, il est semi-persistant, ou persistant en climat doux. Cette longue floraison s’accompagne en automne d’un changement de couleur du feuillage et de la ramure, devenant bronze et pourpre, rajoutant à son charme. Il peut ainsi rentrer dans la composition de splendides bouquets automnaux. De petite taille (1,5 m à 2 m), il peut investir de nombreux espaces du jardin, soit en haie libre, soit en massif arbustif, en exposition ensoleillée à mi-ombre, en sol drainé. Il apporte un réel charme et une note romantique à un jardin. Une fois installée, un de ses autres avantages est de très bien supporter la sécheresse. Installez-le en compagnie d’arbustes fleuris à port libre comme les lilas, weigelias, lauriers tins, kolkwitzias, céanothes, etc.

floraison automnale

Un charme fou pour l’Abelia chinensis

Le Viburnum tinus ‘Purpureum’ : une floraison longue durée

Les viornes tins sont des arbustes à feuilles persistantes, bien connues des jardiniers, souvent utilisées en haie libre dans les jardins. Introduites par touches dans le jardin, elles ont le grand avantage de fleurir tôt en automne, dès la mi-octobre, et d’apporter une belle coloration crème rosée aux massifs et aux haies. Leur longue floraison jusqu’au printemps en font un arbuste indispensable pour bénéficier pendant les mois plus ternes d’un apport de couleurs dans le paysage.

La viorne tin pourpre est un cultivar intéressant de par la couleur de son feuillage, qui renouvelle un peu le genre. Il se distingue des autres lauriers tins par le coloris de son jeune feuillage bronze pourpré au printemps. Celui-ci vire au vert foncé le reste de l’année, avec un léger duvet sur les marges des feuilles. Le Viburnum tinus ‘Purpureum’ se caractérise également par un port plus compact, ne dépassant pas les 2 m.

Selon les régions, les boutons floraux rosés apparaissent en octobre, et s’épanouissent en délicates ombelles aux teintes douces, blanches et rosées. Le grand intérêt de cette inflorescence, outre son côté délicieusement champêtre, est sa présence durant les longs mois d’hiver : les fleurs se renouvellent jusqu’en avril. Le jardin s’en trouve grandement enrichi, d’autant qu’aux fleurs succèderont des baies bleues très prisées par les oiseaux.

De culture très facile, le Viburnum tinus ‘Purpureum’ a peu d’exigences, pousse pratiquement partout, et accepte toutes les expositions ! Une raison supplémentaire de ne pas s’en priver, et de le mêler harmonieusement à d’autres arbustes fleuris ou non, en haie séparative, ou en haie libre. Il sera parfait en compagnie d’Abelias, de Ligustrums, de chèvrefeuilles arbustifs, de Cotoneasters laiteux ou de Cotinus.

floraison automnale

La viorne tin pourpre et ses belles inflorescences en cimes rondes rosées crèmes

Articles connexes


conseil

6 camélias d’automne à découvrir

Lire la suite +

Blog

3 trucs à savoir pour réussir le Camélia d'automne

Le Camellia sasanqua, prononcez "Ça sent quoi", s'illustre en ce moment dans les jardins par...
Lire la suite +

Blog

5 vivaces à floraison tardive qu'il faut avoir dans son jardin

La lumière se fait plus basse et les ombres s'allongent, les matins sont nappés de...
Lire la suite +

Blog

5 bulbes d'automne à planter en été, pour ne pas les oublier !

Moins connus que les bulbes de printemps, les bulbes à floraison automnale n’en sont pas...
Lire la suite +

conseil

Plantes grimpantes à intérêt automnal : les meilleures variétés

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire