Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
7 arbres pour haie brise-vent
conseil

7 arbres pour une haie brise-vent

Des arbres pour se protéger du vent

On a parfois besoin de se protéger et de protéger son jardin du vent. Le plus simple et le plus efficace dans ce cas est une haie brise-vent constituée d’arbres ou d’arbustes rustiques et très résistants au vent. De plus, le mieux sera de choisir des essences gardant un feuillage en hiver. Ils seront ainsi utiles aussi durant l’hiver. Nous avons déjà vu une petite sélection d’arbustes au feuillage persistant ou marcescent dans une précédente fiche conseil. Attardons-nous maintenant sur les plus gros sujets : les arbres. Découvrez notre sélection d’arbres pouvant être incorporés dans une haie brise-vent.

Quercus ilex ou Chêne vert : des glands sur un feuillage persistant

Le Quercus ilex ou Chêne vert également connu sous le nom de Yeuse en Provence est un arbre forestier persistant assez emblématique du Midi méditerranéen. D’une robustesse incroyable, cet arbre se démarque aussi par sa beauté naturelle et pittoresque.

Sa croissance est très lente, il ne poussera que de 3 m en 20 ans pour une taille adulte d’environ 15 m de hauteur à terme. Il bénéficie cependant d’une longévité impressionnante, les sujets atteignent sans problème le millénaire. Vous me direz, « on ne sera plus là depuis belle lurette » mais c’est toujours émouvant après avoir planté son arbre, de se dire que celui-ci sera encore là plusieurs centaines d’années plus tard.

Son écorce lisse grise cendrée se gerce et s’écaille au fil des saisons pour devenir noir charbon. Son feuillage coriace, vert foncé sur le dessus et gris argenté en dessous reste présent tout au long de l’année. Les fruits sont des glands, certains sont gros, obtus tandis que d’autres seront minuscules et ronds comme des billes.

D’une grande rusticité et sobriété, le chêne vert est indifférent quant à la nature minéralogique du sol, il se plait en tous types de sols bien drainés. Il est capable de résister à la sécheresse et aux écarts de températures les plus extrêmes, froid vif et chaleur ardente, pourvu qu’il soit exposé au soleil. Mais c’est aussi une essence qui se moque du vent, même fort. 

chêne vert

Chêne vert, feuillage et fruits

Fagus sylvatica ou Hêtre commun : ni persistant ni caduc

Hêtre ou ne pas Hêtre, là est la question… Le Hêtre commun, celui de nos forêts, n’est ni persistant ni caduc : il possède un feuillage marcescent, c’est-à-dire que les feuilles mortes restent l’hiver sur les rameaux. Tout comme le charme commun qui peut lui aussi s’installer dans votre haie brise-vent. La marcescence du feuillage permet de garder un aspect esthétique et brise-vue et de permettre à votre haie de vous protéger du vent même en hiver.

Le Fagus sylvatica ‘Atropurpurea’, appelé plus communément Hêtre pourpre, est un bel arbre assez souvent utilisé en haie car il tolère très bien la taille. Ce Hêtre pourpre est normalement un arbre imposant à port semi-étalé et peut atteindre jusqu’à 25 m de haut à maturité et cultivé en isolé.

Son feuillage marcescent est très dense et composé de feuilles alternes aux bords ondulés et velus. Lorsque l’arbre est jeune, les feuilles sont d’un beau vert pâle puis prennent une couleur violet cuivré.  Le Fagus sylvatica ‘Atropurpurea’ donne aussi des fruits, comestibles en petite quantité, appelés faînes de couleur brun luisant, recouvert d’aiguillons hérissés.

Le Hêtre pourpre se plait à la mi-ombre et le soleil non-violent. Il se plait en climat frais et tempéré. Le terrain doit être frais et bien drainé et toujours avoir un taux d’humidité constant car il tolère mal la sécheresse. 

hêtre pourpre

Fagus sylvatica ‘Atropurpurea’, un très beau feuillage, marcescent l’hiver

Populus nigra 'Italica' ou Peuplier d'Italie : pour les abords de points d'eau

Le Populus nigra ‘Italica’ ou Peuplier d’Italie est l’arbre d’alignement par excellence des bords de canaux, rivières ou berges d’une grande partie de la France et de la Belgique. On reconnaît immédiatement ce grand arbre à sa silhouette sombre très élancée, et à son port pratiquement colonnaire. Il s’orne durant la saison d’un feuillage bruissant, d’un vert foncé brillant, qui prend une belle teinte jaune d’or en automne. De croissance rapide, ce robuste peuplier s’adapte à tous les sols restant frais. Superbe en grand rideau brise-vent à la limite de la campagne, il est parfait également aux abords des points d’eau.

Ce peuplier développe un système racinaire très étalé et étendu, et a une tendance à drageonner.  Il faudra donc veiller à l’installer à au moins 30 m de la moindre construction. Le peuplier d’Italie peut atteindre 30 m de haut pour 5 m de large, et sa croissance est rapide.

Il développe un tronc vertical s’élevant jusqu’à la cime de la couronne, sans grosse branche secondaire, mais avec de multiples branches fines presque verticales, serrées contre le tronc. Même si son feuillage est caduc, la ramure est tellement dense que celle-ci permet encore de le filtrer même en hiver.

Le Peuplier d’Italie, de par son fort développement, est à réserver aux grands jardins. Il sera parfait par exemple le long des cours d’eau ou à proximité des étangs et grandes mares naturelles. Mais cet arbre, planté serré, est aussi idéal pour constituer de grands écrans brise-vent.

Le Peuplier d’Italie est très rustique et se plaît dans toute terre bien travaillée restant fraîche à humide avec une exposition bien ensoleillée.

Ilex aquifolium ou Houx commun : un grand indigène

Le Houx commun ou Ilex aquifolium peut devenir un véritable arbre dans une haie brise-vent si on le laisse pousser à sa guise. Cette essence indigène présente beaucoup de qualités : un beau feuillage persistant, une facilité de culture déconcertante, une excellente résistance au vent et un ajout pour la biodiversité car il offre le gîte et le couvert à toute une faune. À noter que ce houx est une espèce dioïque, ce qui veut dire que les pieds mâles sont distincts des pieds femelles, qui portent, eux, les baies rouges caractéristiques. Si vous souhaitez avoir des fruits sur vos pieds femelles, il faudra songer à planter au moins un pied mâle de l’espèce dans le jardin (ou aux alentours).

La variété Ilex aquifolium ‘Alaska’ est justement un sujet femelle au port érigé et compact. C’est un grand arbuste de plus de 15 m à terme (voilà pourquoi il a sa place ici) et dressé en colonne mais il met plusieurs années pour atteindre sa taille adulte. Comme tous les houx communs, la variété ‘Alaska’ arbore un feuillage persistant décoratif grâce à des feuilles ovales, ondulées et très épineuses de couleur vert foncé luisant.

Au cours des mois de mai et juin, des fleurs parfumées et mellifères, blancheslégèrement rosé apparaissent tout près des feuilles. Ces fleurs seront suivies, si un pied mâle se trouve dans les environs, par de petites baies sphériques de couleur rouge vif très décoratives.

L’Ilex aquifolium est très rustique (au-delà de -15°C). Ce type de grand arbuste est tout indiqué en haie brise-vent car il supporte aussi bien la taille que les vents les plus forts. L’Ilex aquifolium ‘Alaska’ se plait de préférence à mi-ombre dans un sol frais mais bien drainé, assez riche, mais également humifère.

houx commun brise-vent

Ilex aquifolium, à droite feuillage et baies de l’Ilex aquifolium ‘Alaska’

Chamaecyparis lawsoniana ou Faux cyprès de Lawson : un géant pour les haies

Le Chamaecyparis lawsoniana ou Cyprès de Lawson, parfois nommé faux-cyprès, est un majestueux conifère pouvant atteindre dans son milieu naturel plus de 40 m de hauteur. Il a donné naissance à de nombreux cultivars parmi lesquels on trouve un très grand choix de plantes de stature modeste, plus adaptées à la taille de nos jardins. Il est souvent utilisé en haie grâce à sa tolérance à une taille légère et répétée, son excellent pouvoir occultant mais aussi grâce à son excellente résistance au vent. 

Le Chamaecyparis lawsoniana ‘Alumii’ est une variété du faux cyprès de Lawson très appréciée pour son beau port en pyramide dense, souple et régulière, ses rameaux à pointe légèrement retombante, et son élégant feuillage gris-bleuté. Cette variété ne dépassera pas 10-11 m de hauteur pour 3 m d’envergure.

Le Faux-cyprès de Lawson ‘Alumii’ se cultive dans un sol léger gardant la fraîcheur, riche en humus, ou sableux, légèrement acide, neutre ou légèrement calcaire. Ce conifère se plait au soleil en climat suffisamment humide, ou à la mi-ombre ailleurs. Le Cyprès de Lawson souffre dans les sols et climats trop secs car c’est plutôt un arbre de climat frais, océanique ou montagnard.

faux cyprès de Lawson brise-vent

Chamaecyparis lawsoniana et feuillage du Chamaecyparis lawsoniana ‘Alumii’ à droite

Cupressocyparis leylandii ou (plus simplement) Cyprès de Leyland : le grand classique

Le Cupressocyparis leylandii, plus connu sous le nom de Cyprès de Leyland ou simplement de ‘Leyland’ est un grand classique que l’on a sans doute un peu trop vu dans les jardins des années 70 et 80. Mais force est de constater qu’en tant que gros sujet pour une haie brise-vent, il est redoutablement efficace toute l’année.

Sa croissance est très rapide. Le cyprès de Leyland peut pousser d’un mètre en seulement une année, jusqu’à atteindre en moyenne 20 m de hauteur pour 6 à 7 m de largeur s’il n’est pas taillé (ou s’il est planté en isolé). A cause de cette croissance rapide, des tailles régulières (2 fois par an en mai et en septembre) seront nécessaires si vous souhaitez le maintenir à 2 ou 3 m de hauteur. Ce conifère montre un port naturellement régulier, pyramidal et dense. Ses rameaux souples et légèrement dressés s’habillent d’un feuillage aromatique au froissement d’un beau vert profond.

Le Cyprès de Leyland est parfait dans une grande haie non mitoyenne, face aux vents dominants et de préférence peu taillée. On évitera ainsi la corvée de tailles deux fois par an. Le ‘Leyland’ est parfait dans des jardins très ventés, même en bord de mer.  De plus, son feuillage persistant lui permet d’assurer un décor permanent toute l’année tout en jouant parfaitement son rôle de brise-vue.

Le système racinaire de cet arbre est pivotant. Ce type de racine lui permet de s’ancrer très profondément dans le sol pour y puiser eau et nourriture, et ainsi résister au vent, même violent. Sa rusticité est de l’ordre de -15/-20°C. Le ‘Leyland’ s’accommode de tous sols, même pauvres, calcaires, argileux. Il résiste à la pollution, aux embruns et aux brouillards salés.

Nota bene : Ce conifère produit du pollen qui peut être allergisant pour certaines personnes, en début de printemps.

Cupressus sempervirens ou Cyprès de Provence : pour le Sud

Le Cupressus sempervirens ‘Stricta’, plus couramment Cyprès de Provence est une forme spontanée du Cyprès commun, sélectionnée pour son port étroit et élancé. La forme ‘Stricta’ en est une mutation naturelle qui présente des rameaux érigés et produit des fruits. Ce grand conifère persistant vêtu d’un feuillage vert sombre pousse rapidement durant ses jeunes années, et peut vivre jusqu’à 500 ans, développant à terme cette silhouette caractéristique qui marque de son empreinte les paysages méditerranéens.

Le Cyprès de Provence ‘Stricta’ peut atteindre 10 à 14 m de hauteur pour une envergure de 2 m. Sa croissance est rapide et dès l’âge de 6 ans, dans de bonne conditions, il atteindra déjà 6 m de hauteur. Il arbore un feuillage aromatique et sombre, et son bois est très odorant comme celui de tous les cyprès communs. Son système racinaire est pivotant, ce qui lui permet de s’ancrer très profondément dans le sol pour y puiser eau et nourriture, mais aussi de résister au vent, même violent. Sa rusticité est bonne en sol drainé, de l’ordre de -15°C. On devra hélas le cantonner aux régions de climat doux car malgré une bonne rusticité relative, il souffre surtout d’excès d’eau en hiver, notamment en terre lourde et argileuse.

Le Cyprès de Provence ‘Stricta’ est parfait pour encadrer une entrée, planté en groupe de trois sujets ou pour une haie brise-vent un peu originale. Aubaine pour les jardins de causses, au sol pierreux, où peu d’arbres se plaisent, son port majestueux structure un jardin de façon unique, qu’il soit de style contemporain, italien ou méditerranéen. 

Le Cupressus sempervirens se plait en situation ensoleillée dans un sol bien drainé, même pauvre et caillouteux, voire rocheux, car son pivot trouvera toujours une faille et l’élargira pour descendre et trouver l’eau. Il est préférable de ne tenter sa culture que dans des zones dont les hivers sont peu rigoureux. L’adaptation au calcaire et aux vents violents (mistral et tramontane) de l’espèce Cupressus sempervirens fait de cet arbre est un grand classique du paysage méditerranéen.

cyprès de Provence brise-vent

Cupressus sempervirens  »Stricta’, et feuillage d’un Cupressus sempervirens

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Jardiner sans se planter

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante n'a pas la couleur ou la hauteur souhaitées
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin