Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
arbustes à floraison fin d'été
conseil

6 arbustes à floraison de fin d’été

Notre sélection d’arbustes qui fleurissent de mi-août à fin septembre

Il existe des centaines de variétés d’arbustes à floraison estivale. Si certaines nous gratifient de leur floraison dès les premiers jours de l’été, d’autres plus tardives sont en fleurs en fin de saison, annonçant doucement l’arrivée de l’automne.

Voici donc notre sélection de 6 arbustes en fleurs aux alentours de la mi-août à fin septembre, qui accompagneront et embelliront la fin de saison estivale.

Leurs différentes caractéristiques de floraison (fleurs colorées, blanches, en grappes, en ombelles…) combleront tous les goûts et tous les styles de jardin.

Le Vitex agnus castus ‘Latifolia’, de beaux épis bleu-violet

Le Vitex agnus castus ‘Latifolia’ fait partie de la famille des vitex, gattiliers ou arbres au poivre. Il est originaire des terres pauvres et des dunes du bassin méditerranéen.

Sa floraison intervient en août-septembre : il se pare alors de magnifiques panicules florales d’un bleu violacé, d’une quinzaine de centimètres. Les fleurs exhalent une fragrance aux notes poivrées et balsamiques et sont très appréciées des insectes.

Les feuilles vertes caduques très découpées dégagent également un parfum aromatique poivré au froissement, qui lui vaut d’ailleurs son surnom d’arbre au poivre. De même, les fruits comestibles en forme de baies ont un goût piquant et leurs bienfaits seraient connus depuis l’Antiquité.

L’arbuste a une silhouette arrondie, compacte et  touffue. Il atteint 2 mètres 50 de hauteur pour 2 mètres d’envergure.

Culture et utilisation au jardin

La culture des vitex est simple, même pour les jardiniers débutants : l’arbuste ne demande pas d’arrosage une fois bien installé, n’est pas sensible aux maladies et sa taille annuelle, optionnelle, lui permettra simplement de conserver une silhouette harmonieuse.

Le vitex aime les situations ensoleillées et se développe dans tout type de sol bien drainé, même pauvre, calcaire ou sableux. Il ne craint que les excès d’humidité, ainsi que les vents froids et desséchants.

‘Latifolia’ est une variété plus vigoureuse et rustique que le Vitex agnus castus classique. Sa rusticité atteint -15°C : il pourra ainsi être cultivé en pleine terre dans le sud de la France et sur le littoral ouest. Ailleurs, une culture en zone abritée des vents froids, contre un mur ensoleillé, pourra être envisagée. Une culture en pot permettant de l’abriter des gelées hivernales sera également parfaitement adaptée.

Très décoratif, le vitex sera idéal dans une haie champêtre de style naturel, en massif ou en isolé. C’est un candidat parfait pour les jardins de bords de mer, compte-tenu de sa résistance aux embruns et à la sécheresse.

Cultivé en grand bac, il habillera joliment une terrasse ou un petit jardin urbain.

Vitex agnus castus 'Latifolia', floraison en fin d'été, variétés

Le clérodendron de Bunge, une floraison rose parfumée

Le clérodendron ou arbre du clergé est un arbuste caduc provenant des régions tropicales d’Afrique et d’Asie du sud. Seules deux variétés sont cultivées sous nos latitudes : Clerodendrum bungei (clérodendron de Bunge) et Clerodendrum trichotomum (arbre de la chance), issues d’Asie de l’est.

Le Clerodendrum bungei fleurit en fin d’été, d’août à septembre-octobre, tout en dégageant un agréable parfum floral. Ses inflorescences en cymes rassemblent de toutes petites fleurs tubulaires en forme d’étoiles :

  • le clérodendron de Bunge classique se pare de délicates fleurs d’un rose franc ;
  • ‘Pink Diamond’ arbore quant à lui de gros pompons rose foncé, mis en valeur par un feuillage panaché vert et crème.

Très mellifères, les fleurs attirent les papillons et autres butineurs, avant de se transformer en jolis fruits ronds bleu foncé.

Culture et utilisation au jardin

Plantez le clérodendron dans un sol profond riche, humide, mais bien drainé. L’arbuste redoute les excès : sol gorgé d’eau en hiver ou sol trop sec en été.

Choisissez une exposition ensoleillée, ou mi-ombragée en climat chaud et sec du sud de la France. Privilégiez une zone abritée des vents forts.

Rustique jusqu’à -10°C, il pourra repartir depuis la souche si ses parties aériennes ont été endommagées par le gel. Dans les régions aux hivers longs, ses petites dimensions (moins de 2 mètres de hauteur pour 1 mètre d’envergure) permettent une culture en pot, afin de l’abriter pendant la saison froide.

Hormis une taille de rabattage en fin d’hiver, pour assurer la floraison sur les nouvelles tiges de l’année, il ne nécessite pas d’entretien particulier.

Le clérodendron s’intégrera très bien en fond de massifs naturels ou en haies libres avec d’autres arbustes.

arbre du clergé, floraison en fin d'été, variétés, sélection

Clerodendrum bungei ‘Pink Diamond’ et Clerodendrum bungei

L'Eucryphia intermedia ‘Rostrevor’, une floraison blanche d’allure exotique

L’Eucryphia intermedia ‘Rostrevor’ est un grand arbuste originaire d’Amérique du sud, issu d’un croisement entre deux espèces sauvages.

En fin d’été, d’août à septembre, il se pare d’une abondance de magnifiques fleurs en corolle à 4 pétales, de 2 à 5 cm de diamètre. Elles offrent un blanc pur, relevé par un cœur d’étamines à anthère (partie terminale) rose-rouge.

Parfumées, elles dégagent de douces fragrances de miel et tilleul, autant appréciées deS jardiniers que des insectes pollinisateurs.

Son feuillage persistant lustré de couleur vert foncé lui permet de garder un intérêt décoratif même en dehors de sa période de floraison.

Son port en colonne et sa silhouette fastigiée (rameaux serrés contre la tige principale et orientés vers le sommet de la plante) apportent de la hauteur au jardin, mais aussi une véritable touche exotique.

Culture et utilisation au jardin

La culture de Eucryphia intermedia ‘Rostrevor’ nécessite quelques soins pour s’épanouir : un sol riche en matière organique, acide (n’hésitez pas à faire des apports de terre de bruyère), restant toujours humide, mais assez drainé pour permettre à l’eau de bien s’évacuer. La tête au soleil et les pieds au frais lui assureront la plus belle des floraisons.

Il apprécie les situations abritée ombragées ou mi-ombragées, mais redoute les vents froids et desséchants.

Du fait de ses origines, son climat idéal est doux et pluvieux. Rustique jusqu’à -10°C environ, il pourra être cultivé en pleine terre dans les régions du sud les plus douces. Il craint cependant la sécheresse et devra donc être régulièrement arrosé en période estivale.

Ailleurs, l’arbuste sera placé en situation abritée et protégé pendant la période hivernale, ou bien cultivé en pot.

Eucryphia intermedia ‘Rostrevor’ peut atteindre à maturité plus de 6 mètres pour 2 mètres d’envergure, mais sa croissance lente en fait tout de même un bon candidat des petits jardins urbains, protégés des vents et du soleil ardent.

L’arbuste sera parfaitement mis en valeur en isolé ou dans une haie libre, tout comme en habillage devant un mur ou en arrière-plan d’un massif fleuri. Son pied pourra même être habillé par des plantes couvre-sols.

Eucryphia intermedia 'Rostrevor', grand arbuste, floraison fin d'été, sélection

(Photo W. Cutler)

Le lilas des Indes, des fleurs en froufrou colorées

Les lilas des Indes (Lagerstroemia) ou lilas d’été sont des arbustes hybrides, provenant d’un croisement entre variétés originaires de Chine et d’Asie du sud.

L’abondante floraison dévoile de belles panicules longues de 10 à 20 cm. Les fleurs densément regroupées se parent de pétales à l’aspect froissé et frisé, conférant à l’arbuste ses poétiques surnoms « d’arbre aux fleurs de crêpe » ou « fleurs de mousseline ». Elles dévoilent un cœur d’étamines aux nuances jaunes lumineuses.

Parmi les variétés fleurissant en fin d’été, citons :

Mais l’intérêt décoratif du lilas des Indes ne se limite pas à sa belle floraison. En automne, son feuillage ornemental caduc se pare de mille nuances chaudes éblouissantes, avant de tomber. Il laisse ensuite les projecteurs se tourner vers un tronc dont l’écorce se desquame, créant des taches marbrées délicatement colorées, qui illuminent le jardin en fin de saison.

Sa silhouette buissonnante et ses branches légèrement tortueuses poussent en cépée (les jeunes tiges partent de la souche) et se prêtent bien à la taille.

Culture et utilisation au jardin

Pour cultiver le lilas des Indes, offrez-lui un sol riche, humide, mais qui ne retiendra pas l’eau en hiver. Il s’épanouit en situation bien ensoleillée et chaude pour favoriser une belle floraison, à l’abri des vents dominants.

C’est dans les jardins du sud-ouest, offrant un climat chaud et humide qu’il se plaira le mieux, mais cet arbuste peut être cultivé dans la majorité de nos régions. Rustique jusqu’à -15°C, il devra être protégé des gelées lors de ses jeunes années.

Le lilas des Indes est facile à associer au jardin et s’adapte à tous les styles et inspirations : ambiance exotique, massif romantique aux teintes douces ou version très colorée,… Il sera mis en valeur en isolé, mais aussi en haie libre.

Les variétés les plus petites s’intégreront sans souci dans les jardins restreints, cultivées en pot.

Lilas des Indes, Lilas d'été, arbuste, floraison fin d'été

Lagerstroemia indica ‘Violet d’été’

L’angélique en arbre, un style sauvage et vaporeux

L’Aralia elata est un arbuste originaire d’Asie, aussi connu sous les noms « angélique en arbre du Japon » ou « angélique de Chine », du fait de ses origines et de son feuillage rappelant la plante du même nom.

La floraison intervient en fin d’été, d’août à septembre, en affichant de grandes panicules de 30 à 60 cm, dans lesquelles sont rassemblées des centaines de petites fleurs. Cette floraison tout en légèreté s’habille d’un beau blanc crème et diffuse un léger parfum.

  • Aralia elata ‘Golden Umbrella’ arbore un feuillage panaché vert aux marges jaunes, contrastant à merveille avec les fleurs en ombelles claires ;
  • le grand ‘Silver Umbrella’ (presque 6 mètres de hauteur) offre un feuillage panaché vert aux marges blanches, qui sert d’écrin à ses gracieuses ombelles florales.

Les fleurs très appréciées des insectes pollinisateurs laissent place à des fruits décoratifs, à leur tour prisés par les oiseaux.

Sa silhouette élégante, composée de grandes feuilles découpées portées par de longues et fines branches, lui confère tout son aspect luxuriant et exotique. Son port évasé lui donne également une allure de grand parasol.

Culture et utilisation au jardin

Cultivez les Aralia elata en sol riche, léger, frais, voire humide. Ils aiment les expositions ensoleillées ou mi-ombragées dans les régions chaudes et sèches du sud de la France, puisqu’ils redoutent le soleil brûlant. Ils préfèreront les zones protégées des vents dominants pour garder toute la beauté de leur feuillage.

Leur floraison et leur feuillage caduc lumineux apporteront de la lumière dans les zones d’ombre du jardin. Leurs grandes dimensions et leur développement rapide grâce à leurs drageons (nouvelles pousses racinaires) en font de parfaits candidats pour végétaliser rapidement une nouvelle zone.

Ils ne nécessitent que peu d’entretien : la taille n’est pas indispensable et ces arbustes, vigoureux et rustiques au-delà de -15°C, ne sont pas sensibles aux maladies.

Les angéliques en arbre apportent une vraie ambiance de jungle. En isolé ou associés à d’autres arbres, ils imposeront toute leur beauté au jardin.

Aralia elata, Angélique en arbre, Japon, Chine, floraison fin d'été

Fleurs et feuilles de l’Aralia elata ‘Silver Umbrella’ (Photo de gauche Clemson Extension Home ; photo de droite Denolf)

L’Heptacodium miconioides, très décoratif avec ses couleurs évolutives

L’Heptacodium miconioides, aussi connu sous le nom Heptacodium jasminoides, est un élégant arbuste originaire de Chine, encore peu présent dans les jardins malgré ses nombreux atouts.

A la fin de l’été, à partir du mois d’août, il se pare de délicates fleurs en forme d’étoiles à 5 sépales, groupées en panicules à l’extrémité des rameaux. Cette floraison blanche laisse place à des calices aux teintes roses, puis rouges.

Parfumées, les fleurs étoilées dégagent un parfum rappelant les fleurs de jasmin et font la joie des insectes pollinisateurs.

Le feuillage caduc vert brillant devient jaune-rouge en automne avant de tomber et de dévoiler une écorce décorative marbrée, aux nuances beiges et roses, qui s’exfolie en lambeaux orangés avec l’âge.

Sa taille assez imposante (jusqu’à 5 mètres en tout sens sous nos climats) en fait presque un petit arbre et sa silhouette buissonnante ouverte et évasée apporte beaucoup de volume au jardin.

Culture et utilisation au jardin

L’Heptacodium miconioides apprécie les expositions ensoleillées ou mi-ombragées. Peu exigeant, sa culture est facile en tous sols, même secs et légèrement calcaires.

Il ne demande que peu de soins, hormis un arrosage en cas d’été particulièrement sec et chaud et, éventuellement, une taille d’entretien au début du printemps, pour mieux profiter de l’esthétisme de son écorce.

Très rustique, résistant aux embruns, à la pollution et aux maladies, il s’adaptera dans de nombreux jardins. Plantez-le aussi bien dans une haie libre avec d’autres arbustes d’espèces proches (chèvrefeuilles, abélias,…), que dans un massif avec des vivaces ou en isolé, pour mettre en valeur toutes ses qualités décoratives.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante est peut-être un peu trop volumineuse pour votre massif 
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin