Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Le jardin de Berchigranges dans les Vosges

Cela faisait plusieurs années que je rêvais de me promener dans le Jardin de Berchigranges, un merveilleux jardin situé à Granges-sur-Vologne en Lorraine, près de Gérarmer, au cœur du massif des Vosges.

M'y voici enfin ! Né de la rencontre de deux passionnés, Monique et Thierry Dronet, ce paradis botanique est un enchantement tout au long des saisons. C’est au mois de juillet, entre la floraison parfumée des roses, l’abondance des vivaces estivales et l’indécente beauté des hortensias, que j’ai eu l’occasion de caresser de mes pieds nus les impeccables allées engazonnées.

Dans ce jardin, on chuchote, on prend le temps, on flâne, on rêve et on s’inspire… Vous me suivez ?

LE JARDIN DE COTTAGE

Dès l’entrée, mon regard est captivé, envoûté par la magie de cette partie du jardin « So British ». J’admire les diverses structures, les perspectives, les massifs rythmés de fleurs typiques des jardins de cottage et puis de l’eau... de l’eau partout !

L’hôtesse d’accueil me suggère de me mettre pieds nus. C’est le genre de choses qu’il ne faut pas me le dire deux fois ! Quoi de plus plaisant que de fouler l’herbe fraîche par une belle journée estivale ?

Charmée, j’observe le pavillon d’accueil aux allures de cottage version montagnarde, parfaitement intégré et sa toiture végétalisée faite d’un tapis de sédums qui se prêtent bien à ce genre de configuration.

Toiture végétale, sedums
Toit végétalisé

Il suffit de se retourner pour contempler une superbe pergola en bois, grisée par temps et ornée de rosiers et clématites. Sous son couvert prospèrent de nombreuses vivaces: campanules, galega, ancolies, corydalis, pigamons, géraniums vivaces... et j’en passe !

pergola
La pergola se pare de rosiers et de clématites

Dans cette partie, les mixed-borders sont mis en valeur par une véritable moquette verte qui serpente tout en jouant avec les reliefs naturels des lieux. Elle est légèrement humide dans les zones ombragées et particulièrement rafraîchissantes en cette matinée qui s’annonce déjà chaude. Ces mixed-borders sont largement plantés de vivaces. Tout n’est qu’harmonie, je suis conquise !

mixed-borders, vivaces
Dans le jardin de cottage, on peut apprécier une belle perspective et l'opulence des mixed-borders.

Les associations sont souvent contrastées tout en restant harmonieuses. J'ai particulièrement apprécié cette plate-bande de Verbascum thapsus et de Lysimachia ciliata 'Fire Cracker' à feuillage pourpre. Je rêve de molènes depuis ma visite dans le jardin "Le Bouillon Blanc" ! Un peu plus loin, je craque pour ce mariage violet et blanc fait de véroniques, de molènes, blanches cette fois, de valériane et d'aconits, qui sont davantage dans ma palette de couleurs préférées.

Associer les vivaces
Les associations sont recherchées et réussies

Où que l'on regarde, les perspectives sont fabuleuses !

perspectives
Des perspectives sont à couper le souffle !

J’aime également beaucoup le petit potager, qui joint l’utile à l’agréable. Visuellement, c’est encore une belle réussite, il s’intègre parfaitement dans son environnement et toutes ces courbes renforcent le côté naturel du lieu, le jeu des formes et des couleurs flatte mon regard.

potager
Le potager et son jeu de formes et de couleurs

LES ÉTANGS ET LES JARDINS D’EAU

Un peu plus loin, j'entends le murmure de l’eau qui s’écoule. Elle est omniprésente ici. Elle jaillit, ruisselle, cascade et donne le rythme de cette sonate apaisante et rafraîchissante.

pièce d'eau
L'eau est partout au jardin de Berchigranges

J’avance sur des allées en bois au milieu de vivaces qui apprécient la fraîcheur, des ligulaires sont en fleurs et côtoient des épilobes blancs. Les hostas à larges feuilles se mêlent aux vagues dorées des hakonechloas. Fougères, rodgersia, filipendules et même des persicaires y prospèrent. J’admire des hydrangeas dont des serratas aux inflorescences d’un beau bleu électrisant.

perspective et vivaces
Les allées en bois sont tout aussi agréables à arpenter que la moquette verte

Dans les eaux calmes des étangs, le miroir d’eau capte le paysage et reflète le ciel bleu parsemé de quelques nuages, la végétation alentours et toute cette vie qui s’anime tout autour. En cette saison, point de narcisses pour se mirer dans le petit étang, mais des épilobes, des filipendules, des hostas, des fougères. C’est apaisant et ressourçant.

La rocaille fraîche nous conte l’histoire de ce jardin. En effet, les rochers sont les témoins de cette moraine glaciaire qui est sous nos pieds et de cette époque où Berchigranges n'était qu'une carrière de granit. L’histoire d’un jardin a son importance :  ce sont ses racines, ce qui lui donne son âme. Les primevères s’y plaisent beaucoup, elles accompagnent des carex, des fougères, des hostas, des prêles… tandis que le ruissellement de l’eau sur les pierres encourage l’apparition de la mousse et des fougères.

Rocaille et eau au jardin
La rocaille fraîche

Je craque pour les jolies primevères. Je suis d'ailleurs rentrée chez moi avec la Primula sikkimensis, une grande primevère de l'Himalaya aux jolies clochettes jaunes doux et délicatement parfumées.

Rocaille et primevères
Les primevères de la rocaille fraîche : Primula capitata 'Mooreana' et Primula sikkimensis

Dans le jardin de pluie, mon attention est focalisée sur une cascade naturelle qui s’écoule sous un pont en pierre. C’est un endroit sauvage et poétique où il fait bon se poser au milieu des fougères, des astilbes et encore ces superbes primevères du Sikkim.

l'eau au jardin
Sous le pont en pierre, une cascade aliment ce point d'eau

LE JARDIN BOHÉMIEN

Cette grande prairie est dédiée aux sauvageonnes, elles s’expriment ici selon leur bon plaisir.

Le jardin bohémien, riche en biodiversité.

Parmi elles, on retrouve des vivaces colorées tels les monardes, les stachys, les héléniums, les échinacées, les echinops et bien d’autres merveilles estivales.

jardin naturel
Vivaces pour jardin naturel par excellence : épiaires, marjolaines, monardes, épilobes, graminées, etc.

Évidemment, vous qui me lisez régulièrement, vous connaissez maintenant mon goût pour les jardins naturalistes et vous vous doutez bien que j’étais comme une abeille tombée dans un pot de miel.

Je me suis attardée un moment dans cette échappée sauvage, mon appareil photo en mode capture d’images presque en rafale.

jardin naturel
Un mélange superbe : Echinacea pallida, Monarda, Veronicastrums et graminées.

LA GRANDE ROCAILLE

Cet univers minéral, élément clé du jardin, accueille bon nombre de plantes : épiaires, graminées, serpolet, campanules, alliums, véroniques arbustives…

rocaille, jardin sec
La grande rocaille

Je suis cependant étonnée de rencontrer des hostas nains parmi les rochers, au soleil.

hosta, rocaille
La grande rocaille accueille des hostas (une espèce botanique, hosta lancifolia ?)

LA CHAMBRE DES DAMES

Les plantes les plus parfumées sont regroupées ici et leurs effluves sont emprisonnés dans un écrin octogonal clos d’une haie de charmes savamment taillés. Tout au long de l’année, il y a toujours une plante pour titiller notre nez. En ce moment, ce sont les Phlox, les lavandes et quelques roses nous offrent leurs délicieuses fragrances.

Berchigranges, parfums
La chambre des dames dédié aux parfums.

Je suis sous le charme des dahlias Honka avec leurs pétales fins en étoile.

Dahlia honka
Dahlias Honka aux pétales étoilés caractéristiques.

Rien à voir avec le monde végétal, mais j’aime aussi beaucoup le dallage en bois et le mobilier d’inspiration médiévale qui donne son cachet à cet endroit.

LE JARDIN POURPRE

Beaucoup de grands jardins créent des espaces dédiés à une couleur en particulier. Berchigranges ne fait pas exception et c’est le rouge qui est représenté ici, sous toutes ces nuances.

Jardin rouge, pourpre
En cette saison, le jardin pourpre est principalement composé de rosiers et d'hémérocalles.

En ce mois de juillet, les vedettes sont les hémérocalles, les roses, quelques lis et les sanguisorbes qui donnent la réplique au magnifique érable au feuillage pourpre, ainsi qu’au Prunus serrula à l’écorce remarquable. Les rouges sont noyés dans des tonalités de verts et c’est comme ça que j’aime cette couleur.

Prunus, cerisier d'ornement
Le Prunus serrula possède une écorce à la superbe couleur acajou.

LE JARDIN AIL ET OUILLE

Le nom me fait sourire et vous devinerez aisément de quoi je vais parler. C’est un hérisson qui marque l’entrée !

Berchigranges
Le jardin ail et ouille !

On y découvre un serpent fait de pierres, c'est le domaine des chardons et autres plantes piquantes, mais aussi des alliums. Les panicauts géants et les ronces d’ornement à la tige épineuse blanche ne passent pas inaperçus. Je fais connaissance avec cette plante, la Morinia longifolia, une vivace himalayenne peu courante qui forme de belles hampes florales en petites couronnes étagées et des feuilles dentées.

LE JARDIN DES MOUSSES

Non loin de là, les amoureux des bryophytes pourront se réjouir de la récente ouverture du jardin des mousses. Il me rappelle les forêts ardennaises dont l’humidité constante est très propice au développement des mousses.

bryophytes
Le jardin des mousses.

J’aime beaucoup les jeux de formes entre la mousse et les fougères, particulièrement ces petits aspléniums.

mousses (bryophytes) et fougères
Quelques Asplenium trichomanes dans le jardin des mousses.

J’aurais pu rester des heures et des heures à contempler, à imprimer chaque image, chaque sensation dans ma mémoire pour qu’une fois rentrée chez moi, je puisse fermer les yeux et y être à nouveau. Heureusement, j’ai fait plusieurs centaines de photos, au cas où ma mémoire me ferait défaut.

Il m’est impossible de parler de toutes les parties du jardin, de tous les coins et recoins, de toutes les perles botaniques que j’ai admirées maintes fois, il faudrait pour cela écrire un (nouveau) livre (un premier livre, "Le jardin de Berchigranges", était paru en 2008, aux éditions Ulmer). J’ai choisi de partager avec vous ce qui a davantage retenu mon attention et je ne peux que vous encourager à y aller ou à y retourner.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Le jradin de Berchigranges

Adresse : sur la D31 entre Granges-sur-Vologne et le Tholy.

Ouverture : tous les jours

  • avril, mai, septembre jusqu'au 15 octobre : de 14h30 à 19h.
  • juin, juillet et août : de 10h à 19h.

Tarif : adulte 11€, enfant 5€ et abonnement 25€

Téléphone : 03 29 51 47 19

Site web : www.berchigranges.com

Articles connexes


Blog

"Le Bouillon Blanc", un jardin riche et poétique à Sensenruth (Belgique)

Le bouillon blanc n’est pas qu’une plante sauvage, c’est aussi le nom d’un jardin belge, situé...
Lire la suite +

Blog

Le Jardin Botanique de Genève

Ces derniers mois, j’ai beaucoup bougé en France, et en fin d’été, après être allée...
Lire la suite +

Blog

Le jardin botanique alpin du Lautaret

Ayant passé un mois à vadrouiller en France à la découverte de quelques beaux jardins...
Lire la suite +

Blog

Le jardin d'altitude du Haut Chitelet

Partie de Lille pour rentrer à Grenoble, je ne peux m'empêcher de faire quelques gros...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(9 votes, moyenne: 4.22 sur 5)

7 réflexions au sujet de « Le jardin de Berchigranges dans les Vosges »

  • Carole Tahar

    Quel joli voyage que ce jardin, merci! Ces "chambres" variées sont absolument fabuleuses, magnifiques, vraiment!
    Cordialement,
    Carole Tahar

    Répondre
  • Marie

    Merci pour ce reportage, il nous fait voyager dans un pays merveilleux !!! J'ai eu le grand plaisir de visiter ce jardin il y a 18 ans , c'était incroyable comme endroit, il m'avait retourné la tête !!! Trop trop beau tout ce que j'avais vu... Je rêve d'y retourner et vos photos laissent présager de bien belles découvertes...

    Répondre
    • Virginie D.

      Bonjour Marie,
      Il a beaucoup changé depuis 18 ans, il faut y retourner ! ;-)
      Monique Dronet m'expliquait que le livre "Le jardin de Berchigranges" aux éditions Ulmer avait déjà 10 ans et qu'il y avait eu beaucoup de changements depuis.
      Cordialement.
      Virginie

      Répondre
  • Laurence Stibling

    J'ai eu le bonheur de visiter ce magnifique jardin amoureusement entretenu par ses propriétaires qui ont fait des prouesses ! Je n'ai qu'une envie : y retourner ! :-)

    Répondre
Laisser un commentaire